l’ennemi était à l’Intérieur… #AFO #terrorismeXdroite

[Encore une démonstration de plus que l’islamophobie n’existe pas, dans notre pays, sans doute]. On avait découvert l’année dernière qu’un ex-flic, Guy Sibra, était à la tête de ce gang de terroristes d’extrême-droite qu’est l’AFO (qui avait notamment pour projet à forte valeur humanitaire ajoutée d’empoisonner de la nourriture halal à grande échelle, dans la région parisienne)…

source

…Et voilà que l’on apprend donc, ces jours derniers, qu’un diplomate était également impliqué dans ce mouvement ignominieux, qui prend très à la lettre les enseignements de Renaud Camus et de sa thèse complotiste du «  grand emplacement « en se lançant dans une croisade aux motivations pour le moins… discutables :

source

Sur les réseaux sociaux, son palmarès professionnel est assez prestigieux…. du moins pour les militaristes, dont je ne suis pas :

… Ce parcours sans anicroche dans la hiérarchie militaire ne l’a pourtant nullement empêché d’en arriver à ce point d’infamie là :

… et après tout cela, il faudrait nourrir une confiance aveugle en cet Etat et son fameux « pacte républicain », brandi à tour de bras par des politiques peu avares de leitmotivs devenus creux ? Visiblement ici, en l’espèce, le voilà particulièrement faussé, ledit pacte… Comment pourrait-on avoir encore confiance en des forces de l’ordre de plus en plus visiblement vérolées par l’extrême-droite et ses idées détestables ?

Ici, je posais publiquement la question, mais maintenant, vous avez la réponse…

source

Le cas de ce diplomate de l’AFO et de son chef, l’ex flic Sibra, ne sont pas des cas aussi isolés qu’il n’y parait pour le néophyte. Un autre cas auquel me fait penser cette histoire présente a défrayé la chronique en Allemagne, qui était passé quant à lui par… St Cyr, une école bien française. Que doit-on en déduire, au juste ?

Le ver est dans le fruit…

je répète, l’ennemi est à l’Intérieur.

#acab (et faites pas chier, les puristes : les militaires, c’est tout pareil).

Le #TerrorismeXdroite a aussi ses loups solitaires… et leur terreau : #ReseauLibre #fachosphere #islamophobie

d25poqmw0aahcyh.jpg
source

(Petit message personnel aux blattes de souche : vous êtes cernés)

Après la merde raciste infâme de Boris le bien nommé et son site de nazis quant à lui quelque peu plus mal nommé, je suis ravi de constater que des journalistes d’investigation s’intéressent enfin à Réseau libre, un autre repaire de bas de plafond des zinternets  beaucoup plus dangereux, auquel j’ai déjà consacré plusieurs billets détaillés ici…  [ce qui m’avait valu des menaces très directes… (voir ici…. et ). ].

menace-de-mort-eurcalifat-adresse-ip1.png

Capture

Aussi, vous n’imaginez pas ma joie mon grand intérêt de voir Médiapart leur consacrer un article…

Capture.PNG
source

Le lien avec l’idéologie meurtrière de celui qui a commis l’attentat terroriste d’extrême-droite de Christchurch est en effet évident. La fachosphère française en est le terreau exactement.  Et le fait que Christine Tasin, l’animatrice bien connue de Riposte laïque, autre site de merde raciste, sexiste et homophobe, ait déclaré à propos de ce terroriste islamophobe, qu’il était « l’un des leurs » est assez symptomatique du phénomène dangereux que j’ai consigné ici sous le mot clés  » terrorisme d’extrême droite« .  Mais avant même Christchurch, on avait déjà, pour l’illustrer, le notable précédent du projet d’attentat de l’AFO (et son chef de gang,, Guy Sibra, un ancien cadre policier qui a étrangement bénéficié du laxisme de la justice…), heureusement démantelé.

Comme vous le voyez, j’ai lu attentivement le contenu de cet article de Médiapart, qui confirme mes propos, et  qui appelle chez moi quelques observations…

J’ai découvert ce site particulièrement horrifiant, Réseau libre, en février 2018, à l’occasion d’une opération de cyber-harcèlement que ce site avait lancé à l’encontre d’une conseillère municipale de Privas. Laquelle n’avait commis pour seul crime que de  protester contre les propos racistes d’une élue de la majorité de sa commune. Elle n’aurait pas dû… Les conséquences en furent pour le moins détestables : traînée dans la boue d’une manière qui porte ostensiblement atteinte à toute dignité humaine.

Capture.PNG
source et suite…

… Puis j’avais rédigé ce deuxième billet, dans lequel j’apportais mon soutien à Pierre Serne, un élu EELV (alors, aujourd’hui porte-parole du mouvement de Hamon), qui avait été attaqué par ce même site haineux,  suite au jugement du tribunal administratif de Paris d’annuler la décision xénophobe de Valérie Pécresse privant les sans-papiers de la réduction sur leur pass Navigo… Un combat dans lequel il avait été particulièrement actif et légitime, que je soutenais également.

Dans cet autre billet, je dévoilais l’identité de l’un des courageux cyber-harceleurs fascistes qui se planquait derrière ce site, l’administrateur de SOS racailles, Joël Sambuis, vulgaire escroc à la carte bleue réfugié en Russie suite à son implication présumée dans la tentative d’assassinat de Chirac par Maxime Brunerie en juillet 2002, qu’on a soupçonné de  téléguider…

L’article de Médiapart nous apporte des informations complémentaires à mes propres archives ici. On y apprend des détails fort utiles, notamment sur Christian de Bongain, alias Xavier Rauffert, dont j’ai déjà parlé ici dans le cadre d’ un article consacré au cercle Pol Vandromme et au patron de Biba, Alain Lefebvre, racistes patentés de cette nouvelle droite qu’on voudrait nous vendre comme plus fréquentables que le FN, même maquillé en RN…

Le quidam de Bongain a sa propre chaîne YouTube. Il contribue régulièrement à Atlantico, ou à des publications d’extrême droite comme Boulevard Voltaire, Éléments, Breizh Info, TV-Libertés… Encore une illustration factuelle de ce que je nomme petits producteurs de haine, dans ce pays, est fortement structuré. Et que ses soutiens ne sont pas n’importe qui… Le racisme français est donc bien systémique, comme le soulignent bien des observateurs plus éminents que moi.

Toutes ses productions sont en revanche reprises sur Réseau libre où il est, outre Monsieur X, l’expert le plus cité et la seule personnalité, hormis le collectif depuis interdit Les Brigandes, à voir ses prises de parole publiques reproduites. On y retrouve notamment la vidéo de son intervention aux Estivales de Marine Le Pen en septembre 2016, où il analyse « l’invisible désastre sécuritaire » de la France et affirme que « chacun sait que la plupart du temps, j’espère ne pas avoir un procès en disant cela, ce sont rarement des Berrichons qui cambriolent ».

Pourtant, nous dit Médiapart,  le criminologue continue d’enseigner au CNAM (Conservatoire national des arts et métiers), à des fonctionnaires qui passent « une licence professionnelle d’analyste criminel opérationnel, mention renseignement ».

capture-d-e-cran-2019-03-31-a-11-22-30.png

Je suis d’ailleurs très étonné que d’éminents républicains, si prompts à développer des polémiques dans le sillage de l’extrême-droite lorsqu’il s’agit encore et toujours du même camp à vilipender, ne lancent pas l’une de leurs fatwas habituelles contre ce Monsieur, que dorénavant nul ne saura sensé ignorer… Car le voir associé à un site aussi vénéneux qui  fait l’apologie du terrorisme  ( il s’en défend cependant), bien qu’il ne soit pas islamique ( 😉 et quand bien même il se serait sabordé, voilà qui devrait permettre d’engager des poursuites un peu plus conséquentes que celles constatées jusqu’à présent, qui me laissent à penser très factuellement qu’il y a bien dans ce pays, un deux poids deux mesures. Car quand on voit ça…

Capture.PNG
source

… et l’on ne parle même pas là, pour affiner le dessin du panorama dressé ici sur le péril terroriste d’extrême droite dans ce pays, de la théorie à la pratique, et des sites de la fachosphère à leurs bras armés,  du réseau des militaires… de Martinez à  Piquemal, qui sont pourtant sur la même longueur d’onde raciste.  Une onde toxique qui dessine en toile de fond dans ce pays un climat raciste particulièrement anxiogène. Et dangereux.

Bien sûr, on peut considérer que la plupart des trolls islamophobes qui s’agitent grossièrement derrière ce genre de sites dégueulasses, et dans les commentaires des articles de journaux mainstream ayant pour thème leurs sujets de prédilection (avec pour références  les mots clés de FDesouche,  ne sont que des guignols malfaisants, mais toutefois de simples patates de canap sans grande dangerosité… Ce n’est pas mon avis. Ces haters contribuent activement à installer dans ce pays, soutenus par des politiques, des « journalistes« ,  et des « intellectuel.le.s » (sic)  peu scrupuleux,  un climat particulièrement désastreux pour notre bien vivre ensemble auquel je tiens,  et que ces gens aigris préfèrent dénigrer avec leur rire (gras) de chacal…  Et il n’est pas exclu que cette atmosphère et leurs propos  toxiques malfaisants arment le bras de terroristes de l’intérieur, comme le cas de Christchurch l’a maintenant amplement démontré, au même titre que les djihadistes islamistes radicaux qualifiés de loups solitaires, auxquels ils répondent en écho, comme je n’ai cessé d’en alerter ici, depuis le début des attentats dans ce pays.

J’attends pourtant toujours qu’une action collective mette enfin un coup d’arrêt à cette logique raciste ambiante désastreuse…

Nota bene :  et voilà comment répond cet autre contributeur du Réseau Libre,  à identifier (j’ai bien ma petite idée, vu le style excrémentiel dont il s’agit…) :

Capture.PNG

Capture.PNG

Post-scriptum : et voilà ce que Pierre Serne a reçu venant des mêmes…
Capture.PNG

Radicalisation de l’extrême-droite française : jusqu’où leur terrorisme peut-il aller ?

Capture.PNG

Au petit déjeuner, j’ai découvert avec une certaine satisfaction toute personnelle que les amis de Paris Luttes Infos, relayés par La Horde, avaient consacré tout un article à recenser méticuleusement les affaires dans lesquelles  les fachos hexagonaux avaient été pris la main sur la gâchette en possession, ou dans le cadre de trafics,  d’armes. Cela est particulièrement préoccupant, en effet. Et dangereux à la fois pour les populations visées par la haine de ces gens là, comme pour nous autres, militants de la lutte antifasciste, qui devons veiller au quotidien à notre propre sécurité. D’où l’idée de plus en plus émergente, et urgente en nos rangs, face à cette radicalisation de l’extrême-droite, de la nécessité de construction d’une force de riposte populaire antifasciste, quelle qu’en soit la forme… et les outils.

Nombre des affaires recensées par Paris Luttes Infos, comme celle emblématique de Grégoire M., ont été évoquées également ici, sous la rubrique « terrorisme d’extrême droite« , puisqu’à mes yeux, c’est de cela dont il s’agit. On ne peut pas en brocarder un, celui de l’islamisme djihadiste  radical, et vouloir lutter efficacement contre sans constater et s’opposer en effet tout aussi frontalement  à l’autre, qui s’exerce et se développe en contre-réaction, et pourtant honteusement minimisé, y compris apr un ministre de l’intérieur en partance… (et c’est tant mieux  ;).

Je suis tout à fait d’accord avec le cadre général de l’analyse de l’article de Paris Luttes Infos et de ses grandes lignes : celle d’une volonté de maillage du territoire par les verrues fascistes du Bastion Social et de ces agressions qu’ils génèrent systématiquement, ou celle d’une inquiétante proportion d’éléments d’extrême-droite au sein des forces de l’ordre (police, armée, gendarmerie, services de sécurité privés, qui se développent outrageusement), y compris chez de hauts gradés, au point que même la DGSI soit obligée de s’en préoccuper…  Ce phénomène de l’entrisme de potentiels terroristes d’extrême-droite au sein des forces de sécurité nationale est d’ailleurs autrement plus sérieusement pris en compte en Allemagne qu’en fRance… Serait-ce parce qu’un cas célèbre (seulement outre-Rhin hélas) y a éveillé une vague d’émotion, jusqu’à la mise en œuvre d’une commission d’enquête parlementaire ? Faudra-t-il qu’il soit trop tard dans notre propre pays pour que les consciences s’éveillent pareillement face à cet ennemi intérieur ?

Sans parler du fait que, par delà cette extrême droite pure et dure, il y ait en ce moment, dans ce pays, tant de mauvais signaux….

Guy Sibra, on ne t’oubliera pas. Ciblé. #AFO #terrorismeXdroite

On sait maintenant qui est Guy S., le mystérieux chef de gang terroriste d’extrême droite nommé AFO, bénéficiaire d’un étrange laxisme judiciaire., malgré ses projets criminels. Les Inrocks lui consacrent tout un article. Voilà, maintenant, vous savez.

Capture.PNG
source