A qui vont mes pensées de Noël

les-pauvresAujourd’hui, jour de réveillon oblige, pas de billet soutenu et profond. je souhaite simplement avoir une pensée toute particulière et m’associer du fond du cœur à tous ceux et celles qui le passeront seul(e)s, aux chômeurs (dont je suis…) dont le nombre augmente inexorablement sans qu’aucun gouvernement de droite ou de  « gauche » n’ait réussi à l’enrayer, et qui n’ont pour seule préoccupation que de les contrôler et de supprimer leurs allocations, faute de leur retrouver un emploi, aux sans abris et aux mal logés dont les droits sont bafoués sans vergogne, aux femmes victimes de violences conjugales, à ceux qui ont du mal à se payer du chauffage, à ces noirs d’Amérique du Nord qui vivent dans la peur d’être abattus, au point que même les policiers noirs craignent leurs collègues dès qu’ils enlèvent leur tenue de service, aux victimes de discriminations de toutes sortes, qu’ils soient gays ou lesbiennes, arabes, musulmans, roms ou juifs… et enfin aux victimes de toutes les guerres, de la faim, des violences et de l’oppression.

je suis conscient  que tout cela peut faire assez prêchi-prêcha, mais je m’en fous : mes vœux sont sincères. Et je suis athée.

Joyeux Noël à tous ceux qui peuvent être heureux… Tout mon soutien et mon amitié aux autres. je souhaite à tous des jours meilleurs.

l’ONU sert-il encore à quelque chose ?

imagesPour moi la réponse est claire, même si j’attends comme d’ordinaire mes contradicteurs : l’ONU ne sert franchement plus à  rien.  Que ce soit en Ukraine, à Gaza, en Irak,ou en Syrie, partout où il y a en ce moment de graves conflits armés, et d’immenses tragédies humaines,  où on massacre des gens sans défense, des femmes, des enfants,  l’indigence de son action est manifeste. Ils ne sont d’ailleurs pas présents dans les pays cités.  Ces décisions, quand il y en a, sont au choix sujettes à caution,  illégitimes, amorales ou absurdes. Son impuissance est légendaire, son manque de moyens évident, sa crédibilité, archi nulle. D’ailleurs, la plupart des gens non politisés ne savent même pas ce dont il s ‘agit. Et lorsque les médias le mentionnent, il arrive comme un cheveu sur la soupe… sous la forme de casques bleus qu’on n’a pas vu depuis bien longtemps à la télé. Pourquoi ne sont-ils pas pour seul exemple à Gaza, où l’on tue des enfants innocents ? Pourquoi ne sont-ils pas là où l’on commet des atteintes aux droits de l’homme aussi horribles ?

Ah mais si, suis-je bête, j’allais oublier cette information capitale… Pour Gaza, ils font quelque chose ! Jugez plutôt :

Les Nations unies ont nommé lundi trois experts au sein d’une commission d’enquête internationale chargée de se pencher sur d’éventuels crimes de guerre et violations des droits de l’homme commis durant l’offensive militaire israélienne à Gaza.

La commission d’enquête doit rendre ses conclusions en mars 2015 au Conseil des droits de l’homme. (source)

Voilà qui va grandement contribuer à la paix dans le monde… Il fallait bien une commission d’enquête de 3 spécialistes en droit international pour déterminer si tuer des enfants et lancer une bombe sur une école étaient bien des crimes de guerre….  Ce grand machin ne sert franchement à rien. Et d’ici Mars 2015, bien des enfants ont encore le temps de mourir, par centaines. Et que fait la police internationale ? Une enquête…. Misère de ce monde là.

#Irak : connaissez-vous les yazidis ?

Yezidi_Man

Homme yezidi en habits traditionnels (source)

Wikipédia nous dit que les yezidis ou yazidis « sont une petite minorité religieuse de langue kurde d’environ cent mille membres vivant principalement dans les régions de Mossoul en Irak, d’Alep en Syrie mais aussi en Turquie, en Iran,  en Arménie et en Géorgie. Les yézidis parlent un dialecte kurde, le kurmandji, qui est une langue iranienne. Il est difficile de connaître leur nombre exact... »  (source)

Rue89/Le Nouvel Obs nous dit lui qu’ils seraient 300 000  dans le nord de l’Irak.

Les chrétiens comme les djihadistes leur reprochent d’adorer le diable parce qu’ils « adorent en fait Malek Taous, littéralement « l’angepaon », créature bienfaisante à qui Dieu aurait confié la direction du monde après avoir achevé la création.« 

Aujourd’hui, ils sont l’objet de crimes de guerre encore plus dramatiques que ceux qui touchent les chrétiens puisqu’ils sont systématiquement massacrés par les dhiadistes qui ne les considèrent pas comme des êtres humains, et en font des esclaves. L’une de leur représentantes s’est d’ailleurs exprimée avec émotion ici, évoquant un génocide.

Comme,  je le répète,  je n’ai pas d’indignation à géométrie variable, et bien que je sois athée, je tiens à attirer l’attention sur leur sort, actuellement beaucoup moins médiatisé que celui des chrétiens d’Irak, et cela bien que je ne souhaite pas opposer des malheurs à d’autres… Les souffrances populaires ne doivent pas en effet s’exclure l’une l’autre. Ni les religions servir de prétextes commodes, comme depuis des millénaires, à l’effacement des injustices… et aux massacres sanglants, notamment d’enfants innocents. Yen a marre. Faut que ça cesse.

Le nombre de la Bête

 The Number of the Beast is 666 par William Blake, musée Rosenbach, Philadelphie (source)

 

Étymologiquement, le mot « apocalypse » est la transcription d’un terme grec (ἀποκάλυψις / apokalupsis) signifiant mise à nu, enlèvement du voile ou révélation. (Wikipédia). Je n’aurais pas dit mieux…

  Il m’apparaît confusément probable que nous soyons éventuellement nombreux à nous poser la question… Le monde ne semble-t-il pas avoir atteint son point de fusion sociétale ?  Genre Sodome et Gomorrhe ? Noé et son déluge ?  Les invasions de sauterelles et les pluies de crapauds morts ?  Et tutti quanti ?

 Entre les suicides publics qui remettent l’usage de l’immolation au goût du jour,  les révoltes arabes (ou pas), les mouvements sociaux, ceux des indignés ou d’autres,  les émeutes anglaises, les conflits armés, la peste brune qui se propage (et pas seulement chez les Desouches), la crise boursière et ses effets collatéraux (comme je suis triste pour lui… le pauvre !), et cette guerre mondiale des monnaies qui s’annonce, on n’est pas dans le caca !

 Surtout avec des gouvernements aussi corrompus

 Et si l’on rajoute à cette fresque apocalyptique les attaques d’Anonymous, la disparition annoncée de… Facebook (oh non, pas ça !), les invasions d’algues vertes, brunes, et de méduses bleues à Lacanau, c’est la totale !

 Du coup, ce qui constituait il n’y a pas si longtemps le centre des préoccupations médiatiques françaises nous apparaît aujourd’hui bien dérisoire…

 Le monde est fou.

 Cela n’est pas irrémédiable : la folie étant à mes yeux – d’après le peu que j’en sais – la pathologie de la perte de sens commun, si notre monde souffre de l’absence de projet collectif, il suffira d’en reconstruire un. Qui ne soit pas exclusivement basé sur la richesse financière, mais humaine, tant qu’à faire…

Heureusement, un autre monde est possible.

.