Alexandre Del Valle invité comme expert par le Sénat ? De qui se moque-t-on ? #fachosphère

Il n’y a pas besoin d’aller bien loin , ni de se livrer à des investigations très poussées pour connaitre le positionnement politique clairement ancré à droite, et d’une droite bien dure encore, raciste et complotiste, fondamentalement et durablement obsédée par l’islam, de Marc d’Anna, dit Alexandre Del Valle…

Rien que ça, c’est déjà suffisamment problèmatique pour moi, quand on sait ce qu’est ce site particulièrement infect… Mais ce n’est pas tout, vous aviez échappé à ça, comme grille d’explication du monde. Et dire que ce type se dit expert en géo-stratégie… Le sérieux de cette pseudo science m’étonnera toujours…

Et là, oui, vous lisez bien, il assure la formation de membre du GUD, devenu successivement Bastion Social puis, après sa dissolution, Audace, Vent d’est ou les zouaves Paris selon les implantions locales.

Et si dessous, l’insupportable, soudain, surgit… (urgence, vomir…) :

Un identitaire pur jus, donc, l’islamophobie et le complotisme toujours en bandoulière… Prêt à faire une croix sur tout notre héritage mémoriel pour satisfaire au mythe de la pureté des origines, une caractéristique type de l’extrême-droite.

Pourtant, voilà qui a cru bon d’auditionner Nathalie Delattre, Sénatrice de la Gironde, Co-secrétaire générale du Mouvement Radical, conseillère municipale de Bordeaux, et conseillère de Bordeaux Métropole pour une enquête sénatoriale sur la radicalisation islamiste :

Voilà qui ne s’invente pas. Preuve de l’infiltration des fachos dans tus les milieux de pouvoir et de décision… Demain, on demandera au professeur Henry Miller une expertise sur Monsanto si ça continue… Une « expertise », vraiment ? Pour moi, à un si haut niveau de compromission avec l’ennemi, cela se nomme du militantisme.

#antifas, sachons reconnaitre nos ennemis… par leurs logos

Voilà qui me semble plutôt complémentaire de mon propre travail, notamment celui qui consiste à prendre les fafs à leur propre piège : celui de leur sur-médiatisation et de leur égocentrisme sur-dimensionné, qui consiste à se sur-exposer médiatiquement pour exister, pour notre plus grand plaisir, comme ici, avec la Cocarde étudiante, qui vient utilement compléter notre photothèque de la fachosphère.

Il peut en effet être éventuellement très utile de reconnaitre les visuels de nos ennemis, pour parer aux mauvais coups qui avec ces gens là sont toujours certains… Surtout si l’on est « racisé » (bien que je n’apprécie pas trop ce mot…). je vous invite donc à vous rendre sur un site qui me semble plutôt utile en la matière :

Le site est en cours de construction, et les fiches détaillées de chacun de ces groupuscules est en cours d’élaboration, à ce que je vois…. Si je peux aider… #jdçjdr

Il suffit de cliquer sur chacun des logos pour avoir d’autres infos, des photos, toussa…

Bon boulot. Je relaie donc. A bon entendeur/se….

la mue de l’ex #BastionSocial en Vent d’Est et Audace, une reconstitution de ligue dissoute qui ne dit pas son nom

Dans la série « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme« …

Je ne connaissais pas ce compte là avant qu’il ne nous gratifie d’un petit thread sur twitter ma foi fort instructif et bienvenu, qui vient confirmer ce que nous redoutions déjà : à savoir, que la dissolution du Bastion dit « social » (qui n’est lui-même qu’une résurgence du Gud de triste mémoire, dépositaire et immonde continuateur de ses violences légendaires, de ces tabassages racistes tristement habituels...) n’allait pas effacer comme par enchantement les militants de cette engeance là sous le coup de la baguette magique du si peu enchanteur Castaner.

La publication de Sébastien sur twitter nous rappelle, pour mémoire, que le Bastion Social (qui n’avait vraiment de social que le nom, ) avait pour origine le squat à visée soi-disant humanitaire (belle escroquerie morale en vérité, au vu de ce qui a été découvert lorsqu’ils en sont partis) d’un bâtiment de la ville de Lyon, dont ils avaient été délogés 3 semaines plus tard par les forces de l’ordre, comme j’en avais rendu compte ici à l’époque, en 2017.

Par la suite, ils avaient tenté de mailler tout le territoire français avec leurs verrues fascistes en une incroyable prolifération à Lyon (dans un autre local), Angers, Marseille (où là encore, le Bastion faisait du « social » à coups de savates...), Aix en Provence, Chambéry, Clermont-Ferrand, Strasbourg, où leur prétendue  » action sociale » s’est révélée constituer là encore une véritable escroquerie) et la tentative avortée d’Entzeim.

implantation et appellation locale des principaux « bastion social ».

Mais en effet, comme le stipule Sébastien sur twitter, cet article de médiapart à l’appui, il semblerait que la dissolution du Bastion Social ait plus à voir avec leur infiltration des Gilets Jaunes, ce qui rendait ce mouvement encore plus dangereux, qu’en raison de leurs exactions habituelles, violences et racisme à gogo, partout où ils étaient implantés… avec une étonnante indulgence des pouvoirs publics. Leur chef, Steven Bissuel, a pourtant été condamné pour antisémitisme

Tout ce lourd pedigree, de même que les multiples condamnations judiciaires de la plupart de leurs membres, généralement pour des affaires de droit commun, en plus de leurs habituelles violences et propos publics racistes, n’avait pourtant pas dissuadé des cadres du FN/RN de les soutenir publiquement, comme cela peut être démontré ici.

Aussi, vous n’imaginez pas ma joie de découvrir grâce aux informations de Sébastien qu’on peut assister en direct, sans grande attention visiblement des pouvoirs publics, de la presse ou des « autorités compétentes », à ce qui pourrait bien constituer un délit de reconstitution de ligue dissoute, sanctions judiciaires à la clé. Alors, bingo, si j’peux aider à quelque chose, faisant mon devoir civique… (;) moi le dangereux collabo islamo-gauchisse délateur… Vous me connaissez !

On apprend donc que les mêmes tentent de relooker leur ligue dissoute sous de nouveaux habits de lumière… qui n’abusent guère. (Pour le collectif dénommé Audace, grâce à La Horde, on savait déjà…

Sébastien nous apprend que les pages Instagram qu’utilisent les deux organisations ci-dessus sont en fait exactement les mêmes que celles des anciennes sections locales du Bastion Social.

 » Moins de 24h après sa première et unique publication, le groupe Vent d’Est comptabilise ainsi 805 abonnés sur Instagram ».

source

On pourrait suspecter un gonflage de compte à l’hélium, comme cela est habituel sur les réseaux sociaux, où il est possible de s’acheter des abonnés, quand on connait les méthodes pour cela. Mais non, il s’agit de véritables comptes, puisque notre twittos a vérifié : Les références d’extrême-droite sont nombreuses: croix celtiques, fleurs de lys, 88 (pour « Heil Hitler ») etc.

Toujours sur la base de l’observation de son compte Instagram, Sébastien découvre que le compte utilisé par Vent d’Est n’est pas nouveau et qu’il existait auparavant sous le nom d’utilisateur « pksy_33 », comptabilisant alors 799 abonnés de la même veine sans la moindre publication.

Puisqu’il s’agit donc bel et bien du même compte, on peut supposer que suite à la dissolution du BS (cf. Bastion Social), toutes les publications du groupe ont été supprimées et le nom d’utilisateur modifié. Mis en sommeil sous le pseudo « pksy_33 », le compte n’a pas pour autant été supprimé.Sa réactivation sous le nom de Vent d’Est laisse peu de doutes quant à l’identité des militant de ce groupe.

En utilisant la même technique, Sébastien s’est rendu compte que le groupuscule fasciste dénommé Audace avait employé exactement le même subterfuge, rendu possible par le fait qu’Instagram permet de changer le nom d’un compte instantanément…

Le fait que la même personne (et si ce n’est lui, c’est donc son frère…. ,) puisse se prêter à la réactivation de comptes sur des réseaux sociaux du Bastion Social même – et donc de moyens de communication d’une structure officiellement dissoute – pose en effet ce me semble la question de la reconstitution de ligue dissoute. Mais la présence sur les réseaux sociaux suffira-t-elle pour déjà qualifier ledit délit ? Allo, un.e juriste dans la pièce ?

En attendant, voilà qui démontre que la vigilance sur les réseaux sociaux est tout à fait complémentaire de l’action de terrain, en parallèle. Car si cela commence sur le net, il y a fort à parier que l’action desdits bas du front racistes et violents ne s’y cantonne pas bien longtemps.

A suivre donc. En attendant, merci à toi, Sébastien, pour ton excellent travail. Et…. oui ! No pasaran !

Post-scriptum : la stratégie de créer une multitude de petits groupuscules locaux autonomes pour contourner la loi et donc les condamnations pour reconstitution de ligue dissoute se retrouve donc parfaitement assumée par les fascistes en question. l’occasion d’ajouter une énième figure à ma photothèque de bas du front...

#Nantes : agression d’antifas : les terroristes du Gud sévissent encore…

Capture
source

Et donc, ce seraient nous les « violents »…. On me signale pourtant dans l’oreillette cette aussi violente qu’insupportable et inadmissible agression dans un bar de Nantes, dont certaines mauvaises langues supposent qu’elle ne serait pas sans rapport avec celle du Chaffaut, en mai 2017, qui avait envoyé l’infortuné Erwan, que ces bas de plafond ivres de sang avaient agressé pour suspicion d’antifascisme,  dans le coma… et handicapé à vie.

Capture
source

le 9 mai, 300 fascistes défilaient librement dans les rues de Paris… En 2019 ! #Deyzieu.

Tous les ans, depuis le 9 mai 1994, il était coutume que des militants d’extrême-droite (Action française, Œuvre française, FN/FNJ, au début, puis Gud) fêtent  l’anniversaire de la mort d’un militant de l’Action française, Sébastien Deyzieu. Le martyr qu’ils se sont choisi est bien pitoyable en vérité, puisqu’il est tout simplement tombé d’un étage en voulant échapper à la police… D’où le titre que j’avais choisi pour les provoquer volontairement.. J’adore faire rager les rageux…  Bref. Une mort grotesque, à l’image de ces bas de plafond, unis en un même nationalisme totalement dépassé. Cette année encore, ils furent près de 300, nous souffle-t-on dans l’oreillette. Rien de bien nouveau malgré notre répugnance à les voir encore aussi visibles et mesurables.  La bête immonde n’est pas morte, et je rêverai jusqu’à mon dernier souffle je crois de la voir écrasée d’un simple coup de talon bien senti. Mais cette année, je ne peux pas résister à l’impérieuse nécessité de partager avec vous cette photo divulguée par France Soir,  tristement symbolique de ce dont il s’agit :

Cette année encore, ce qui reste des quelques composantes de cette commémoration (Zouaves Paris, Bastion pseudo Social, soi-disant dissous… ont pu  défiler tranquillement dans les rues de Paris sans être  inquiétés…


source

Des personnalités du FN remaquillé en RN, dont un certain ancien de la Gud Connexion, très proche de MLP continuent pourtant de soutenir ces fascistes particulièrement violents, multi-récidivistes de la haine raciste et antisémite.

  Et ce gouvernement prétend se faire  rempart contre l’extrême droite ? Comme les faits le contredisent chaque jour un peu plus…

#BastionSocial : OUT.

On avait beau s’y attendre, ça fait toujours plaisir… Même si plusieurs de leurs implantations s’étaient déjà sabordées…

source

Cela ne change rien cependant à l’analyse que j’en faisais ici, de ce genre de dissolutions… Dans l’acide, ce serait mieux, vu le genre d’ordures nazies dont il s’agit. Leurs idées toxiques courent toujours, elles. Et leurs porteurs sont à présent disséminés dans la nature, et brandiront d’autres étendards. La suite au prochain épisode…. On aura sûrement bientôt des nouvelles des (anciens, vraiment ?) petits amis de Nathalie Loiseau, ce rempart contre l’extrême droite bien connu… 😉

Post-scriptum : et comme le membre d’honneur de Génération Identitaire qui nous sert de Ministre de l’intérieur joue les fanfarons sur les réseaux sociaux, il convient de lui rafraichir la mémoire…

Non, Monsieur, l’engagement en question n’est pas tenu. Il comportait également deux autres mouvements : Blood&Honor France et Combat 18.

 

source

Qu’en est-il de ces deux autres, moins connus  ? J’attends avec impatience la réponse du ministère de l’intérieur. S’il me lit, je suis toute ouïe… 😉

 

Post-scriptum : le communiqué du gouvernement, suite au conseil des ministres d’hier, nous fait savoir qu’outre le Bastion Social, ce sont 6 associations qui lui sont liées qui ont également été dissoutes :  « Les Petits Reblochons », « Association Lugdunum », « Cercle Frédéric Mistral », « Cercle Honoré d’Estienne d’Orves », « Association Arvernis » et « Solidarité Argentoratum ». Les fachos avancent en effet toujours masqués…

#Loiseau tombé d’un nid… de rats. Dégoût.

.

Médiapart nous révèle donc que la tête de liste LREM aux européennes, Nathalie Loiseau, qui se présente comme un barrage face à l’extrême droite (on ne rit pas), fut candidate à des élections étudiantes pour un syndicat d’extrême droite issu du GUD, l’UED. Comme je ne suis pas étonné… Dans un premier temps, pour se défendre, elle a prétendu qu’elle ne s’en souvenait plus, puis qu’elle ne savait pas quelle était la couleur politique de ce syndicat. Franchement, à  prendre les gens à ce point pour des truffes, il ne faut pas s’étonner de recevoir en retour un si grand seau de merde… Et en effet, à l’UED, il y en a… Un simple exemple, pioché ici, dans « les rats maudits » (Histoire des étudiants nationalistes, 1965-1995, Collectif).

 

Elle a également parlé d’une erreur de jeunesse… Voilà qui me rend dubitatif. Quelqu’un qui aurait eu de telles idées à 20 ans peut il se transformer à 55 en humaniste altruiste, épris de solidarité  ? j’ai comme un doute… Mais celui-ci est bien vite levé de mon côté quand je me souviens de sa sortie dégueulasse à propos des migrants, alors qu’elle était encore ministre, d’une xénophobie indiscutable que Génération identitaire n’aurait pas renié… au diapason de son semblable au gouvernement qui en a été sacré membre d’honneur. La politique de LREM en la matière, celle du fonds de commerce de l’extrême-droite depuis toujours, l’immigration, on sait déjà quoi en penser : faite du même tonneau de mauvais vin… 

source

La réponse du berger à la bergère #zouaves #giletsjaunes #acteXII #NONazis

Coucou, les bas du front ! Vous pensiez que votre attaque de lâches allait demeurer impunie ? C’est raté :

Capture

From @antifaSquads sur fesses de bouc

L’épisode 2 est ici : c’est une vidéo…

Capture.PNG

… comment dit-on déjà ? Ah oui : édifiante.

(et bien le bonjour de Paname offensive…)

les « #zouaves » ? Achetez vous un cerveau.

J’en ai déjà parlé ici à deux reprises : , et ici, évoquant l’agression d ‘un groupe du NPA qui les a rendus si médiocrement célèbres, et pour de si minables raisons… De petites frappes sans intérêt, hormis pour les seuls virilistes à deux balles en mal de reconnaissance, ivres de la toute puissance totalement immature, et asociale, que leur confère l’usage de la force brute.  De vulgaires hooligans, quoi. Le politologue Jean-Yves Camus, qui s’est spécialisé dans l’observation de l’extrême-droite, leur taille un costard à leur (petite) mesure ici, en ces termes :

Capture.PNG

Capture.PNG
source

je ne peux que confirmer l’absence à la fois de culture et de réflexion, ne serait-ce que par leur appellation, comme je l’ai déjà évoqué dès le premier billet dédié. Des bas de plafond dont le seul argument est un coup de poing dans la gueule, en s’en prenant à leur victime à terre de surcroit, méthode de lâches, juste. Aussi, ravi que ce compte twitter en ait démasqués quelques tronches… La vermine fasciste doit avoir des noms, et des visages. Pas de pitié pour les ennemis de nos libertés.

Et je repense alors à ces bonnes âmes dont je rencontre régulièrement la pensée tellement noble,  de si haute valeur intellectuelle et morale ajoutée, sur tel ou tel réseau (a) social, qui me conseillent invariablement, plutôt que de les prendre de manière aussi frontale que je ne le fais ici, ce qui serait selon eux contre-productif, de discuter avec ces fachos pour les ramener dans le droit chemin,  en tentant de les convaincre avec des arguments bien sentis… Bien sûr, bien sûr. Avec ce genre d’individus sans foi ni loi, sûr que ça marche, tiens. Pur bullshit à mes yeux. Vous ne savez pas de qui vous parlez. Vos conseils de bisounours boutonneux, gardez les pour vous,  ça ne fait juste que m’énerver. Sans intérêt en termes d’efficacité dans le combat que je mène ici.  Proposez autre chose, merci, et ne me faites pas perdre mon temps. Next.

Comme un parfum de panique chez les identitaires : l’effet magique de la chasse aux fafs.

Serait-ce l’effet magique d’Impulse ? A moins que ce ne soit celui de l’annonce d’une commission d’enquête parlementaire sur les groupuscules d’extrême-droite ?  Ou le fait qu’on s’aperçoive enfin en haut lieu  que  ces terroristes d’extrême-droite qui gangrènent notre pays sont bien plus dangereux très concrètement que tous ces appelistes pseudo-révolutionnaires verbeux autour de Lundi a.m. et  de Lordon ?  Comme on a pu si cruellement le constater, réveillant la mémoire anesthésiée par les discours chouardisants de certain.e.s,  à l’occasion de cette attaque d’un groupe du NPA samedi dernier par les Zouaves, ces militants fascistes ultra-violents, dont j’ai déjà parlé ici, et ?

Capture.PNG

J’ai appris en effet à peine quelques minutes après avoir publié ce billet  dans lequel je notais ici que plusieurs responsables identitaires (comprendre : nazillons) de l’ignoble opération anti-migrants du col de l’Echelle avaient été arrêtés (joie),  que 4 autres petits cousins consanguins à l’idéologie tout aussi répugnante ont été placés en garde à vue hier à Lille, dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte après la diffusion d’un reportage d’Al-Jezira sur le bar identitaire La Citadelle .

Capture.PNG
source

« Le président de «La Citadelle», Aurélien Verhassel, ne fait pas partie des quatre personnes interpellées mardi matin à leur domicile, des hommes âgés de 18 à 30 ans et habitant dans la métropole lilloise. »

(Dommaaaaage ! 😉  ).

Dire qu’il aura fallu l’intervention d’une télé étrangère pour débusquer ces (si peu néos) nazis là… De quel humour peut faire preuve l’histoire, vraiment. L’arroseur arrosé, quoi, avec son propre seau de merde. Les vertus du journalisme et de l’image, précisément : l’effet miroir. Regardez vous, les neuneus : vous n’êtes vraiment pas beaux à voir. Vos discours comme vos actes sont profondément répugnants. Aussi, on comprend mieux, par ce biais là, pourquoi les fascistes ne supportent pas les journalistes, et en appellent d’autres à les lyncher… Ne pas supporter sa propre image, quoi, loin, bien loin des héros de croisade ou des mythes scandinaves que vous vous donnez, dans votre imaginaire moisi. CQFD, ici encore. Next.