L’insupportable banalisation de la privation des libertés fondamentales

Mon antépénultième billet d’une trop longue série sur cette saloperie d’état d’urgence titrait déjà plutôt fort. je vais avoir  bien du mal cette fois à dépasser cette outrance exponentielle. Cette loi d’exception devient en effet d’une banalisation volontaire plus qu’affligeante et d’un cynisme absolu. Mais chez ces gens là, visiblement, on ne se lasse pas de se payer de bons mots :

capture
source

Protéger la démocratie en la supprimant, Manu Militari,  vraiment ? L’illustration parfaite de la sagesse populaire : les cons, ça ose tout. Surtout le pire. Trouver sans cesse, en permanence, sans jamais voir la fin de ce trop long tunnel irrespirable pour ceux qui n’ont rien à se reprocher, mais qui voient pourtant bien diminuer leurs libertés fondamentales s’atrophier, voilà qui signe l’arrêt de mort de la crédibilité politique de ce pseudo socialisme là, qui ressemble bien fort et de plus en plus à de la droite autoritaire. Marre de cette ambiguïté permanente. Vivement qu’ils dégagent. Les choses seront plus claires.

Montreuil-Bellay : justice et mémoire à ceux que l’histoire de fRance a tant méprisés #Roms #Tsiganes #Gitans

capture
source : communiqués de l’Elysée

Dans une période aussi troublée que la nôtre,  qui prend tant de libertés avec la morale et l’histoire ¹, dans laquelle même les événements les plus établis scientifiquement, les faits les plus avérés et indiscutables historiquement, comme la Shoah, font l’objet d’un révisionnisme et d’un complotisme insupportable, je suis heureux de saluer l’initiative du Président Hollande de rendre hommage ce jour comme il se doit à ceux qui, eux aussi, considérés comme une « race inférieure », ont été victimes de la Shoah :

capture
source

Rendre un hommage solennel et officiel à ceux que l’histoire française a tant méprisés ² et qui, encore  et toujours hélas aujourd’hui, sont l’objet d’une méprisable exclusion, d’un racisme ancestral si bien partagé par les nobles âmes (avec l’aval notable d’un misérable ancien Président aux thèses proches de l’extrême-droite), m’apparait indispensable. Un tel engagement de l’Etat est de nature en effet à braquer  positivement les projecteurs sur une part de l’histoire du nazisme et de la collaboration française insuffisamment connue du grand nombre. Et quand on sait à quel point certains actuellement, du même côté politique essentialiste racialiste des bourreaux de cette population, se présentent aujourd’hui comme des résistants et des patriotes, il était tant, là comme à propos de la Shoah et du peuple juif,  et comme cela a été également le cas pour l’esclavage des noirs, de rétablir certaines vérités, et d’apporter un enseignement éminemment nécessaire de nature à lutter contre le crétinisme ambiant, l’inculture qui fait tant de ravages, le complotisme tant de dégâts… En un mot comme en cent, un moyen bien visible de tous de lutter contre la peste brune d’aujourd’hui. Ceux qui me lisent le savent, on ne peut guère m’accuser de complaisance envers Hollande, mais sur ce dossier là, il a tout mon soutien. Et j’emmerde les misérables trolls ordinaires qui prendront j’en suis certain tant de plaisir malsain et toxique à répandre leur mal, pour ajouter au mal absolu qu’est le sort réservé à ces personnes, qui n’avaient commis pour seul crime que de n’être pas sédentaires, et seulement considérés par une majorité des mêmes imbéciles d’alors, comme inférieurs. Les français lambdas de cette époque n’étaient en effet pas exempts de toute reproche. Que cela se sache :

¹ … Une histoire française remplacée avantageusement au seul bénéfice du camp réactionnaire et d’extrême-droite par ce rétrécissement de la pensée qu’est le fameux « roman national » ,  véhiculé par des personnalités politiques et médiatiques sans vergogne, comme Sarkozy qui l’a remis au goût du jour à des fins purement électoralistes, dans un élan de cynisme ignoble tendant à récupérer les voix d’extrême-droite, dans un discours stéréotypé qui leur parle facilement, là où la complexité et un mode de compréhension non-binaire est éminemment nécessaire. Ces personnalités là n’ont que mépris pour les couches populaires, leur assénant des vérités qui ne sont que les leurs, quand il s’agirait bien au contraire d’ éclairer, de conscientiser par un tableau historique plus soucieux de vérité, d’exemplarité de la posture d’observation et de documentation, et non de parti-pris idéologique ne servant que les seuls intérêts de leur classe dominante. En un mot, ils prennent les couches populaires pour des crétins incapables de comprendre autre chose. J’ai du peuple une conception plus noble. Il n’est pas indifférencié, et capable de comprendre bien des sujets… Du moment que l’on prend le temps de les lui expliquer clairement. Mais pour cela, il faut des gens qui maîtrisent bien leur sujet. Là est le problème : certains pseudo-historiens qui se prennent pour le nombril du monde et ont de la transmission du savoir  une vision condescendante se dissimulent derrière le petit doigt de leur « expertise », et sont incapables de traduire leurs connaissances de manière plus claire, mais non simpliste.

²  les victimes en question n’étaient pas seulement les tsiganes, comme le titrent des journaux stupides et désinformants pratiquant des raccourcis, mais un camp pour « individus sans domicile fixe, nomades et forains, ayant le type romani ». Ils étaient Gitans, Roms et Tsiganes, selon wiki.

Enregistrer

Enregistrer

ALERTE ENLEVEMENT : le racisme d’état kidnappé par Enthoven !

Beaucoup ont été choqués tout comme moi, et à juste titre, en regardant Cash Investigation hier soir,  de la formulation de l’alerte enlèvement diffusée par le ministère de l’intérieur :

capture

En cause, la mention « de race noire ». Le mot « race » a en effet été supprimé depuis deux ans de la législation française, semble-t-il… Et pour de sérieuses, scientifiques et bien  rationnelles raisons.

[Ce qui fait d’ailleurs jouir les crétins de la fachosphère qui s’en prévalent pour s’exonérer à bon compte de leurs turpitudes, en rétorquant jusqu’à se croire supérieurement intelligents qu’on ne peut les qualifier de racistes puisque la race n’existe plus, et qu’ils s’en prennent de surcroit à des musulmans, ce qui n’est pas une race mais une religion. Ce à quoi je réponds invariablement que la loi sanctionnant ce genre de comportements publics délictueux porte sur l’incitation raciale (sic..) ET religieuse.  C’est ballot… Et toc]

De plus, c’est complètement idiot, car vu la photo, il n’y avait pas besoin de le préciser, visiblement. Pas davantage que la mention « de race frisée », « de race barbue », ou « de race myope », éléments tous aussi visibles. Le porte-parole du ministère, Pierre Januel, a exprimé ses regrets sur Twitter : « #AlerteEnlèvement : Certains termes du message, repris précipitamment, étaient évidemment inappropriés, regrettables et très rapidement modifiés. Nous comptons néanmoins sur votre mobilisation pour diffuser l’alerte et aider les recherches.» Une regrettable erreur que les services de l’état s’empressent donc de balayer d’un revers de manche devant l’urgence de l’alerte.

capture

Mais maintenant que le péril est passé, l’enfant retrouvé et en bonne santé, peut-être peut-on respirer et réfléchir plus posément, rationnellement, objectivement, et un peu plus en profondeur ? Car  personnellement, je n’entends pas voir cette « regrettable erreur » aussi vite effacée,  surtout quand j’entends dans le même moment un certain Enthoven, philosophe de bazar officiel (au sens où pourraient l’être les peintres officiels de l’ ex union soviétique) exonérer à si bon compte l’état en pratiquant un raisonnement étonnamment amalgamant et stupéfiant de bêtise qui instrumentalise ce qui n’est qu’un (bien qu’en effet choquant)  fait divers isolé tant qu’il ne m’aura pas prouvé le contraire par des statistiques fiables sur des événements éventuellement similaires…

capture
source

Chez moi, un con étant un con quelle que soit son origine ou sa religion pré-supposée, et l’enquête n’ayant pas été menée à son terme, je trouve ce Monsieur aussi particulièrement léger qu’éminemment péremptoire. En outre, que ce soit pour répondre à sa démonstration non étayée comme par rapport à cette erreur du ministère de l’intérieur, qu’on me permette de considérer que, malgré ma divergence profonde avec les thèses du PIR (puisque je pense que c’est ce camp là que l’éminent penseur vise particulièrement) envers lequel on ne pourra pas me suspecter de la moindre complaisance, le racisme d’état existe bel et bien.  j’en veux pour preuve le fait que le ministère de l’intérieur, et donc l’état et le gouvernement, sont bels et bien racistes puisqu’ils tiennent absolument à conserver, envers et contre tout, et alors même que l’état français a été condamné pour contrôle au faciès dans de nombreux cas, la notion de race dans ses contrôles,  puisqu’il a fait appel de la décision le condamnant,ce qui est profondément insupportable pour tout défenseur des droits humains. Mais Monsieur Enthoven est certainement beaucoup plus intelligent que moi… Sauf qu’il aura omis de considérer le fait que son intervention soigneusement médiatisée malgré son incroyable médiocrité (ce qui est aussi excessif devient en l’espèce profondément insignifiant) n’aura servit qu’à banaliser le racisme et à exonérer l’extrême droite de ses attaques ignobles en utilisant le même argument selon lequel les victimes du racisme sont elles aussi racistes, et les méchants antiracistes, des collabos et des faiseurs de tabous à propos  de – toujours la même notons-le – communauté… Venant d’un tel esprit supérieur, j’aurais attendu davantage de vision stratégique. Question de forces en présences… Mais aurait-il déjà, comme Messieurs Bouvet et Onfray, d’autres penseurs identitaires, choisit son camp ? Alors moi, le mien : la question semble réglée, malgré mon athéisme militant, je suis un Islamo-collabo-gauchiste. Vous pouvez aussi rajouter si ça vous chante :  laxiste. Voilà voilà… On avance.

capture

NB. Et si l’on venait à m’interpeler sur l’éventuelle faiblesse de mes arguments pour justifier de l’existence d’un réel racisme d ‘état, qui selon ce Monsieur relèverait d’une paranoïa (je ne savais pas qu’il avait fait des études en psychiatrie pour porter de tels diagnostics), je répondrais par un autre argument, ou plutôt deux en un. L’état n’est jusqu’à preuve du contraire pas une notion abstraite désincarnée, mais bien porté par des individus avec leur culture, leur positionnement, leurs convictions et leur sensibilité propre. Or, s’agissant de ce même ministère de l’intérieur, d’où vient cette alerte enlèvement, quand on sait que selon  plusieurs sondages (certains évoquant des proportions inquiétantes de plus de 50 %  des effectifs) les forces de l’ordre sont si fortement gangrénées par l’extrême droite, qu’on  me permette de douter fortement de la volonté de non-discrimination de ceux-ci…

Enregistrer

Enregistrer

la femme voilée vient d’entrer dans l’Histoire de fRance. je souris. Les con(ne)s.

Vous me connaissez bien, j’adore Hollande, ce personnage passionnant, sincère, empli de convictions profondes et gauchiste indépassable (rires). Aussi, vous comprendrez que je souhaite instamment prendre sa défense (re-rires). Toute la fachosphère et ce qui reste de républicains qui sucent la roue du FN se sont jetés comme des grenouilles sur un chiffon rouge, ceci :

capture capture2 capture3

…. (et béh ! Rien que ça ? 😉  L’information, dont l’Express  est à l’origine (les gens comme à leur aimable ordinaire n’ont pas dû aller plus loin que le titre…) ,  me semblant énorme, ils auraient peut-être dus se montrer plus dignes, et moins enclins aux raccourcis trompeurs d’où la lumière est manifestement quelque peu absente en resituant,  par exemple,  les choses dans leur contexte.   C’est ce qu’ont fait,  interrogés sur le sujet de cette polémique ridicule (dont les médias qui sucent la roue de l’extrême droite ont le secret) les auteurs du livre dont ceci est extrait devant mes yeux et mes oreilles hier, dans je ne sais plus quelle émission, à la stupeur de Virginie Lemoine qui avait-elle aussi été visiblement  choquée par la phrase hors contexte. Le voici :

cujt2y-wiaamaol

Dans le détail, on en pense ce que l’on en veut, mais non, les neuneus, Hollande n’a jamais dit qu’une effigie de Marianne en burka ornerait les salles de conseils municipaux français, bande de guignols ridicules… Soignez vous, ça devient vraiment une obsession pathologique, cette affaire. J’en ai marre, de traiter vos symptômes, un hoax plus ridicule que la veille en chassant un autre… ça lasse.

Lire aussi :

François Hollande, Marianne et le voile : ce qu’il a vraiment dit

… et la palme du crétinisme pris en flagrant délire identitaire faussement laïc est attribué à… tam tam…

capture

Je vais l’encadrer, celui-là… Un collector.

Post-scriptum : je viens d’apprendre par Bembelly que, dans le même livre, Hollande s’est distingué par des propos qui, curieusement, n’ont pas été repris par la fachosphère et autres réacs de LR… On se demande bien pourquoi…

capture

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Détournement de fonds au Ministère de l’éducation nationale

source
source

Madame @najatvb, les handicapé(e)s et les professionnels qui les entourent ne vous disent pas merci !

La polémique est d’ampleur. Nul doute que la ministre de  l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche y trouvera une justification toute droite sortie de derrière les fagots, et bien huilée par d’habiles communicants. Mais nul n’est dupe, et il sera bien difficile d’expliquer à tous ceux qui sont concernés de près ou de loin par le handicap un tel détournement de fonds. Explications :

la ministre de l’Enseignement supérieur Najat Vallaud-Belkacem a promis le 30 août, à l’Université d’été de la Conférence des présidents d’universités (CPU), de débloquer 30 millions d’euros pour sécuriser les campus universitaires. Et comme l’a repéré le blogueur Olivier Ertzscheid, cette somme sera piochée… dans les caisses du Fonds pour l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans la fonction publique (FIPHPF).

Le FIPHFP a une double fonction. D’une part, il collecte les amendes dont doivent s’acquitter les administrations publiques qui ne respectent pas l’obligation légale – valable dans le public comme dans le privé – d’atteindre 6% d’employés handicapés. Avec cet argent, il finance ensuite l’adaptation des lieux de travail au handicap. Comme les universités n’ont pas atteint la barre fatidique, elles sont censées lui payer chaque année 45 millions d’euros d’amende. Finalement, donc, le FIPHFP devra se contenter cette année de 15 millions. (source)

On a beau savoir que ce genre de jeux d’écritures pour faire passer des fonds d’un budget à un autre sont monnaie courante dans tous les gouvernements, la pilule n’en passe pas plus facilement,  d’autant plus de la part d’un gouvernement qui a toujours, malgré son action contraire, l’étiquette à présent si galvaudée de socialiste. Voilà qui en dit long sur les priorités de ce gouvernement là… Et comme le dit le gars d’Affordance, , à qui je laisse le dernier mot :

Déjà c’est la fête. 30 millions d’euros pour payer des vigiles qui, tout le monde le sait, ne serviront de toute façon à rien en cas d’attentat, alors même que la plupart des universités en sont depuis des années à mendier des postes d’enseignants et de personnels administratifs et techniques. Mais bon, en cas de coup dur on pourra toujours compter sur les vigiles pour venir assurer des TP d’informatique ou venir faire des emplois du temps.

le prix du train pèse lourd sur notre environnement

Alors que notre Président et son gouvernement se vantent de l’organisation de la COP21, dont les accords de Paris ont été signés récemment par la Chine et les USA, on notera avec une certaine circonspection non dénuée d’interrogations que la France est le pays où le train est le plus cher d’Europe. Ce n’est pas très étonnant vu la politique de tarification particulièrement absconse de la SNCF, et c’est à mettre en parallèle avec cette décision totalement absurde de jeter encore davantage de cars sur les routes, un projet tellement moderne que nous a laissé l’intelligent Macron. Le tout est certainement sensé limiter la propagation de gaz à effets de serre et à améliorer la sécurité routière et la fluidité des transports de personnes… On n’arrête pas le progrès, ni une équipe qui gagne. Ou pas.