Le pangolin, vecteur du grand complot judéo-maçonnique ? #antisémitisme #covid19

A l’origine de tous les complots, ce virus idéologique mortel : l’antisémitisme

Si j’ai lancé hier un ballon d’essai sur un terrain qui nécessitait pourtant un billet plus construit, plus intense et plus travaillé en profondeur c’est que, oui, je l’avoue honnêtement : j’avais la flemme. Le confinement, pour ma part, n’incite pas vraiment à taper dans la butte, mais d’avantage à la paresse, au prélassement…

Aussi, l’occasion m’est donnée à présent de me rattraper avec cet article du Monde qui m’en donne l’occasion, et qui démontre à quel point nous assistons en effet en ce moment à un festival de fakenews en tous genres grâce auquel – hé oui, encore elle ! – l’extrême-droite se lâche en toute impunité. Toujours chercher à qui profite le crime…Car si j’emploie pour ma part le terme de fakenews à propos de la désinformation un peu trop systématique que ce camp politique honni là pratique de manière industrielle, et j’en sais quelque chose, c’est bien sciemment, à dessein, de manière éclairée. j’y ai en effet consacré plusieurs billets circonstanciés…

source

L’article de Wikipédia auquel mon billet d’alors renvoie est d’ailleurs très clair à ce sujet :

En montant des informations tronquées et en les propageant de manière exponentielle comme sait si bien le faire l’outil de diffusion de masse qu’est internet, en prétendant rechercher puis désigner des coupables à une crise, fut-elle sanitaire, on en arrive toujours au même but, et l’intention de nuire est significative. Et le coupable, au bout du compte, est toujours le même, pour ces gens là…

L’ennemi intérieur, le tireur de ficelles, on sait bien qui cela peut être, si invariablement… N’en n’arrive-t-on pas en effet, en matière de conspiration, de complot, en suivant le fil jusqu’au bout du bout, à la matrice de tous et tant et trop d’entre eux, leur origine mythique, mystique et originelle : la haine du juif ? Et si ce n’est lui, c’est donc son frère…

Cet antisémitisme purulent trouve son inévitable traduction par le biais d’infâmes comptes twitter dont on aurait pu se passer, et dont on s’étonne, encore et encore, que la modération tellement perfectible puisse laisser passer de telles saloperies…

Et dire qu’avant cette poussée d’acmé antisémite propagée par la crise du Covid 9; naïf que je suis, je ne savais même pas que Buzyn en était…

Et je repense à ces gens qui prétendent inlassablement que le nouvel antisémitisme serait plus à craindre que l’ancien ( plus orthodoxe, vraiment ? Vomir…), rejetant un racisme pour en perpétuer un autre. Pourtant, la réalité que j’observe est tenace…

Quel étonnant hasard…

Une étude sur le sujet (voir ici) vient nous en donner la confirmation, de cette complicité amoureuse entre la fachosphère et les thèses conspirationnistes…

Pour en revenir à l’article du Monde, toujours sur le même sujet, et sur la prédilection particulière de l’extrême-droite pour les thèses complotistes, ça se confirme, encore et encore… jusqu’à plus soif :

Bien sûr, pour les professionnels de l’antisémitisme patenté, qui en font leurs choux gras, cette crise là, c’est du pain béni…

On n’a pas fini d’en parler, de cet intense moment de confusion mentale…

Business de la haine : avec Zemmour, show must go one ! #LCI #CNews

Trombinoscope des invités à la petite sauterie raciste de Marion Maréchal Le Pen et l’Incorrect (source)

Au début, je ne voulais pas entretenir davantage la mousse médiatique autour de ce raout de fachos (1), qui s’en est donné à cœur joie, ce dimanche, totalement en roue libre, aux côtés de la petite nièce Le Pen, à si forte valeur toxique ajoutée, sur le plan sociétal… Le simple fait qu’il puisse exister, et constituer un événement médiatique d’une telle importance, qui a pu se répandre à ce point dans toutes les rédactions, est déjà un problème majeur en soi, et à mes yeux une honte absolue. On voudrait en faire une base pour un appel à une nouvelle Nuit de cristal, envers les musulmans cette fois, qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

Cette convention hypocritement appelée « des droites », alors qu’elle est un concentré de tout ce que l’extrême-droite compte dans notre pays de personnalités moisies de premier plan, comme le démontre la galerie de portraits en tête de ce billet, constitue à mon sens l’une des illustrations majeures et concrètes de cette banalisation du mal qui a constitué en son temps le substrat de consentement au nazisme qui a précédé l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Je veux parler de cette zone grise que si peu ont détaillée aussi bien que Klemperer, notamment au travers de la colonisation de la langue allemande par la nov langue nazie. Comme il serait utile d’ailleurs de procéder à la même observation, la même compilation rigoureuse, à propos de l’envahissement de notre langue par le vocabulaire identitaire… Il conviendrait de commencer par le Grece et son travail méthodique de destruction du sens de certains mots, en passant par l’emploi par la fachosphère de (même pas) doux euphémismes pour enrober certains mots qui risqueraient de passer sous le couperet de la loi, jusqu’au discours complotiste (qui va si bien avec le fascisme) sur le « grand remplacement« , qui a déjà gagné tant de masses vulnérables… avec les monstrueux résultats que l’on sait.

Mais puisque cela gêne si peu de monde, hormis la poignée d’antifas dont je me flatte d’être (alors qu’ils sont si régulièrement vilipendés par tant et tant, qui ne savent pour la plupart pas de quoi ni de qui ils parlent…) et ne contrarie pas du tout, bien au contraire, les intérêts économiques et médiatiques dominants, de plus en plus étroitement entremêlés, qui permettent de produire un Zemmour, qu’est-ce qu’un quidam comme moi peut vraiment faire contre ? Je peux bien consigner jour après jour les faits et gestes de la faune raciste, sexiste, homophobe et xénophobe qui s’accumulent sur les pages de ce blog, cela n’y changera rien. Et c’est bien là le problème : les faits et les propos qui caractérisent factuellement la haine raciste, dans ce pays, sont connus, ou peuvent l’être de tous, à l’heure d’Internet. Alors, pourquoi rien ne change ? Pourquoi chaque jour semble pire que la veille, sur ce terrain de lutte là ? Tout simplement parce que, je pense, beaucoup ignorent la nature du mal, et dans quelles zones grises il se développe, à l’abri des regards indiscrets… Il n’est pas seulement politique, idéologique, comme je le pensais de prime abord, lorsque je me suis engagé dans l’antifascisme, et que je pensais naïvement qu’affuter encore et encore mes arguments était un outil efficace contre le racisme, que je pensais n’être que le produit de l’ignorance. A l’époque, je m’appelais Gauche de Combat, et ce combat était éminemment politique. Mais aujourd’hui, ma réflexion a grandit, s’est étoffée, intensifiée. Et comme dit l’autre 😉  » c’est tout un écosystème« , la fachosphère et ce qui permet actuellement, structurellement, de produire, de diffuser et d’ entretenir des idées racistes et xénophobes, islamophobes… dont Zemmour est l’un des prête-noms.

J’en veux pour preuve, à l’appui de ma petite théorie personnelle d’une industrie de petits producteurs de haine, cette histoire de diffusion de l’intégralité du discours de Zemmour par LCI, malgré son caractère éminemment condamnable. Une simple « erreur de format », vraiment ? Comme il faut se cacher là derrière son petit doigt…

Si l’on perçoit cela comme une simple erreur de jugement, comme il est de l’intérêt personnel de nous le faire croire par certains, et/ou que l’on reste sur le registre purement moral, éthique, je pense qu’on est complètement à côté de la plaque. Car c’est faire fi des intérêts économiques qui sont en jeu, autour de Zemmour. Ce « Rentier de la polémique », comme l’a qualifié à juste titre la SDJ du Figaro, est un pilier d’une industrie florissante, et ses acteurs ont bien compris tout le profit qu’ils pouvaient en tirer, raison de son succès, et du fait que malgré son ignominie, il puisse perdurer en dépit des condamnations successives, dont le montant ridicule des amendes infligées ne risque pas de le stopper, au vu de l’étendue de sa fortune personnelle à laquelle, étrangement personne ne semble s’intéresser, et pourtant..

Posez vous la question, comme je me la pose depuis longtemps, à présent : comment Zemmour est-il possible ? Pourquoi, à peine condamné, peut-on envisager de lui confier une émission sur CNews ? Pour l’audimat. Et l’audimat, c’est de l’argent. Appâté par l’idée que sa venue puisse enflammer le téléspectateur, sans aucune considération autre que purement financière, faisant abstraction de toute considération éthique, les responsables de la chaîne se frottent déjà les mains, comme avant eux Ruquier et France 2, Le Figaro, Paris première, etc. Tous ceux qui ont contribué au succès de ce clone de Drumont (dont le parallèle établi par Noiriel est si éclairant), sont à mes yeux coupables de complicité avec l’ennemi. Et LCI n’échappe pas à la règle. Comme la société des journalistes du Figaro, qui se réveille mais un peu (trop) tard, alors qu’ils accueillent toujours aussi volontiers un Rioufol qui partage les mêmes idées racistes, la chaîne entend bien faire son beurre avec cet agitateur des bas instincts de la France rance, qui mériterait mieux que cette haine recuite qui ne demande, grâce à leurs bons soins, qu’une étincelle pour s’enflammer, comme au temps des pogroms, que ces gens là regrettent peut-être, en remplaçant simplement les juifs par les arabes… et pourquoi pas les deux, tant qu’on y est ?.

Nous étions nombreux à redouter cette époque. Aujourd’hui, elle est là, devant notre porte sur notre palier, et jusque dans notre salon. Alors, on fait quoi ? On continue de psalmodier que le racisme est un délit en suçotant notre sirop de menthe tout en nous contentant de mesurer l’ampleur du désastre ou bien ?

L’heure est venue de choisir son camp. Et je n’aurai plus guère de patience, vu l’urgence de ce combat, envers les habituels relativistes qui justifient les zones grises. J’ai dit.

Post-scriptum : grosse fatigue… En voilà un qui visiblement l’a choisi, son camp…La chute dans l’abîme devient vertigineuse, pour ce pseudo philosophe

Et ce n’est pas fini… Un festival, vous dis-je. Ah, il est beau, votre beau barrage « républicain »… Explosé façon puzzle :

En attendant, le parquet de Paris a ouvert une enquête sur les propos du polémiste raciste pour injures publiques et provocation à la discrimination. Cela ne sera que l’antépénultième fois…

(1) Ils étaient 750 selon la police de la pensée, mais 2000 selon les organisateurs, peu contredits par les médias mainstream…

Qui sont les soutiens des xénophobes de #GenerationIdentitaire ? #RN #DLF #LR

je me suis « amusé » à recenser les partis et personnalités politiques qui ont réagi à la condamnation judiciaire de Génération Identitaire, qui pour ma part m’a fait très plaisir. Il fallait bien en effet marquer un coup d’arrêt, d’une manière ou d’une autre, à l’ivresse (indécente en regard de leurs idées immondes) de leur triomphe marqué par un sentiment de toute puissance. Ce dernier, consécutif à une totale et choquante impunité, leur laissait abusivement croire que leur positionnement politique xénophobe était partagé par une large partie de la population, ce qui je l’espère n’est pas le cas… (même si je commence à nourrir de plus en plus de doutes en voyant tant de digues céder, y compris dans les mouvements dits de gauche… jusqu’à justifie l‘islamophobie).

j’ai découvert de bien sales morceaux dans cette mélasse brune malodorante… La plupart de ces réactions ne m’ont cependant pas étonné, qui viennent du principal parti d’extrême-droite français, le FN/RN, et de ses satellites (PCD, DLF). Ils avaient déjà en effet soutenu bec et ongle une autre action de Génération Identitaire, leur intrusion illégale dans les locaux de SOS Méditerranée et l’agression de son personnel. Vous trouverez la liste nominative de ces déshonorants soutiens ici.

Dans le cas présent, quant à la condamnation des militants identitarés que sont Clément Gandelin dit Galant, Romain Espino et Damien Lefèvre dit Rieu, on voit s’indigner publiquement des figures bien connues de la fachosphère :

Quand cela vient de l’extrême-droite, on n’est guère étonné.e.s… Mais dans le cas présent, cette « intruse » qui suit n’est-elle pas sensée appartenir à un parti « républicain », donc soucieux de l’ordre et du droit ? 😉 Une réaction qui démontre à quel point cette militante peut être classée à l’extrême-droite, tout comme une large proportion de son parti aux frontières idéologiques si peu étanches avec la fachosphère… comme on l’a déjà amplement démontré, dans le cas de Wauquiez… Pourquoi ne pointe-t-elle pas directement pour le parti lepéniste ?

Mais la palme de la fascisterie hexagonale revient à coup sûr au fondateur de Polèmia, ancien membre fondateur du Grece et du Club de l’Horloge, et ancien du FN et du MNR, probablement pas assez durs pour lui…

En tous cas, le RN, qui n’a pas de mots assez durs pour condamner le laxisme de la justice lorsqu’elle s’en prend à d’autres, de ceux qui constituent ses cibles habituelles, se montre étrangement tolérant envers les délits de ses propres troupes de bas du front et ses propres criminels, comme l’histoire ici l’a déjà amplement démontré… Ce parti pourra difficilement, dorénavant, renier qu’il entretient des liens étroits avec ses franges les plus radicales … Il y a maintenant matière sur ce blog, en archives, à jurisprudence en la matière… Les faits, rien que les faits. CQFD. Next.

Et comme dab, Russia Today France qui déroule le tapis rouge aux militants d’extrême-droite de ce pays, en toute complaisance…

Post-scriptum : et dire que j’ai failli oublier la pire d’entre elles, à la dangerosité idéologique internationale éminemment toxique… « Prisonniers politiques », rien que ça… Fallait oser !

#Haters : les crétins de #JVC vont se transformer en bisounours ( et @DamienRieu en dame pipi)

Capture.PNG

L’un des principaux sites de harcèlement en ligne, comme maintes histoires l’ont déjà amplement prouvé ( notamment celle-ci), sur lequel des meutes de haters acculturés et totalement dépourvus de la moindre éthique personnelle pouvaient donner libre court à leur déferlement de haine raciste, sexiste et homophobe, vient de déclarer sa flamme à l’Union Européenne en ces termes :

Webedia, propriétaire de JeuxVideo.com, adhère au code de conduite européen contre la haine en ligne. Celui-ci exige le contrôle des signalements en moins de 24 heures.

Dailymotion n’est plus la seule entreprise française à adhérer au « code de conduite » de l’Union européenne contre la haine en ligne. Depuis le 4 février, une autre société hexagonale accepte que soit évaluée sa capacité à supprimer rapidement les propos haineux et illégaux publiés sur ses espaces : il s’agit de Webedia, l’éditeur des sites JeuxVideo.com et Allociné. Entre autres.

« Par notre adhésion, nous souhaitons être toujours plus transparents et construire les garde-fous nécessaires à l’usage responsable de nos services. C’est en nous engageant à veiller au respect de tous que nous garantissons la meilleure liberté d’expression » (source)

On notera que même des sites aussi peu crédibles en termes de respect de l’être humain – compte tenu de leur modération si terriblement défaillante – que Twitter, Facebook, Microsoft, YouTube, Instagram et Snapchat sont également concernés. Mouais… On y croit. #oupas. Ce n’est pas la première fois en effet que j’assiste à ce genre de déclarations d’intention depuis que j’observe ce phénomène … Quant à la réalité de l’importance des propos haineux sur le net, je l’observe tous les jours. Et c’est pas beau à voir…

Capture.PNG
Source

Et devinez qui est au cœur de ce déferlement de merde ? Comme je ne suis pas étonné…

Capture.PNG

 

 (sur Damien Rieu, chargé de com de la mairie RN de Beaucaire, lire…)

Pour moi, la banalisation des propos haineux sur internet est l’un des enjeux majeurs de notre société, et un angle tout aussi important que le combat de rue de la si éminemment nécessaire lutte antifasciste. Les deux sont on ne peut plus complémentaires.

Post-scriptum : #Mékeskisoncons… Qui ? Ces feignasses de gamers qui viennent visiter ce blog la nuit, pour y déposer ce genre d’excréments, que je laisse ici à toute fin utile d’édification des masses laborieuses… Les ravages du phénomène lolcatmdr expliqués par l’exemple  (et j’en ai d’autres…)

Capture.PNG

Post-scriptum 2 : j’étudie les derniers développements de ce billet avec une certaine délectation. Les gamers au front bas, jamais à cours d’une outrance, qui sautent sur mon chiffon rouge en coassant, répandent ceci, ce qui ne me concerne en aucune façon. je n’ai bien sûr en aucun cas appelé à fermer quoi que ce soit, mais simplement à respecter la loi, en bannissant les propos racistes, sexistes et homo/transphobes, bref, l’habituelle merde d’extrême-droite, point barre. Et voilà comment ces neuneus là transforment mon propos, à leur inimitable façon :

Capture.PNG

Capture.PNG

Merci de me donner la démonstration en temps réelle de votre bêtise crasse. Surtout,  ne changez rien.

Où l’extrême-droite israélienne haineuse maquée avec le #FN vient exporter ses conflits en fRance… #LDJ

Ce moment gênant où l’on constate, interloqué, si l’on est loin de toute cette cuisine malodorante, l’alliance improbable de la carpe jaune et du lapin brun… alors que nous sommes encore sous le coup de l’émotion suite à ce crime horrible…. L’explication ? Une haine commune…  (dois-je vous faire un dessin ?). Tout a commencé comme ça :

Capture.PNG
source

Puis l’on découvre ensuite, toujours dans le même article, que l’individu au bonnet noir qui est à l’origine de « l’exfiltration » de Mélenchon n’est pas un illustre inconnu :

.Capture2.PNG

Capture.PNG
source

Péninque, … co-fondateur d’ E&R, la merde antisémite de Soral, rien que ça… C’est aussi l’un des  financeurs du fameux  Local d’Ayoub, où l’on peut croiser toute la pègre identitaire… Lui encore qui sert de courroie de transmission pour « nouer des relations en faveur du FN en Russie (En 2012, il se rend en Russie pour préparer le premier voyage à Moscou de Marine Le Pen –  source).    Ce qu’en dit Médiapart :

Capture.PNG

Prétendre lutter contre l’antisémitisme en  pactisant avec un parti dont l’antisémitisme est connu de tous, tant il imprègne ses rouages jusqu’au plus haut sommet de sa hiérarchie, avec des gens comme Chatillon, ami personnel de M. Le Pen ? Fallait oser…

En outre, les méthodes de la LDJ sont à la fois violentes et sournoises. (les antifas en ont déjà fait les frais…). Ils n’hésitent même pas à s’en prendre aux membres de leur communauté  :

Capture.PNG
source

Et maintenant, on apprend que la LDJ protège ouvertement et publiquement le FN :

CaptureDZcW2DbW0AEpWn1

DZcV9y_WAAAoZej

Tout est dit. Le trumpisme est en marche. Un abêtissement culminant et une honte internationale, qui a ses illustrations en fRance, de plus en plus… Aussi, terminons sur un message de plus haute tenue, qui résumera je pense bien davantage le sentiment commun que les positions extrémistes haineuses de ces bas de plafond là, unis en une même haine de l’autre… qu’il soit musulman ou gauchiste, ou simplement critique vis à vis de la position extrêmement droitière et inhumaniste du gouvernement israélien :

DZccm4qWsAAxkaw
source

(sur Simone Bitton)

> Sur la LDJ, Lire aussi Street Press

La Horde

…  et bien sûr l’incontournable fiche wiki, histoire de réviser ses classiques…

 

#Terrorisme d’extrême-droite : le réseau d’un « ex » #ActionFrançaise démantelé #antifa

Le danger que je ne cesse de marteler ici depuis plus d’un an et contre lequel il convient à mon sens de se prémunir tout autant que celui du terrorisme djihadiste (celui-ci impulsant celui-là, la haine engendrant en retour la haine) vient  encore de trouver récemment une illustration préoccupante. Voilà ce dont il s’agit : en juillet de cette année, j’attirais l’attention ici sur l’arrestation de 2 terroristes d’extrême droite, dont un certain Logan Alexandre Nisin, ancien militant de l’Action Française Provence qui planifiait un attentat contre des  migrants, arrêté fin juin à Tarascon, dans le Vaucluse. Or, il se trouve que les services du ministère de l’intérieur ont enfin pris à bras le corps ce problème de terrorisme intérieur, en tirant les fils des fréquentations et projets de ce jeune homme de 21 ans au moment des faits. Un réseau dont il était le principal meneur vient d’être démantelé :

Capture.PNG
source

J’apprends à l’instant par le journal de France 2 – qui minimise d’ailleurs éhontément ce danger –   que  les personnalités politiques qui étaient visées étaient Jean Luc Mélenchon et Christophe Castaner. J’apprends également par l’article déjà cité que « l’animateur »  de ce réseau « alimentait régulièrement sur les réseaux sociaux une page dédiée à Anders Brevik, l’auteur de la tuerie de masse qui avait fait 77 morts et 151 blessés à Oslo et Utoya (Norvège)le 22 juillet 2011. » Si après ça, vous n’avez pas encore compris à quel point ces gens sont dangereux, je ne peux plus rien faire pour vous. Et qu’on arrête de présenter les antifas comme des êtres violents et tout aussi dangereux que les terroristes ou les fachos qu’ils pourchassent. Notre arme principale est avant tout l’information, (« serviteur !« …  😉  ) contrairement aux clichés habituellement véhiculés par des médias si complaisants avec ce terrorisme là.  Les antifas n’ont jamais tué personne, contrairement à l’extrême-droite et ses nazis, y compris en fRance. Et ne trempent pas dans des opérations de terrorisme, dont l’extrême droite et notamment le GUDl’Action française et autres tarés identitaires deviennent si tristement coutumiers, faisant de plus en plus souvent la une des faits divers dont je rends compte ici.

Halte à la banalisation des violences d’extrême-droite. ça suffit !

Post-scriptum : suite à cette affaire je viens d’en apprendre de belles :

Ce projet d’attentat terroriste fait beaucoup rire une élue FN  du Gard qui s’est empressée de supprimer son compte. La bavure est énaurme, en effet :

Capture

… une amie de Gilbert Collard, donc…. voilà voilà…

Capture.PNG

… Pire, on apprend que leur parti, le FN, voulait embaucher la tête de réseau terroriste dont il s’agit. Si j’étais eux, je me cacherais…

Capture.PNG
source

[A ce sujet, les journaleux, comme ça, en passant,  arrêtez-donc de sortir de l’ultra-droite (comme autrefois de l’ultra-gauche à propos de ceusse de Tarnac 😉  ) à toutes les sauces. Extrême droite, ça suffira. A force d’aller toujours de plus en plus trop loin, vous allez atteindre la fin du bout du monde… et tomber dans le néant !  #jdjdr…]

Capture.PNG

Logan N. refuse le poste qu’on lui offre mais, comme le précise le quotidien du soir, il s’engage dans la campagne présidentielle de Marine Le Pen. Puis dans celle des législatives, dans la 12e circonscription des Bouches-du-Rhône. C’est là que se présente, sous les couleurs frontistes, Jean-Lin Lacapelle. Ce proche de Marine Le Pen est éliminé dès le premier tour, recueillant 21,9% des voix. Le soir du premier tour, Logan N. est assesseur dans un bureau de vote de Vitrolles. « Il refuse de saluer la plupart des électeurs d’origine maghrébine« , rapporte Le Monde.

Post-scriptum 2 :

Action Antifasciste Marseille publie sur son compte facebook une photo du terroriste,  Logan Alexandre Nisin, aux côtés d’une autre identitaire bien connue…

Capture.PNG

 

#FN : 8 de trop

DCr94NTW0AA5HS1.jpg
source : nawak

Capture1.PNG
Capture2
Capture3Capture4

Capture5Capture6Capture7Capture8

Dans l’ordre, de gauche à droite : Celle qu’on ne présente plus, dite également Anne Lalanne,  élue dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais.   Louis Aliot, vice-président du FN, et compagnon de MLP, élu dans la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales. Gilbert Collard, élu dans la 2e circonscription du Gard. Bruno Bilde, élu dans la 12e circonscription du Pas de Calais. Sébastien Chenu, élu dans la 19e circonscription du Nord. Ludovic Pajot, élu dans la 10e circonscription du Pas-de-Calais. José Evrard, élu dans la 3e circonscription du Pas-de-Calais. Emmanuelle Ménard (épouse de Robert), députée FN dans la 6e circonscription de l’Hérault.

(source des photos et détails des votes ici)

les haters du #FN menacent une cheffe d’entreprise #lemissionpolitique

Une fois de plus, il nous est clairement démontré, qui que l’on soit, qu’il ne fait pas bon contrarier les cadres du FN, ces beaux défenseurs de la liberté d’expression, sauf pour les autres, qui ne laissent jamais passer une occasion d’ inciter leurs meutes de haters sur les réseaux sociaux aux injures, menaces, grossièretés, et autres formes de harcèlement  les plus détestables…

Capture..

Capture
source

/Capture.PNG

. En arriver parce que l’on ne supporte pas la contestation au point de tout faire pour détruire une société parce que sa dirigeante n’est pas d’accord avec ses thèses pourries, voilà qui en dit long sur le degré d’aveuglement idéologique et de malveillance consécutive de ces gens, totalement hors réalité. Et ils prétendent vouloir défendre les salariés, comme dans l’épisode à graver dans les annales de la récupération politique la plus sordide de Whirlpool ?

Voilà ce que dit cette personne à propos des motivations qui l’ont conduite à déposer une plainte :

Entendue ce lundi par la police judiciaire, elle a décidé de sortir de son silence : « je suis issue de la société civile. Lors de cette émission, je dis juste de faire attention à la sortie de l’Euro, que c’est dangereux pour les entreprises comme la mienne. Je ne vois pas là un sujet à me faire insulter, discréditer, diffamer, je n’ai pas compris. Et après, je ne l’ai pas admis. On est en démocratie, dans un état de droit. Il y a des règles. Il semblerait que la plupart des gens aient admis que ces règles ne s’appliquent pas sur internet. Ils pensent que l’on peut insulter qui on veut, quand on veut. Et bien non. Ce n’est pas ma France. Ma France, c’est un endroit où il y a la liberté d’expression, où l’on peut aller à un débat démocratique sans que derrière, on m’insulte, on me diffame, on diffame mon entreprise et on atteigne mon image. Ceux qui, derrière leur ordinateur, ignoraient les lois, vont les connaitre. On insulte pas les gens parce qu’ils vous ont apporté une contradiction lors d’un débat démocratique.« 

.Voilà qui rejoint fortement mon propre combat et mes motivations à chasser ces malfaisants… Pas plus tard que tout à l’heure, un acolyte de Sautarel me disait toute la haine qu’il avait à mon endroit, connaissant mon combat, car j’étais à ses yeux  un ennemi de la liberté d’expression et, je cite « un social warrior comme on en connait, juste animé par la haine, comme ceux qu’ils pourchasse de sa vindicte ». Non Monsieur. Que nenni. Juste un internaute lambda effrayé par ce qu’il voit propager en accès libre sur le net comme ordures insupportables à sa vue, dont on ne tolérerait pas le dixième IRL. Pour les mêmes paroles que certaines professés sans la moindre honte par ces haineux, qui, comme par hasard, peuplent surtout les rangs de l’extrême droite, l’individu en question recevrait aussitôt une sanction très concrète, quelle qu’en soit la nature. Cette impunité doit cesser. Et la liberté d’expression a bon dos, qui doit s’arrêter là où commence celle des autres de ne pas être agressé et menacé gratuitement, et  sans conséquences.

Enregistrer

l’alliance objective de la #LDJ et du #FN contre les #antifa #fakenews

Quand il s’agit de s’en prendre à la gauche et tout particulièrement aux antifas, on peut toujours compter sur l’extrême droite, où qu’elle se trouve. Y compris dans la communauté juive radicale. Dans un bel élan de solidarité qui fait plaisir à voir (pour une fois qu’ils en font preuve…;), j’ai assisté en direct, en temps réel, à une curieuse convergence de vues dans l’indignation outragée. Ce fut tout d’abord un tweet d’un certain Jérémy Benhaïm,  qui agissait en osmose avec la LDJ (je le soupçonne d’ailleurs d’en faire partie). Normal il se revendique dans sa bio comme militant sioniste. Donc d’extrême droite.

Capture

Un tweet aussitôt repris sans l’ombre d’un doute par des gens qui ne demandaient pas mieux…

Capture.PNG

Capture

En effet, Goldnadel a confirmé :

Capture.PNG

Aussitôt, des journalistes dont je tiens à saluer la réactivité (rien ne les y  obligeait, si ce n’est leur conscience personnelle et leur sens des responsabilités, contrairement à d’autres..) sont intervenus pour demander à  l’auteur de cette rumeur calomnieuse de s’amender, ainsi qu’à ceux qui la relaient…

Capture

source

Capture
source

Inutile de vous dire que le fautif ne s’est nullement confondu en plates excuses, et son tweet est toujours bien présent au moment où j’écris ces mots. Quelle meilleure preuve de sa bonne foi ?  Mais ce qui est le plus troublant je dois dire,  c’est de voir pareil médiacrate ambigu, pareil porteur de tant de casquettes à double fond qu’est Goldnadel,  fricoter avec le FN. Ainsi, ici, à propos de la sortie de MLP sur la rafle du Vel d’Hiv (voir ici mon décryptage perso).

Capture

Lui qui ne cesse de brandir à tout bout de champ, comme on vient de le voir ici,  l’accusation suprême, pourtant si grave à mes yeux d’antisémitisme… Ne devrait-elle pourtant pas compte-tenu de sa gravité justement être brandie plus scrupuleusement, à bon escient, et non pas avec tant d’aveuglement, de facilité, et de négligence coupable ?

Son indulgence envers Marine Le Pen va finir par faire jaser dans les chaumières, et  pas seulement chez les antisémites… qui pullulent pourtant dans ce parti aux origines historiques bien connues.

Capture

EnregistrerCe type est ridicule, et devrait avoir perdu toute crédibilité. Définitivement.  S’il était journaliste, ça se saurait… C’est un militant d’extrême-droite, et ça finit par se voir… Dit-moi quels sont tes ennemis, je te dirai qui tu es :

Capture.PNG

Et si on en finissait enfin avec l’indulgence coupable de l’extrême-droite militante sioniste envers les menteurs et les manipulateurs irresponsables qui mettent de l’huile sur le feu partout où ils passent ? Ce n’est là qu’un bien triste exemple. Il y en a d’autres. Entre le cas Ulcan et la LDJ, ligue factieuse, raciste et violente, interdite  ailleurs… que vaut exactement cet énième épisode de provocation à la haine envers les antifas, venant maintenant on sait d’où ?

Ils en parlent aussi :

Le Lab d’Europe 1

HP

un sous officier policier lanceur d’alerte contre la #PesteBrune victime de harcèlement

Les faits sont proprement hallucinants et scandaleux. Mais en même temps, on n’est pas très étonnés quand on connait précisément les phénomènes à l’œuvre dès qu’il s’agit de situations où il y a dénonciation de faits délictueux : ségrégation de la victime plus que de l’auteur des faits, mise au placard, harcèlement, arrêt longue maladie, puis exclusion professionnelle. Et étrange clémence de la justice, quand les victimes osent la saisir, et qu’ils n’en sont pas dissuadés de mille manières, pour voir finalement l’auteur des faits passer à travers les mailles du filet qui devrait pourtant représenter un puissant garde-fous. Tel n’est pas le cas, comme l’excellent documentaire de la 5 sur le viol que j’ai regardé hier avec ma compagne le démontre factuellement. Bien que le sujet puisse paraître éloigné de celui du policier que je veux évoquer ici, il y a bien des similitudes dans les affaires de harcèlement, hormis bien sûr le contenu sexuel traumatisant : il se retourne trop souvent contre la victime et non contre l’oppresseur. C’est Le Point et Quotidien sur TMC qui relatent les faits :

Capture.PNG

…sur la messagerie intranet du même service – utilisée habituellement pour les alertes vigipirate ou les signalements d’individus dangereux –, les fonctionnaires ont reçu de la propagande anti-musulmane attribuée au Front national, le courriel étant accompagné d’une photo et de la signature du député Gilbert Collard. Un mail qui a par ailleurs transité par plusieurs services, dont ceux de la préfecture de police, à lire la chaîne des destinataires. Il est resté lisible durant près de dix mois !

Plus étonnant encore, on y apprend que les actes de racisme et de xénophobie sont monnaie courante dans le centre de rétention administrative dans lequel il travaille :

Il faut dire qu’au centre de rétention, les droits de l’homme sont régulièrement bafoués – on y enferme même parfois des Français d’origine étrangère. Ceux qui, parmi les fonctionnaires de police, ne supportent pas les étrangers ne se cachent pas pour le dire, l’écrire ou le dessiner.

C’est lorsque le sous-officier – ce qui l’honore –  dénonce ce genre de  faits dont il est témoin à sa hiérarchie que le processus tristement connu se met en branle : il devient la cible de ses collègues,  la hiérarchie policière le harcèle à son tour, et bien que la police des polices ait été alertée, la commandante responsable du CRA puis le directeur départemental de la PAF 77, aidés par des collègues peu scrupuleux, ont monté de toute pièce une affaire de harcèlement sexuel dont se serait rendu coupable le lanceur d’alerte. Pour cela, ils ont poussé une policière à dénoncer le comportement supposé « agressif » de son collègue brigadier. […] cette fonctionnaire ne se démonte pas et refuse, ainsi qu’elle l’écrit à son avocate, de participer au « complot ». La sanction est immédiate : alors que la jeune femme devait changer de service et se rapprocher de Paris, son directeur annule sa nomination et la fait désarmer entre Noël et le jour de l’an, prétextant une fragilité psychologique.

Une logique implacable d’étouffement de l’affaire et de tentative de coercition de tous les acteurs dénonçant des faits pourtant délictueux,  dont le processus psychologique et social relativement bien connu pourrait être résumé par la sagesse populaire : « malheur à celui par qui le scandale arrive« … Les journalistes du Point ont bien sûr sollicité l’ensemble de la chaîne hiérarchique. Les résultats étaient attendus :

Le directeur central de la police aux frontières, David Skuli, contacté par Le Point, n’a pas répondu à nos sollicitations. De même, la Direction générale de la police nationale n’a toujours pas condamné officiellement la propagande pro-Dieudonné et pro-FN dans un local de police, « mais elle fait confiance à la hiérarchie pour faire toute la lumière ». Idem pour l’Inspection générale de la police nationale : aux abonnés absents, elle a délégué son enquête à la hiérarchie du CRA, celle-là même qui, depuis des semaines, tente d’étouffer l’affaire…  Contacté par Le Point, Bruno Le Roux n' »a pas de commentaire à faire à ce stade

Moi si : ce crime ne demeurera pas impuni, du moins – au moins – ici : bien que je pense très sincèrement  que l’affaire n’ira pas jusqu’à son terme ¹, que justice ne sera pas rendue, et que les acteurs de ces saloperies ne seront jamais inquiétés, je me tiendrai scrupuleusement au courant des suites qui lui seront données selon les moyens  à ma portée (hélas dérisoires si aucune aide extérieure ne m’est apportée. je compte donc sur la bonne volonté de mes lecteurs/trices vigilant(e)s et mieux informés. Merci)

¹ ayant perdu toute virginité sur le sujet, celui de la régularité des enquêtes et des sanctions réelles, même en cas de délit manifeste,  appliquées aux représentants des forces de l’ordre.   L’histoire de Rémi Fraisse  comme le suivi attentif des violences policières me l’ont tristement enseigné :  dès que des forces de l’ordre sont impliquées dans un délit, fusse-t-il majeur, comme la mort d’un militant pacifique, leur auteur échappe de manière systématique à toute sanction réelle. Au pire pour lui ou elle subit -il/elle une peine avec sursis, au grand dam des défenseurs des droits humains et des associations de victimes. On pourrait également évoquer sur le même registre le cas scandaleux d’Adama Traoré.