le MEDEF demande. Le gouvernement fait. Les salariés trinquent.

672712-valls.jpg

je ne vois pas pourquoi Gattaz se priverait de demander toujours plus, ce qui passe (à tort au vu de la réalité du taux de satisfaction de ses exigences) pour des provocations insupportables aux yeux de beaucoup, puisqu’il obtient toujours mieux que ce qu’il escomptait. Si les militants du PS fuient en masse ce parti devenu pro-patronal, ce n’est pas un hasard, c’est aussi pour cela, puisqu’il abandonne si visiblement le terrain des valeurs de la gauche en opérant avec le patronat certaines proximités idéologiques. Ainsi, exemple choquant qui va à l’encontre de toute règle démocratique la plus élémentaire, le cas de la taxation des dividendes. il aura donc suffit, selon le Monde, de « quelques jours de lobbying patronal intense » pour que  » le gouvernement décide de renoncer, jeudi 30 octobre, à soumettre certains dividendes au paiement de cotisations sociales ». je serais curieux de savoir quel est le ressenti de l’auteur de l’amendement en question,  et rapporteur de la loi, le député PS Gérard Bapt. Cette disposition avait pourtant été votée par les députés dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015. Elle « devait permettre de renforcer la lutte contre les pratiques de certains dirigeants d’entreprise qui choisissent de se verser à eux ou à leurs familles des dividendes, non soumis aux cotisations sociales, plutôt que des salaires. Cette pratique permet de verser des rémunérations soumises uniquement aux prélèvements sociaux sur les revenus du capital de 15,5 %, et non à l’ensemble des cotisations sociales, qui se situent autour de 35 %. »  Une mesure pourtant tout ce qu’il y a de plus morale… Retoquée. Mépris du processus démocratique, vérolé par le lobbying, vous dis-je…
Continuer de lire « le MEDEF demande. Le gouvernement fait. Les salariés trinquent. »

quand le #Medef prépare le pire

je crains le pire. Au vu de la capacité évidente du gouvernement fauxcialiste à lutter contre la finance et les dérives libérales, comme on a pu le constater avec l’ANI et les mesures de la même veine, tel le pacte de responsabilité et ses 42 milliards, toujours sans contrepartie… (qui a été adopté quasi tel quel, alors qu’il émane du Medef), il y a de … Continuer de lire quand le #Medef prépare le pire

Évaluez ceci :

« Où sont passés les 40 milliards de cadeaux au patronat ? »  » Dans ton cul ! »

    Ce n’est pas moi qui le dit, mais Laurent Joffrin,  qui n’a pourtant franchement  rien d’un dangereux gauchiste, dans son éditorial du jour…. Il a peut-être eu connaissance lui-aussi de cette étude relatée par Le Monde qui nous révèle que « C’est en France que la rémunération distribuée aux actionnaires connaît la plus forte hausse, avec 40,7 milliards de dollars distribués (+ 30,3 %), ce qui … Continuer de lire « Où sont passés les 40 milliards de cadeaux au patronat ? »  » Dans ton cul ! »

Évaluez ceci :

Qui nous protégera de la pénibilité du patronat ?

source : Germinal Le Medef et son patron particulièrement arrogant s’étaient déjà illustrés par des menaces et autres ultimatums, auxquelles le petit fier à bras qui nous sert de premier ministre a d’ailleurs succombé depuis, malgré sa prétendue fermeté…. Mais comme le dit l’expression populaire à présent familière surtout depuis eux ans, ce gouvernement se montre très fort avec les faibles, mais bien  faible avec … Continuer de lire Qui nous protégera de la pénibilité du patronat ?

Évaluez ceci :

Mais pourquoi donc taxer les riches ? Alors que les pauvres sont si nombreux….

source : nagy La modération salariale, c’est pour les pauvres, pas pour les riches ! On le savait déjà, que ce n’étaient pas des philanthropes, les patrons de grosses boites, mais de là à pousser le bouchon de l’amoralisme aussi loin que Gattaz, ya de la marge… Prôner en effet la modération salariale et proposer un sous-smic tout en s’augmentant de 29 %, et demander … Continuer de lire Mais pourquoi donc taxer les riches ? Alors que les pauvres sont si nombreux….

Évaluez ceci :

quand le discours du Medef engendre la haine de l’entreprise et des partis de gouvernement

  j’ai longtemps laissé infuser et maturer ma colère, avant de vous la livrer. Je trouve en effet de plus en plus insupportable, depuis des mois, l’arrogance de ce syndicat de grands patrons « néo » libéraux qui dicte sa conduite à notre gouvernement, si complaisant envers ses exigences rétrogrades et si condescendantes envers le bon peuple de France… Il me fallait accumuler des preuves, affûter mes … Continuer de lire quand le discours du Medef engendre la haine de l’entreprise et des partis de gouvernement

Évaluez ceci :

le degré zéro du hollandisme primaire

Hollande installe un mec de droite à l’Elysée  (voir « Jouyet, l’homme de l’Europe sarkozyste« ) après avoir fait de même pour son premier ministre… Bien, ça, c’est fait. Toujours la même logique. Qui a dit qu’il n’y avait pas de changement de cap ? Mais si…. « Capitaine, barre à droite, toute ! » Alors qu’il le trouve nul, il songerait à nommer le premier secrétaire du PS, … Continuer de lire le degré zéro du hollandisme primaire

Évaluez ceci :