au drame de la pauvreté, ielles ne répondent que par le mépris. Pourtant, #laprécaritéTue (#pauvrophobie de #LREM)

Je suis littéralement affligé, écœuré, bouleversé et révulsé, à en vomir, devant tant d’ignominie publiquement étalée. Je pensais naïvement que le mouvement consécutif à l’acte de ce jeune étudiant stéphanois de Lyon qui s’est immolé en ne laissant planer aucun doute sur les motivations politiques de son geste ferait tache d’huile. Et qu’une émeute généralisée allait enfin faire imploser cette société du repli sur soi, un peu trop exclusivement motivée par la doxa d’un libéralisme prédateur carnassier qui n’a d’autre intérêt que le profit à court terme, sans la moindre considération pour l’être humain, et ces valeurs humanistes qui devraient tant nous être communes… et le sont pourtant à l’évidence de moins en moins.

Certes, il y a bien eu quelques rassemblements, ici et là. Je fus moi-même par exemple devant le Crous de Nancy avant hier, mais j’étais je l’avoue assez déçu de la faible mobilisation sur place… Voir des dizaines d’étudiants s’engouffrer devant nos yeux dans ce restaurant universitaire, plus pressés d’aller manger et agacés d’en être empêchés que de se préoccuper des raisons de notre présence me faisait un peu mal au cœur, je le concède…

Si l’on juge du degré d’évolution d’une société au sort fait à ses pauvres, alors la nôtre atteint un niveau d’abjection que je ne peux que condamner fermement quand je vois la pente descendante qu’est en train de prendre notre pays à ce sujet, alors que ce gouvernement ne cesse de nous précariser davantage chaque jour, de rogner nos droits, de démanteler le code du travail, d’assécher les finances dévolues à l’action sociale, quand il y en a une, ce qui ne m’est pas apparu très clairement… et qui ne cesse de paupériser jour après jour davantage nos services publics.

Or, non seulement nous n’avons pas assisté à un élan d’indignation généralisé suite à l’acte terrible de ce jeune, mais de surcroit, comble de l’inhumanisme caractéristique du macronisme, de nobles âmes mieux nées que nous autres, les manants, les moins que rien, se sont empressées au mieux de balayer le geste de notre infortuné camarade et au pire de lui cracher dessus avec une indécence et une violence amorale assez abjecte. En voici quelques illustrations avec la réaction imbécile de ces trolls maintenant devenus tristement habituels sur les réseaux qui, sur twitter en l’occurrence, défendent ce monde macroniste comme il va… (mal) :

On sent les éléments de langage bien rodés… téléguidés par qui ? Nul ne devrait être dupe de la spontanéité de cette chose là. Mais le pire, c’est lorsque d’autres personnalités, publiques elles, qui sont sensées représenter par leur fonction une responsabilité politique de premier plan, font preuve d’une telle méconnaissance du sujet, d’un tel manque de conscience collective et d ’empathie, comme de respect de l’être humain et de l’émotion générale que son acte suscite dans une jeunesse désemparée? Toujours ce même profond mépris du peuple et des sans voix, chez les macronistes…. Encore une énième illustration :

source

Dénier le caractère politique d’un acte que son auteur a expressément revendiqué, franchement, ielles osent tout. Celui qui s’est immolé avait une perception politique bien plus juste, lucide et systémique. Cela m’énerve d’autant plus que l’on tente aussi cyniquement d’évacuer cette dimension de son acte, ou d’aller jusqu’à le psychiatriser pour le faire taire.

Mais aussi, pour en arrêter l pour cette fois, dans la même veine bien dégueulasse, l’indécence de ce tweet de la porte parole de LREM… Comme j’ai honte pour elle :

#LaPrecariteTue mais ces gens là ne trouvent donc rien de plus urgent que de lui cracher dessus. Esprit de classe, de caste et de clan. Et ça finit par se voir, leur haine et leur mépris pauvrophobe, à ce ramassis d’opportunistes à l’inculture politique abyssale…

Post-scriptum : certains médiacrates ne sont pas en reste pour cracher leur mépris antisocial…

Et si nous dessinions un mouvement massif d’ objection de conscience contre le #SNU ? Vive l’ #insoumission ! (la vraie)

.

 

La Macronie ressemble de plus en plus, en bien des aspects, à l’œuvre de la secte d’un grand gourou indétrônable, incritiquable,  et parfait en tous points, malgré ses nombreuses exactions envers un peuple en butte à ses caprices aussi ridicules qu’inégalitaires. Aussi, l’illustration ci-dessus, qui fait un parallèle esthétique entre une photo du premier opus du SNU, qui   se voulait exemplaire (spoiler ; c’est raté),   sous l’égide de l’ineffable Attal (surnommé la voix de son mètre), et une séquence du film La vague, est on ne peut plus judicieuse. Surtout quand on prend en considération l’incroyable déni de ce gouvernement à propos des innombrables violences policières qui n’existeraient pas selon les propos mêmes de  la cheffe d’une IGPN … sensée précisément enquêter, si possible objectivement avec méthode et distance, impartialité donc, sur le sujet…  Cherchez l’erreur.

Sur ce même registre d’un storytelling caricatural à la sauce cousue de fils blancs de la République En marche (le doigt sur la couture du pantalon ?),  émaillée d’éléments de langage stéréotypés relevant de leur langue de bois si caractéristique de leur mouvement si peu populaire (la nov langue macroniste,  qu’on croirait tout droit sortie du meilleur des mondes d’Orwel),    on assiste en ce moment, sur les réseaux sociaux, à une incroyable propagande gouvernementale... Pourtant, le SNU,  c’était prévu. je m’étais déjà élevé contre en son temps, au moment de l’annonce de cette mesure à mes yeux (les miens seuls ? je en crois pas) totalement rétrograde. Et dire que nos glorieux aînés,  bardés de leur fière (et bien réelle, elle)  insoumission ont milité pour la disparition du service militaire, cette corvée, cet impôt sur la jeunesse, dont nous étions enfin débarrassés… Tout ça pour qu’une bande de trouducs  de technocrates mélancoliques des soirées de chambrée à se tripoter la nouille en se saoulant la gueule décident de remettre cette corvée au goût du jour, histoire de vanter les mérites de la guerre faite aux autres qu’est l’attachement à la patrie, cette chimère nationaliste… Comme disait l’autre (je ne sais plus qui sur twitter

 » Exaltation de la patrie et des guerres faites en son nom, vénération du drapeau, utilisation accrue de l’appareil répressif, législatif affaibli, les enfants en uniforme. Tout cela est d’une ébouriffante modernité. »

source (NON, tu n’es pas le seul… 😉

Mettre en  ordre  et au pas des corps jeunes et des esprits (un peu trop libres à leur goût)  au garde à vous, afin de les rendre un peu plus compatibles avec l’esprit de la start up nation, tel est leur projet…    » Ce sale petit besoin de soumettre pour se rassurer », disait un autre. En effet. Une autre caractéristique du macronisme, qui n’est qu’un proto-fascisme.

De plus, se parer des oripeaux de la modernité et du citoyennisme (cette vieille lune qui charrie tant de résidus toxiques…) en brandissant comme un étendard cette farce qui va nous coûter la bagatelle d’1,5 milliards d’euros en temps plein, voilà qui nous interdit d’autres initiatives plus heureuses et urgentes.  Voilà qui est également assimiler toute notre  jeunesse à une rangée  de robots uniformisés,  au moment même où elle porte d’autres combats plus salutaires, en se mobilisant pour la planète, pour les élèves sans papiers, l’intégration des migrants, contre parcours sup etc etc. Bref, qui rêve d’autre chose que ce que nous impose le macronisme,  ce crétinisme libéral pur jus qui se voudrait apolitique mais qui apparait pourtant de plus en plus clairement pour ce qu’il est : bien de droite, et bien réac encore, qui plus est.

Mais déjà, ça commence bien, leur premier baptême militaire, à ces gentils petits volontaires qui croyaient se rendre en villégiature au club méd de tonton Macron…

source

..

Et s’il n’y avait que ça… Ce que l’on craignait, un embrigadement doctrinal à base de  roman national, ce rétrécissement rétrograde et mensonger de l’Histoire,  est en train d’advenir, avec la bénédiction de ceux qui s ‘étaient déjà employés en haut lieu à enjoliver la mémoire de celui qui aurait du rester dans les oubliettes de l’Histoire comme l’artisan de la collaboration avec les nazis

Et ce n’est pas fini…  On a encore le temps de découvrir bien d’autres dérapages et détours de ce projet réactionnaire là. Mais déjà, des voix autres que la mienne réclament un droit à l’objection de conscience… Et comme ils ont raison. je ne saurais que les approuver, et rêver de les voir se généraliser, prendre de l’ampleur, faire masse :

Alors, c’est où la pétition, le référendum d’initiative populaire, pour s’opposer à cette mesure rétrograde, militariste, uniformisante et inutile ? Je demande, juste. Mais déjà, il y a au moins le thread d’Adèle, qui dessine un chemin…. Merci à elle. C’est ici.

source

Nota bene : et dire que de soi-disant insoumis, ces tartuffes se prêtent à cette tartarinade là… Des confus, vous dis-je. Et ce n’est pas fini. Déjà, des voix s’élèvent sur les réseaux sociaux poru prétendre que nous aurions, nous autres, gauchos, détourner les propos de leur valeureux guerrier… je m’esclaffe. Nul ne devrait être dupe. Les écrits restent… merci pour votre attention.

#melenchonperquisition et le coup du billard à 3 bandes.. #RN #LREM #LFI

Plutôt que de crier au grand complot macroniste, les zozos soi-disant « insoumis« , et si vous faisiez fonctionner – un tout petit peu,  hein –  votre cerveau ? Car si je ne suis pas habilité ni compétent pour porter  un diagnostic juridique sur la légalité des perquisitions visant une dizaine de locaux et d’appartements de personnalités liés à LFI et au PG (d’autres s’en sont chargé), j’ai cependant une mémoire. Et je me souviens très bien d’où vient la boule puante qui en est probablement à l’origine, en réaction à ceci... (à moins que ce ne soit en rapport avec cela ? La suite nous le dira…).

Capture.PNG

Je suis d’ailleurs plutôt surpris de la mauvaise fois de certains dans la majorité à propos de cette affaire, qui en profitent pour régler leurs comptes de manière assez incroyablement mensongère, cynique, et sournoise, emplie de duplicité inique… Non, on ne peut pas dire que le RN et LFI, c’est pareil, même si nous avons de réelles divergences de fonds avec ces deux partis – comme avec celui de la majorité, particulièrement hypocrite – sur la manière d’envisager l’immigration… (On s’étonne d’ailleurs #Oupas, que cette si peu journaliste là ne le contredise d’ailleurs pas de manière argumentée…).

Capture2.PNG

… ce qui ne justifie cependant pas des attaques aussi ignobles, sous le niveau de la ceinture, et aussi sexistes, si ce n’est homophobes, d’un conseiller proche de Mélenchon. Ignoble, juste :

Capture

Mais c’est encore quelqu’un d’un autre niveau de réflexion, que l’on aimerait voir un plus souvent  dans le chaos ambiant, qui lui répond… Merci Monsieur.  Car le reste : pur bullshit.
Capture

Capture.PNGCapture.PNG

Capture