« Printemps français », je te vomis.

Silencieux pendant toute cette mascarade réactionnaire qui à mes yeux pouvait bien s'exprimer du moment que la loi était votée - après tout, il faut bien quelques soupapes à la cocotte minute -  et que toutes ces gesticulations ne servaient donc à rien, je me vois à présent  contraint de réagir. Ce n’est pas la … Continuer la lecture de « Printemps français », je te vomis.