Bretagne : duo confusionniste sur canapé rouge brun : @Etienne_Chouard & Franck Lepage

… Et ça continue. Ce n’est pas faute d’avoir prévenu, à propos de Chouard, du confusionnisme politique qu’il amène avec d’autres…

… de son complotisme à la petite semaine sur les actes les plus ignobles et indéniables,

… du fait que son socle idéologique personnel constitue (sic) un relais d »extrême-droite, dont il refuse d’exclure les idées nauséabondes en fonction d’un « ni de droite ni de gauche » (encore répété à l’envi dans la dernière vidéo ci-dessus) dont on ne sait que trop bien ici où ça mène.. )

… Qu’il avait le droit d’être antisémite s’il le voulait

… allant même jusqu’à oser déclarer qu’il n’était pas encore fixé sur l’existence réelle de la Shoah,

… et ne voyant aucun problème à débattre tranquillou avec les pires fachos qui soit, comme Soral !

Nos alertes de l’année dernière n’ont donc servi à rien, à propos de ce coin de fRance là, précisément…

Je n’étais pourtant pas seul, à mettre en garde contre les méfaits de ce « Breizh Chouard Tour »… Même le comité chômeurs du 56 s’y était mis. Et pourtant, cette année encore, ce poison confusionniste se répand. Affligeant. De quoi confirmer que l’information n’est encore et toujours pas passée dans certains milieux, et qu’il convient de marteler notre message, encore et encore.

Et Lepage qui vient s’emmancher là dedans…. J’avoue, je découvre, leur proximité. Il semblerait pourtant que ce n’est pas d’hier, qu’ils soient potes, ces deux là….

Et franchement, ça craint.

Il y a, à mon sens, un continuum idéologique réel qui apporte un grand confusionnisme, dans ce pays, entre les théories de Friot, ses militants acharnés, ceux de Lepage et de Chouard, la bouillie encore plus confuse et hétéroclite portée par les gilets jaunes, le concept du RIC, l’UPR, le tout saupoudré de vidéos de Thinkerview sur ce gros gâteau moisi, qui constitue une zone grise nourrissant culturellement et politiquement de manière à mon sens très superficielle (sur le registre des readers digests on va dire) des gens qui, sans être tout à fait racistes, ne sont pas franchement antiracistes, et peuvent être gagnés par certaines idées d’extrême-droite par ce biais, et par une hostilité grandissante envers l’immigration. Je l’ai personnellement constaté. D’où mon insistance à mettre le doigt précisément là où ça fait mal.

Beau bourbier confusionniste ! Les frontières avec l’extrême-droite deviendraient-elles de plus en plus poreuses, en milieu militant ? Je le savais cependant déjà, pour y avoir assisté IRL, par le biais d’un.e adepte à la fois de Lepage et de Friot, que j’ai connu.e autrefois, personnellement, qui m’avaient invité.e à me familiariser avec le « travail » de ces deux là, mais ça va mieux en l’écrivant… Devoir d’alerte : fait.

Next.

#Brexit : le souverainisme, c’est de la merde, suite mais pas fin #antifa

Si vous ne voyez pas d’inconvénient à vous revendiquer du souverainisme, cette lèpre à gauche, moi, antifa, j’en vois un, et de taille : c’est un relais et un euphémisme bien commode pour planquer son patriotisme et son nationalisme sou des atour plus convenables, moins facilement décryptables par l’ inculte et/ou le néophyte en politique.

Pour l’illustrer encore et encore, voici une photo de groupe de la petite sauterie que certaines personnalités politiques ont cru bon d’organiser hier à l’occasion de la sortie effective du Royaume-Uni de l’UE, le brexit, que certains nationalistes ici rêvent de voir importer dans notre pays. Leur mot d’ordre commun : le frexit. (que Mélenchon et LFi n’excluent pas, aux dernières nouvelles, bien qu’ils soient plus qu’ambigus sur le sujet).

On remarquera notamment dans ce lot de personnalités de la fachosphère et de la complosphère, de gauche à droite (sur la photo, j’ai dit ! 🙂 ) : Florian Philippot (Les Patriotes), Nicolas Dupont-Aignan (DLF, Debout la France), François Asselineau (connaissez vous l’ UPR ? 😉 ), (juste côté, Frédéric Poisson du PCD de Boutin ? Pas sûr…) et le parti unipersonnel de Georges Kuzmanovic, (Vukuzman (1) pour les intimes) qu’il a nommé lui-même tout seul dans son coin (après avoir été exclu de LFI)  » République Souveraine ».

Beau paquet de réactionnaires, n’est-ce pas ? Les masques n’en finissent pas de tomber…. Manque plus que Marine Le Pen, sur la photo. Le rapport ? Le souverainisme, encore et toujours. (un simple exemple : Kotarac– on ne t’oublie pas…).

Alors, petite piqure de rappel aux autres (notre propre camp) pour alerte et vigilance, histoire de ne pas trop vous endormir, et vous habituer au pire, ici certain.

Oist(qcriptum : les amis de l’Observatoire des réseaux, sur facebook, m’ont mâché le travail. Voilà une liste plus exhasutive et instructive sur les personnalités de ce sac à vomi qu’est cette photo :

Il n’y manque d’après plusieurs sources que Jean Bricmont, un complotiste antisémite belge qui a noté pris fait et cause pour Reynouard, un négationniste patenté.

(1) Voici ce qu’il a tenu à préciser à une sympathisante de la FI :

Onfray, l’interminable chute dans l’abîme

Si selon la formule consacrée, la vieillesse est un naufrage, celle de ce si peu et de moins en moins philosophe là, enfermé dans sa panique identitaire (on a les preuves, le dossier est ici) , ressemble de plus en plus, plongée après plongée, à celle du Titanic… Voilà pourquoi, voilà comment :

source

Quand on sait qui est Asselineau, et le comportement particulièrement hostile et harcelant des membres de la secte qu’est l’UPR, faudra pas s’étonner ensuite de sa totale dégringolade dans le mépris général…

Dommage, cet abaissement éthique et moral… Il fut autrefois digne de mon respect. Cette époque là est bien finie.

Ce que pense l’ #UPR des #antifas… et de la gauche en général (attention, pur bullshit inside 🤮)

Si on reconnait sa compétence antifasciste militante au niveau de haine, et donc de gêne  occasionné à l’ennemi sur le front de la fachosphère, nul doute qu’elle est ici bien présente…

Au début, je pensais à un compte parodique. En effet, tout a commencé par une immixtion de ce grossier personnage dans une conversation…  Une caricature, tant l’expression est cliché (raison pour laquelle je l’avais reprise ici, dans mon titre)  :

Capture.PNG

… mais de fil en aiguille, la couturière en question a sérieusement dérapé au fur et à mesure qu’elle déroulait son petit tapis sur twitter…  :

Mépris des jeunes et virilisme à deux balles,  si terriblement ordinaire dans la fachosphère…

Screenshot_20190306-155256

 

… Prosélytisme plutôt grossier sur l’air de la bonne parole et du droit chemin, avec le passage antisémite obligé chez ces gens là, (qui ont toujours de petites cases complotistes bien prêtes à côté d’eux pour tout expliquer, et si volontiers par un grand complot) ,  par  la mention de notre employeur et maître à tous…;), ainsi que la référence bien dégueulasse au meurtre de Clément Méric :

Screenshot_20190306-155306

… Un peu de cette grasse et  vulgaire provocation à deux balles pour troll débutant, qui tomberait dans le panneau tête baissée en s’emportant, grave erreur …

Screenshot_20190306-155445

… jusqu’à devenir carrément insultant,  à ras des pâquerettes ou du caniveau que cet odieux personnage n’aurait jamais du quitter  :

Aussi, je tenais absolument à vous faire profiter de ce petit phénomène de foire, dans ma grande magnanimité. Un condensé de toutes les conneries qu’on peut entendre, ou plutôt lire, sur les sites d’extrême droite et complotistes/confusionnistes, sur les antifas et la gauche … Pur bull shit ridicule habituel dans la fachosphère, qui justifie ce que j’ai gravé en haut de ce blog… Et dire qu’il faut que l’on supporte de tels énergumènes. On n’est vraiment pas cher payé pour. Mais que voulez vous, c’est pour la cause…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Faut vraiment avoir de la m…e dans le cerveau pour voter #Asselineau ! » #UPR #giletsjaunes

Il parait que les les gilets jaunes envisageraient de voter pour Asselineau et l’UPR ? Vraiment ?

Capture.PNGPourquoi je ne suis pas étonné… Il y a e effet une logique intrinsèque :  un mouvement né sur facebook ne pouvait que conduire à ce genre de choix hasardeux pour des gens politiquement aussi égarés, et insuffisamment pourvus de structures politiques, comme je l’avais déjà écrit à propos de Chouard,  qui, mais quel curieux hasard, appelle à voter… Asselineau.

je veux dire,  suffisamment  solides pour contrecarrer le complotisme et les fakenews qui s’y font jour en abondance. Car enfin, Asselineau, anti-système, vraiment ? On se moque de qui  ? Soyons sérieux un instant…  Déjà, quelqu’un pour qui l’union européenne serait un projet nazi, franchement,  fallait oser… Pourtant, il l’a fait. Mais à part ça, il couine quant on le présente comme complotiste…  Bref, passons. Par delà l’anecdote, creusons un peu plus profond encore…

Voilà donc un vieux routard de la politique politicienne et un ancien  haut fonctionnaire au cul cramoisi qui a fait l’ENA mais également HEC, qui a été inspecteur des finances,  au service de Pasqua  (de sinistre mémoire en termes de tabassage d’opposants à la droite dure avec son SAC), un ancien collaborateur de Gérard Longuet (qui a participé à la création d’Occident, mouvement d’extrême droite) , de Françoise de Panafieu, de Jean Tibéri (l’ancien maire de Paris fraudeur aux faux électeurs,  condamné en cassation pour cela), et enfin de l’ignoble Sarkozy, et l’on voudrait nous faire croire qu’il incarne un quelconque renouveau ? De droite et bien de droite, l’Asselineau… Entre ça et ce que j’ai déjà indiqué dans mes précédents billets sur ce lascar que de paresseux journalistes tentent encore de nous faire passer pour le perdreau de l’année, ou un « ovni politique » (voir légende illustration ci-dessus), comme ils le font depuis 20 ans, malgré son pedigree déjà bien chargé, faut pas charrier, quoi… Et si vous faisiez enfin correctement votre boulot ?

Après avoir épuisé jusqu’à la lie le filon de la lutte contre l’Otan et de son anti-américanisme (très) primaire (ce qui explique que les militants de l’UPR sniffent volontiers du Russia Today et du Sputnik… médias ultra-nationalistes de l’extrêmement droitier Poutine), Asselineau exploite à fond son créneau commercial électoral  depuis près de deux décennies : la sortie de l’Euro ( #Frexit). Voilà un thème qui le rapproche logiquement du FN/RN, dont il peine franchement à se distancier, malgré ses assertions. Son ultra-souverainisme, pour ne pas dire nationalisme, en fait de toute évidence, sauf à être de mauvaise foi,  un militant d’extrême-droite dont les thèses se rapprochent fortement d’un transfuge du FN comme Philippot et ses patriotes, comme il en a convenu  lors de sa campagne présidentielle, qui ciblent la même clientèle…

Essayez donc l’expérience amusante (spoiler : ou pas) de discuter avec l’un des morpions de l’UPR, si présents sur internet où ils exercent leurs talents si volontiers prosélytes même et surtout quand on ne leur a rien demandé, sur le registre « Connaissez-vous l’UPR ? » (d’où mon appellation à dessein, sachant précisément de quoi je parle, de morpions, tant ils nous collent aux basques sur les réseaux sociaux…). Tentez donc de parler avec eux d’autre chose (par exemple, de questions sociales et sociétales, et pourquoi pas de lutte contre le racisme et les discriminations) que d’économie et d’Europe, ou de mondialisation pas heureuse, et vous verrez vite le résultat… C’est magique.  Et comme nous sommes indubitablement dans un mouvement d’essence complotiste , il n’est pas rare qu’on en arrive assez vite en général, comme je l’ai déjà pointé ici, et où d’autres m’ont rejoint  , au père de tous les complots : l’antisémitisme, ce fléau. .. (bien présent également chez les gilets jaunes, un hasard…).

Pourtant, malgré l’évidence (et je en suis pas le seul à le dire et l’écrire), Asselineau réfute toute étiquette d’extrême-droite, et prétend même se situer hors du clivage gauche-droite. A force, militant aguerri, on ne sait que trop bien ce que cela cache : ni de gauche, ni de gauche, en fait. Car chez moi, quand on est nationaliste à ce point là, on est au moins de droite, si ce n’est pire, voilà qui ne souffre chez moi aucune discussion. A moins de tremper dans le rouge-brunisme souverainiste des  Sapir , Dupont Gnangnan et  Kuzmanovic

Le passage d’Asselineau au service du gouvernement Sarkozy (encore une démonstration de sa totale modernité, et de son absence de clivage politique partisan, sans doute… ) ne laisse pas un souvenir impérissable…

Le , il est nommé délégué général à l’intelligence économique au ministère de l’Économie et des Finances par Nicolas Sarkozy. Sa délégation est chargée de « fournir, au gouvernement comme aux entreprises, des analyses renouvelées afin de mieux faire face aux effets de la mondialisation », et d’anticiper les décisions étrangères « qui auraient pour effet de nuire aux intérêts économiques et industriels de la France » (voir ici).

En avez-vous entendu parler ? Avez-vous eu connaissance de résultats probants de cet immense travail… ? Moi pas… CQFD.

On reconnait communément à l’UPR un positionnement politique assez proche de celui d’une autre secte du même acabit : Solidarité et progrès, la formation sectaire de Jacques Cheminade , mais aussi de Jean Lassalle qui contrairement à ce que l’on en pense sous ses allures bonhomme quand on ne le connait pas, ou seulement sur l’image trompeuse qu’en donne en général les médias comme c’était mon cas autrefois, se révèle lui aussi assez proche de certaines idées et réseaux d’extrême-droite, comme je l’ai déjà pointé ici, et , ou encore là.

En outre, l’UPR et Asselineau ont encore un point de convergence assez particulier pour être mentionné ici  avec ces certains gilets jaunes au cerveau pourri par le complotisme et les fakenews :   leur haine des journalistes et des médias tradis qui ne font rien qu’à les calomnier et les contredire… Les mêmes morpions se succèdent d’ailleurs pour aller jusqu’à harceler la fondation Wikimedia, dont les vérités sur leur mouvement sectaire les dérange tant… C’est dire assez leur état intérieur.

Enfin, je ne pouvais que m’opposer à un tel personnage nationaliste et de nature fasciste à mon sens…  Car aux côtés de ses autres nombreux indéniables défauts et idées pourries, il semblerait qu’il possède en outre celui, fréquent à droite et à son extrême, et si repoussoir pour tout libertaire digne de ce nom comme je le suis – cet autre aspect qu’on se garde bien d’évoquer quad on veut attirer des mouches dans sa toile –  le caractère très étroitement pyramidal et autocratique de l’UPR : hors d’Asselineau, point de salut. 

Capture.PNG
source

Cette caractéristique personnelle, cet autoritarisme notoire et cette dimension sectaire sont d’ailleurs confirmés par l’un de ses propres anciens « cadres », au travers de ce courrier  :

D0jedkbXcAE1TCT.jpg

 

Il est d’ailleurs fortement probable qu’après lui, l’UPR périclite bien vite… J’ai hâte de voir ça. Pas une grande perte pour l’humanité souffrante… Next.

Post-scriptum : et comme de bien entendu, l’inévitable morpion de la fable pour qui, forcément, le con, c’est l’autre…

Bienvenue, Natan. 😉

Capture.PNG