non, non, les militants du #FN ne sont pas du tout violents…

A la barre, costard-cravate noir et pull gris, Pauze écoute en silence le récit détaillé de l’agression qu’il a commise. Les premières insultes : « Sale bobo, le peuple aura ta peau ! » La violence des propos monte crescendo jusqu’à l’injure antisémite balancée par l’ingénieur de 37 ans : « Sale juif, les goys … Continuer de lire non, non, les militants du #FN ne sont pas du tout violents…