Les pangolins de Levallois et le virus du racisme anti-asiatiques

Si d’aventure je n’avais pas su comment illustrer factuellement le racisme anti-asiatique, qui connait un regain d’intensité désastreux avec l’épidémie de Coronavirus (dont on apprend donc que ce ne serait pas la chauve souris mais le pangolin qui l’aurait transmis à l’homme), voilà un épisode de la vie politique parisienne qui l’illustre amplement, et de manière plus que sordide qui plus est…

ça ne leur suffisait donc pas, aux thénardier de de Levallois-Perret, de se retrouver épinglés par la justice pour leurs minables petites magouilles, entre fraudes fiscales, affaire de blanchiment, de corruption (pour le versement de commissions sur des contrats à l’international, notamment en Afrique, ainsi que sur des marchés publics passés à Levallois-Perret ), le tout à des fins d’enrichissement personnel. Il faut dire qu’ils menaient grand train, entre la villa Pamplemousse sur l’île de Saint-Martin (Antilles françaises) (après avoir loué sur cette même île la villa Serena 35 000 dollars la semaine), le Moulin de Cossy à Giverny, et leur petit Riad « Dar Gyucy » à Marrakech…

ça ne leur suffisait donc pas non plus, leur gestion hasardeuse et folkorique de Levallois, qui ne souffrait aucune opposition, humiliait leurs opposants, et faisant évacuer manu militari le moindre contestataire, en se fichant éperdûment des droits les plus élémentaires….

Il fallait donc, en plus, qu’ils soient racistes… Quoi de plus logique, ceci écrit, pour des gens baignant dans une telle culture coloniale, sur fond de françafrique, en éminence grise du tout aussi affairiste Sarkozy

Une archive tirée de l’INA fait florès aujourd’hui sur mon réseau social favori, twitter, dont cet article rend compte ici :

Bien ûr, Madame (vraiment ?) Balkany n’est pas du tout raciste : comme Nadine Morano a une amie noire, la mairesse par intérim pendant que son mari est en prison et très malade (je vais pleurer…) a un ami vietnamien….

source

La réelle vacuité intellectuelle, c’est à mon sens de ne jamais s’interroger sur rien, comme c’est visiblement le cas chez ces gens là, qui n’ont jamais fait aucune erreur sur rien, jamais. Pas même sur cette dimension de nécessaire sensibilisation antiraciste là… Désespérant de bêtise crasse.

Un complot communisse des juges rouges, c’est évident.

Le buzz des réseaux sociaux, c’est peut être qu’une certaine communauté en a probablement un peu marre en ce moment d’être prise pour le dindon de la farce, entretenue par ce genre de personnes dont l’histoire a démontré à quel point elles étaient fort peu scrupuleuses, à bien des égards. Aussi, je laisse le dernier mot à quelqun.e de plus directement concerné.e que moi par ce racisme en particulier, n’étant pas quant à moi d’origine asiatique. je m’efface donc et lui laisse le dernier mot, c’est amplement opportun et nécessaire. Faut arrêter de parler à leur place, Madame Balkany. Nous autres, les manants, les sans voix, les infortunés, nous savons, au moins depuis la controverse de Valladolid, qu’il n’y a pas que les indiens qui ont une âme, et la capacité de penser, et de s’exprimer….

source

(ya encore du boulot !!!!!!!).

la République mon cul

CaptureA l’heure où les politiques dominants, dont on sait quels intérêts ils servent puisque ce ne sont pas les nôtres, ne trouvent pas de mots assez durs pour maltraiter ceux qui défendent leur emploi et leur survie, comme il est à la fois étrange et je l’avoue sans honte assez jubilatoire ¹ de constater l’étrange indulgence judiciaire et politique dont bénéficient  pour le coup de vrais voyous à grande échelle qui  de surcroît sont élus… et cependant soutenus ! Qu’ils se nomment Balkany, Ceccaldi, Guéant, Sarkozy, ils semblent n’être pas le moins du monde, ou si tardivement inquiétés, Sarkozysme oblige… Résultat net pour Balkany : « 16 millions d’euros, sans acquitter l’impôt sur la fortune« . Démocratie ? République avez vous dit ? Egalité ? Mon cul ! Et quand l’un des seuls (rares) organismes français indépendants qui a vocation à lutter contre la corruption, que je soutenais autrefois, va se jeter dans les bras du FN sous le fallacieux prétexte d’une dédiabolisation illusoire, comment dire… Si l’on inscrit cette honte bien française là dans un contexte plus général, c’est à dire européen, dont il est le symptôme, on se doit de souligner que la France est parmi les pays les plus corrompus d’Europe. Tansparency International, une ONG qui lutte contre la corruption et les conflits d’intérêts, a édité une cartogaphie de la corruption en France. Allez donc voir, c’est édifiant. Et l’on voudrait que je sois confiant ? Tant que l’Etat français ne se donnera pas de vrais moyens de lutter efficacement contre cette lèpre là, la démocratie ne sera qu’un mot sans substance réelle.

Capture¹ Quelle autre preuve plus flagrante de l’insupportable injustice sociale d’aujourd’hui, et de la différence de traitement médiatique tellement inéquitable ?

« Patriiiiiiiiiick, on t’aime ! « , la vidéo qui fait rire la France entière #Balkany

A l’heure où l’on apprend qu’après ses multiples péripéties délictueuses, le maire de Levallois vient d’être mis en examen pour fraude fiscale, voilà qui vaut son pesant de cacahuètes… A jeter aux singes sarkozystes.

#luxleaks : quand la justice du Luxembourg s’attaque aux lanceurs d’alerte et journalistes plutôt qu’aux coupables

Capture

source

La justice à l’envers, c’est quoi ? C’est de s’ attaquer comme ici aux lanceurs d’alerte et aux journalistes qui ont relayé leurs informations pourtant utiles à l’assainissement de la vie  démocratie européenne, plutôt qu’aux auteurs de faits délictueux bien plus graves…   Des faits qui rappelons le ont consisté  à permettre à de grandes sociétés d’échapper à l’impôt avec la complicité active du premier ministre du Luxembourg qu’était alors Juncker (Qui lui n’est absolument pas inquiété. Belle justice). Autrement dit, une fraude fiscale à grande échelle (elle implique 340 multinationales), que d’autres plus pudiques que moi préférons qualifier d »optimisation fiscale. Une appellation qui n’est pourtant pas permise quant il s ‘agit de particuliers… avec lesquels on se montre bien plus vindicatifs. Et dire que  le chef d’orchestre de cette formidable opération de dissimulation de fortunes aux yeux du fisc est aujourd’hui Président de la commission européenne… De quoi nourrir chaque jour un peu plus qu’il n’est utile la défiance, quand ce n’est pas purement et simplement de la haine,  envers cette institution, dont il va falloir à présent montrer l’utilité en matière de respect des législations publiques des pays qui la composent… Quant à la crédibilité et la probité des instances européennes, je ne voudrais pas passer pour un immonde populiste… Déjà que Hollande se plait à nous comparer au FN… Mais le problème n’en demeure pas moins, qui mine en profondeur les fondations de cette pourtant noble idée que fut  l’Europe. Hélas, quand on voit ce qu’elle devient, pourrie par ces gens là… Que ce scandale demeure impuni participe à plus d’un titre au développement des discours d’extrême droite, et au regrettable tous pourris qui désagrège les démocraties. En outre, le travail des journalistes va être de plus en plus difficile, dans ces conditions, s’ils ne peuvent plus informer librement. Bon, on sait que l’Europe n’a jamais été une institution démocratique, même un peu.  Mais deviendrait-elle, après avoir été une technocratie,  une autocratie autoritaire  ? Je pose la question là.

Gattaz, je suis au chômage et tu m’insultes ? Va te faire foutre chez les grecs avec ton discours archaïque ! #medef

Le même qui se plaint de ce que les patrons sont un peu trop souvent considérés comme des exploiteurs (ce que certains, surtout à la tête  des grosses entreprises, sont pourtant indéniablement au vu de leurs actes) répand sa suffisance dans une interview pour Challenges.  Sa sortie pas franchement cordiale sur les chômeurs dont je suis m’a fortement blessé :

Capturesource

On aimerait entendre en contrepartie ce que le même pourrait dire  de ces assistés de patrons qui profitent eux aussi bien plus considérablement  du système Quant à l’explicitation de mon titre, n’y voyez aucune allusion homophobe ou xénophobe dont je ne suis certainement pas. Mais plutôt une allusion à ceci :

C’est une véritable tempête que soulève en Grèce l’arrestation surprise, mercredi 22 avril au matin, de Léonidas Bobolas, fils de Georges Bobolas, l’un des principaux oligarques grecs. Accusé d’avoir fait sortir 4 millions d’euros du pays – ce qu’il contesterait –, l’homme d’affaires a été conduit au tribunal d’Athènes en procédure de flagrant délit. Après quelques heures, il a finalement accepté de verser les 1,8 milions d’impôts réclamés par la justice – ce qu’il avait selon des sources judiciaires refusé de faire hier de son plein gré- et a donc été libéré. (source)

Si seulement Gattaz et les gens de sa sorte pouvaient faire l’objet du même traitement rétablissant l’égalité républicaine des droits et des devoirs de chacun…. Ainsi,  ce député UMP, Dominique Tian, pourtant rapporteur en 2011 d’une mission parlementaire sur la fraude aux prestations et cotisations sociales, qui a fait l’objet d’un signalement au parquet de Paris par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour ses multiples dissimulations au fisc, à travers notamment un compte en Suisse. Deux poids, deux mesures, vous dis-je. Il faut que ces inégalités, qu’elles soient salariales, sociales et/ou fiscales, de même  que ces profondes injustices, de plus en plus visibles aux yeux de tous, cessent. De même que le discours archaïque de ce patron qui ne voit que midi à sa porte, ses seuls intérêts catégoriels, sans aucune autre considération pour le bas peuple dont je suis aussi. Yen a marre.

Chouette ! #Balkany en prison ! #UMP #ripoublicains

CAIdhmjWwAEkrjd
le futur logo de l’UMP ?

On devrait peut-être juger Sarkozy (qui ne l’oublions pas n’est pas que lui-même mais également patron de parti à ce que je sache), d’abandon de famille. J’apprends en effet que Patrick Balkany, son ami de longue date, vient de voir son immunité parlementaire levée (oh, joie ! joie ! Intense jubilation ! Enfin !). Le futur prévenu dit avoir été « jeté aux chiens ». Mais ne s’est-il pas précipité joyeusement  tout seul himself dans la fosse commune en se foutant de la gueule de la justice et de la République comme il l’a fait pendant des années, avec la bénédiction de son ancien protecteur ?

CaptureIl aura beau jeu, avec ses semblables, de crier au lynchage médiatique, et pourquoi pas au procès stalinien ou en sorcellerie tant qu’on y est. Toutefois, il s ‘agit de revenir à la raison. L’origine de la demande de levée de l’immunité et ses raisons précises sont les suivantes :

La demande d’immunité a été formulée par des magistrats du pôle financier. Le Monde a pris connaissance du document de neuf pages, daté du 11 février, rédigé par les juges Renaud Van Ruymbeke et Patricia Simon et adressé au parquet financier, à la chancellerie puis à l’Assemblée nationale. Ils y exposent dans le détail les soupçons qui pèsent sur le patrimoine des époux Balkany et qui les ont conduits à mettre en examen Mme Balkany le 22 mai 2014 pour blanchiment de fraude fiscale et M. Balkany le 21 octobre 2014 pour corruption passive, blanchiment de corruption et blanchiment de fraude fiscale.
(Officiellement, Patrick Balkany, très proche de Nicolas Sarkozy, et sa femme Isabelle déclarent des revenus d’environ 145 000 euros. Lui a déclaré, en 2012, 87 175 euros de revenus tandis qu’elle a été… non imposable, se voyant rembourser 6 000 euros du Trésor public après s’être déclarée en tant que « personne isolée » et donc bénéficié d’une demi-part fiscale supplémentaire. Problème : les enquêteurs mettent en lumière un train de vie beaucoup plus important qu’annoncé. La seule déclaration de rémunération des employés à domicile pour l’année 2012 s’élève ainsi à… 127 000 euros.)

L’enquête porte notamment sur les conditions d’acquisition de leur propriété à Giverny (Eure) mais aussi sur celles de trois villas : deux acquises à Saint-Martin en 1989 et 1997, baptisée Serena et Pamplemousse, par le biais de montages financiers au Liechtenstein, et une acquise à Marrakech, au Maroc, au travers de montages au Luxembourg et un compte à Singapour. (plus de détails ici)

Au vu de ces éléments, les juges souhaitent que l’élu remette son passeport afin qu’il ne puisse pas quitter le territoire français. (Comme on comprend leur préoccupation !).  Pour cela ils avaient légalement besoin de cette levée d’immunité. Réaction de l’intéressé   :
CaptureCapture
(je vous invite à vous y rendre en masse car je suis stupéfait et choqué de la teneur des commentaires…. Comment peut-on soutenir pareil individu quand on connait les charges qui pèsent sur lui ? Ces gens là n’ont donc pas de cerveau, pas de conscience, pas de morale ? je ne comprends pas….).
.
On notera au passage l’argument de poids contenu dans le 4ème paragraphe pour jeter la suspicion sur l’intégrité des juges, et suggérer  leur prétendue instrumentalisation à des fins bassement électorales… Ce genre d’histoire ne sert en rien le gouvernement, et contribue bien davantage à l’expansion du Front National que la couleur de peau de Madame Taubira, comme l’a suggéré si ignoblement un certain petit Darmanin, lui aussi bien proche de Sarkozy, et voisin de banc de Monsieur Balkany. Qui se ressemble…
Post-scriptum : tiens ? Je remarque que l’administrateur de la page facebook de Monsieur Balkany nous a claqué la porte au nez…
Capture
Je comprends mieux pourquoi il n’y a que des commentaires élogieux sur ce fraudeur ! Il censure tout ce qui ne va pas dans son sens, et contrarie sa posture de pauvre victime, de vierge effarouchée… voilà voilà….

Médiapart, entreprise de salubrité publique

Conférence Plenel UNP

 Médiapart a donc agi selon ses promesses, en diffusant l’ensemble des pièces du dossier Cahuzac en accès libre aujourd’hui. Les voici :

Le compte suisse du ministre du budget Jérôme Cahuzac
Cahuzac: l’aveu enregistré
Affaire Cahuzac: le gestionnaire de fortune qui sait tout
Florange, Cahuzac: l’effroyable semaine de l’exécutif
Le ministre n’est pas «impressionné» mais sa défense prend l’eau
Cahuzac: c’est quoi une communication de cris

J’avais pu en lire une partie grâce à l’envoi sympathique d’un ami blogueur du front de Gauche sur ma boîte mail. J’en profite donc pour  l’en remercier au passage. Figure dans ces pièces,  en sus,  un édito publié aujourd’hui dans les carnets libres d’Edwy Plenel. La vidéo qui y est intégrée a été tournée dans le cadre d’une conférence donnée par le précité à l’université permanente… de Nantes. Tout un programme :

C’est sans doute la pièce la plus intéressante de l’histoire. Car le dossier Cahuzac ne fait en somme qu’illustrer aux côtés de bien d ‘autres exemples le fossé persistant qui existe entre la parole et les actes, à droite comme à gauche, chez nos politiques. Faites ce que je dis, pas ce que je fais… Ce delta que,  contrairement à ce que pensent les grands de ce monde dans leurs certitudes élitistes (et ceux qui les accompagnent ou/et les soutiennent), les plus modestes d’entre nous ne voient que trop bien, au point de pouvoir en être parfois dégoûtés de la politique en général, et de leurs élus en particulier. Un écueil  sur lequel toutefois nombre d’entre nous ne se sont pas éventrés malgré leur lucidité, parce qu’ils ont peut-être conscience qu’il ne faut pas ranger tout le monde dans le même sac, et que ça ne sert qu’une seule cause : celle des cyniques, des obscurantistes, et des forces antidémocratiques.

je vous invite donc à lire l’ensemble de l’article. C’est ici. J’en aime le titre : L’Affaire Cahuzac, la démocratie et son écosystème

Que des politiques d’ extrême droite, de droite comme d’une certaine gauche tombent actuellement à bras raccourcis sur Médiapart en dit long sur leur redoutable efficacité journalistique. Un exemple de journalisme d’investigation dont leurs confrères ne donnent pas vraiment la preuve tous les jours si magistralement… A ne faire que relayer des dépêches d’agence sans rien apporter de réellement innovant ne sert pas franchement la cause et la crédibilité du journalisme français.  Si la charge des preuves que les journalistes de Médiapart avancent était si mince, pourquoi diantre s’en soucier ainsi ? Pourquoi les attaquer si durement ? Pourquoi se donner la peine d’en faire tant et tant d’articles ? Pour ce qui me concerne, la question est réglée : médiapart fait œuvre là comme ailleurs de salubrité publique, en provoquant le débat sur la question centrale à mon sens des conflits d’intérêts, et des collusions entre les affaires privées de certains de nos dirigeants et les décisions qu’ils doivent prendre dans le cadre de leurs fonctions. Une question qui devrait se trouver au cœur de nos interrogations sur la nature de notre système démocratique et du comment le faire évoluer dans le bon sens… Cette question que le gouvernement hollandais n’a pas voulu résoudre… malgré les promesses du candidat.

Aussi, dans cet esprit et ce sens, Médiapart nous promet ce soir un grand débat sur l’Affaire Cahuzac de 20h30-22h30 dont voici le programme :

1/ Jérôme Cahuzac et son compte suisse

Animé par Frédéric Bonnaud et Edwy Plenel

Avec Fabrice Arfi, Lénaïg Bredoux, Michel Deléan et Mathilde Mathieu.

2/ La fraude fiscale, un sport… international

Animé par Frédéric Bonnaud et Martine Orange

Avec :
– Antoine Peillon, auteur de Ces 600 milliards qui manquent à la France (éd. Seuil, mars 2012) (lire Fraude fiscale : comment le pouvoir protège UBS) ;
Thomas Coutrot, économiste membre d’Attac et des «économistes atterrés», spécialiste des questions du travail, de l’emploi et de la démocratie ;
– Catherine Gaudard, responsable du playdoyer à CCFD France Solidaire;
–  Xavier Harel, auteur de La grande évasion – le vrai scandale des paradis fiscaux (éd. LLL, 2010).

Je ne pourrai y assister, étant pris par ailleurs, mais je compte sur vous, chers lecteurs (et lectrices) pour m’en donner des nouvelles… ça promet !

.