« Vendre son âme au diable », tentative de définition… #Maurras

Il y a ceux qui démissionnent pour sauver leur honneur… et puis il y a les autres :

Capture.PNG
source

«La décision que vous avez prise de retirer le nom de Charles Maurras de la longue liste de faits mémorables établie par notre Haut-Comité au titre de l’année 2018 – après l’avoir d’abord ratifiée par une préface élogieuse – et d’interrompre la diffusion du Livre des commémorations nationales nous rend impossible, à notre plus vif regret, de continuer de siéger dans cette instance», écrivent les démissionnaires dans une lettre ouverte à la ministre dont l’AFP a obtenu une copie.

(Pourtant, quand on voit ceux qui célèbrent chaque année Maurras, on a bien raison de continuer à penser ce qu’on pense, hein…

commémorateurs Maurras.jpg

 

le livret des Commémorations nationales télégraphié par un petit collabo de #Rivarol ? allo, @FrancoiseNyssen ? #antisemitisme

C’est Camp volant (comme j’aime ce pseudo là…) sur twitter qui nous révèle le pot aux roses… (ça ne sent pas vraiment tout à fait ça, en fait…).   Vous avez peut-être entendu parler de cette polémique à propos du  livret des commémorations nationales 2018, dans lequel figurait des auteurs aussi  notoirement antisémites que  Maurras (créateur de l’Action française et qui prônait un antisémitisme d’état !) et Chardonne, ardent pétainiste et collaborationniste actif.

CaptureDVCVToCWkAA99WO

[J’ai d’ailleurs, entre parenthèses, été personnellement ravi de voir dans Cpolitique, dimanche soir sur France 5, l’historien Nicolas Offenstadt en moucher un autre, Pascal Ory,  venu là au titre du Haut Comité des commémorations nationales, tant ce dernier était visiblement (au point de susciter l’embarras), sous l’emprise d’une complaisance coupable avec ce dont il s’agit, au point d’avoir signé une tribune particulièrement teintée de duplicité dans Le Monde]

Et bien grâce à Camp volant, on apprend donc que celui qui aurait écrit la notice particulièrement laudatrice de Jacques Chardonne dans le Livret annuel des commémorations nationales, et qui fait l’impasse sur son parcours collaborationniste ne serait autre, selon cette note de bas de page de la fiche Wikipédia de Jacques Chardonne, que  Jacques Aboucaya, écrivain, collaborateur de Rivarol36 sous le pseudonyme « Pierre-Luc Moudenc »37

Capture.PNG

On tombe des nues…  Comment ? L’état français se laisserait donc dicter son programme de commémorations par le petit collaborateur d’un journal royaliste antisémite ? Je n’ose y croire. Et dire que ces gens là prétendaient faire barrage. (Les castors, faites la queue, à la libération, il n’y aura pas de la place pour tout le monde, je crois…).

« Allo, Ici radio Londres, le ver est dans le fruit, je répète, le ver est dans le fruit. »

 (si tant est que le macronisme soit vraiment un fruit, qui serait comestible pour le pauvre que je suis… next).

la liberté de la presse gravement mise en danger par le despote Macron 1er

Capture.PNG
source

En fin de compte, il semblerait qu’il n’y ait pas véritablement besoin de l’accession du FN au pouvoir pour voir certaines libertés compromises dans notre pays. C’est triste à écrire, et je suis bien conscient que d’aucun.e.s,  politiquement plus corrects que moi, du genre de celleux qui ne font rien bouger du monde comme il va mal, hurleront au point Godwin. Pourtant, c’est un constat qui me semble lucide en regard des nombreux exemples quotidiens qui s’accumulent dangereusement en ce sens depuis l’avènement du despote Macron 1er, dont j’observe que même ses propres troupes désertent son mouvement pour son absence de volonté démocratique. (De là à exporter ses méthodes,  si peu préoccupé qu’il est de l’intérêt collectif,  à la présidence d’une autrefois république, il n’y a qu’un pas que je vous laisse la liberté de franchir ou non). Je regrette d’ailleurs de ne point les avoir tous consignés un à un, plus méthodiquement, ces événements liberticides, par devers moi. (y a-t-il un journaliste dans la salle ? 😉   ).  Rien qu’aujourd’hui, j’en ai déjà relevés 2, pourtant dans un seul domaine, celui de la liberté de la presse qui, si paradoxalement, se trouve en outre également férocement attaquée par ceux là mêmes, ce clan hypocrite des républicanistes que je ne cesse de dénoncer, qui se revendiquent de l’esprit de Charlie hebdo et de la liberté d’expression. Voilà qui serait cocasse si ce n’était si tragique, de voir cette meute chasser en bande organisée toute velléité de contestation de leur racisme détestable, qui se dissimule bien mal sous la vertu du respect de la laïcité. Chacun peut constater tous les jours ce qu’il en est exactement de cette billevesée là, qui voit toujours les mêmes trinquer, quand d’autres exhibent si impunément leur croix

 Le premier des événements sur lequel je veux attirer votre attention est cet incroyable épisode de la guerre que semble mener ce gouvernement contre l’information libre et non faussée, en attaquant en justice le journal Le Monde pour avoir osé dévoiler les noirs desseins du gouvernement en matière de réforme de l’audiovisuel public. Ce n’est pas la première fois que l’élite macroniste s’en prend à la liberté d’informer. La Ministre du (non) travail avait déjà également attaqué le journal Libération en justice pour une fuite sur la loi Tavaille !    je me souviens aussi d’autres cas tout aussi problématiques dont j’ai oublié la trace, mais c’est un fait que de nombreux journalistes se plaignent de ne plus pouvoir faire correctement et librement leur travail de manière encore plus aiguë avec ce gouvernement là. Pour des gens qui se posaient en rempart de la démocratie face à Le Pen, les masques sont vite tombés.

Mais il n’y a pas que nos propres journalistes hexagonaux qui soient pris à partie par ce pouvoir de plus en plus oppressif et autoritaire. Au point que l’on puisse aller jusqu’à s’en émouvoir…. en Suisse !

Capture.PNG
source

… Les agissements de notre flicaille nationale seraient-ils si dégueulasses qu’ils ne supportent pas le moindre regard extérieur ? Vu ce que l’on sait des pratiques de ce gouvernement délétère,  et de la manière dont il considère les droits humains, notamment des migrants et de ceux qui osent leur venir en aide (force à vous !) , je ne suis guère étonné.  Mais ce serait quand même dommage que l’on provoque un incident diplomatique avec.. la Suisse !