#wauquiez double le #FN par l’extrême-droite #FNLR

Si l’on met en lien ce qui va suivre avec l’appel d’Angers, franchement, je crains le pire… La fusion des droites et de leur aile extrême, ça n’annonce pas franchement un regain d’humanisme, en effet.  ça sent vraiment le brun, de partout, en ce moment… Mais comme LREM a déjà pris un tournant particulièrement bien à droite, notamment sur ce même sujet, il fallait bien que l’ impétrant de la droite dure se différencie d’une manière ou d’une autre. Il a donc choisi la pire…. Le voilà qui va donc jusqu’à proposer sans honte de revenir sur le droit du sol… Une mesure d’extrême-droite !  ⬇️ Voilà que la confusion des droites est en train de prendre tout sa pleine expression… #FNLR 

Capture.PNG
source

Comme je ne suis pas étonné… Déjà, quand on connait sa vie, son œuvre, forcément … Un élu de son « propre » ¹ parti parlait de lui comme de « la stéréo du #FN ». En effet, à s’y méprendre… je dirais même un ampli (ficateur) si l’on veut rester dans les métaphores acoustiques…

Et son troll au front bas (et luisant) qui propose lui aussi une autre mesure d’extrême droite, toujours fidèle à la voix de son maître…

Capture.PNG

Mais, quelqu’un.e lui a dit les microbes ne s’arrêtaient pas aux frontières, et que cela risquerait fort de nuire fortement à la santé des français ? Visiblement, non. Mais, quelqu’un.e lui a aussi dit que… ?

 Ah oui !  Lui  :

Capture.PNG

ça, c’est fait.  Il va donc être de plus en plus difficile de les distinguer. Mais d’ailleurs, pourquoi faire ? Vu qu’ils partagent le même discours, je leur applique déjà  pour ma part exactement le même traitement. Mêmes motifs, même punition. Next.

nota bene : une pensée émue pour les nombreux groupes anti-fn sur les réseaux sociaux. ils vont devoir se rebaptiser en groupes anti  FNLREM d’ici peu, au train où vont les choses… 😉

.

¹ « propre », enfin, oui, c’est vite écrit…  Les racailles commencent à s’ y accumuler dangereusement : Balkany, Ceccaldi-Renaud, Sarkozyaffaire des détournements de fonds publics des sénateurs UMP… etc etc etc…

le sarkozysme est un naufrage #FNLR

Cette petite majorette des criminels de guerre préférerait-il l’original à la copie ?

Capture.PNG
source

… Comme je ne suis pas étonné… Sarkozy avait libéré la parole raciste, Wauquiez est en train de casser les digues.  #FNLR

(la vois tu re-venir, la bête immonde ?)

 

avec #Wauquiez, le #FNLR se précise…

Meuhh non, vous n’y êtes pas du tout ! Comme vous êtes bêtes, vous autres, les islamo-bobos gauchistes, tellement déconnectés du bon peuple de fRance… Sous la présidence de Wauquiez, la droite LR ne s’extrême-droitise pas du tout ! Démonstration ⬇️

Il y a pourtant un mouvement représenté au sein de ce BP : celui de ceux qui, à droite, n’hésitent pas à franchir le Rubicon et à se rapprocher du FN. Tout ça grâce à Philippe Pemezec.

Capture
source

Nouveau membre du BP de LR, le sénateur des Hauts-de-Seine, ancien maire du Plessis-Robinson, avait en effet avoué avoir voté pour Jean-Marie Le Pen face à Jacques Chirac, au second tour de l’élection présidentielle de 2002. Comme le relevait Le Parisien, Claire Checcaglini rapportait dans son livre Bienvenue au Front national – Journal d’une infiltrée les propos de Philippe Pemezec, prononcés selon ses dires en décembre 2012 :

Moi, je me suis jamais trompé d’ennemi, je suis de droite et j’ai même voté Jean-Marie Le Pen en 2002 contre Jacques Chirac.

Toujours cité par Claire Checcaglini, Philippe Pemezec tenait des propos ouvertement racistes, notamment concernant la politique de logement dans sa commune du 92. « Je peux vous dire qu’au Plessis il n’y a pas beaucoup d’Arabes. Je fais très gaffe« , disait-il. (source)

CQFD. Et ce n’est là qu’un indice de cette radicalisation…  Une personnalité aux accointances extrêmement droitières parmi d’autres…
Le roi est nu. Et il pue. Fort.

la droite #Wauquiez pue le #FN. Craindre la soudure… #FNLR #pestebrune

Capture.PNG« moi, je considère que l’étranger qui arrive c’est à lui de s’adapter à la France, et ce n’est pas à la France de s’adapter à lui. Je pense que c’est cela qui a permis à la France d’intégrer pendant 100 ans des étrangers« .

(à propos de sandwich au jambon, je ne peux m’empêcher de glisser ici une suggestion à Laurent Wauquiez : songe-t-il à se rendre avec Engelman,  qui a les mêmes idées que lui, à la foire au cochon d’Hayange ? je demande, juste 😉

Mais ni moi ni d’autres gauchistes invétérés, et plus largement même d’autres démocrates soucieux de s’opposer à la peste brune qui vient  n’avons eu besoin de nous lever en masse pour réagir fermement face à celui dont on connait déjà si bien, trop bien,  les accointances infectes, comme de son entourage proche. La réaction la plus cinglante, et peut-être la plus efficace compte-tenu du fait qu’elle vient de son propre parti politique de plus en plus droitier, vient de l’ancien sénateur maire LR de St Etienne lui-même :

Maurice Vincent dénonce une caricature absurde. L’homme politique a réagi dans un communiqué sur son site : « je ne me résoudrai jamais, pour ce qui me concerne, à voir notre ville et notre territoire caricaturés à ce point par quelqu’un qui ne les connait pas, les méprise et les abaisse sans cesse pour alimenter sa stratégie politique aussi évidente que dangereuse ».

« Je trouve ça choquant, et surtout je suis outré qu’on utilise l’exemple de nos villes pour finalement les dénigrer, alors que la situation qui prévaut n’est absolument pas celle que développe M. Wauquiez pour ses opérations politiques personnelles. Je peux assurer qu’il n’y a aucun quartier qui serait en quelque sorte sorti de la France. Moi j’estime qu’il a porté atteinte à l’image de Saint-Étienne et de sa région sur antenne nationale et c’est scandaleux. »

Un autre maire directement concerné a réagi :

Capture.PNG
source

Et même le ravi de la crèche qu’est le compagnon de Marine Le Pen se fout de la gueule de Wauquiez, à juste titre :  »  . « Il faut qu’il arrête le copier-coller »,

« Je constate que ces gens-là, au moment des élections, et il y a une élection interne, parlent comme nous (…) Le vice-président du FN ne ferme pour autant pas la porte à des discussions avec Laurent Wauquiez, tout en « doutant de sa sincérité ». « Si monsieur Wauquiez fait un pas vers nous, on n’a jamais refusé de parler à personne… « , a-t-il déclaré, évoquant la possibilité d’alliance locale. « On refonde notre action et s’il y a des gens d’autres partis qui veulent discuter avec nous, nous discuterons avec eux ». (source)

Justement, voilà où je voulais en venir, par delà cette cuisine électorale malodorante… Là me semble être le danger que je redoute par dessus tout. Depuis l’avènement du sarkozysme triomphant et tellement arrogant (où sont-ils, à présent, les mêmes, depuis cette affaire, hum ?), qui a si insupportablement libéré la parole raciste, on voit bien à quel point la droite dite républicaine ¹ emprunte au langage et à l’idéologie répugnante de l’extrême-droite, au point qu’elles se confondent si souvent dans les prises de position publiques de certains noms bien connus, comme Ciotti pour seul exemple crasse. Et ce point de fusion ne m’est jamais autant apparu, depuis ces 20 dernières années que je lutte contre l’extrême-droite, aussi proche de se concrétiser. LR a abandonné son aile libérale (UDI, en gros) à Macron et voit son aile la plus droitière grignotée par le FN. Ce parti ne peut donc vu son assise actuelle plus espérer gagner des élections sans l’appui du centre. De l’autre côté, le FN voit bien l’échec perpétuel lié à son isolement, et espère nouer des alliances avec les personnalités de LR qui le souhaitent pour crever la cloche de verre.  Et entre les deux, des gens comme les Ménard, Dupont-Aignan et bien d ‘autres sont en train de tenter de faire la soudure. ça craint. Nous n’avons jamais été si proches à mon sens du point d’implosion. Ou alors, j’arrête de me livrer à quelqu’ analyse politique que ce soit,  et je me mets au crochet ou au jardin ! Qu’on me le dise…

¹ cela seul suffit à galvauder ce terme, et à me définir comme non républicain, sans parler du reste...