#LFI : explosion en plein vol de charognards électoraux… #confusionnisme

CaptureSous prétexte de vouloir représenter indistinctement la colère de tout un  peuple (lequel, exactement ?), de plus en plus de personnalités du mouvement de Mélenchon se compromettent gravement à mes yeux avec l’ennemi. Il y avait d’abord le cas particulier de Kuzmanovic, qui a sauté, et j’en suis fort aise, pour aller créer ailleurs un antépénultième bidule national (iste) qui sombrera bien vite dans l’oubli. [Avez vous entendu parler de « République souveraine » ? Voilà, voilà… CQFD].  Mais n’était-ce pas l’arbre qui cache la forêt de ce républicanisme BBR qui me révulse, tant il est si éminemment soluble dans la solution gazeuse de la fachosphère, avec un même liant, pour leur mayonnaise indigeste : celui du nationalisme ? Je suis de ceux qui souhaitent résolument que la frontière soit étanche. Mais depuis que LFI, comme toute la société française,  a été confrontée au mouvement des gilets jaunes, il n’en est plus rien, hélas. Déjà, ici et là, on ne répugnait pas à signer des tribunes avec des têtes de pont bien sales qui sombrent dans un complotisme halluciné mêlé d’un racisme détestable, qui a de bien concrètes et vomitives conséquences….  Ou à mettre en avant avec force louanges un certain militant de l’Action française, sous prétexte qu’il avait la même haine de Macron. Comme si cela pouvait suffire…  LFI  se dirige comme je l’ai déjà écrit ici, et je ne suis pas le seul,  de plus en plus clairement vers une stratégie de prise du pouvoir  à l’italienne qui me déplait fortement,  et je je le fais savoir, haut et fort. J’avais déjà exposé dans ce billet les raisons précises pour lesquelles je déniais à LFI le droit de se prétendre antifasciste. Tout ne se vaut pas, et la fin ne justifie pas les moyens. On ne déjeune pas avec le diable, même avec une longue cuiller.

Pourtant, comme l’a démontré, encore récemment, dans un long thread sur twitter un certain Gastlag, le comportement sur les réseaux sociaux de certaines personnalités de LFI est particulièrement problématique. Il va dans le sens, très directement, de ce que je dénonce ici, ce confusionnisme politique qui rend possible la victoire des idées fascistes, et racistes,  de l’extrême droite, comme l’histoire de l’Italie est en train de le démontrer si brutalement.

Aude Lancelin, alors qu’elle était encore directrice de Le Média (spoiler : ça sent le brun), pour ne citer qu’elle, nous avait déjà habitués à partager des contenus particulièrement discutables, bien loin de notre antifascisme le plus élémentaire…

Capture
Entrer une légende

Mais alors que l’on pouvait éventuellement penser  pour certain.e. s d’entre nous qu’il ne s’agissait là que de simples erreurs dues à une méconnaissance, le thread de Gastlag nous démontre qu’à force de tant de « dérapages », voilà bien des publications, des relais, des partages, qui vont dans une certaine direction que nous rejetons résolument. Jugez vous-mêmes, comme dab :

Capture.PNG
source

.

Capture.PNG
source

(sur Vincent Lapierre, lire.…)

.

Capture.PNG
source

(Sur Maïsto et Sud radio, lire...)

Le naufrage est total. Et encore, je ne parle pas des délires du fameux Boulo, et de ses compromissions avec l’extrême-droite… sous couvert de dépasser le clivage droite-gauche (vieille rengaine dont on ne sait que trop bien là où elle mène, mais que partage pourtant Mélenchon, et LFI)….  Plus de détails ici.

Mais tout ce que trouve à  y redire Aude Lancelin c’est… :

Capture.PNG

Mais à peine après avoir eu le projet mental de ce billet, voilà que j’apprends, quelle coïncidence,  qu’il y a du rififi à LFI. Aussi, me disais-je au fonds de moi : est-il bien utile de tirer sur une ambulance ?  A vous de (me) juger…  Moi, je fais le job. #antifa for ever….


.

Capture.PNG
source

 

Pour #Flyerider, raciste invétéré, le grand complot a des noms, et des visages…

capture-41.png

J’avais déjà pointé ici sa fâcheuse propension à partager des rumeurs de toutes sortes particulièrement orientées en un sens bien précis. Lequel, à force, fini par dessiner un chemin pour le moins orienté qui n’a rien à voir avec de simples dérapages ou une ignorance crasse, mais bien plutôt avec un sens plutôt récurrent… On sait bien en effet ici à qui sert principalement le complotisme et les rumeurs : toujours le même camp, qui y a fort intérêt.

Capture.PNG

Or, il se trouve qu’il vient encore de récidiver, le con volant, et de la pire des manières qui soit, puisqu’il a (encore) mis sa notoriété de plus en plus discutable  à une bien misérable cause, dont on sait à présent qu’elle a eu de bien détestables conséquences : relayer des rumeurs sur les enlèvements d’enfants par des roms.

Capture.PNG
source

Pourtant, il prétend que c’est faux. Cette vidéo de lui-même, partagée ici, démontre factuellement qu’il ment. Et il y en a encore pour écouter ses conneries ? S’il pouvait enfin retomber dans le juste anonymat qui était le sien avant les gilets jaunes, cela nous ferait des vacances…  et épargnerait peut-être des vies, aussi, accessoirement. Ce type est dangereux, comme tous les propagateurs de merde raciste. Encore un triste exemple. Et mon propos sur l’infamie qu’il y avait de signer une tribune avec ce sale type quand on se dit de gauche (enfin… de moins en moins, de l’aveu même d’un Corbière) n’en prend que plus de sens et d’acuité.

Capture.PNG

T’as raison,  Alexis… Afin d’augmenter notre potentiel électoral, acoquinons nous avec n’importe qui,pour faire n’importe quoi…  Le début de la compromission #RougeBrunisme

le pus du #complotisme dans les plaies de notre société

Je n’ai cessé de dénoncer ce fléau depuis que ce blog existe, c’est à dire plus de 10 ans maintenant. Il est présent partout sur Internet et n’a cessé de se développer, envahissant tous les tuyaux, jusqu’aux mieux informés. Et la merde est en train de déborder des canalisations, de partout… Peu de gens peuvent prétendre de toute bonne foi avoir été épargnés. Des théories complotistes et conspirationnistes, j’en ai vu de toutes sortes, pendant toutes ces années que je scrute le net, de plus en plus délirantes, au point que je ne sois plus surpris de grand chose qui puisse me mettre en PLS… La dernière qui fait führer est celle du gourou Asselineau, dont plus rien ne m’étonne vraiment  non plus. Pour tenter de mettre en haleine ses adeptes, il faut bien ça… Sa dernière théorie ridicule selon laquelle l’Union Européenne serait un projet nazi a pu être démontée en trois coups de cuillère à pot par une jeune You tubeuse d’une vingtaine d’année, c’est dire.

Capture.PNG

Mais les traces demeures, qui s’inscrivent sur des rumeurs persistantes du même niveau de non-analyse et d’absence de sens critique.  Le parti groupusculaire d’Asselineau, l’UPR,  dont les morpions tentent si avidement de croire qu’ils sont légion en squattant les réseaux sociaux est lui-même une boule de pus complotiste, qui attire tous les détraqués et les perdus de notre société malade. Lesquels, si vous osez utiliser vos connaissances et votre sens critique, opposant votre raison à leurs croyances, ne vous lâcheront plus, jusqu’à vous faire rendre gorge… Pour s’en débarrasser, je sais de quoi je parle, une seule solution : les bloquer directement, sans sommation. ça ne sert strictement à rien de discuter avec des gens qui sont si clairement sous emprise et dans l’irrationnel. Mais ce ne sont pas les seuls complotistes de la terre, il y en a  bien d’autres, un peu partout, et dans tous les partis, même si leurs dirigeants s’en défendent bec et ongle, pour la galerie…

L’un des complotistes à la petite semaine dont les réseaux sociaux sont constellés, a été formaté par You Tube et nivelé par facebook (à moins que ce ne soit l’inverse).  Il est en train de briller au firmament du complotisme, alors qu’il surgit si clairement d’un néant dont seul un mouvement aussi problématique en la matière que les gilets jaunes ont pu le tirer : celui qui se fait nommer  Flye Rider, et n’est que Maxime Nicolle. Malgré tout ce que l’on sait de lui,  voilà qui n’empêche nullement de le recevoir sur les plateaux de télé, et un parti dit sérieux, LFI, de signer des tribunes avec lui, entre autres personnalités problématiques de ce point de vue. Son complotisme délirant vient pourtant de récidiver de la plus navrante  des façons qui soit :

 

source

Cependant, s’il convient en effet d’en finir avec les théories du complot sans queue ni tête, il convient aussi d’en pointer les responsabilités.

Capture.PNG
source

Car je n’ai pas quant à moi la mémoire courte, ni la réflexion atrophiée par le court terme des médias et du journalisme en mode BFM.  Le complotisme le plus détestable, qui remonte encore et toujours au complotisme maître de tous les autres, celui du grand complot juif qui nourrit l’antisémitisme, ne date pas de la dernière pluie, ni des gilets jaunes. Mais il est  vrai que montrer d’un doigt empli de mépris le complotisme hallucinant d’un Gilet Jaune de cet acabit là, visiblement acculturé politiquement et dénutrit culturellement, qui ne possède pas la structure intellectuelle nécessaire pour se protéger des stigmates du complotisme le plus vil, permet tranquillement de s’absoudre de ses propres turpitudes en la matière, et de celle des médias main-stream en général… Pourtant, leur responsabilité dans ce qu’ils ont donné à manger culturellement et intellectuellement à leurs lecteurs/trices et à leurs téléspectateurs/trices est immense… Comme si les Unes si tristement habituelles du Nouvel Obs, de l’Express ou de Marianne par exemple,  sur les francs macs ou sur le grand remplacement islamique,  n’était le fait que des seules classes populaires…

 

… Je ne peux m’empêcher de penser que par delà l’aversion pour la frange la plus brunâtre des gilets Jaunes, celle que je conspue ici en l’observant et la débusquant chaque fois que je le peux, il y a aussi et surtout, derrière la critique de ce complotisme, une part de pauvrophobie

Pourtant, non, tous les pauvres ne sont pas aussi idiots, ni complotistes, ni racistes et xénophobes que Flye Rider, n’en déplaise à une soi-disant intelligentsia qui a elle-même si gravement fauté. La logique du bouc émissaire, on sait trop bien ce qu’elle recouvre, et quels sont les processus de déculpabilisation à l’oeuvre…. Nul.le ne devrait plus être dupe.

 

dites #LFI, continuez donc à signer des pétitions pour les #giletsjaunes avec (et pour) des fafs… Mais sans moi : #antifa

Il y a deux jours, j’expliquais précisément pourquoi je ne signerais pas la pétition pour l’amnistie des gilets jaunes. Juste une question de cohérence politique personnelle. On lutte contre l’extrême droite…  ou pas.  Les principales raisons résidaient dans Le Média qui en était à l’origine et ses compromissions avec l’ennemi, la formation qui le soutient, l’identité de certains signataires, et leurs prises de positions incompatibles avec le mien, résolument antifasciste.

Parmi lesdites signatures, deux gilets jaunes que les médias main-stream qualifient généralement d’historiques : Eric Drouet et Maxime Nicolle. Sur Drouet, j’ai déjà écrit ce que j’avais à dire. Je pourrais en rajouter davantage avec ce que j’ai appris depuis. Le conflit qui les traverse aujourd’hui ne vient que conforter mon opinion.  Mais je ne m’étais pas encore intéressé au pedigree et au positionnement que je sais plus que douteux de celui qui se fait appeler Flye Rider, dont on connait le penchant extrêmement marqué pour le complotisme de bas étage.

Or, il se trouve que vient de sortir une étude qui me dispense de bosser davantage mon sujet, mon plus grand soulagement. (Mettre la main à la pâte, et les pieds dans la merde de ce genre de comptes, comme je le fais si régulièrement, ça salit le cerveau, en effet).

Et cette fois, il y a encore moins d’ambiguïtés qu’avec Drouet. Jugez plutôt :

capture

capture2
relayé par Vincent Glad sur twitter ici

j’ai vérifié. Dans l’étude, on a même les visuels, du genre ça :

 

Trois fois rien, n’est-ce pas ? … Juste des détails, sans doute.

« MAIS PUISQU’ON VOUS DIT QU’IL LIKE AUSSI DU MELENCHON ! « 

Capture.PNG

… Bien sûr, bien sûr, oui… Allez, c’est bon, j’en ai assez vu. Allez jouer ailleurs. Vous m’emmerdez. Grave.

Post-scriptum : et par un souci d’objectivité qui m’honore (rires), voici la réponse de l’intéressé, qui jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus… Les lecteurs/trices apprécieront :

dw_-ad-xqaagfy3

Pourquoi je ne signerai pas d’ #AmnistiePourLesGJ #NoPasaran

[Voilà un autre biais qui permet de rebondir sur le débat d’hier, et de définir plus précisément, de mon point de vue, l’antifascisme dont nous voulons, et qui ne s’est jamais montré depuis longtemps si éminemment nécessaire vu le contexte. Aussi, il convient de se montrer de plus en plus clair et net pour éviter toute ambiguïté, et distinguer qui sont nos alliés, et nos opposants. Et il est indéniable que cet étonnant moment historique des gilets jaunes est en train de faire le tri parmi nous. je tape dans le tas, chacun.e reconnaîtra les sien(ne)s… 😉 ]

Question du jour : peut on signer des appels dont l’objet, du moins en partie, pourrait être éventuellement louable en soi, mais avec des gens problématiques ? Illustration :

Comment disent les jeunes, déjà ? Ah, oui : quels sont les bails ? Les voilà :

capture
source

… Le texte est ici :

Capture.PNG
aller plus loin

Capture.PNG

Réagissant à chaud sur cet énième appel (les appélistes se font légion, en ce moment. On n’arrive plus à suivre… Ralentissez le rythme, bordel !), je n’avais pas vu que ça provenait de Le Média. Sachant ce que je sais de ce bousin problématique là, qui ne répugne si visiblement pas à abriter des complotistes et confusionnistes politiques de tous poils (Annie Lacroix-Riz, Claude El Khal, Kévin Boucaud-Victoire, Berruyer, Aude Lancelin ¹, et j’en oublie certainement)), ça part déjà d’un mauvais pied. Sans parler d’autres personnalités problématiques qui ne m’ont pas particulièrement marqué par leur gauchisme notoire, comme Polony, ou dont l’antifascisme laisse franchement à désirer comme Hazan. Et sans parler non plus (ça commence déjà à faire beaucoup…) de l’appartenance idéologique de ce média là, également discutable d’un point de vue antifasciste. Je ne comprends d’ailleurs même pas qu’on puisse se revendiquer antifasciste et militer pour LFI, vu ses positions et celles de ses cadres, avec de véritables divergences idéologiques sur des sujets tels que l’immigration, le sécuritaire, le positionnement vis à vis du nationalisme et son cousin, le patriotisme, ou même la représentation populaire (exit, le RIC ! ²) . Une vraie soupe républicaniste-nationaliste-poujadiste-complotiste- plus qu’indigeste qui nécessiterait bien des clarifications. Le cas Vukuzman/Kuzmanovic est d’ailleurs assez emblématique de la confusion idéologique qui règne dans ce mouvement là, et de ce que je veux dénoncer. Une certaine presse main stream a donc beau jeu de se faire le haut-parleur des tergiversations idéologiques et stratégiques de leur maître à tous. Bref.

Ensuite, quand on lit la liste des premiers signataires de cet appel, ça sent le traquenard. Un vrai panier de crabes, qui brasse si large qu’une chatte  n’y retrouverait pas ses petits. Entre Michéa (plus confus, tu meurs), Filoche (qui décidément, est constant dans la récidive…) , Hazan qui a des amis à l’extrême-droite, et les azimutés du bocage qui complètent leur érudition sommaire tout comme l’exercice de leur sens critique atrophié dans les pages jaunes de fesse de bouc,  comme Drouet, ou étudient leurs lettres classieuses sur You Tube, comme Flye Rider (Maxime Nicolle), ya pas moyen, vraiment. ça sent trop fort. Si rouge brun est une réalité, elle est dans cette liste là. ça schlingue, grave.

Capture.PNG
source

Et je m’interroge donc sur l’opportunité pour un antifa d’adhérer à pareil appel sur la seule base qui m’était apparue en choppant (trop) rapidement cette info au vol : le fait qu’effectivement, ce pouvoir aux abois est en train de saper les fondements mêmes de la démocratie par des déclarations à l’emporte-pièces qui mettent le feu aux poudres, par des pratiques policières injustes et illégales, et mutilantes qui s’en prennent à des manifestants pacifiques, et par des atteintes graves et juridiquement fausses à la liberté de manifester. En cela, je ne peux que rejoindre ce point précis du texte :

Capture.PNG

Les violences policières, et plus particulièrement l’usage immodéré des LBD, (une véritable arme de guerre, visiblement, au service du seul programme social que connaisse ce gouvernement macroniste), est en effet, indéniablement, et factuellement, une source de conflit, d’incompréhension et d’indignation,  pour toute la population qui s’oppose au régime actuel, et qui en a encore constitutionnellement le droit, jusqu’à preuve du contraire… Les gens de gauche le savaient déjà, avec les nombreuses violences policières constatées pendant la loi travail.  Que les gens de droite jusqu’à ses extrêmes le découvrent aussi me fait bien marrer, eux qui n’avaient pas de mots assez durs quand c’était nous qui étions visés…

Capture.PNG
sources

Mais cette question ne justifie pas, pas plus qu’un pugilat avec un flic (suivez mon regard), qu’on ferme les yeux sur l’adversaire, qui est autant du côté de Macron que des fachos. Souvenez vous : Ni le Pen, ni Macron.

index.jpg

Et d’ailleurs, aujourd’hui, avec le recul de l’histoire, je dirais plutôt : ni Le Pen, Ni Macron, Ni Mélenchon. Nous n’avons pas besoin de patrons pour guider nos vies. Qu’ils confisquent pour entretenir les intérêts de la leur. Toujours se montrer vigilant, en alerte, surtout à l’époque de l’immédiateté des chaînes d’info en continu et des réseaux sociaux. Prudence, prudence… Savoir raison garder.

Capture.PNG

Voilà, c’est tout.

Moi, j’attends juste que les gilets jaunes se désolidarisent un peu plus clairement et aussi médiatiquement, comme ils en ont le secret, des propos et des actes  racistes, xénophobes, antisémites et sexistes, surtout quand ils sont commis par les leurs, point barre. C’est pour moi un point non négociable. Tout le monde n’est en effet pas obligé  d’être anarcho-communiste libertaire (pour reprendre les pots d’un autre « antifa » cité ici.. ) pour devenir révolutionnaire (si tant est que les gilets jaunes le soient. A creuser… ).  Mais si débat il doit y avoir, ce ne sera certainement pas avec des gens qui ont des biais discriminatoires (racistes, sexistes, homophobes, pauvrophobes) qui ne permettent pas aux autres de parler avec eux d’égal(e) à égal(e). Car ça, c’est la base de toute discussion. Sinon, ya pas débat.  ça fausse tout.

Alors, pour l’instant, sans moi. Je ne mettrai les pieds dans une manif de Gilets jaunes que pour en dégager les fachos, point barre. Next.

¹ … dont j’avais pourtant pensé beaucoup de bien, dans un premier temps.

² Sur le RIC, j’adhère d’ailleurs assez à ce que dit le Pavé Brûlant (suite à mon billet d’hier), sur le sujet :

Capture.PNG