L’extrême-droite invente des viols de migrants à #Francfort #PesteBrune

Quand la réalité ne colle pas assez précisément à leur vision xénophobe du monde, l’extrême-droite ne répugne jamais à la trafiquer, en Allemagne comme chez nous. Tout comme Desport, cadre du FN qui n’hésitait pas à brûler des voitures sur son secteur de Seine et Marne pour accroître le sentiment d’insécurité, un restaurateur et une jeune femme de 27 ans racontaient avoir assisté à des violences sexuelles commises en groupe par des étrangers à Francfort. Problème : à aucun moment, la police n’a confirmé ces faits.  Et après vérification, le quotidien allemand Bild, qui avait  diffusé le 6 février cette fausse information,  a admis hier s’être trompé Les agressions sexuelles, décrites à Francfort la veille du Nouvel an par les deux témoins, n’ont en réalité jamais eu lieu. (sourcesourcesource)

« Le premier témoin, sympathisant du parti d’extrême droite AfD, serait connu pour ses opinions xénophobes sur les étrangers. Une enquête a été ouverte pour faux témoignages. » 

A qui profite le crime… CQFD.

(On attend un démenti de FDesouche… #Oupas ;).