Ne laissons pas le grand remplacement idéologique envahir notre espace politique

TOPSHOT – A woman holds a poster and flowers to show her solidarity with the victims and their families of the Hanau killings as she attends a vigil in front of the Brandenburg Gate in Berlin on February 20, 2020, a day after at least nine people were killed in two shootings late on February 19, 2020. – A man identified only as 43-year-old Tobias R. is believed to have killed nine strangers in shootings at a shisha bar and a cafe in the German city Hanau late Wednesday, February 19, 2020, before killing his mother and finally himself. (Photo by David GANNON / AFP) (source)

Pendant que l’Allemagne, qui est en train de faire face à l’une des pires des résurgences idéologiques que ce pays puisse connaitre en raison de son histoire répond frontalement et massivement à l’hydre fasciste, en fRance, on est malheureusement bien loin de connaitre le même sursaut d’humanité… Pire, en allumant la radio ce matin, j’ai eu l’impression que le paysage politico-médiatique de notre pays était totalement envahi par l’agenda électoral de l’extrême-droite et ses éléments de langage bien connus. Trop de partis sont en train de tenter de draguer un peu trop visiblement son électorat, à droite comme dans une certaine gauche, qui est pourtant bien loin de représenter une majorité de français… Mais c’est une minorité dont les relais politiques ont su monopoliser le débat en attisant les haines et en laissant croire à tous qu’ils incarnaient l’expression populaire, ce qui est pourtant bien loin pourtant d’être le cas. Le peuple que je connais et dont je suis tout autant que d’autres ne se résume vraiment pas à cette minorité là, certes agissante et qui a de plus en plus, à mon grand désagrément, pignon sur rue, au point que son discours et ses éléments de langage comme son vocabulaire puissent envahir un peu trop d ‘espace mental, avec des concrétisations politiques certaines. Mais ce n’en n’est pas moins la frange la plus raciste, la plus xénophobe, et la plus hostile aux minorités qui vivent dans ce pays. Doit-on tous inscrire nos pas sur le chemin tracé par ses gens là, qui nous amènent vers le pire ?

Sous prétexte de terrorisme, on est en train d’un peu trop totalement se polariser sur la communauté musulmane, que l’on est en train de réduire à ses extrêmes. Imaginez si on faisait la même chose avec les catholiques, ou les juifs, quel tollé ce serait, à raison… Mais quand il s’agit des musulmans cela ne choque quasiment plus personne hormis quelques irréductibles dont je me flatte d’être, tout simplement parce que le terrorisme djihadiste radical est passé par là. J’ai déjà décrit ici à quel point à mon sens ce phénomène certes traumatisant et éminemment condamnable anesthésie toute réflexion, et tout pragmatisme de l’action publique. Mais alors que le terrorisme d’extrême droite est en train de (re) montrer le bout de son sale museau comme jamais, ainsi qu’on a pu le constater encore si affreusement notamment après l’attentat de Hanau, dans notre pays, qui n’est pourtant pas à l’abri de ce genre de « loups dormants » comme on a pu le constater à l’occasion de l’attentat de Bayonne , les pouvoirs publics et les politiques encore un peu démocrates minimisent totalement le problème. Cette volonté de riposte de la fachosphère et de ses éléments radicaux, qui agit en miroir de l’action djihadiste, et qui ne vaut pas mieux, est à mes yeux une évidence indiscutable. On assiste pourtant à une incroyable duplicité qui consiste à n’être jamais assez dur avec les musulmans.e.s, alors que la main de l’état et de la collectivité française apparait franchement bien timide envers les mêmes imbéciles fanatisés qui, chez les « de souche », ne répugnent pas davantage à attiser la haine jusqu’à l’apologie du terrorisme. Pourtant, ces gens là, et ceux qui arment leur bras, les Tasin, les Zemmour et autres personnalités politiques fortement toxiques pour notre société, s’en tirent avec de simples amendes au montant dérisoire qui visiblement ne les incite guère à ne plus récidiver dans leur entreprise de pourrissement des fondements de notre société, qu’on souhaiteraient voir davantage basée sur autre chose que la haine de l’Autre si terriblement ambiante en notre époque bien suffocante.

Ce qui m’a fait écrire ce texte d’un trait, c’est après avoir entendu ce matin une sorte de factchecking sur France Info où l’on entendait un journaliste sûr de son fait et armé du sentiment d’avoir rempli une grande et noble mission en prolongeant journalistiquement parlant les propos de cet imbécile inculte qu’est Nicolas Bay qui prétendait que des territoires entiers de la région parisienne étaient sous domination étrangère, musulmane. Bien sûr, c’est faux. L’un des endroits où la concentration d’étrangers, de toutes origines était la plu importante, celui du Chaudron, avoisinait le 30 %. Mais qu’importe la vérité pourvu qu’on ait l’ivresse de répandre son venin, afin de continuer à payer sa dîme à sa clientèle électorale par cette monnaie de singe là… Et puis, ce n’est pas grave, que ce soit faux, puisque le mal est fait, et que le petit minable et les idées qu’il véhicule ont eu leur moment d’audience, avec la bénédiction de médias complaisants qui s ‘obstinent, en dépit de l’essor qu’ils leur fournissent depuis tant et trop d’années à laisser entrer le loup dans la bergerie…

J’avoue avoir bien peu confiance en l’action publique et politique collective pour contrecarrer les plans des tenants de ce genre d’idées détestables. Et ce ne sont pas des Blanquer et autres macronistes, qui ont des propos si terriblement convergents avec l’extrême droite, qui me contrediront.

On nous signale une niche de #PesteBrune à #Tours : la « Dissidence française »

Fixez et retenez bien ces visages...
Fixez et retenez bien ces visages…

Aujourd’hui, je vais vous faire découvrir une tribu aux mœurs particulièrement répugnantes du peuple infecté de peste brune des Onéchénous.  Le front bas, l’œil torve, les idées au ras du caniveau, et l’étendard fasciste au symbole extrêmement droitier, tout y est.  Ne manque plus que la prose débile et les concepts creux genre « remigration » dont ce genre de neuneus sans cervelle nous affligent, alors qu’ils n’ont en majorité même pas assez de neurones pour en maîtriser l’extrême vacuité. C’est l’excellent site La Rotative, que j’ai si souvent grand plaisir à lire, qui nous en trace le portrait, puisque ces têtes vides empestent plus particulièrement Tours, la ville sur laquelle ce site d’infos alternatives pertinentes agit. Présentation :

Depuis quelques mois, un groupe ouvertement fasciste multiplie les collages d’affiches et d’autocollants dans les rues de Tours. Présentation de la « Dissidence Française », nouvel avatar de l’extrême-droite radicale en Touraine.

Apparue à Tours via une page Facebook en mai 2016, la section tourangelle de la Dissidence Française (DF) vient combler le vide laissé par la disparition de Vox Populi, dont le chef Pierre-Louis Mériguet a rejoint le Front National. A ce jour, ils n’ont pas une grosse activité à faire valoir, à part quelques collages de banderoles, d’affiches ou de stickers [1] et une maraude organisée par trois ou quatre militants dans les rues de Tours début décembre. Pour autant, il est toujours préférable de savoir à qui on a affaire. En l’occurrence, un groupe raciste et antisémite.

Reprenant un article de La Horde :

« La Dissidence a jusqu’à présent été un groupuscule discret quant à son activité, et dont les militants étaient peu nombreux. Mais depuis un peu plus d’un an, Vincent Vauclin et ses amis ont visiblement réussi à rencontrer quelques jeunes à la dérive venus renforcer leur rang, et la Dissidence a ramassé les miettes d’un petit groupe parisien lui même émanant d’un groupuscule marseillais, le tout permettant de dépasser la poignée de militants et de faire « comme les grands » en paradant dans les rues de Paris. »

capture

Si en bon ethnologue antifasciste ou en simple curieux de ce genre de faune toxique pour l’intérêt collectif vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à lire en totalité l’article de La Rotative ici.

Fausses cartes Vitales ? La fachosphère, cette inépuisable usine à hoax #FN #LR

Fausses informations ou désinformation volontaire dans l’intention de nuire, bidouillages de faits divers et d’événements d’actualité sous l’angle tout pourri du complotisme (une marotte très caractéristique de la peste brune)  sont monnaie courante dans la fachosphère. J’en ai déjà rendu compte chaque fois que l’occasion s’en présentait ici. Aussi ne suis-je pas très étonné de cette légende urbaine que nous relate cet article de Libération. Elle pourrait paraître tirée des bas fonds d’internet auxquels seuls se fournissent en mauvaise came des neuneus identitaires égarés, sans grande jugeote ni volonté réelle de rechercher la vérité, si la patronne du FN elle-même ne la colportait allègrement, secondée en cela par les nervis de la droite dure, chez les prétendus républicains de LR :

Interrogé sur sa stratégie pour réduire les dépenses de santé, Marine Le Pen citait, dimanche dans Le Parisien, comme première solution, «la mise en œuvre d’une véritable politique de lutte contre la fraude sociale. On sait qu’il y a un nombre considérable de fausses cartes Vitale en circulation. Avec l’instauration de la carte Vitale biométrique, ce problème, je le règle en trois mois !» Le même argument tournait déjà en boucle lors de la dernière campagne présidentielle en 2012. Marine Le Pen sur l’air endiablé du yakafokon promettait déjà de supprimer les 10 millions de fausses cartes Vitale. C’est d’ailleurs ce même nombre qu’a ressorti récemment Valérie Boyer (porte-parole de François Fillon lors de la primaire).

Dans Paris Match, Thierry Solère, porte-parole de Fillon, évoquait, lui, un nombre (légèrement inférieur) : «Il y aura une chasse au gaspillage : on estime à 8 millions le nombre de fausses cartes Vitale en circulation dans notre pays.»

Sauf que tout cela est faux, de l’aveu même du patron de la Sécurité Sociale :

capture

A qui profite le crime ? Cherchez donc… Ou pas.

Pourquoi l’extrême-droite française acclame le centre-gauche italien #Renzi #FN

Voir une personnalité politique de premier plan dite  » de centre gauche » (ne pas rire) acclamée par l’extrême-droite, voilà qui méritait d’être signalé, ne serait-ce que  pour souligner la totale déliquescence d’une certaine gauche européenne dite « démocrate ».  Il s’agit de Matteo Renzi, le président du Conseil des ministres italien :

capture

L’explication laisse pantois :

capture

Bien que comparaison ne soit pas raison, afin d’illustrer la chose plus facilement, pour une meilleure compréhension par les bas du front de toutes obédiences politiques, imaginons au hasard un Valls faire de même pour emporter les élections avec les voix du FN et des supporters (au hasard…) de Mélenchon. Je suis sans voix devant un tel réflexe pavlovien qui fait sortir les diables de leur boîte,  les doigts sur la couture du pantalon. Quand je vous disais que le patriotisme était un crétinisme… La réaction du FN (l’article par lequel j’ai appris cette billevesée mentionne  également d’autres voix tout aussi ridicules du parti d’extrême droite) est d’autant plus grotesque et d’un esprit tragi-comique absolu que lorsqu’il s’agit de se gaver des prébendes des institutions européennes, ces gens là font bien moins la fine bouche. Cracher sur un drapeau qui vous nourrit pourtant si grassement puisque vous êtes un certain nombre à vivre sur la bête (que vous n’hésitez pourtant nullement à escroquer…), une forme de patriotisme ? je souris. Ils osent tout. Et foncent tête baissée dès qu’on agite sous leur nez un torchon tricolore. Ils oublient simplement un léger détail, ces bas du front là : Renzi est un publiciste, et sait donc très bien comment faire parler de lui tout en manipulant les foules. C’est à présent chose faite. (coucou les malwares ! je vous vois ! et je souris… 😉

🔻Lutte contre la peste brune : un grand bravo à @milietwee @CedricMas @Marie_Peltier @CaenMemorial

Si vous saviez comme je suis ravi, et combien mon cœur s’embrase et se dilate, d’apprendre pareille bonne nouvelle, formidable initiative, si belle démonstration éducative et pédagogique, et décision si sage et avisée dans la foulée de la direction d’un musée ! Si seulement tous les responsables d’établissements culturels pouvaient se montrer aussi avisés… (je dis ça, je dis tout). Tout part du live-tweet (je crois que les jeunes appellent cela un thread (je ne sais pas trop ce que ça veut dire) d’Émilie, sur twitter.

Elle y attire avec pertinence l’attention de la ville de Caen et du Mémorial sur la curieuse composition d’un colloque sur la Syrie organisé le 26 Novembre prochain.

cxkrdxcwqaucsft

Parmi eux, d’étranges personnalités qui n’œuvrent pas vraiment, c’est le moins qu’on puisse dire, pour la paix et les principes éthiques dudit lieu de mémoire. Tout d’abord, Benjamin Blanchard, de SOS Chrétiens d’Orient, un satellite d’extrême droite que j’ai déjà décortiqué ici.

le sort des chrétiens d’orient, un monopole d’ extrême droite ?

sos-chretiens-dorient-logoOn savait déjà d’expérience que les gens d’extrême droite n’avaient que fort peu la préoccupation de la démocratie chevillée au corps, et bien davantage d’appétence pour les tyrans, fussent-ils sanguinaires. On savait aussi que Bachar al Assad était soutenu activement par la lie politique et morale de notre pays : fachos purs et durs,  complotistes et autres confusionnistes en tous genres, notamment  autour du réseau Voltaire (drivé par Meyssan, qui a quasi pignon sur rue en Syrie),  Dieudonné et Soral , le FN… Le tout relayé par tout un tas de sites dits « de ré-information », qui dissimulent bien mal leurs complicités d’extrême droite.  Mais ce qu’on sait moins dans le grand public (lire la suite ici)

Emilie évoque également Michel Raimbaud, que je ne connaissais pas auparavant. Elle parle de cet ancien ambassadeur en ces termes : « Raimbaud, ex-ambassadeur, écrit/est célébré sur des sites complotistes, voire pires (Les Crises, Réseau International, Arrêt sur Info) ». Je confirme juste que ces sites sont en effet de la merde confusionniste, voire d’extrême droite. Bapt, député PS, lui, par contre, je le connais. Il fait partie de ces confus  députés du peuple si peu regardants sur le principe de démocratie, de paix et de respect inconditionnel des droits humains, qui ont rencontré Bachar Al Assad l’année dernière (voir ici mon billet dédié), ce qui m’a profondément choqué. Ces révélations d’Emilie et d’autres ont porté leurs fruits.    Le Mémorial de Caen a décidé de retirer ce colloque de la liste de ses événements sur son site. En outre, ce Lundi 14 novembre 2016, un communiqué a été publié sur les réseaux sociaux et un courrier envoyé à l’Université pour la Méditerranée. 

Nous avons demandé à l’organisateur du colloque sur la Syrie de justifier, aujourd’hui, le choix de ses intervenants. (source)

Parfait. Enfin des contre-feux contre la propagation de la peste brune. J’ai failli attendre… Ravi de voir que les mêmes réseaux sociaux si vilipendés par les politiques sont également capables du meilleur, face au pire.  Car le combat est aussi là : sur le champ de l’information, et ses canaux de transmission. Ne laissons pas les ennemis de la liberté et des droits humains occuper tout l’espace sur les réseaux sociaux. Il n’y sont déjà que trop bien organisés, et installés. D’autres contre-feux sont indispensables. Emilie en est l’un des foyers,  j’en suis un autre, je connais bien des éléments de lutte contre cette peste là. Ensemble, nous sommes plus forts. Faites passer.

Post-scriptum : on vient de me faire remarquer sur le même twitter en me tapant gentiment sur la main qu’un autre twittos qu’Emilie s’est également bien investi dans cette affaire là : Cédric Mas, dont l’apport est indéniable. Il explicite en effet très factuellement à quel point le Collectif pour la Syrie est proche du pouvoir en place (« sa proximité avec la dictature est incontestable », doc à ‘appui). Il propose également à votre lecture et information un texte du Président de l’association Université pour la Méditerranée, reprenant toutes les idées de la propagande de Damas. Il invite également « à noter aussi les thématiques et la rhétorique conspirationniste (en jaune) étudiée avec acuité et pertinence par

Je termine donc ce probablement trop long billet, mais si nécessaire et lumineux en vous disant à toutes et tous emrci pour votre précieuse collaboration qui a rendu possible ce billet à présent collectif ( et comme je suis fier de cela !).

Florian #Philippot, cette charge insupportable pour le contribuable ! #FN #antifas

Il y a un certain plaisir assez jouissif à observer tant de duplicité, d’hypocrisie, et de mépris envers les chômeurs et autres assistés, quand ça vient de ces « cadres » si visiblement accrochés au mur de BFNTV,   sachant ce que l’on sait…

capture

Comme je l’ai répondu à Myriam, ledit « programme » destiné aux chômeurs est tout aussi clair que dans tout autre domaine auquel fait mine de s’intéresser ce parti si nauséabond. Il tient en deux mots, là comme ailleurs : préférence nationale… Qui pourrait bien aller, si on leur donnait carte blanche (sic),  jusqu’à l’épuration ethnique et religieuse.

Mais, plus important, cette affirmation de Philippot qui me concerne tout particulièrement est d’autant plus grotesque et sujette à (sous) rire que Philippot, cet improductif en regard de nos valeurs communes, de notre équilibre sociétal et de notre sérénité hexagonale,  pratique le pantouflage… dans son « propre » parti ! Ancien énarque, fonctionnaire en disponibilité du ministère de l’intérieur, il a donc toujours lui-même vécu aux frais du contribuable… et depuis bien plus longtemps qu’un an ! Et le pire,  tout ça pour assouvir sa haine et sa seule ambition personnelle, en accomplissant de surcroit  de si basses besognes, quand d’autres, bien que chômeurs/ses, se consacrent plus volontiers à des tâches plus nobles et concrètes d’intérêt collectif,  relevant du « Vivre ensemble », que ce genre d’individus raillent d’ailleurs si volontiers en un sourire de hyène glapissante. Je vais donc te le couper illico-presto bien ras sur la bouche, ton sourire, bête immonde :

capture

fleche-rouge-vers-le-bas

capture2source

(merci à Evil corp pour l’info)

Alors, ça vous plait, n’est-ce pas, les sans-dents, les sans voix, les pressurisés de dettes et de prélèvements aussi divers qu’asphyxiants, de savoir que vous allez payer la retraite de cet être abject et si toxique (des malwares, vous dis-je) qui se paie de surcroît le luxe improbable de vous cracher dessus ! Et donc, pseudopode dont d’aucuns prétendent qu’il s’agirait là d’un esprit supérieur (comme cet autre malware ?), où est donc ta superbe ?  Il ne suffit pas d’avoir fait l’ENA pour ça, visiblement. Car enfin, la seule question qui compte, et surtout sa réponse,  est celle- ci :  qui est à la charge de qui ? Voilà.  Ami(e)s lecteur/trice, tu as la réponse. CQFD. Coupez lui les vivres et le couvert, que les choses soient plus claires. Marre de ces faux derches puants.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

JP Pernaut, la voix de la fachosphère tous les jours sur TF1

Ce moment gênant où un présentateur de journal TV  (bon,  c’est de TF1 certes…;) reprend la rhétorique et les éléments de langage de l’extrême droite… en propageant l’un de leurs hoax favoris :

capture

A conditionner y compris les spectateurs de cette chaîne là, que l’on sait plus favorables que d’autres à ce genre de propos détestables, on se prépare un bel avenir radieux… Ce n’est cependant pas la première sortie puante de Monsieur Pernod Pernaut. On sait en effet, toujours grâce au même Buzzfeed il y a un an,  qu’il partage volontiers des rumeurs et autres fausses infos grossières en provenance directe de la fachosphère sur sa page facebook.

capture

La question n’est donc pas tant de savoir si c’est ou non facho (il n’y a plus guère de doute possible)  mais jusqu’à quand laissera-t-on ce porte-voix du FN en tête d’un journal télévisé à une heure de grande écoute, là ou précisément il peut donner libre court à son intoxication fasciste permanente qui n’a strictement plus rien à voir avec de l’information. Faisant cela, il trahit en effet toute règle éthique du journalisme, dont il s’exclut de lui-même.

Enregistrer

Enregistrer

J’ACCUSE ceux qui ont armé la main de l’ incendiaire du centre pour sans abris du 16ème

ob_6ed788_10398072-10152372483109718-64796954460
source

Nous y voilà, les pieds en plein dedans. Et ça pue très fort. Mais oui, ne vous pincez pas, c’est en fRance. Fini les droits de l’homme, de la femme et de l’enfant. Fini la devise républicaine. Quelle république ? Celle de la Liberté, de l’égalité, de la fraternité ? Et mon cul, c’est du poulet ?  Oui, je suis vulgaire. Oui, il y a de quoi. Le bras armé de cette fRance puante, raciste, xénophobe et pauvrophobe qui ne cesse depuis des mois de propager sa peste brune, hurlant sur tous les toits sa haine de l’autre sans être aucunement ou si peu inquiétée,  a tenté d’incendier un centre d’accueil pour personnes sans abri. Voilà qui est profondément intolérable et signe le franchissement d’une ligne rouge.

capture
source

.. Il ne suffit pas de condamner cet acte odieux, qui a mis en danger de manière si cruelle, irresponsable et criminelle les personnes qui y étaient déjà hébergées. Il faut aussi se poser la question essentielle pour notre avenir collectif de ce qui a rendu cet acte possible.  Aussi, J’ACCUSE le Front National, les identitaires, et non seulement toute l’extrême-droite mais également cette certaine droite qui épouse si bien ses thèses détestables de ce crime contre notre commune humanité,  dont ils s’excluent de par ce fait. Un crime d’autant plus grave qu’il y a préméditation,  plusieurs tentatives d’incendie ayant eu lieu.  Il s’accompagne en outre d’une réelle volonté de nuire de la part d’un FN qui, honte suprême, d’un inhumanisme absolu, s’est permis ¹ de pousser  l’ignominie jusqu’à tenter de vérifier la nationalité des démunis qui étaient logés  dans ce centre (provisoirement on le rappelle, le centre étant conçu pour être démonté et déplacé). Je ne comprends pas que les forces de l’ordre laissent pareille démonstration de force et de haine se produire sans intervenir. Le trouble à l’ordre public et l’incitation à la haine raciale étant à mon sens caractérisés. Enfin, voilà qui signe la fin d’un discours d’une totale hypocrisie sur ces gens qui prétendent aider les pauvres, alors qu’on ne les voit jamais à leurs côtés (foi de travailleur social !) si ce n’est pour les instrumentaliser assez ignoblement. On voit bien là les résultats de leur action si terriblement a-sociale… Une honte absolue.

¹ … de quel droit ? Investi par quelle autorité dûment accréditée ?  Et cela, de manière bien visible de surcroît, à plusieurs dizaines de militants au front bas !

Enregistrer

insupportable mépris des banlieues et pauvrophobie du @CollecCulture #FN

On vient de m’alerter sur la dernière création de ce risible « collectif culture » du FN, dont je savais qu’il existait, mais dont je ne me préoccupais guère,  puisqu’il ne rassemble que deux pelés et trois tondus. Déjà,  rien que d’accoler deux termes aussi antinomiques, culture et extrême droite, ça fait tout drôle. Sans prendre tous les électeurs du FN pour des imbéciles ¹, il suffit d’en juger par le sort que ces gens là, dès qu’ils sont aux manettes d’une ville, réservent à la culture, dont l’art est partie plus que prenante. Quand on saccage  l’œuvre d’un artiste comme celle d’Alain Mila à Hayange en la repeignant en bleu parce que « c’est plus beau » (gné…), il me semble que tout est dit. Et je pourrais multiplier ce genre d’exemples qui démontrent à quel point la vision culturelle du FN est plus que rétrécie : rabougrie. Aussi, lire que selon ce bas du front qui se pique de culture (on ne rit pas, il se prend très au sérieux, vous allez me l’énerver… 🙂 qui  a signé cet « article » (une vulgaire trace de vomi, what else ?) la sociologie ne devrait pas être enseignée, voilà qui marque le ridicule de la non-pensée de ces gens là.

Le sujet posé par le professeur, digne d’un atelier de réflexion en sociologie transculturelle coorganisé par le Parti des indigènes de la République et l’amicale d’Alain Badiou, demande aux lycéens d’« expliquer en quoi ces paroles du groupe PNL nous permettent d’expliciter les conflits qui peuvent avoir lieu dans les processus de socialisation ». Tout un programme… Déjà, il me paraît totalement absurde d’enseigner la sociologie, discipline profondément gangrenée par la pensée gauchiste, à des lycéens

On comprend bien que le fait de décortiquer les rapports sociaux et leurs enjeux, , en décelant éventuellement les rapports de domination et/ou d’appropriation sociale et culturelle, les fondements du racisme, de la xénophobie, des discriminations pour seuls exemples, cela contrarie fortement les plans d’un parti aussi autoritaire et népotique que le FN  qui n’a, c’est évident, aucun intérêt à cela…  Puisqu’il se nourrit de l’ignorance, qui assure sa prospérité.  Mais il y a encore pire que cette position outrancière et obscurantiste. Le mépris total que ceux que je nomme malwares (en raison de leur grande toxicité destructrice envers notre système social)  nourrissent envers les personnes qui habitent les banlieues :

le quotidien inintéressant des petits voyous des cités de France et de Navarre. Des activités qui peuvent se résumer en quelques exemples : courses chez l’épicier de nuit, verre de l’amitié autour d’une bouteille de Selecto, vacances à Benidorm, séances de visionnage de l’intégrale de Dragon Ball Z, partie de foot sur le bitume, petits trafics de cannabis ou soirées dans des boîtes de nuit glauques où de jeunes femmes peu regardantes se déhanchent sur du Lacrim devant des messieurs à moitié anesthésiés.

Le FN, un parti pour les pauvres et les sans-voix, me disiez vous ? Sérieusement ?  Fin de l’escroquerie permanente. Cela pue les propos de gosse de riche qui ne sait vraiment pas de quoi il parle, sans quoi il ne se permettrait jamais d’abaisser à ce point ceux avec lesquels il a vécus. Ou alors, c’est qu’il est totalement décérébré et idéologisé par une pensée dont je disais justement qu’elle était toxique pour notre tissu social. La culture, mon p’tit gars, elle passe d’abord par accepter et comprendre celle des autres. Mais je ne te le demande pas.  Tu en es manifestement bien incapable. Tant d’indigence laisse pantois. Ya du boulot pour élever le niveau…

 

¹ quoique. Quand on voit ce qu’on voit et qu’on sait ce qu’on sait… Mais justement, ils ont le droit et le besoin de se cultiver comme les autres, n’est-ce pas ? … Voire plus si affinités (ce dont je doute fortement, tant je les vois au quotidien si peu soucieux d’élévation, à patauger dans leur peste brune…).

🔻 Bravo à France 3 Midi-Pyrénées qui agit contre la peste brune !

Dans une chaîne de causalité que j’observe avec attention, et qui remonte à  fort loin (une pratique venue d’ailleurs ?), après Nord-Littoral dont j’avais évoqué le même genre de réactions ici, voilà que c’est maintenant au tour de France 3 Midi-Pyrénées de se rebeller, avec honneur et courage, conformément à nos valeurs communes et à nos convictions profondes, devant cette vague de peste brune qui ronge actuellement les veines souterraines (et virtuelles) de notre pays sans dessus dessous, de Lourdes   à Bordeaux en passant par Béziers. Ils ont décidé en effet d’exposer en public les traces de vomi des porteurs de peste brune qui se croient tout permis et agissent par conséquent en ce moment avec tant d’impunité.  ça s’appelle un « mur de la honte ».

capture

Voyant cela, la honte de se savoir français à l’instar de ces gens sans cervelle avec lesquels on ne veut surtout rien avoir de commun est en effet bien réelle…

capture

Seul problème : ce sont les gens qui ont encore une conscience, une morale, de l’intelligence et de la culture qui en éprouvent, de la honte. pas les porteurs de peste brune. C’est une réelle et grave maladie, dont j’observe les symptômes un peu partout, tant elle est de plus en plus étendue. J’ai alerté la Présidente de la LDH, Françoise Dumont, à ce sujet. J’attends la réponse avec grande impatience… En attendant, il nous faut donc supporter cela : cet envahissement de notre espace mental et virtuel par des sacs à vomi qui répandent leur merde sans que les systèmes de modération des principaux réseaux qui se voudraient sociaux mais le sont de moins en moins (qui dans sa vie quotidienne supporterait de tels propos, face à face ?) n’y trouvent à redire. Proprement scandaleux. Il faut que ça cesse. Et vite. Ses conséquences sont désastreuses pour notre équilibre sociétal. Tant de haine et de bêtise ne peut conduire qu’à  des bains de sang.

capture