L’#euro2016 ? Va te faire foot !

Quand on méprise comme c’est mon cas à un point que vous ne pouvez même pas vous imaginer cette industrie ultra-libérale qu’est le football professionnel, ce pseudo-sport pourri miné par le pognon, les affaires et la corruption, cet opium du peuple aux côtés de la religion dont c’est un artefact, si vous saviez comme la grande célébration grotesquement patriotique ¹  en apparence consensuelle de cette compétition … Continuer de lire L’#euro2016 ? Va te faire foot !

Évaluez ceci :

la valeur travail contre le coût du capital

  Sous les feuilles du marronnier de la compétitivité, un (gros) arbre, planté par la Fondation Copernic et Attac. Quelques branches sont visibles ici…. Rouges !  Je ne saurais  trop vous conseiller de lire l’intégralité du document, particulièrement éclairant et synthétique des enjeux que porte la notion de compétitivité, mise à toutes les sauces et notamment ultra-libérale du moment. Le texte m’a semblé fort riche, et … Continuer de lire la valeur travail contre le coût du capital

Évaluez ceci :

l’invité du 12/13 avait une cravate rouge

. Entrée en bourse de Facebook, sommet de Bruxelles et plans d’austérité, rôle de la BCE, sortie de l’Euro de la Grèce, candidature à Hénin-Beaumont et front républicain, rythmes scolaires, plans sociaux, SMIC, Jean-Luc Mélénchon balaie les questions d’actualité sans langue de bois, avec le brio et la précision qu’on lui connait. Un classique de l’interview politique réussi, à ranger dans vos archives…   Continuer de lire l’invité du 12/13 avait une cravate rouge

Évaluez ceci :

Quant au sommet, Barbier me rase

La pensée Express d’un sommet qui n’en sera pas un… pour notre préocupation de transformation sociale. C’est toujours un plaisir, après avoir eu l’immense honneur d’assister à l’incurie de son frère jumeau, qui quant à lui ne porte pas l’écharpe à la couleur usurpée,  mais n’en vaut pas moins son poids de libéralisme attardé, que de lire (et surtout d’ entendre… Purée, ça craint ! … Continuer de lire Quant au sommet, Barbier me rase

Évaluez ceci :