Bretagne : duo confusionniste sur canapé rouge brun : @Etienne_Chouard & Franck Lepage

… Et ça continue. Ce n’est pas faute d’avoir prévenu, à propos de Chouard, du confusionnisme politique qu’il amène avec d’autres…

… de son complotisme à la petite semaine sur les actes les plus ignobles et indéniables,

… du fait que son socle idéologique personnel constitue (sic) un relais d »extrême-droite, dont il refuse d’exclure les idées nauséabondes en fonction d’un « ni de droite ni de gauche » (encore répété à l’envi dans la dernière vidéo ci-dessus) dont on ne sait que trop bien ici où ça mène.. )

… Qu’il avait le droit d’être antisémite s’il le voulait

… allant même jusqu’à oser déclarer qu’il n’était pas encore fixé sur l’existence réelle de la Shoah,

… et ne voyant aucun problème à débattre tranquillou avec les pires fachos qui soit, comme Soral !

Nos alertes de l’année dernière n’ont donc servi à rien, à propos de ce coin de fRance là, précisément…

Je n’étais pourtant pas seul, à mettre en garde contre les méfaits de ce « Breizh Chouard Tour »… Même le comité chômeurs du 56 s’y était mis. Et pourtant, cette année encore, ce poison confusionniste se répand. Affligeant. De quoi confirmer que l’information n’est encore et toujours pas passée dans certains milieux, et qu’il convient de marteler notre message, encore et encore.

Et Lepage qui vient s’emmancher là dedans…. J’avoue, je découvre, leur proximité. Il semblerait pourtant que ce n’est pas d’hier, qu’ils soient potes, ces deux là….

Et franchement, ça craint.

Il y a, à mon sens, un continuum idéologique réel qui apporte un grand confusionnisme, dans ce pays, entre les théories de Friot, ses militants acharnés, ceux de Lepage et de Chouard, la bouillie encore plus confuse et hétéroclite portée par les gilets jaunes, le concept du RIC, l’UPR, le tout saupoudré de vidéos de Thinkerview sur ce gros gâteau moisi, qui constitue une zone grise nourrissant culturellement et politiquement de manière à mon sens très superficielle (sur le registre des readers digests on va dire) des gens qui, sans être tout à fait racistes, ne sont pas franchement antiracistes, et peuvent être gagnés par certaines idées d’extrême-droite par ce biais, et par une hostilité grandissante envers l’immigration. Je l’ai personnellement constaté. D’où mon insistance à mettre le doigt précisément là où ça fait mal.

Beau bourbier confusionniste ! Les frontières avec l’extrême-droite deviendraient-elles de plus en plus poreuses, en milieu militant ? Je le savais cependant déjà, pour y avoir assisté IRL, par le biais d’un.e adepte à la fois de Lepage et de Friot, que j’ai connu.e autrefois, personnellement, qui m’avaient invité.e à me familiariser avec le « travail » de ces deux là, mais ça va mieux en l’écrivant… Devoir d’alerte : fait.

Next.

Sortis de l’ombre de Thinkerview – 1ère partie : le #complotisme

Tout d’abord, petite précaution liminaire, je tiens absolument à préciser que ce travail de fourmi n’est pas le mien, mais celui d’une équipe d’individu.e.s passionné.e.s comme moi par la recherche de la vérité, et le démasquage de zones grises. Je tiens d’ailleurs à les remercier publiquement pour la qualité de leur travail et la pugnacité qui fut la leur, de laquelle je fus témoin tout au long de l’avancement de leurs réflexions et observations. Ce qui nous rassemble, je crois, c’est le rejet des idéologies qui ne disent pas leur nom, avancent sournoisement en se donnant l’apparence d’une fausse objectivité (1), quand les bases idéologiques de leur petite affaire sont pourtant bien là, mais que leurs petits porteurs font croire au total désintéressement de leur démarche. Nous allons les découvrir ensemble ci-dessous.

L’idée de ce projet d’investigation s’est imposée à nous suite à ce billet, où nous découvrions que celui qui administre le compte twitter de Thinkerview bloquait systématiquement des centaines de comptes identifiés de près ou de loin à des opposants potentiels. Nous avons donc voulu savoir pourquoi.

Plantons le décor. Il a son importance dans la fabrique du consentement à laquelle s’emploie cet outil de manipulation là. L’emploi du tutoiement systématique, l’ambiance feutrée, intimiste, crée une proximité avec le spectateur, entretenant l’illusion d’une connivence. C’est évident, on va lui faire des révélations importantes, et grâce à Thinkerview, il fait désormais partie d’un cercle de personnes conscientisées…

En fait, le dispositif des « interviews » de Thinkerview, qui peut sembler outrancièrement minimaliste, relève davantage de l’interrogatoire dont profite l’animateur pour se livrer à ses petites marottes personnelles qu’à un réel face à face, d’égal à égal, où il s’agirait d’entamer un dialogue pour faire éclore la vérité des personnalités interrogées. Celles-ci ne sont que des marionnettes au service de ses seules vérités. La liste de ses invité.e.s, à elle seule, en comporte déjà l’esquisse d’une démonstration. Les personnalités de gauche, peu nombreuses en vérité, ne semblent y représenter que la caution morale d’un autre projet dans lequel les complotistes et les acteurs d’une politique internationale dévoyée dans une seule et unique direction sont bien plus massivement présents, comme nos soupçons nous l’avaient déjà soufflé en amont, ce dont Sky se défend pourtant. Mais les faits sont tenaces.

L’étude d’un grand nombre d’interviews, de visionnages laborieux de ses vidéos, montrent une rhétorique conspirationniste : nombreuses références à ce qui est caché, au secret, à Bilderberg, à la Trilatérale, au Siècle. Rhétorique complotiste habituelle, résumée en une fausse équation  » élite/peuple », quand la réalité est un peu plus complexe, et le jeu des forces en présence quelque peu plus élaboré.

La stratégie « informative » de Thinkerview est de nature intrinsèquement confusionniste. Tout comme d’autres médias dont on ne cesse de dénoncer ici la ligne habituelle, tels Sputnik, Russia Today, etc… , cet outil médiatique mêle indistinctement, comme si tout se valait, personnalités d’extrême-droite, complotistes, et personnalités de gauche (dans une bien moindre proportion soulignons le encore) pour brouiller les pistes.

Quand on étudie le fond et les détails des interviews, le complotisme dénoncé ici se confirme, au détail près.

« Même s’il invite parfois des invités intéressants, on sent qu’il y a une culture complotico-compatible, qu’on est dans la culture du caché, estime Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, un site web consacré à l’information sur le phénomène conspirationniste. « Il invite des gens comme Michel Collon, Kémi Séba, Etienne Chouard ou encore Juan Branco, qui participent de cette mouvance complotiste. Il contribue à banaliser la parole de ces gens-là, qui n’élèvent pas le débat. Il leur donne une légitimité, une caution évidente et accroît leur audience. » (source)

On pourrait multiplier les détails qui confirment ce sentiment à l’infini, en égrenant les scènes des vidéos de cette émission qui en sont si symptomatiques. Ainsi, quand il invite un conspirationniste antisémite bien connu, Collon, en ne lui apportant aucune contradiction notable, malgré certaines énormités révisionnistes à propos du conflit en Syrie… (dans la vidéo sur You Tube, à 14:00 : Syrie. “Les médias mensonges ont consisté à montrer des cadavres, à jouer sur l’émotion et à dire : ça c’est Bachar qui l’a fait”. tout en détournant la question de Sky sur les armes chimiques…). Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Et comment en arriver au sentiment d’un grand complot, la seule base éventuelle, bien qu’éminemment instable, de tentative d’explicitation pour donner du sens à ce qui n’en a pas ? En poussant l’interviewé dans des domaines qu’il ne maîtrise pas, ainsi que cela s’est montré si visiblement avec François Ruffin, où Sky en a profité pour glisser, à propos de politique internationale des “C’est de la soumission consentie, organisée ? ou « la masse des décérébrés incapables de s’organiser » tellement innocents, confondants de naïveté, tellement peu orientés (mention Ou pas). Et à propos des réfugiés, cette question, terrible : Sky qui demande s’il faut faire de la “remigration”, “terme qui revient souvent sur internet”. Ben tiens… Ici, on sait quoi en penser, de ce concept dont l’origine idéologique est toute tracée.

Le complotisme à l’œuvre dans Thinkerview, on le retrouve pourtant aussi non seulement dans les références appuyées de son animateur, mais également dans les réseaux dans lesquels il s’inscrit, que ce soit en termes de filiation revendiquée, comme dans les réseaux de recrutement des invité.e.s (à l’instar du club des vigilants, pour seul exemple, qui n’est vraiment pas le fruit du hasard…). Le complot, c’est toujours chez les autres, hein… CQFD.

Aussi, l’un.e d’entre nous a illustré la globalité du réseau dans lequel évolue Thinkerview et son animateur par ce schéma :

(voir annexe pour explicitation de ce schéma)

On y retrouve des partenaires bien connus, du côté libéral pur sucre : Korben, (dont je comprends mieux à présent son attitude à mon endroit… Normal : je contrarie ses petits intérêts..)., les éconoclastes, H16, Contrepoints, Epelboin, ainsi que les inévitables souverainistes si terriblement Poutino-compatibles au cœur de tous les complotismes, comme Berruyer et Sapir

Les sources de financement de Thinkerview connues publiquement qui y sont indiquées nécessiteraient davantage de développements que nos moyens personnels ne le permettent, bien que nous ayons quelques soupçons…

Mais penchons nous à présent sur la partie droite de ce schéma, particulièrement instructive :

Rien ne vous choque ? Nous, si. Ce qui nous est apparu comme le nez au milieu de la figure, c’est la paternité de Bertrand Calinou, aux côtés de celle de Marc Ullman, qu’il a déjà publiquement revendiquée : RéOpen 9/11… Ici, le site :

Si vous, cela ne vous dit rien, tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin aux théories complotistes le connaissent bien. Ils ont tout un dossier ici. Il figure ici, et non sans raison, dans la « liste des sites qui puent grave« … Pourtant, cela ne semble pas effrayer cet internaute là…

Mais il peut, n’est-ce pas, y a voir plus d’un âne (volant ? 😉 qui choisisse Sky comme pseudo… Aussi, voilà qui va mieux en confirmant de manière plus appuyée qu’il s’agit bien du même âne, sans la moindre équivoque, au vu du contenu de ce qui suit :

Or, il se trouve que Peter Dale Scott est l’un des grands gourous du conspirationnisme aux USA. Ce n’est donc pas un hasard s’il fut l’une des premières personnalités à être interviewée sur Thinkerview, en 2013

Et comme par hasard, autre détail troublant, voici ce que Sky publie quelques heures après sur le site Réopen 911 :

Voilà qui ne souffre plus de la moindre ambiguïté, n’est-ce pas ?

Toujours à propos de Réopen 911, Sky avait supprimé son compte après avoir été interpelé sur Twitter, notamment par Tristan Mendès France (bien connu ici), mais il était inscrit depuis 2008, et avait publié 1689 messages, comme le confirme cette capture, où on le voit se prendre les pieds dans le tapis… :

Si après ça vous avez encore des doutes…

A ce sujet, au fait… on s’intéressera également utilement, dans ce schéma, à cette partie en particulier :

« J’ai un doute » lui rend d’ailleurs bien la pareille…

… ainsi qu’à ses semblables de RéOpen 9/11…

…. et enfin, la boucle étant bouclée (d’autres exemples dans les cartons), un lien vers leurs amis de Russia Today…

… toujours sur fonds de complotisme :

Dans l’ombre, visiblement, les illuminatis et les reptiliens ne sont pas loin, derrière Bertrand Calinou…

Bref. Ceci n’est que la première étape d’une série de billets sur le sujet, ici ou ailleurs, en fonction de leur contenu et de la vocation de ce blog. Prochaine étape : le positionnement idéologique plus détaillé de Thinkerview, de ses membres fondateurs et de Bertrand Calinou qui parait-il, selon un certain journaliste, n’en n’aurait pas.

« Derrière son côté ‘ours mal léché’, il travaille ses interviews, il a une vraie curiosité. Et il n’est pas du tout dans la morale ou dans l’idéologie », assure Denis Robert, ici.  »

C’est cela, oui… (non, rien…).

La suite au prochain épisode…

Post-scriptum : et déjà des réactions… Pourquoi ne suis-je pas très étonné ?

ANNEXE :

Comment notre schéma démontrant les interconnections entre les uns et les autres -t-il été conçu ?

Toutes les sources proviennent de recherches sur internet, accessibles à toutes et à tous.

Pour les partenaires, nous avons regardé toutes les vidéos de ThinkerView où sont indiqués en introduction les partenaires.

Pour les financements, c’est le Tipeee et le CNC dont on peut retrouver la trace sur le CNC (https://www.cnc.fr/professionnels/aides-et-financements/resultats-commissions/fonds-daide-aux-createurs-video-sur-internet-cnc-talent–resultats-de-la-commission-du-24-avril-2018_570218).

Pour les membres :

Pierre-Yves Minier : il suffit de faire une recherche whois pour voir son nom en tant qu’hébergeur du site de ThinkerView.
Mathieu Minier : son nom est cité dans les vidéos du début (frère de Pierre-Yves Minier ?).

Léonard Sojli : son nom est indiqué comme compositeur de la musique de ThinkerView sur les premières vidéos, la recherche whois confirme que son site « J’ai un doute » est à nouveau hébergé par Pierre-Yves Minier.

Comment sait-on qu’il s’agit de son site (en tout cas qu’il est l’un des principaux administrateurs ?) : Léonard Sojli a une société d’enregistrement sonore. Quand on compare sa voix sur les vidéos de J’ai un doute et sa voix sur les vidéos de son entreprise (No-edit.fr), c’est exactement la même et aucun doute possible car il a un accent albanais très reconnaissable. C’est d’ailleurs lui qui a crée l’association « Les Albanais de France » dont l’adresse est la même que pour la première association créée pour ThinkerView :
Les Albanais de France : http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/index.php?ctx=eJwNxz0SQDAQBtCvdgq9QrJkUWhdYycTMcxE4iecn9c9CfAR8kbY!04OcqKcbfaHvZ68pbika*87qqHWVJNSXEAcKs1GN6qhjtiYodV9zwxZtzw9IYAMProLGMU_&page=12
ThinkerView : http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/index.php?ctx=eJwlys0KgzAQBOA99ynEaw9mNz!bFHrtE*QexEYqWJOusc*fgDCXmW*iCrNA*G0w7nueIH6he401lVGOuuRtzvJp9U40KDeQQn3ppiwlS1uHKind!mcuPcQJrogUCIMmpdkHVuy9O8EE45hNcIzBKGqEJ2jf4ixqQ5YMthNDfC*1cawrkIU*nJcqVw__&page=1

Les Parasites : leur participation est connue et créditée (mais elle s’est arrêtée).

Le Club des Vigilants : Sky lui-même n’a jamais caché avoir fait parti de ce think tank et il en parle dans une interview (« Sky a lancé ce projet fin 2012 avec le journaliste Marc Ullmann. « J’étais dans un think tank où je me faisais chier comme un rat mort et ‘le vieux’ [Marc Ullmann] m’a poussé à continuer le projet », raconte Sky en rendant hommage à ce « parrain » mort en 2014″ : https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/qui-se-cache-derriere-thinkerview-la-chaine-youtube-qui-surfe-sur-le-mouvement-des-gilets-jaunes_3441317.html), il qualifie souvent Marc Ullman de « mentor ».

ReOpen : il a en tout cas participé au forum (cf. captures) et semble proche/ami avec le fondateur. Il a notamment produit une vidéo conspi sur le 11 septembre mais nous n’avons pas la capture du message où il en parle étant donné qu’il a visiblement fait la demande express au fondateur de ReOpen de supprimer son compte quand il a su que des recherches étaient en cours sur lui. Il s’agit de cette vidéo avec un pilote du nom d’Adam Shaw : https://youtu.be/k9Vqg4xWMM4
Dans un post Facebook ThinkerView, Sky parle de son ami Adam Shaw à qui « vous pouvez poser vos questions » : https://www.facebook.com/Thinkerview/posts/adam-shaw-est-un-ami-donc-si-vous-avez-des-questions-je-peux-essayer-de-les-fair/819526584803125/

(1) « On est au milieu de toutes les communautés qui s’écharpent sur internet, de l’extrême droite à l’extrême gauche, explique Sky. On cherche à créer un terrain neutre pour que tout le monde puisse échanger. » (source)

Pour #Chouard et ses faux gentils virus, l’ennemi, ce n’est pas l’extrême droite, mais le #FDG et le #M6R

virus

Confidences et mises en garde d’un ex-lieutenant d’Etienne Chouard

Le philosophe et militant antifasciste Yannis Youlountas a publié ce matin, avec son accord, des extraits d’une longue conversation qu’il a eu hier avec un proche d’Etienne Chouard qui a récemment pris ses distances avec le personnage. Ce témoignage unique est intéressant à différents niveaux, qu’il concerne l’idéologie réellement promue par Etienne Chouard, les stratégies de communication des Gentils virus et de pression sur leurs opposants (allant jusqu’à l’organisation de cyber-attaques), leurs sympathies politiques. On y apprend notamment que la forte présence de partisans de Chouard au sein du Mouvement pour la 6e République (M6R) ne doit rien au hasard et qu’il s’agit bien d’une stratégie réfléchie, comme nous le supposions il y a quelques jours, en vue en particulier d’affaiblir le Front de Gauche. Comme le souligne ce témoin, les cibles prioritaires de Chouard et de ses soutiens se situent à gauche, tandis que leurs liens avec Égalité et Réconciliation sont tout à fait avérés, allant jusqu’à travailler en commun à la recherche d’informations sur leurs adversaires. Selon lui, Chouard est un réactionnaire doublé d’un manipulateur. Il nous fournit également les noms de quelques unes des cibles que les Gentils virus vont tenter de rallier à leur cause dans les semaines qui viennent. Nous reproduisons ci-dessous cette conversation, avec l’accord de Yannis Youlountas. (source)


Au terme d’une longue discussion hier et ce matin avec l’un de ses proches soutiens qui a décidé de prendre ses distances, voici la reproduction ici d’une partie de la conversation avec son accord. Vous pouvez la partager, si vous le jugez utile, même auprès des Gentils Virus de votre entourage.

– – – – – – –

Petit glossaire :
GV : Gentils Virus. (mouvement de Chouard)
ER : Egalité & Réconciliation (mouvement de Soral et Dieudonné)
FN : Front National
UPR : Union Populaire Républicaine (parti d’Asselineau)
M6R : Mouvement pour la 6ème République (mouvement émanant de la vraie gauche, surtout du Parti de Gauche, sauf erreur de ma part).
PG : Parti de Gauche
ND : Nouvelle Donne
CSOJ : émission de télé « Ce soir ou jamais »

– – – – – – –

« Donc je recommence.

Si je me suis adressé à toi, Yannis, c’est parce que depuis 2013, j’ai suivi ton désaccord avec Etienne et j’ai pu voir à quel point son entourage se méfie de toi. Il faut dire aussi que la plupart des antifas sont anonymes, ce qui n’est pas ton cas. En voyant ton très beau film, j’ai commencé à comprendre que ce qu’on me racontait sur toi n’était pas vrai. Et depuis que je te lis sur face de bouc, tes écrits et ceux de tes amis ont accéléré ma décision de prendre mes distances avec Etienne et son mouvement. Il y a également eu l’attaque du M6R durant laquelle je me suis rendu compte qu’Etienne, bizarrement, cherchait à plus démolir à gauche qu’à construire. Et surtout la découverte d’un grand manipulateur que j’avais pris pour un grand naïf et qui est entouré de conseillers stratégiques aux pratiques douteuses.

J’ai rejoint les gentils virus en 2012, après les élections présidentielles et les conflits au sein du Front de gauche. A l’époque, je soutenais Corinne Morel Darleux qui poussait pour plus de démocratie et d’écologie au sein du PG, puis qui s’est éloignée des instances dirigeantes. Beaucoup de déçus se sont tournés vers Etienne durant l’été qui a suivi. Je me suis impliqué dans des ateliers constituants et surtout dans la stratégie en rejoignant son entourage, avec mon expérience. J’ai visionné des dizaines de vidéos. Je me suis choisi un pseudonyme, j’ai appris à me servir de nombreux outils informatiques et j’ai participé à la stratégie de contamination surtout vers la gauche au début, puis vers les medias […].

Tu ne t’es pas trompé : le but des GV est exactement le même qu’ER, mais pas du tout avec la même vision du pouvoir. Etienne cherche aussi à réconcilier les opposants radicaux de gauche et de droite au système politique actuel, d’où son amitié avec Soral et Marion Sigaut. Il croit avec Soral et Dieudonné que les juifs ont soutenu l’ascension d’Hitler avec le but de créer Israël et de fonder l’union européenne. Ça revient souvent, mais c’est très discret. C’est un peu l’autre cause des causes. Il partage avec Marion et Blanrue la même haine de la révolution française et de tout ce qui s’est produit depuis. En fait, il rejette en bloc la modernité.

Ils ont beaucoup de points communs mais la grande différence, c’est que Soral dit tout haut ce qu’Etienne pense tout bas. Etienne est très prudent, Soral pas du tout. Etienne est obligé de faire attention à ce qu’il dit parce que les antifas le scrutent et le dénoncent à la moindre occasion en montrant ses contradictions. Au début, je trouvais ça dégueulasse parce que seul comptait pour moi le message d’Etienne, celui d’une assemblée constituante tirée au sort. Je partageais l’idée que les antifas étaient les idiots utiles du système (Etienne et Soral vont même jusqu’à penser que certains d’entre vous sont financés la NSA). Reconnais Yannis, que certains de tes copains avec leurs fumigènes et leurs torches incandescentes ressemblent plus à des skins qu’à des démocrates. D’ailleurs, ils portent les mêmes vêtements que leurs ennemis, écoutent le mêmes genre de musique, utilisent parfois les mêmes procédés dégueulasses. Tu dois comprendre que c’est facile ensuite pour Etienne et son entourage de vous discréditer. En plus, certains de tes amis mélangent tout : le Monde Diplo et ER par exemple, c’est ridicule et ça nous a souvent aidé pour nous défendre. Nous aussi, on scrutait chacun de vos dérapages. On notait sur un wiki toutes vos exagérations pour mieux les ressortir en contrefeux. Cette veille servait aussi à ER grâce à la double-appartenance de plusieurs GV très actifs.

En 2013, Je scrutais ton blog quand tu as publié contre Etienne, j’ai même essayé de poster des commentaires que tu as sans doute effacé. La polémique avec toi et les Grecs nous a fait un peu de mal au début1, mais ensuite la position de victime d’Etienne, victime de « la censure », s’est retournée en notre faveur et nous a permis de continuer à développer nos projets. Comme les réunions publiques devenaient de plus en plus difficiles à organiser à cause des alertes antifas, et surtout comme on n’avançait pas assez uniquement avec ce genre de rencontres, on a redoublé d’effort pour arriver à faire passer Etienne à la télé. On s’est organisé pour poster énormément de demandes sur le site de France 2, pour l’émission CSOJ et ça a fini par marcher en septembre dernier. On peut dire que ça a beaucoup relancé Etienne. On était comme devant un gisement de pétrole dans le désert. C’était le branle-bas de combat pour accueillir plein de nouveaux GV. Je suis monté en grade et j’ai vu de plus en plus de choses dans l’entourage d’Etienne.

Ce qui m’a le plus marqué, c’est ce qui s’est passé quand les medias du système ont commencé à reparler d’Etienne, mais en mal. On se disait : vaut mieux ça que rien. Et puis c’était normal. Mais c’est là que les théories du complot les plus délirantes sont revenues et qu’Etienne et quelques autres ont fait systématiquement le parallèle avec le traitement que subissaient Le Pen, Soral et Dieudonné. Il se comparait à eux et à d’autres et prétendaient qu’ils n’étaient pas une menace, qu’on était tous sur le même bateau, qu’on voulait à peu près la même chose avec quelques différences mais que l’idée de base était la même.

[…] Dans son entourage, les opinions politiques étaient à peu près celles-là : 1) abstention 2) FN 3) UPR 4) Nouvelle Donne Contrairement à ce qui est dit publiquement, notre principal ennemi est le Front de Gauche qui, ayant rejeté Etienne, doit être boycotté au profit de ses concurrents directs : surtout Nouvelle Donne et l’UPR (Etienne a été invité à leurs universités et plusieurs de leurs cadres sont des GV). C’est aussi pour ça qu’on a infiltré le M6R : d’abord pour diffuser nos idées, mais aussi pour contrer le PG et le FDG. En privé, certains disaient qu’il fallait venger Etienne et perturber leur projet. Pas seulement essayer de contaminer. C’est là que je me suis dit que c’était bizarre de vouloir autant démolir ce qui se faisait à gauche. A force, j’ai compris qu’on servait d’autres intérêts.

Le FN, c’est le grand débat parmi nous. En privé, beaucoup pensent que si le FN arrive aux affaires, ça sera mieux pour la cause. Oui, ça peut sembler bizarre, mais beaucoup le croient. En plus, comme tu l’as relevé dans une vidéo de septembre dernier, Etienne croit dur comme fer que le FN est à gauche et qu’il n’est pas du tout un danger. Dans l’entourage d’Etienne, tout est bon pour se débarrasser du pouvoir UMPS et d’un Front de Gauche/M6R qui ne veut pas de nous.

Tu dis aussi que le discours d’Etienne et certaines de ses références envoient du monde vers l’extrême-droite, tu as raison, mais pas pour les motifs que tu crois. Ce n’est pas des gens qui adhèrent vraiment aux idées du FN, mais qui se disent, de plus en plus nombreux, que c’est le seul moyen pour sortir de l’impasse actuelle. Ce n’est pas un vote d’adhésion au FN, mais un vote de lassitude contre tous les autres et parce que l’UPR et Nouvelle Donne ne pèsent pas assez pour servir le même calcul. […]

Cette dérive m’a beaucoup frappé. Ce n’est peut-être pas une dérive d’ailleurs, car avant je n’étais pas aussi bien placé pour savoir vraiment quelles étaient les stratégies.

Parmi ces stratégies, il y a aussi celles qui visent des personnalités, surtout à gauche et aussi les artistes, les intellectuels, les gens qui passent à la télé et les documentaristes. On fait la liste des gens qu’on veut cibler, on cherche qui parmi nous les connait. Et quand, il n’y a personne, certains d’entre nous se rapprochent d’eux, en agents dormants, pour les convaincre progressivement. Parmi ceux qu’on vise le plus en ce moment, il y a André Bellon, de l’association pour une constituante, Raoul Marc Jennar, en profitant de sa déception et de la proximité de l’anniversaire du 29 mai 2005, et pas mal d’autres personnalités que je peux te retrouver (j’ai une liste qu’on avait faite). Tu remarqueras qu’avec Ruffin, Gabriel Rabhi et Thierry Kruger, cette méthode a très bien marché2.

Justement, c’est quand tu as essayé de convaincre Kruger de changer d’avis, le 18 mars, que ton compte face de bouc a aussitôt été bloqué, en quelques minutes, interrompant votre conversation et protégeant Etienne. On a pas mal de monde qui touche en informatique et qui sait très bien utiliser les réseaux, et on mobilise aussi beaucoup de GV aguerris pour intervenir très vite là où on nous le demande, en particulier sur des forums et sous des articles, surtout ceux qui critiquent Etienne, ceux du M6R, de certains médias avec des mots-clés qu’on recherche : démocratie, constitution…

Pour ce qui t’est arrivé en 2013 : les cyber-attaques contre ton site, les calomnies, ça me semblait de bonne guerre. Tu l’avais cherché en rejetant Etienne avec tes amis grecs. […] Mais cette fois, ce blocage de ton compte, je ne l’ai pas accepté. J’ai vu ton film il y a quelques temps et surtout je te lis depuis que tu es arrivé sur face de bouc. […]

Tu es également suspecté d’avoir écrit ou organisé l’écriture de l’article en 10 points contre Etienne sur les confusionnistes en Europe et d’avoir compliqué son voyage en Grèce il y a quelques jours. Etienne parle d’acharnement, il te traite de fou-furieux. Donc tu peux comprendre que tu sois entouré de trolls qui regardent de près ce que tu fais et essaient parfois de te déstabiliser. En t’attaquant à Soral et Dieudo, tu as vu ce que ça donne aussi. Plus tu es offensif, plus ils se vengent.

J’aimerais bien te rencontrer pour parler de vive voix avec toi. […] Mais ne compte pas sur moi pour raconter tout ce que j’ai vu. Je crois encore que l’idée d’Etienne est bonne, mais je ne crois plus du tout en sa façon de procéder ni à ses alliances. En plus, il est entouré de gens très malsains qui fonctionnent de façon sectaire et qui, contrairement, à ce qu’ils racontent, adorent exercer du pouvoir en manipulant les gens. En fait, la manipulation est au cœur du projet. C’est bien ça le problème, et l’anonymat, les pseudos n’arrangent rien.

Méfie-toi d’un GV en particulier sur face de bouc. Il se fait appeler Anthony rêveur. Tu ne le connais pas, mais lui te connais bien. Il n’est pas dans tes amis, mais d’autres le sont pour lui. C’est un des GV les plus proches d’Etienne. Il est tout sauf un ange, contrairement à son avatar. Si tu vas voir, tu remarqueras peut-être dans ses amis les gens d’ER, Etienne et surtout ceux qui sont les anciennes et prochaines cibles : Gabriel Rabhi, Kruger, Bellon, Jennar. C’est comme ça que ça fonctionne : on contamine au niveau des idées mais aussi en créant du réseau, des liens qui vont d’un bout à l’autre et qui finissent par faire tomber les barrières. Par contre, toi, bien sûr, tu n’es pas suivi pour ça, plus d’espoir de te retourner […] mais uniquement pour essayer de te discréditer. Tu peux trouver, par exemple, une copie d’écran de ton engueulade avec un certain David Beaunier dans laquelle Anthony souligne que tu lui as dit « ta gueule » alors qu’il te demandait des informations. Ce que Anthony ne dit évidemment pas, c’est que tu venais de retrouver ton compte bloqué par son réseau, d’où ta colère et que David, dans la première partie de son commentaire, vous critiquait. Un autre a copié la couverture provocatrice d’un de tes livres et des poèmes je crois. […] Les autres proches d’Etienne sont également très malins sans parler d’Etienne qui est un grand manipulateur alors que la plupart des gens le croient dans sa bulle et naïf. Pardon de te le dire, mais je n’ai pas l’impression que ce soit le cas des antifas, du moins à ce que j’ai vu. Mais comme la plupart sont anonymes, en fait, je ne sais pas vraiment qui ils sont, mais je trouve qu’ils s’y prennent très mal, désolé. En plus, vous donnez l’air d’être très peu nombreux.

[…] Le succès d’Etienne est également dû à la nullité de la gauche et à l’impuissance des anarchistes. Etienne profite à leur place du rejet de la démocratie répresentative. Je ne cautionne plus ce que font Etienne et son entourage, mais je ne vois pas autre chose en France pour l’instant. Par contre, j’aimerais en savoir plus sur ce qui se passe en Grèce […]). Tu vois, Soral et Dieudo ne souffrent pas des scandales, parce qu’il n’y a pas d’alternative pour l’instant. Tant que ça sera comme ça, vous ne pourrez rien faire pour les arrêter. Si vous voulez les combattre, il faut proposer autre chose. » (source)


  1. Voir ici (NDLR). 
  2. André Bellon, ancien député PS dans les années 1980 et 1990 depuis retiré des affaires, collaborateur du Monde diplomatique et fondateur de l’Association pour une Constituante ; Raoul-Marc Jennar, essayiste, militant du « non » de gauche au TCE et membre du Parti de Gauche ; François Ruffin, directeur du journal Fakir, collaborateur du Monde diplomatique et de Daniel Mermet ; Gabriel Rabhi, fils de Pierre Rabhi et militant d’extrême droite ; Thierry Kruger, documentariste (NDLR). 

la nébuleuse Chouard et ses curieuses prises de position #antifa

chouard-23

Comme j’ai déjà été sollicité à plusieurs reprises par des gens (dont des blogueurs dont je tairai le nom) pour rejoindre, en pensée, en lecture ou en action, les théories fumeuses  de ces gens là, et que ma méfiance naturelle et mon sens critique aiguisé n’arrivaient pas encore à mettre des mots plus précis et des informations sur ce que je ressentais, je suis ravi de vous faire partager ceci, provenant d’un réseau antifa, que je suis de près, et qu’un twittos m’a signalé. Et dire que certains trouvent que twitter ne sert à rien…

Pour que vous ne puissiez pas dire que vous ne saviez pas.

… Et pour vous permettre de suivre sur une carte, allez voir par là. ça me semble utile, par les temps qui courent, en cette période de confusion idéologique certaine, à laquelle même des gens de mon propre mouvement peuvent parfois se montrer sensibles, fautes d’informations suffisantes. Il nous appartient donc d’apporter la lumière.

.