les droits de l’homme pourrissent par la tête (#Macron, dégage !).

Capture.PNG

Aujourd’hui, c’est la journée internationale de ce que seule la fRance s’entête encore à nommer « droits de l’homme » alors que partout ailleurs, on parle plus volontiers de droits humains (respect, Mesdames). En dépit donc du – encore – si nécessaire combat féministe, pas d’human rights chez nous… Je note.

Ces droits humains ne se sont jamais si mal portés à mon sens depuis fort longtemps, et pour tout dire depuis que je suis en âge de militer pour cette cause si éminemment nécessaire, toujours, partout, encore et encore, inlassablement, avec une constante régularité de tous les instants, y compris dans mon quotidien. (je l’ai d’ailleurs payé assez cher…). Ils sont d’ailleurs, entre parenthèses,  la cause première de ce blog et son fil conducteur, malgré plusieurs appellations.  Il suffit de prendre connaissance du premier billet fondateur de ce blog, sous l’ère sarkozyste, qui a fait tant de mal à la démocratie, à la parole politique, et au respect des droits humains en général. Ils se sont tellement dégradés qu’on en arrive à utiliser à présent l’expression « droits-de-l’hommiste » comme une insulte. C’est dire assez l’état de déliquescence morale de notre pays, je l’ai déjà écrit ailleurs. La faute en est à mon sens à une propagande de l’extrême droite plutôt efficace hélas, surtout quand elle prend soin de se réfugier sournoisement derrière l’appellation de « nouvelle droite », du côté du Grece et d’Alain de Benoist, ou de Buisson… C’est pourtant la même merde idéologique, que je récuse totalement. La preuve en est que LR et le RN n’ont jamais été si proches dans leurs positionnements respectifs et leurs éléments de langage si terriblement communs, au point que même l’initié puisse y perdre son latin quand on parle par exemple d’immigration…  Le point de fusion est malheureusement proche, j’en ai l’intime conviction. Un réel danger démocratique à mes yeux. Le long  travail de sape de cette droite jusqu’en ses extrêmes là a marqué des points, c’est évident, ne serait-ce que dans le lexique utilisé comme dans la propagation de leurs idées. Elles irradient jusque dans une certaine gauche, du côté de Valls et du Printemps républicain, comme l’illustre si clairement les innombrables polémiques dans lesquelles droite et extrême droite jusque dans cette pseudo-gauche vallsiste se liguent pour casser du musulman, ainsi que je l’ai maintes fois démontré exemples à l’appui, à travers ceux que je nomme affectueusement (ou pas) les « républicanistes« . Même un philosophe que j’affectionnais dans ma jeunesse n’y échappe pas hélas, en prétendant que l’immigration serait un risque pour notre pays, dont elle pourrait détruire la culture… Aberration identitaire à courte vue, là où je préfère voir quant à moi, encore et toujours, envers et contre,  un enrichissement versus le rabougrissement d’un repli identitaire favorisant les mariages consanguins (à prendre au figuré, c’est une image, les bas de plafond 😉 . Aujourd’hui, le racisme est là, et ne s’est jamais si bien porté. On nous dit que l’antisémitisme est de plus en plus visible et flagrant. Je lutte de toutes mes forces contre ce fléau ancestral là, cela va de soi pour moi, depuis toujours. Le racisme envers nos amis musulmans, dopé par les vagues d’attentats terroristes djihadistes radicaux, est aussi très préoccupant. D’autant plus inquiétant qu’il est un peu trop systématique et honteusement banalisé comme bien des faits que je dénonce ici au quotidien ne cessent de le démontrer. Et comme un petit commerce de la haine tellement lucratif à court terme, et pour cette raison là si soigneusement entretenu sur nos ondes et nos médias en général, à la lumière (bien sombre en vérité) d’un Zemmour pour seul exemple ne fait que le confirmer assez tristement. Aujourd’hui, le racisme, c’est tellement tendance… quand il fait mine de se parer des vertus de l’intellectualisme de supermarché du concept à deux balles de « choc des civilisations » et d’une soi-disant « insécurité culturelle« … Le poison a gagné bien des franges de notre société, jusque dans les rangs de ces gilets jaunes dont on nous vante les vertus de rébellion sociale et sociétale, où l’extrême droite et ses obsessions ont un peu trop de visibilité à mon goût…

Les droits humains font également l’objet depuis la vague d’attentats djihadistes radicaux d’une attaque en règle sans précédents, qui a vu passer dans le droit commun les règles de l’état d’urgence et d’une loi d’exception permanents. Celle-ci a engendré un phénomène inédit  de militarisation des pratiques des forces de l’ordre, avec pour conséquence la multiplication des violences policières, avec en point d’orgue récent le matraquage en règle des opposants même pacifiques et de nombreux journalistes blessés dans l’exercice de leur travail, certains visés directement par des agents du ministère de l’intérieur, ce qui est proprement inadmissible. Également scandaleux,  le fait que l’on porte atteinte à la dignité de nos enfants simplement parce qu’ils ont osé participer à une manifestation par des pratiques d’humiliation collective particulièrement choquantes et inadmissibles dans un état dit de droits.

Mais en termes de politique internationale aussi, on le sait, la notion de droits humains est à géométrie bien cruellement variable, dans la tête de Macron, selon qu’on soit le Vénézuela ou l’Arabie saoudite… Cherchez où l’argent afflue et vous aurez l’explication, comme toujours avec cet ancien banquier d’affaires là. Et je ne parle même pas de l’ignoble cas des ressortissants du Soudan, à propos duquel Macron a du sang sur les mains.

Aussi, face à cette dégradation générale des droits humains dans notre pays, rendue d’autant plus inquiétante que sa plus précieuse alliée, l’extrême droite, a fait près de onze millions d’électeurs lors de la dernière élection présidentielle, et que plane sur la prochaine la menace d’un rapprochement droite/extrême droite, le temps des luttes fratricides à gauche, et notamment dans la gauche radicale, doit cesser pour permettre un rassemblement plus large sur les questions d’immigration, de défense des droits humains, de lutte pour les droits des femmes et contre le racisme. Cela implique qu’on cesse de se vouloir individuellement plus royaliste que le roi, ou plus pur et plus blanc (sic) que les autres… Aussi, je partage dans l’esprit le dernier appel à manifester du NPA dans sa globalité, en espérant que d’autres les rejoindront également, bien que je ne fasse pas partie de cette formation politique. Montrons l’exemple du rapprochement, l’ennemi étant à nos portes et plus massif que nous ne le sommes encore… Pour l’instant. Il est urgent d’agir devant la possibilité du fascisme.

Capture.PNG

 

croyants de France, la politique est une affaire sérieuse. Occupez vous plutôt de vos légendes.

urlEn ces instants particuliers où le discours politique est tellement miné par la place excessive prise par les religions, quel que soit le sujet de débat et tout particulièrement quand il s’agit de thèmes sociétaux, je ressens le besoin impérieux de vous faire savoir quel est mon sentiment sur ce point.  Car plus le temps passe,  plus je suis fier de mon athéisme. Certes, j’ai conscience du privilège que constitue le fait de vivre dans un pays où l’on peut l’annoncer publiquement sans crainte d’encourir comme ailleurs les foudres des pouvoirs religieux et politiques… Quand ce ne sont pas les insultes de croyants aveuglés, ce qui existe aussi ici. Au risque de vous proposer une lapalissade morale, le fait que religion et pouvoir politique soient parfois, dans certains pays, si imbriqués, si intimement liés, ne garantit franchement pas selon moi le respect de nos libertés publiques fondamentales. Et quand j’écris cela, pour pallier à toute critique, je pense autant à certains pays musulmans qu’aux USA, pour exemple. Je me suis souvent en effet demandé quelle serait mon attitude devant un tribunal si j’avais à jurer sur la bible, ou à signer un contrat qui ferait référence à ce genre de billevesées, d’où qu’elles viennent, moi qui ne crois pas en ces légendes, que leur acteur principal se nomme Jésus ou Mahomet. J’ai déjà exprimé ici à plusieurs reprises à quel point je trouvais extrêmement déplacé le fait que les religions se mêlent si souvent de nous dicter notre conduite personnelle, et combien cela me semblait particulièrement insupportable qu’elles entendent avec tant d’impudeur, et de manière si obsessionnelle et malsaine,  se préoccuper de ce qui se passe sous notre ceinture… Et je suis assez en colère je l’avoue quand je vois leurs lobbies rencontrer les pouvoirs politiques quels qu’ils soient pour tenter de les circonvenir, au plus clair détriment de la liberté des citoyens. Je ne leur permets pas. La Laïcité, c’est sacré. Elle seule peut garantir le fait de penser librement, sans crainte aucune de subir les pressions d’une quelconque influence idéologique et prétendûment spirituelle, que l’on soit sur le terrain politique, militant, associatif ou professionnel. Et je trouve qu’en ce moment, nous assistons à une dérive politique grave, qui remet en question notre liberté de conscience et de croyance ou non. Il faut que cela cesse. La politique, c’est à mon sens le fait de servir l’intérêt commun, celui de l’ensemble de nos concitoyens. Comment pourrais-je donc accepter qu’un parti ou  un gouvernement quel qu’il soit se laisse dicter son orientation en matière sociale et sociétale par quelque religion que ce soit, alors qu’il est établi que la moitié des français ne sont pas croyants ? Céder à quelque lobby religieux que ce soit, ce n’est donc pas servir l’intérêt commun.

#Pegida en France ? No passaran ! #antifa

10885604_1592078974346851_131869608770207243_nL’allumé du bocal, qui rejoignit autrefois les rangs de Marine Le Pen,  ne recule devant aucune récupération pour satisfaire son ignoble obsession pathologique de l’invasion musulmane hexagonale… qui lui a pourtant valu plusieurs condamnations. Alors que je pensais que le lancement de Pegida en France avait pris du plomb dans l’aile suite à l’interdiction de la manif prévue ce week-end par Riposte Laïque et tout ce que la fachosphère franchouillarde compte de plus moisi,  nous apprenons donc que l’idéologue de la France Rance a tenu conciliabule. Il aurait pu être passé sous silence et rangé dans l’oubli qui lui est dû, si ce n’était sans compter sur la surexposition médiatique de ce genre de thèses débiles en France, que lui ont assuré tout un tas de journaux, et non des moindres.  Le Monsieur se voit en effet conforté il est vrai par l’attentat de Charlie Hebdo et celui qui a suivi… dont les imbéciles se font un plaisir de faire tout un amalgame. Quand les faiseurs de buzz comprendront qu’ils ont une forte responsabilité dans la suite des événements, et que les thèses racistes, xénophobes et islamophobes n’ont autant de visibilité que parce qu’ils y contribuent fortement, nous aurons gagné une guerre contre la bêtise. Quand à Monsieur Camus, s’il se contentait d’élucubrer en buvant une suze avec son ami Didier Goux, lui-même fort proche d’un blogueur illustre, qui lui boit un peu trop de bière,  nous ne nous en porterions que mieux. Et vive la démocratie. Qui ne rime pas avec exclusion, discriminations, et haine de l’autre.

Et pour l’édification des masses populaires, il me suffira de vous montrer ici à quoi s ‘amuse à ses heures perdues le leader de ce mouvement que Monsieur camus veut voir importé en France…. (C’est d’ailleurs bien le seul genre d’immigrés dont il veut… Il n’a pas mieux, en rayon ? Voilà le zigoto :

Capturesource

Ma foi, il peut toujours compter sur le soutien de principe de Zemmour, Finkielkraut, Soral et consorts….

Post-scriptum : j’apprends à l’instant grâce à une dépêche AFP que ledit leader de Pegida annonce sa démission. Qui a dit qu’internet ne servait à rien  ? Au suivant !

Joyeux Nahouelle, les clodos ! (je pense à vous… du fond du coeur )

En ce jour de Noël, une décision de la mairie d’Angoulême provoque quelques émois sur les réseaux sociaux. Il y a de quoi, et je m’y associe :

Capture

En avril dernier déjà, j’avais publié ce billet si peu glorieux pour notre société terriblement hexagonale, qui consistait à établir un panorama des « dispositifs anti-SDF », pour parler dans un certain langage technocratique sans âme si en vogue… Voilà qui résume terriblement notre civilisation, dont il faudrait être si fier, alors qu’elle contrevient si visiblement aux libertés les plus élémentaires, et aux valeurs les plus fondamentales. Il faudrait s’en émouvoir et s’en préoccuper tous les jours, et pas seulement aujourd’hui…. L’histoire ne dit pas si la Ville d’Angoulême propose des contreparties à ces administrés les plus démunis : repas de Noël, nuit au chaud, guirlandes ? Même avec leur animal ? Je pose la question…. L’évolution d’une société se juge en effet à la manière dont elle traite ses pauvres.

Comment attirer une belle brochette de trolls au front bas #FN #MLP

Capture

Dans une interview donnée ce matin sur RMC à Jiji Bourdin, Marine Le Pen légitime et justifie la torture, en digne continuatrice de son père et dépositaire de la filiation de son parti avec l’OAS. Cela est d’autant plus malvenu qu’elle fait cette déclaration au moment même où l’un des organismes américains qui a eu le plus recours à la torture annonce qu’elle ne sert à rien, et que ce n’est pas ainsi que Ben Laden a été repéré… Bien bien bien. C’est à ce qu’on la reconnait. De même qu’à ses mensonges et autres rétropédalages permanents qui vont bientôt faire passer Sarkozy pour un enfant de choeur. Car à peine quelques heures après cet interview, elle prétend à présent que nous sommes tous des imbéciles, malgré la preuve accablante et sans interprétation possible de la vidéo de l’émission.

Capture

Mensonge éhonté et prouvé par les faits. Mais personne n’est très étonné. Ces gens là n’ont pas de morale. Ce n’est pas là où je voulais en venir, mais à l’avalanche d’insultes et d’agressivité qu’a du subir Bourdin sur son compte twitter de la part de trolls frontistes tous plus intelligents les uns que les autres qui s’égosillent en mots plus ou moins fleuris  à crier au complot crypto-marxiste… On a le droit de rire. Monsieur Bourdin ne peut franchement pas être suspecté de gauchisme d’aucune sorte.   Je tiens donc d’autant plus à  le remercier publiquement  de m’avoir permis de nettoyer ma twittosphère de cette belle brochette de trolls au front bas qui se sont précipités comme des papillons sur une ampoule électrique… Qu’ils continuent à sortir ainsi tels des diables d’une boîte dès qu’on agite un chiffon rouge de leur cloaque idéologique puant, ça me rend service : ma liste  rouge ne cesse de s’étoffer grâce à leur bêtise insondable. Aux suivants !

#antisémitisme, #antisionisme, #antifacisme, #confusionnisme : invitation au débat

anticonspis_recadré-672x372source

Bien que datant de plus de 6 mois, il m’a semblé utile de relayer cet article que  je viens de découvrir sur le site des 3A. Il me semble d’autant plus d’actualité que je ne cesse de constater jour après jour, ici et là, sur les réseaux sociaux, les ravages de ce confusionnisme politique qu’ils dénoncent à juste titre. Beaucoup trop de nos camarades,  militants ou sympathisants de la gauche du PS, et même de ceux qui se disent anarchistes et libertaires, se réfugient en effet derrière cette notion d’antisionisme pour dissimuler leur antisémitisme ou leur haine des israéliens de manière indistincte, alors qu’ils sont, comme le rappelle fort à propos ce texte, un peuple traversé par des mouvements politiques contradictoires, et qu’il existe aussi en Israël des citoyens de gauche qui récusent la politique, que je je trouve pour ma part extrêmement droitière, du gouvernement. Dire cela n’est pas être antisémite, pas plus que dire que les israéliens seraient tous des fachos qui oppriment injustement les palestiniens n’est conforme à la réalité. Un peu de nuance ne fait pas de mal, et ce texte me semble utile pour créer du débat, surtout au moment même où l’assemblée nationale est en train de se saisir d’un texte controversé sur la reconnaissance de la Palestine, ce qui comme souvent en la matière, donne lieu à des débordements assez nauséeux sur les réseaux sociaux et ailleurs… Aussi, merci aux Antifascistes Anarchistes Autonomes pour ce texte de qualité, agréablement nuancé. Le débat est ouvert… sous réserve de respecter la charte de ce blog.

cropped-AAA-noir-simple

Avec les opprimés toujours, avec les antisémites et les confusionnistes, jamais !

Posted on by Antifascistes Anarchistes Autonomes

Ce texte est né de la volonté d’établir un positionnement politique sur l’antisionisme au sein de l’antifascisme. Il s’agit pour nous d’apporter des clarifications idéologiques face à ce qui nous semble être des erreurs stratégiques et politiques, qui alimentent une confusion malsaine et des proximités avec nos ennemis.

Nous nous sentons contraints à produire ce texte, mais nous ne considérons absolument pas qu’il constitue le centre du débat dans la situation actuelle. Nous pensons qu’il est nécessaire d’en parler, cela permettant de réduire l’espace pris par les antisémites, sous le couvert politiquement correct d’antisionisme.

Il est important pour nous de préciser qu’en tant que militants anticapitalistes et antifascistes radicaux nous sommes contre toutes les frontières, tous les états et souhaitons leur disparition et que, dans la guerre sociale en cours, nous refusons toute compromission avec l’ennemi quel que soit le sujet concerné et le visage arboré par  celui-ci. Nous sommes opposés à l’extrême-droite, au pouvoir en Israël et à sa politique coloniale, comme dans toute autre région/pays du monde.

Rappel des faits

Lors de la manifestation du 9 février contre le fascisme et l’antisémitisme à Paris est apparue une banderole “Contre le sionisme et le fascisme”(2). Le 22 février, à Toulouse, le groupuscule marxiste-léniniste OCML-VP a expulsé  la représentante locale du CRIF de la manifestation contre l’antisémitisme, organisée suite à des tags qui proclamaient entre autre “CRIF  A MORT”. Le communiqué suivant cette expulsion(1) indiquait que le CRIF n’avait pas sa  place dans les manifestations contre l’antisémitisme, “Ni à toulouse ni  ailleurs”. Le neuf Mai à Paris la banderole Contre le sionisme et le fascisme  était une nouvelle fois brandie. Le 15 mai 2014, le CAPAB, Génération-Palestine, l’UJFP et Paris 8 Palestine organisaient à Paris 8 une projection-débat sur le thème : “extrême droite et sionisme une alliance contre nature ?”(2).

Nos positions

Le  sionisme peut-être perçu de différentes manières et il serait trop long  de toutes les énumérer, ce qui n’est pas l’objet de ce texte. Quoiqu’il en soit il peut être défini sommairement comme une volonté politique de créer un territoire sur lequel vivrait le peuple juif .

Il est pour nous inconcevable de souhaiter la disparition d’un État en particulier (içi l’État d’Israël) en faveur d’un autre (ici l’État palestinien) ou de refuser le droit à certains individus d’habiter et de circuler sur un territoire donné à cause de leurs origines ou de leur religion. Nous avons des principes d’égalité, de droit à l’autodétermination, de liberté de circulation et d’installation, nous tenons à souligner que si un droit s’applique à l’un, il s’applique à tous.

Il  nous semble également inconcevable de considérer sur un pied d’égalité le fascisme et le droit d’un peuple à disposer de lui-même.

Par ailleurs tout comme il peut exister plusieurs écologies politiques il n’existe pas UN sionisme mais DES sionismes allant de l’extrême-droite  nationaliste et/ou religieuse, à l’extrême gauche marxiste voire libertaire. La question de la forme qu’a pris l’État d’Israël ou de sa  politique ne peut donc pas être réduite au fait qu’il soit le fruit du  sionisme tant les courants politiques qui y prennent part sont variés et parfois complétement opposés. De plus, réduire la société  israélienne au seul fait sioniste est un terrain dangereux, car c’est  nier qu’elle puisse être traversée par des contradictions (sionistes anti-colons et colons antisionistes par exemple), c’est nier que  la  lutte de classe la traverse aussi, en faisant des habitants d’Israël, une sorte de bloc monolithique, un peuple-classe.

Se définir comme étant “antisioniste”, c’est donc se définir contre le droit des juifs à habiter ensemble un lieu, en l’occurrence il s’agit d’être contre l’existence d’Israël et de ses habitants.

Israël  mène actuellement et depuis trop longtemps une politique coloniale hors de ses frontières, politique à laquelle nous sommes fermement opposés.  Cependant ce type de politique a été menée par beaucoup d’autres États comme la France et l’est également actuellement par la Chine au Tibet où  la Russie en Tchétchénie, et le fait est qu’avant celui ci, aucun  conflit de type anti-colonial n’a nécessité la disparition de l’État colonisateur. De même, actuellement, dans les autres conflits anti-coloniaux, les colonisés réclament légitimement leurs droits à disposer d’eux-mêmes, pas la disparition du pays d’origine de leurs oppresseurs. (Les tibétains ne souhaitent pas la disparition de la Chine ni les basques celle de l’Espagne et de la France)

Se définir comme “antisioniste” constitue pour nous de la part d’antifascistes une mise en contradiction avec les idées et les valeurs qu’ils défendent et une erreur stratégique majeure due à des erreurs d’interprétation et de vocabulaire politique, ainsi qu’a une désinformation orchestrée à ce sujet par des individus refusant tout débat sur la question et accusant tout contradicteur de compromission avec Israël, le Mossad, ou au “lobby sioniste”.

Ce  qui nous préoccupe réside dans les proximités malsaines auxquelles cette bêtise peu utile “antisioniste” (appelons les choses par leur  nom) mène nos camarades. Car rappelons le, l’antisionisme est avant tout ce qui sert de masque et de fond de commerce à une large partie de l’extrême-droite antisémite.

(1) http://www.vp-partisan.org/article1200.html
(2)https://www.facebook.com/148552771986765/photos/a.151853658323343.1073741830.148552771986765/292088370966537/?type=1&theater

Une critique de la position de l’UJFP

Les amitiés de l’UJFP

En  2012 a Lyon L’UJFP soutient le confusionniste René Balme (1) qui relaie les textes  d’une bonne partie de la complosphère, parfois des  négationnistes et soutient Dieudonné.(16)

l’UJFP et Jacob Cohen

Écrivain s’inscrivant désormais dans la sphère soralienne, il donne des interviews et des conférences pour Égalité et Réconciliation (5), ces livres sont distribués par Kontre Kulture (4). Quenellier (6) il apporte son  soutien a Dieudonné “victime du lobby sioniste”
Avec Gilad Hatzmon Jacob Cohen sert de caution “juive” à Dieudonné (Gilad Hatzmon se produira  prochainement au théâtre de la  main d’or en tant qu’ “haineux de lui-même et fier de l’être”).
Il fut question de son “exclusion ou non” (sic) de l’UJFP, qui ne l’a toujours pas rendue publique. (7)
En l’absence de clarification de la part de l’UJFP, nous sommes en droit de penser que l’exclusion n’a pas eu lieu, puisque 8 mois après sa suspension Jacob Cohen est encore invité par l’UJFP (et GP) à se produire en conférence à Lille (13). Certaines associations  organisatrices de la conférence ont préféré discrètement se retirer, vu le caractère sulfureux de l’orateur (AFPS).
Jacob Cohen présent au “congrès de  la dissidence” avec Dieudo, Soral, Laurent Louis, Kemi Seba… (8)

Il  nous est difficile de comprendre comment des organisations comme l’UJFP et GP qui se veulent lutter pour l’émancipation et manifester a nos cotés contre le racisme puissent collaborer avec un tel personnage.

De Generation Palestine

Le 30  octobre 2013, il est une nouvelle fois invité par GP à Lille pour une conférence intitulée « Que pouvons-nous faire face à Israël ? »  et qui sera filmée et diffusée par le Cercle des  Volontaires, un satellite soralien.(11)(12)
Il nous semble difficile politiquement de se poser en défenseur des palestiniens et de défendre El Assad responsable de la répression du camp de Yarmouk. (15)
GP 69 a aussi organisé une conférence avec un élu municipal PCF, grand admirateur de Soral au point de lui offrir son écharpe tricolore. (9)

Génération Palestine est “une association de jeunes d’Europe luttant pour la  reconnaissance et le respect des droits du peuple  palestinien.”  (Source :  GP)
Nous pouvons concevoir que cette association ne soit pas au fait de personnalités évoluant vers l’extrême droite. Pourtant il semble difficile de les ignorer. Parmi celles-ci, Michel Collon.  Boutiquier s’étant déjà fait remarquer pour son  soutien aux dictateurs  Khadafi et El Assad (14), il est  également proche du réseau Voltaire de Meyssan dont il relaie la propagande. Dans le livre Israël parlons-en il travaillera avec Paul-Eric Blanrue,  négationniste notoire, et Jean Bricmont, militant de l’abrogation de la loi Gayssot (3). GP l’avait invité plusieurs fois pour débattre au sujet de ce livre en 2010 (10). Ce que déjà, à l’époque, des militants avaient critiqué sans que cela n’ait de conséquence.
Ces simples éléments suffisent à douter de l’objectivité de ce journaliste sur le conflit Israël/Palestine, ainsi que sur les positions de Génération Palestine sur ce dernier.

L’UJFP et GP sont des associations se voulant progressistes et combattant les inégalités et les discriminations. En outre ces associations luttent pour l’émancipation des peuples. En ce cas pourquoi politiquement se prononcer contre l’existence d’Israël et au droit du peuple juifs à avoir un endroit où vivre?
Nous ne comprenons pas non plus comment L’UJFP et GP qui manifestent à nos cotés contre le fascisme peuvent accueillir en leur sein des personnes comme Michel Collon et Jacob Cohen.

Notre solidarité et notre égalitarisme nous obligent à soutenir TOUS les peuples dans le respect de leurs droits.

Ce texte est envoyé a : CAPAB, Génération Palestine, La Horde, UJFP,  ….

Nous  regrettons le manque d’ouverture et de dialogue  des organisations CAPAB  , GP Paris, AFA Paris-banlieue. Nous avons  individuellement tenté de dialoguer,  nous n’avons trouvé en retour que des censures (exception faite de La Horde). Nous avons diversement  proposer des arguments et  des débats. Ce refus nous a amener a nous  construire ce texte collectif.
Ce texte se veut un outil de dialogue et de réflexion. Le but est d’amener des éléments permettant de faire évoluer le débat sur la question du sionisme. Nous pensons que le partage des connaissances et arguments permettront de retrouver de la sérénité dans ce débat.

solidaire égalitaire libertaire

————————————————————————————————————–

(1) http://www.ujfp.org/spip.php?article2311 http://www.brasiersetcerisiers.antifa-net.fr/probleme-parti-de-gauche-extreme-droite/ http://www.parasite.antifa-net.fr/la-limite-est-franchise/
(2) http://www.humanite.fr/fil-rouge/mercredi-19-decembre-a-lille-soiree-sous-le-theme-peut-on-parler-librement-de-la-palestine-
(3)  Michel  Collon, co-directeur du livre “Israël, parlons-en!”, livre qui rassemble 20 entretiens dont certains avec Jean Bricmont et Paul-Eric Blanrue http://danactu-resistance.over-blog.com/article-israel-parlons-en-un-livre-de-michel-collon-51737640.html
(4)http://www.conspiracywatch.info/Jacob-Cohen-caution-morale-de-l-antisionisme-paranoiaque_a977.html
(5)http://www.egaliteetreconciliation.fr/Conference-de-Marion-Sigaut-et-Jacob-Cohen-21006.html
(6)http://www.dailymotion.com/video/x19k2db_jacob-cohen-juif-antisioniste-glisse-une-quenelle-a-manuel-valls-en-soutien-a-dieudonne_news
(7)http://www.silviacattori.net/article3134.html
(8) http://www.streetpress.com/sujet/132363-a-bruxelles-la-galaxie-soral-prend-une-douche
(9) http://www.parasite.antifa-net.fr/appel-pour-un-sursaut-salutaire-de-lantifascisme/  http://www.generation-palestine.org/sites/default/files/invitation%20R%C3%A9union%20Palestine%20Saint-Priest.pdf
(10)http://rebellyon.info/Conference-debats-Israel-parlons.html
(11)   http://www.cercledesvolontaires.fr/2013/11/07/michel-collon-pour-moi-lensemble-de-letat-disrael-est-terroriste/
(12) qui est le cercle des volontaires : http://blogs.mediapart.fr/blog/frachon23/110912/alerte-antifasciste-le-cercle-des-volontaires
(13) http://www.humanite.fr/fil-rouge/mercredi-19-decembre-a-lille-soiree-sous-le-theme-peut-on-parler-librement-de-la-palestine
(14)http://communisme-ouvrier.info/?Non-a-la-presence-de-Michel-Collon
http://soliranparis.wordpress.com/2013/04/05/alerte-antifasciste-lille-conference-de-soutien-a-bachar-al-assad/
(15)http://orientxxi.info/magazine/l-enfer-de-yarmouk-camp,0518
(16)http://www.ujfp.org/spip.php?article2311

[Ndr: Les écrits qui figurent dans la rubrique “apports théoriques” n’engagent que le/les auteur/s qui les signe/nt.]

#M6R : ma petite contribution personnelle au nécessaire débat démocratique qui devient si urgent…

B2OK1u1CQAAXZEj.jpg largele droit de révocation des élus, de quoi rendre du pouvoir au peuple ? Votre avis m’intéresse…

Voilà un sujet qu’il  est intéressant de lancer, juste histoire de débattre entre gens sérieux, afin de faire avancer les idées, qui semblent restées figées en la matière depuis au moins un siècle … Tout a commencé (comme souvent lorsque l’actualité ne me donne pas l’inspiration nécessaire à mon activité favorite ici), par un échange…Read more

ces cacahuzac qui flottent par milliers dans le lit du FN… #M6R

je me souviens… Cahuzac. Que de foin n’a-t-on fait. Comme je l’avais écris alors, ce n’était manifestement pas un cas isolé. je ne saurais laisser ces gens là s’exonérer aussi facilement de leurs multiples compromissions avec le monde de l’argent en prétendant si énormément qu’il s’agit d’un cas isolé. NON. Cela est faux. Il s’agit…Read more

B2OLtPoCcAADHGM.jpg largeun texte fondamental qui invite au débat : ne vous privez pas #M6R

« Dans ce régime, on peut trahir son mandat sans que rien ne se passe. On peut renier le résultat des référendums impunément. On peut faire semblant de s’affronter le temps d’une élection et mener la même politique sans protestations. On peut brimer la majorité sociale et rester sur le trône. Dans ce régime le pouvoir…Read more

#Blogs6_0, le clip qui déchire (la 5ème République…)

Tu es blogueur (euse) socialiste, écologiste à EELV, du Front de Gauche, alternatif ou non encarté ? Tu en as marre des scandales politiques et financiers qui  rythment actuellement nos actualités ? Tu es favorable à l’idée d’écrire ensemble une nouvelle constitution par l’intermédiaire de différentes assemblées citoyennes et populaires regroupées en une Constituante que…Read more

Blogueurs 6.0 : vivement la 6 ème République !

Nous sommes blogueurs politiques pour la plupart, sous différents angles, par différents registres, avec chacun et chacune notre marque de fabrique, nos marottes et nos thèmes privilégiés. Nous sommes blogueurs individuellement depuis des temps variables, de quelques mois à quelques années. Nous parlons de différents points de vue, encartés ou pas. Nous pouvons être éventuellement…Read more

B2OLEv7CUAEwgkD.jpg large

Le cul de la 6 ème République a-t-il les fesses qui pendent ?

Plutôt que de me commettre dans le degré 0 , voir moins 10,  de l’information sur les actualités avec ce genre de grivoiseries qui ne fait pas franchement avancer le schmilblick, quand bien même ce serait de l’humour (ce genre là ne m’a jamais fait franchement rire, même plus jeune…), j’ai choisi de traiter aujourd’hui…Read more

Ils ont signé pour la 6ème république #M6Rep

Déclaration pour la 6e République Une cinquantaine de personnalités ont signé pour la 6e République : Christophe Alévêque, humoriste – Paul Ariès, journaliste, essayiste – Ariane Ascaride, comédienne – Marc Belissa, historien – Judith Bernard, comédienne, metteur en scène, Journaliste – Boris Bilia, économiste, statisticien – Laurent Binet, écrivain – Yannick Bosc, historien – Michel Butel, écrivain – Dominique Cabrera, réalisatrice – Bernard Cassen, président d’honneur…Read more

la rénovation de notre vie démocratique, c’est maintenant ! #5mai #6èmerepublique

Hier soir, plutôt que de regarder la révolte des hubots sur Arte, j’ai préféré regarder la nôtre face aux errements de la Vème république, représentée par l’un de nos porte-parole du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon. C’était sur médiapartlive (trop tard pour le live, qui lui était gratuit…)  à 20h30. Le lendemain, je retiens de…Read more

Médiator, scandale de la 5ème république (vivement la 6ème) #5mai

source Si vous n’avez pas suivi l’affaire : « Selon un rapport d’expertise judiciaire le 12 avril par le parquet de Paris, entre 220 à 300 morts, et 1 300 et 1 800 à long terme, sont imputables au médicament, suspendu en novembre 2009 et retiré définitivement en juillet 2010. Ce document souligne que la commercialisation…Read more

Je signe

Capture7

 

 

le #fn a les penseurs qu’il mérite #zemmour

indexLes adeptes du Grand Remplacement, auquel même Marine Le Pen ne croit pas (c’est dire….) aimeraient en faire leur tête pensante. Rien qu’à considérer objectivement le fait que ce brave petit gnome aigri considère que l’inepte série « Hélène et les garçons » serait à l’origine de la décadence  de la civilisation française et de la dévirilisation de notre société suffira à remettre cette prétention intellectuelle à sa juste proportion : la vacuité de sa « pensée » prétendûment subversive. Prétendûment, car elle correspond un peu trop à une certaine position dominante volontiers discriminante qui ne correspond plus en rien à un tabou,  mais bien plus surement à une vulgaire discussion de café du commerce. Et quand on apprend de surcroît qu’un cadre du FN a imposé son imprimatur à son infect tas de vomi, tout semble être dit, et écrit. Rien de nouveau sous le soleil, petite pustule médiatique. L’histoire te remettra à ton exacte position : celle d’un étron dans une fosse septique.

 

Contre les murs

pt28726

A contre-temps de ces blogueurs du dimanche qui ont décidé comme ça, seuls dans leur coin, de faire de cette journée un temps sacré  (ça tombe mal : je suis athée) de la blogosphère en ne publiant que des billets légers, voire récréatifs, je vais m’atteler quant à moi à un thème plus lourd, en béton armé. Non par pure méchanceté ou misanthropie (je suis gentil, et j’aime les gens, contrairement aux apparences que l’on peut donner ici, pur rôle de composition), mais parce que le sujet que je viens de trouver sur Big browser m’a tout simplement donné envie d’écrire. Parlons des murs. Non de ceux là, généralement bien gentils, qui vous emmitouflent l’hiver en vous protégeant de la morsure du froid, ou ailleurs de celle du soleil, mais de ceux qui vous privent de la liberté d’aller et venir dans ce beau et vaste monde qui ne demande qu’à être visité, contemplé, admiré, et parcouru de toutes parts. MAIS. Et oui, il y en a souvent un, chez moi… Début de la pensée critique oblige. Il semble qu’il n’y avait pas assez de frontières naturelles, de barrières infranchissables, d’étendues d’eau suffisamment profondes pour noyer les impudents qui tenteraient de les franchir sur des embarcations de fortune… Il a fallu que la pire race qui soit sur terre, la plus carnassière, la plus malfaisante, la plus sournoise et la plus inventive lorsqu’il s’agit de nuire à son prochain, se mette à inventer d’autres obstacles à notre soif de liberté : les murs. Que dis-je…  Des murailles ! Que notre civilisation dite moderne soit la plus prompte à en ériger un peu partout dans le monde en dit long sur notre degré d’évolution mentale… Comme cet enfant qui ferme l’entrée de sa chambre à clé pour qu’on ne vienne pas lui piquer ses jouets et constelle sa porte de nombreuses interdictions d’entrée assorties de têtes de mort et d’avertissements menaçant de peine de mort tout audacieux qui oserait braver l’interdit formel simplement pour aller chercher une paire de ciseaux…. A l’échelon d’un pays, de plus intelligents, plus grands, plus forts que nous décident donc dans leur splendeur et leur majesté de construire  des murs…. lorsqu’ils sont à court d’arguments. A l’heure où l’on célèbre la chute du mur de Berlin, qui en effet n’a pas servi d’exemple, et comme cela m’attriste, là où il y en avait alors « seulement » 11 (c’est encore 11 de trop), il y en a une cinquantaine aujourd’hui. Belle évolution de notre humanité commune. Au risque de l’utopie, ne peut-on pas rêver d’un monde plus ouvert, débarrassé de ses frontières autres que naturelles, amplement suffisantes ? C’est peut-être un lieu commun que de dire que malheureusement les capitaux voyagent plus vite et plus librement que les être humains… Mais c’est cependant une bien triste réalité, contre laquelle je me dois de combattre, malgré la modestie de mes moyens : mes mains et un clavier, avec un (petit) cerveau derrière… Voilà, c’est fait. C’est dit, et écrit. Je hais les murs. je ne cesserai de me cogner contre jusqu’à mon dernier souffle dans l’espoir insensé de faire un trou dans la (pourtant épaisse) muraille. Question de liberté fondamentale et impérieuse, qui dépasse ma petite personne. je ne suis définitivement pas, en pensant avec tendresse à Ponge, de la race des murs mais de celle des portes…