le nationalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage

je l’appellerai A., pour ne pas risquer de déflorer son identité, au risque de la voir agressée par toute une horde de fous furieux racistes  et de de crétins sans cervelle, mus hélas davantage par l’émotion et la colère que par la réflexion et l’intelligence.  Bien que compréhensibles, ces émotions aveuglent leur jugement. je le sais bien, j’en fais en ce moment les frais tous … Continuer de lire le nationalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage

Évaluez ceci :