« Et le prix du mensonge politique est attribué à… #FN #PesteBrune

And the winner is… Pour sa troisième édition, le prix du menteur en politique, créé par le politologue Thomas Guénolé, est attribué au maire de Béziers, Robert Ménard. L’obsession de l’édile pour les questions migratoires le poussant très souvent à raconter n’importe quoi, il remporte le Grand prix du jury et succède ainsi à Marine Le Pen.

En 2016, Robert Ménard a tout aussi bien pu affirmer qu’un festival réservait une zone aux femmes (ce qui n’avait absolument rien à voir), prétendu que 75% de l’immigration actuelle (ce qui est faux) ou soutenu – et là, il n’est pas le seul homme politique à mentir sur ce sujet – que le regroupement familial représentait . Il a également imaginé que le turc et l’arabe allaient désormais les cours de français et pour prétendument démontrer que les demandeurs d’asile hébergés à Béziers n’allaient « jamais » repartir.

► Prix du Jeune espoir pour Bay et Philippot

Les deux élus frontistes remportent ex aequo ce prix qui récompense les meilleurs menteurs de moins de 45 ans.

Nicolas Bay, tout d’abord, pour son accumulation de mensonges sur la , sur , sur le  créés sous Hollande, pour avoir prétendu que , sur un supposé , sur, ou encore sur. C’est au choix !

Florian Philippot, ensuite. A force d’être la personnalité politique la plus présente dans les médias, le bras droit de Marine Le Pen y dit des bêtises. Quelques exemples : prétendre que alors que c’est faux ; prétendre que alors que c’est faux ; prétendre que alors que c’est faux… (source)

Fausses cartes Vitales ? La fachosphère, cette inépuisable usine à hoax #FN #LR

Fausses informations ou désinformation volontaire dans l’intention de nuire, bidouillages de faits divers et d’événements d’actualité sous l’angle tout pourri du complotisme (une marotte très caractéristique de la peste brune)  sont monnaie courante dans la fachosphère. J’en ai déjà rendu compte chaque fois que l’occasion s’en présentait ici. Aussi ne suis-je pas très étonné de cette légende urbaine que nous relate cet article de Libération. Elle pourrait paraître tirée des bas fonds d’internet auxquels seuls se fournissent en mauvaise came des neuneus identitaires égarés, sans grande jugeote ni volonté réelle de rechercher la vérité, si la patronne du FN elle-même ne la colportait allègrement, secondée en cela par les nervis de la droite dure, chez les prétendus républicains de LR :

Interrogé sur sa stratégie pour réduire les dépenses de santé, Marine Le Pen citait, dimanche dans Le Parisien, comme première solution, «la mise en œuvre d’une véritable politique de lutte contre la fraude sociale. On sait qu’il y a un nombre considérable de fausses cartes Vitale en circulation. Avec l’instauration de la carte Vitale biométrique, ce problème, je le règle en trois mois !» Le même argument tournait déjà en boucle lors de la dernière campagne présidentielle en 2012. Marine Le Pen sur l’air endiablé du yakafokon promettait déjà de supprimer les 10 millions de fausses cartes Vitale. C’est d’ailleurs ce même nombre qu’a ressorti récemment Valérie Boyer (porte-parole de François Fillon lors de la primaire).

Dans Paris Match, Thierry Solère, porte-parole de Fillon, évoquait, lui, un nombre (légèrement inférieur) : «Il y aura une chasse au gaspillage : on estime à 8 millions le nombre de fausses cartes Vitale en circulation dans notre pays.»

Sauf que tout cela est faux, de l’aveu même du patron de la Sécurité Sociale :

capture

A qui profite le crime ? Cherchez donc… Ou pas.

Google, ce (trop gros) vecteur de #PesteBrune. Et de #Desinformation. #stormfront #antifa

capture

C’est Gérald Bronner (découvert par hasard grâce à ceci) ¹ qui, le premier, m’a mis sur la piste de cet étrange biais cognitif que constitue la maintenant si habituelle googlisation à propos de n’importe quel thème à laquelle nous avons tous recours usuellement. Cette pratique n’est pas sans danger pour notre santé mentale tout comme pour notre culture et notre information rigoureuse. Donc notre positionnement politique, vocation de ce blog.  Notre perception du monde peut en effet se voir gravement affectée si l’on ne se fie outrancièrement qu’aux seuls résultats premiers que nous propose le géant du net. Il convient d’en avoir conscience. C’est à mon sens l’un des principaux vecteurs du crétinisme actuel, qui explique en grande partie les errements idéologiques et politiques de certains (mais qui de la poule ou de l’œuf ?,), que je range sous le vocable facile de complotisme ou de confusionnisme, lesquels étant eux-mêmes des vecteurs de peste brune, mal absolu dont je me préoccupe ici. Je sais fort bien cependant que  cette lèpre spirituelle et mentale là  recèle de multiples réalités individuelles, cela va de soi. Aussi ai-je découvert avec plaisir aujourd’hui cet article de Rue89 écrit par quelqun qui, enfin, connait bien le sujet de ce biais cognitif qu’est l’outil  internet mal utilisé.  Olivier Ertzscheid est en effet un chercheur français en sciences de l’information et de la communication, qui s’intéresse principalement à l’évolution des dispositifs et des usages numériques, en particulier dans le domaine de la culture, des métiers du livre et de la documentation. Il administre en outre l’excellent blog Affordances, auquel je suis personnellement abonné et dont je ne saurais trop vous conseiller vivement la lecture si la vie d’internet vous passionne comme moi. Son dernier billet de blog est d’ailleurs celui qui est repris sur Rue89.  Et dire qu’il a failli échapper  à mon attention… Introduction :

Les algorithmes seront-ils tondus à la libération ?

Revoilà le déjà vieux serpent de mer. Dans la tempête des Fake News et à l’ère de la post-vérité, Google, ou plus précisément son algorithme, est accusé de mettre en avant des résultats de recherche antisémites ou négationnistes. Ce n’est pourtant pas la première fois que « Google cache des juifs … » ni que les algorithmes font preuve de racisme ou que les « intelligences artificielles » s’essaient au fascisme.

En quelques mots la clé de ces problèmes est la suivante : les algorithmes produisent une forme de déterminisme (dans la sélection des informations et les choix, nos choix, qui en découlent). Ce déterminisme s’inscrit dans un régime de vérité différent selon chaque plateforme (sur les régimes de vérité de Google – la popularité -, de Facebook – l’engagement – ou de Wikipédia – la vérifiabilité, voir ce que j’écrivais ici), et quels que soient les différents régimes de vérité des différentes plateformes, tous donnent une prime à la tyrannie des agissants (cf les travaux de Dominique Cardon). Et il n’y a qu’une seule solution pour régler ce problème de déterminisme algorithmique et de biais dans les résultats de recherche : remettre de l’entropie et de la décentralisation en créant un index indépendant du web.

L’holocauste a-t-il vraiment eu lieu ? La bonne réponse est qu’il ne faut pas poser la mauvaise question au parti Nazi.

Or donc à a question : « L’holocauste a-t-il eu lieu ? » posée à Google, apparaît en premier un site néo-nazi (Stormfront) qui publie un article clickbait intitulé : « Les 10 meilleures raisons pour lesquelles l’holocauste n’a jamais eu lieu. » (vous pouvez cliquer tranquille le lien précédent pointe vers un article du Guardian qui raconte l’histoire, pas vers le site néo-nazi). (source)

Courrier International rend également compte (d’une manière un peu trop lapidaire à mon gout hélas) de cette polémique en nous informant de ce qu’un porte-parole de Google a annoncé que l’entreprise ne ferait rien pour modifier ce résultat. Nous voilà avertis sur le niveau de crédibilité et de pertinence des résultats de recherche qu’il y a à attendre de cette plate-forme là. J’ai utilisé la même requête (« L’holocauste a-t-il eu lieu ?)  sur Google Françe, sur Qwant (dont je privilégie l’utilisation ordinaire, hormis quelques fonctionnalités non encore prises en compte) et sur Ecosia que m’a dit utiliser ma compagne (coucou ! ), pour me faire ma propre opinion. Les résultats sont tout aussi édifiants que ceux que nous révèlent Olivier Ertzscheid, pour un militant antifasciste, même en cours de construction (mais ne le sommes nous pas toujours, jusqu’à notre dernier souffle, sous peine d’être figés comme la femme de Loth en statue de sel ? 😉 Je les livre à votre propre appréciation :

GOOGLE :

capturecapture2

QWANT

capture3

[Tiens ? Contrairement à ce que ne laisserait pas apparaître la première page de recherche de google France, songeraient-ils tout de même enfin à modifier leurs algorithmes pour « écarter des informations «ne faisant pas autorité», comme celles d’un site négationniste qui arrivait en tête de recherches portant sur l’Holocauste ? «  C’est ce qu’affirme en tous cas l’un   des sites encadrés, Lavenir.net, que je ne connais pas (donc méfiance avant investigations  ultérieures…). L’autre, France Soir,  est quant à lui à mes yeux plus suspect et sujet à caution morale (voir ici). J’ai vérifié : d’autres sources plus fiables  évoquent  cette hypothèse également. (voir ici ici, et, entre autres… j’attends de voir la suite ! ;)]

ECOSIA

capturecapture2

[Tiens ? Le premier item proposé est le même que sur Qwant, Lavenir.net, qui après googlisation s’avère être un site d’infos belge. Est-ce pertinent, en France ? Est-ce un site généralement fiable ? A réfléchir…(et demander à un ami belge digne de confiance, ndlr). ]

Après cette petite parenthèse de vérification personnelle qui amène bien des investigations ultérieures, revenons à l’article d’Olivier Ertzscheid. Il évoque également ensuite la question abordée ici à ma sauce et selon mon angle d’attaque tout personnel (normal,  ici, je suis militant, pas chercheur) « des sites pro-life se faisant passer pour des sites d’info sur l’IVG. », phénomène qui adonné lieu il y a peu à la création juridique du délit d’entrave, face à la propagande obscurantiste.  Le reste n’est ni résumable ni écourtable en  raison de sa redoutable complexité. Une deuxième et une troisième lecture me seront quant à moi nécessaires pour en appréhender toute la signification et les rebondissements. Aussi, je vous invite chaleureusement à lire par vous mêmes le contenu particulièrement enrichissant de son article ici. Car quant à moi, je lis, j’intègre, j’agis, et je réagis. Aussi vais-je passer du temps sur l’investigation de ce matériau là. Merci Monsieur Ertzscheid. La connaissance universitaire et scientifique, sur ce sujet à mes yeux crucial, à la portée des habitants désargentés de HLM, voilà qui me va bien. Total respect. Merci, merci… je vais lire, prendre des notes, investiguer, me documenter, reconstruire ma pensée toute personnelle. Ce n’est pas à cela que la connaissance, qui devrait être un partage,  « sert » ?

Bien sûr, je rendrai compte ultérieurement. J’ai le sens de ma responsabilité, celui que je sais me donner à moi seul, sans juges. Le pire étant moi-même… A la revoyote. 😉

¹ Gérald Bronner,  La Pensée extrême: Comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques. On peut sur le sujet regarder également utilement la conférence donnée par le même  à propos d’un autre ouvrage, « la démocratie des crédules », visible ici.

Ce que propage Sputnik : de l’Edouard Chanot, libéral-fasciste #PesteBrune

captureDans un article dont le préambule, bien qu’il annonce timidement la couleur, ne rend pas bien compte de la toxicité insupportable de la peste qu’il répand, un certain Edouard Chanot répand tranquillement sa merde raciste et fascisante sans que quiconque ne semble s’en  émouvoir dans une certaine gauche qui fut autrefois la mienne. La même qui ne voit pas  de mal à rechercher son information et à la partager (donc à contribuer à la propagation de l’épidémie),  sur Sputnik, sous prétexte de lutte contre l’impérialisme américain. Les cons… Alors, en propager un autre, par le biais de cette ordure complotiste et raciste qu’est Sputnik, qui n’a rien à voir avec du journalisme, mais bien plutôt avec de la propagande réac, d’extrême droite ?  je vais donc leur mettre les points sur les i. Ce Monsieur Chanot, dont j’ai retrouvé le nom en googlisant associé à tout un tas de médias et revues réacs et d’extrême droite (dont Boulevard Voltaire et Radio Courtoisie), ce qui est toujours agréable à savoir quand on est véritablement de gauche, s’en prend au multiculturalisme (le signe même du positionnement réac) à travers Luc Gruson en ces termes : c’  » est un fonctionnaire de la cause multiculturelle, l’ancien directeur du musée de l’immigration et l’auteur d’un rapport ministériel sur l’intégration culturelle des migrants ». La suite fait froid dans le dos :

Ainsi exprime-t-il la doxa aujourd’hui au pouvoir, doxa tout aussi omniprésente. Des photos United Colors of Benetton des années 90 aux concours Miss France de 2016 — qui a vu 4 métisses sur 5 finalistes… nous avons assisté à une dynamique antiraciste, à une volte-face radicale entre deux idéologies.
Soulignons au passage que les raciologues nazis comme Hans Günther ne rejetaient pas nécessairement le fait que les peuples d’Europe aient été métissés. Ils voulurent cependant purifier scientifiquement la race germanique, assurer le destin nordique d’un homme nouveau. Le modernisme parvint ainsi à caricaturer l’enracinement.
Si cela ne vous suffit pas… Moi, je vais vomir. Le reste est du même tonneau de merde. On ne peut appeler autrement en effet un délire émotionnel qui, venant de quelqun de certainement très sûr de sa grande supériorité intellectuelle, n’expose aucun argument rationnel à son opposition si résolue au multiculturalisme.  Que du rejet, du refus de l’autre, sans autre forme de plaidoirie au procès exclusivement à charge. Cela chez moi porte un nom. Pourtant, ce personnage qui se présente faussement comme un journaliste (dont il n’a cependant pas la moindre once de déontologie)  et comme un militant (ultra) libéral (j’ai suivi sa trace dans tout un tas d’officines plus ou moins extrême-droitement avouées…), ce qui  lui permet de propager tranquillement sa peste brune sans être guère inquiété (en avez vous entendu parler ? moi pas)  se faufile sans encombre avec sa bonne gueule dans le milieu médiatique sans que quiconque ne lui barre la route. Un ami d’Alain de Benoist et de cette « nouvelle droite » qui manie la litote pour enfler le néophyte en matière de lutte contre le fascisme, sans doute, afin de lui faire prendre par les chemins détournés de la  rhétorique le racisme pour une vertu, et l’anti-racisme comme un mal absolu.  Je pose donc ici mon grain de sable. Faites le fructifier. Ce genre de personnage est en effet à mes yeux un symbole et un vecteur de ce confusionnisme politique qui permet à l’épidémie de peste brune de se développer sournoisement, habile qu’elle est à prendre  des masques d’allure convenable qui  ne choquent  pas trop, dans un premier temps du moins, le petit bourgeois, et l’oreille habituée au politiquement correct. La peste n’en est pas moins là.

@GillesPennelle, le neuneu qui n’en rate pas une… #FN #complotisme #desinformation

Drôle de sens des responsabilités que donne cet élu FN de Fougères (35) en essayant un peu trop systématiquement de faire du buzz avec tout et n’importe quoi, au seul profit de son idéologie puante. Le porteur de peste brune dénommé ci-devant Gilles Pennelle vient encore de se faire remarquer en propageant, comme son parti complotiste en a si tristement l’habitude, une rumeur sans fondements :

capture2
source

Qu’il mobilise les médias, soit… A eux de faire le tri , et leur boulot.   Mais que cet hurluberlu mobilise les services de la Police Nationale qui en ces temps troublés ont probablement autre chose à faire, voilà qui est plus critiquable. Je ne vois franchement pas l’intérêt de contribuer ainsi à créer des mouvements de panique, ce qui est terriblement irresponsable.  Il n’en est en outre  pas à son coup d’essai.

capture

Il s’était déjà fait remarquer en octobre de cette même année en prédisant les pires maux pour l’humanité sous prétexte d’un projet d’accueil de migrants à Beaucé, dans son département. Avec le flot de peste brune qui s’en suivit,  inhérent  à ce genre d’événements dans la tête de ses médiocres semblables, là où les milliers de morts qu’on doit déplorer cette année chez les migrants nécessiterait un traitement plus conforme à nos valeurs traditionnelles humanistes.

NB.Ne vous retenez surtout pas d’aller faire un petit tour sur sa page facebook pour lui dire tout le bien que vous pensez de son attitude irréprochable et de sa haute valeur ajoutée au bien être de l’humanité … C’est ici.

Sinon, il a un compte twitter, aussi. ah ? Je découvre qu’il ma bloqué… Vous m’en voyez fort attristé ! 😉

capture

 Post-scriptum : qu’est-ce que je disais… j’attends avec impatience que le FN me traduise en justice pour diffamation à propos de sa fâcheuse habitude de colporter des rumeurs nauséabondes. Ainsi, à peine ai-je publié ce billet que je découvre ceci (source. Et il y en a bien d’autres du même tonneau de bêtise crasse…) :

capture

Médias-Presse Infos est géré par un illuminati

… à moins que ce ne soit un reptilien ? Plus c’est gros, plus ça passe… je serai toujours ébahi par le manque de sens critique, la bêtise crasse et l’incroyable capacité de désinformation de ces malwares…

capture

Un fantasme ? En effet. Et je le prouve.  Mais chez ces gens là, on ne pense pas, non, on  ne pense pas : on prie. Qu’importe la réalité et la recherche de la vérité en effet, du moment qu’on puisse jouir de l’ivresse des légendes ?  Tous les jours un plat nouveau au menu pour nourrir son insatiable faim  de haine…

#Désinformation grossière et incompétence crasse de MLP #FN #antifa

Des mensonges plus gros qu’elles et qui finissent par se voir un peu trop, quoi de plus banal, au FN. Ce parti est basé sur la falsification des faits, de l’histoire, et de l’information. Il est d’essence complotiste par excellence, et son rapport à la vérité est on ne peut plus idéologiquement honteusement orienté. Aucune once de crédibilité, si ce n’est pour les gogos. Même quand on leur met le nez dans leur caca en leur démontrant par A + B qu’ils font erreur, ils trouvent encore à se justifier… Des idiots. Mais là, voir la cheffe de ce parti d’extrême droite prétendre qu’elle ne ferait qu’appliquer la loi alors que celle-ci dit tout le contraire, preuve à l’appui, et Ô summum de l’incompétence politique, ne pas connaitre son propre programme !?

capture

Rien que pour ça, merci Libé. Détails ici.