Dîner de cons à la sauce #Macron (donc pour les riches)

macronVoilà une information qui pourrait bien faire la une dans les chaumières pendant ces prochains jours… Surtout parmi les plus modestes d’entre nous qu’une telle indécence ne manquera pas d’indigner. Il ne manquera certainement pas un con dans la tablée pour crier à la jalousie… Pour ma part, certainement pas, mais de tempérance, assurément. Voilà en tous cas qui a permis au NPA de faire de la pub à bon compte pour son stand à la fête de l’Huma !

capture

C’est moi, ou l’on sent en filigrane une légère pointe d’ironie envers la personnalité politique préférée des vieux droitards… jugée moderne par les mêmes ?  (rires).

macron-1
source

Enregistrer

Pour la droite, les pauvres n’ont qu’à crever dehors, alors ?

indexAprès le billet de ce matin sur la colère des bourgeois du 16ème, savamment et cyniquement instrumentalisée par Goasguen, abordons à présent le sujet de fond de ce dossier du logement social sous un angle plus sérieux que le simple petit confort personnel de ces bourgeois sans intérêt, gavés de haine sociale. Pour connaitre plutôt bien le sujet de l’hébergement d’urgence, je sais combien il est difficile malgré le dispositif législatif contraignant,  dans l’intérêt du demandeur assez vulnérable comme cela,  de trouver un logement même ponctuel pour certaines catégories de population qui n’ont plus de logement. Aussi, quand j’ai vu cet article sur Respect mag selon lequel « De plus en plus de femmes à la rue ne trouvent pas d’hébergement, selon le 115« , je ne pouvais manquer de vous en faire part.

Le taux de non-attribution pour les femmes seules, de 40% dans ces 45 départements, est en très forte hausse à Paris (+52%), « en grande partie » en raison de l’ »absence de places suffisantes dans les structures », selon la Fnars.

Ancien professionnel de ce secteur, je confirme. Dans le département où j’œuvrais alors, il n’y avait qu’une seule structure qui acceptait de recueillir des femmes, une petite vingtaine….  Bien loin de la demande potentielle ! Et si l’on s’intéresse aux familles, « … ce taux de non-attribution est même de 58% », précise la fédération.(FNARS) :

Au total, au mois de février, près de 10.000 personnes ont sollicité le 115 sans succès. Pour celles qui ont eu une réponse positive, la solution reste très précaire: 82% des attributions de places en structures hivernales couvraient des séjours d’une nuit seulement  (alors que la loi en impose  minimum…).
Et compte-tenu des difficultés économiques et sociales que connait notre pays, cela n’est pas près de s’arranger… Mais des gens aisés dans leur petit cocon du 16ème préfèrent  donc interdire à la réalité de faire irruption dans leur  égoïsme… Faudra-t-il que la mobilisation sociale collective soit plus forte, et que les manants que nous sommes se fassent plus agressifs pour leur faire rendre gorge ? Cette situation est insupportable et il est de notre responsabilité collective que chacun participe à l’intérêt collectif selon ses possibilités humaines et financières. On ne peut pas d’un côté défendre son petit pré carré qu’est un ghetto de riches et de l’autre voter à droite,  pour moins de dépenses sociales, sous peine de perdre toute crédibilité, et se voir légitimement demander des comptes…  J’ai dit.

 

Merci @Anthonygratacos #PS77 ET Chef d’entreprise. STOP à l’idéologie libérale prédatrice.

Bravo à ce patron qui rappelle des évidences pragmatiques que je partage, ayant connu les mêmes… Une réalité de terrain que l’on aimerait voir bien plus souvent affichée et médiatisée, plutôt qu’un certain discours idéologique désastreux qui, sous couvert d’adaptation à la réalité (mais seulement la leur, hein) dissimule une guerre idéologique que nous sommes tous, hormis cette minorité politico-économico-médiatique là, en train de perdre. Non, la lutte des classes n’est pas terminée. Elle a seulement changé de nature, et de visage…

Capture.PNG
source

Capture

.

Capture

Et pour celles et ceux qui, aussi curieux que moi, cela intéresse, le Monsieur a un blog, ici. Vous pourrez ainsi en savoir plus sur le lascar….

Le business caché du Net dans une vidéo amusante (et édifiante)

Personnellement, j’utilise Firefox couplé à Qwant, afin de ne pas être importuné par des flots de publicité. J’apprécie en outre assez modérément que mes données personnelles soient aspirées par cette société capitaliste et monopolistique sans morale qu’est Google. Aussi, quand j’ai vu cette vidéo que vient de m’envoyer firefox, j’ai ri. Aussi, autant vous en faire profiter…

 

la prime d’activité, une bonne mesure ? A débattre…

Capture

Voilà qui permettra en tous cas à notre bon président de se déguiser en père Noël lors de sa prochaine allocution télévisée…

Notre ami pourfendeur de fachos et de réacs racistes, sexistes et homophobes sur twitter, que je respecte infiniment pour cela, vient donc sans le vouloir de me lancer un défi, auquel je réponds volontiers. Parlons en, de cette prime d’activité. Le Parisien, un journal à prendre avec des pincettes pour son contenu souvent médiocre et qui nécessite parfois de sérieux recoupements tant les informations ne sont pas toujours fiables, vient cependant de pondre un bon papier très factuel sur le sujet. J’en tire une infographie qui vient parfaitement illustrer le propos sans blabla inutile :

5393501_0

Comme le précise Breaking Thor (à moins que ce ne soit Something Alive…), cette prime n’est pas imposable. La mesure sera opérationnelle à partir du 1er janvier 2016. Un calculateur est d’ores et déjà présent  sur le site de la Caf et de la MSA. Il permet à tous ceux qui sont concernés de mieux connaitre le montant  de cette prime de manière individualisée. Voilà pour le côté pratique.  Passons maintenant au côté politique. L’ ami de twitter estime qu’il s’agit d’une très bonne mesure, qui s’adresse aux plus modestes, qui améliorera leur quotidien, et s’étonne de ce que le gouvernement n’en fasse pas davantage de publicité. Pour une fois que ce gouvernement dit socialiste pond une mesure de gauche, en effet, pourquoi s’en priver… Sauf que. C’est là où nos avis divergent. Car en faisant cela, ledit gouvernement ne fait que corriger une injustice économique qui est le fait du patronat français. Si celui-ci est défaillant dans la mesure où il propose un salaire minimum insuffisant pour que les gens puissent joindre les deux bouts, et entretient de surcroit une précarité telle que de plus en plus de salariés se sentent et sont en insécurité professionnelle quasi-permanente du fait de contrats courts, d’emplois de plus en plus à temps partiel subi, en quoi est-ce au contribuable de financer ce qui relève de la responsabilité des seuls employeurs et de leur incapacité à proposer un modèle économique plus juste ? L’état français a-t-il indéfiniment vocation à se substituer à l’avarice patronale qui préfère rémunérer toujours plus des dirigeants même quand ils ont fauté,  (et qui partent de surcroit avec des niveaux de retraite indécents, ce qui n’est pas vraiment le cas des salariés qui voient celle-ci reculer et régresser), et des actionnaires exclusivement soucieux de profits à court terme plutôt que de rémunérer correctement les salariés ? Si le smic était augmenté de 150 euros environ, les contribuables n’auraient pas à débourser 4 milliards d’euros, grosso modo le coût de cette mesure. Une preuve de plus que le PS est bien généreux avec les entreprises, au point qu’il se sente obligé de verser ce complément de salaire à leur place… avec l’argent des contribuables. Mais pouvait-il faire autrement, en sachant que contrairement aux discours faciles des soi-disant méfaits de l’assistanat provenant du Medef et des droitiers genre Wauquiez, un récent rapport démontrait que 67 % des bénéficiaires du RSA en activité ne percevaient pas ce à quoi ils avaient droit ? Ceci étant dû à la complexité de la mesure pour les personnes en activité, et leur manque d’information.  D’où cette correction utile… Mais qui prête à débat. Ce n’est que mon avis. Mais j’ai au moins le mérite de le donner, comme chaque jour sur les sujets qui m’importent depuis novembre 2008. J’ai dit. Et écrit. Je vous laisse la place….

#AirFrance a déterré la hache de guerre. Elle va lui revenir dans la gueule….

AL_CHEMISE_AUTOC_4-b8fb8je sens bien qu’une page historique est en train de se tourner, faite de cette tension sociale paroxystique  qui est la nôtre. je n’ai jamais été ainsi, je ne me reconnais même plus. Autrefois toujours pacifiste, toujours non violent, toujours à pourchasser les discours belliqueux, quels qu’il soient, d’où qu’ils viennent. Toujours à me positionner, malgré moi, dans la médiation. Mais trop, c’est trop. Je suis las que l’on piétine aussi impunément les intérêts des plus modestes, que nos dirigeants méprisent si impunément le peuple, alors que certains se prétendent, en haut lieu, si abusivement de gauche… Vraiment ?   j’ai bien entendu, alors que j’étais plus jeune, le message de Gandhi, sans vouloir faire mon mystique (j’ai passé l’âge !) :  « Si ce qui te fait choisir la non-violence, c’est la lâcheté, alors soit violent, et utilise la force ».Puisque cette droite de gauche tendance FN (#fauxcialisme) et la direction d’Air France ont choisi leur camp en sonnant l’hallali contre les plus vulnérables, nous choisissons le nôtre : celui des plus modestes plutôt que des nantis au cynisme méprisant. Si je peux venir en aide de quelque manière que ce soit à ceux qui viennent de perdre leur emploi, mes semblables, mes amis, mes frères en subversion, et cela «sans indemnité ni préavis»un scandale absolu  – alors que les rentiers d’Air France dorment tranquillement au chaud sans craintes, et qu’ils multiplient leurs gains sans coup férir,  je le ferai, selon mes moyens propres, en mon âme et conscience.  Il est en effet à mes yeux profondément inadmissible que ces salariés d’Air France, fussent-ils syndiqués, qui n’ont eu pour seul tort que de défendre leur emploi (même de manière un peu trop trop virulente) soient plus condamnables que cette violence bien plus extrême de supprimer des postes par milliers sans le moindre scrupule ni la moindre sanction d ‘aucune sorte. Pire : des dividendes, des actions, des parachutes dorés, des stocks options,  du pognon en plus, à chaque vague de licenciements…. Faut-il le rappeler aux bourgeois  hors  sol  ? De leur emploi, à ces gens là, des nôtres, dépendait en effet  leur existence, à ceux qui viennent d’être licenciés  pour un morceau de tissu déchiré, quand les pseudos victimes que sont ces DRH sont protégés jusqu’à l’absurde par les pouvoirs économiques et politiques…. je sais de quoi je parle. Aussi, toute ma solidarité à ces agents licenciés. Leur sacrifice ne demeurera impuni. Cette décision est particulièrement honteuse et injuste. Quant aux responsables; on vous connait, et on vous aura. Soyez d’ores et déjà rassurés de ne perdre qu’une chemise….

Retraites : toi aussi, avec ce #PS vendu au #Medef, vote pour plus de régressions sociales !

Encore une régression sociale de plus… Pas fini d’être écœuré, moi.

Capture

Si tous les deux ans, on se retrouve avec un âge de la retraite qui recule au fur et à mesure que l’on avance en âge, on va vite se retrouver à travailler jusqu’à la mort…. Alors que notre pays n’est pas foutu de donner un emploi à tous, et que tant de séniors ne sont plus en activité pour près de la moitié, n’est-ce pas totalement incohérent ? Et pendant ce temps là, on nous bassine avec le référendum à la con du PS qui appelle à l’unité…. C’est totalement grotesque. Sur quelles bases, quel programme ? Pour plus de régressions sociales encore ? Sans moi. Allez tous vous faire foutre, libéraux de meeeeeerde ! Honte à ces syndicats compromis qui ont accepté ça !

(source : JDD)