Parabole de la farce et du dindon spécialement dédiée @JCGRUAU

Comme il est drôle, l’ancien rédacteur en chef de Laval-Infos (ça ne s’invente pas !). Son poisson d’avril est particulièrement réussi. Un véritable comique troupier ! Jugez plutôt :

… On jurerait que c’est un vrai… Les points communs avec un personnage ayant réellement existé sont troublants de similitudes… et de convergences idéologiques toutes personnelles…

Voici les pièces à conviction, comme dab :

(pour ceux ceux qui ne connaitraient pas Drumont…)
source
source

Et donc, de la farce et du dindon, qui sera le premier, hum ?

A vous de juger, comme d’ordinaire ici, sur le registre tristement habituel du racisme illustré par l’exemple. Car non, ceci n’était pas un poisson d’avril...

Jallamion acab deux fois plus fort #antisemitisme

Voilà un partage qui en dit long sur l’éthique personnelle de cet ancien flic… Le voir propager du Boris Le Lay, c’est comme observer deux fachos se renifler le cul : c’est indécent.

source : site de l’Andele, association gérée par Sébastien Jallamion, soutenue par le tout aussi immonde site Riposte laïque

Alors donc, comme le pauvre petit nazillon purulent « manque de visibilité », cet ancien policier a gentiment décidé, dans cet élan d’altruisme qui le caractérise, de lui en donner davantage… Comme c’est touchant. ça lui permettra ainsi de débiter avec encore plus d’écho qu’il n’en méritait ses sempiternelles diatribes contre les juifs, les arabes, les journalistes, les femmes, les homosexuel.le.s… quand ce n’est pas tout cela à la fois. Et devinez quoi ? je n’ai même pas besoin de me commettre à regarder la vidéo complaisamment hébergée par Jallamion pour m’en convaincre. Le sujet se prête d’ailleurs à merveille, au vu de l’actualité, à toutes les saloperies conspirationnistes. De toute façon, tout ce que produit ce sale type, c’est de la merde, à coup sûr, sans trip se tromper…

Prochaine étape pour l’ex-flic : publier la prose exquise de son maintenant con-patriote, cousin idéologiquement non-modifié de Le Lay : GrandFacho.

Et puis après, un autre non-autochtone (rire, vu leur idéologie moisie) helvétique : du Soral, tant qu’on y est. Et la boucle sera bouclée.

La Suisse, l’autre pays du (néo, vraiment ?) fascisme…

P.s. Le prétexte de cette publication illustre assez bien l’acception du terme « fallacieux ». La liberté d’expression… pour les nuls ? Va falloir bosser ton sujet, gars. ya du boulot…. Encore un flic qui n’est pas allé assez longtemps à l’école, je vois…

Scoop sur E&R : devinez quelle étoile porte la communauté qui profite du #covid19 ?

Avec des proches, nous devisions il y a peu sur le mode de la dérision (« il vaut mieux, plutôt que de s’énerver, ça ne sert à rien : quand on est con, on est con ! ») à propos de l’explosion de bêtise humaine dont la crise sanitaire actuelle nous donne chaque jour des éléments visibles et mesurables, tous plus déplorables les uns que les autres…

J’en ai déjà exposé ici quelques péripéties, venant de toujours les mêmes, autant qu’ielles sont tous et toutes à tordre impunément nos réalités quotidiennes au seul profit de leur abrutissement idéologique haineux, discriminant et rétrograde visant à assoir confortablement pour des lustres encore la suprématie de la race blanche, catholique et nationaliste de la tribu si primaire des Onéchénous.

Mon humour noir – très – à forte teneur en sous-entendus ironiques, me faisait dire il y a peu que si cela continue, vous allez voir, la pandémie ça va encore être la faute d’encore et toujours les mêmesUn grand complot, vous dis-je. Car pour certain(e)s, c’est une évidence sertie dans une réalité aisément observable, la communauté visée est forcément et indéfiniment coupable de tout et nawak. D’ailleurs, forcément, c’est certain, indiscutable (ceux qui s’aviseraient de dire le contraire ne sont que des naïfs, ou des soumis, payés par Soros, tel votre humble serviteur… 😉 ), le covid 19 a été inventé par les juifs. Pardon : les sionistes…

Disant cela, de manière aussi caricaturale, nous en avions souri, alors, entre nous. Jaune, toutefois. Mais quand cela est énoncé le plus sérieusement du monde par des gens qui font profession d’intellectualité, alors là, je ne ris plus du tout, et cela nous ramène forcément, au risque d’obtenir encore un point Godwin (que notre époque semble réclamer par ses agissements fort discutables à corps et à cris) aux heures les plus sombres de notre histoire :

Cette image provient du site de l’immonde Soral (1), E&R, dans une vidéo sobrement intitulée : Soral a (presque toujours) raison – Réflexions sur le couillonavirus ». Bien sûr, on s’en sera douté, ce qui relie la communauté ciblée n’a rien à voir avec ses options idéologiques, ou si peu… Monsieur Alain, de son aveu même, utilise d’ailleurs des périphrases pour éviter le procès ( 75 à son encontre, nous dit-il…) . Il égrène pourtant dans sa vidéo une longue liste de noms qui ne laisse guère planer le doute, qu’il choisit ignominieusement de comparer à la liste de Schindler, de sa bouche d’égout même…

Et devinez quoi ? Ce sont eux qui contrôleraient notre système de santé, et qui ont tant intérêt à ce que le virus se propage, pour leur plus grand profit. Quelle thèse audacieuse… Non, vraiment, je n’avais jamais rien entendu de tel. (spoiler ; si : ici).

J’apprends que l’UEJF a pourtant décidé de porter plainte contre ce toxique énergumène. Ils ont bien fait, et je les soutiens… N’en déplaise à ces relations anarchistes qui hurlent fréquemment à la justice de classe, et comme ils ont raison, en ce qu’elle est un produit et une construction sociale favorisant globalement les intérêts dominants. Toutefois, il n’en demeure pas moins selon moi que nous n’avons pas encore trouvé collectivement d’autres garde-fous plus efficients pour nous protéger de ce genre d’individus dangereux, dont hélas une myriade de gogos boivent les paroles frelatées, par le biais de son blog et de You Tube (beau sac à merde, à vrai dire…) qui connait une influence certaine, palpable symptôme de sa dangerosité collective.

Et pendant ce temps là, les amis de Soral tentent de se refaire une santé financière sur le dos des gogos…

Comme c’est drôle… (mention vraiment pas du tout).

.

(1) … qui maintenant, réfugié en Suisse, peut dire d’autant plus n’importe quoi et surtout le pire (puisqu’avec lui il est toujours certain) qu’il est sûr de sa (quasi) totale impunité…

Le pangolin, vecteur du grand complot judéo-maçonnique ? #antisémitisme #covid19

A l’origine de tous les complots, ce virus idéologique mortel : l’antisémitisme

Si j’ai lancé hier un ballon d’essai sur un terrain qui nécessitait pourtant un billet plus construit, plus intense et plus travaillé en profondeur c’est que, oui, je l’avoue honnêtement : j’avais la flemme. Le confinement, pour ma part, n’incite pas vraiment à taper dans la butte, mais d’avantage à la paresse, au prélassement…

Aussi, l’occasion m’est donnée à présent de me rattraper avec cet article du Monde qui m’en donne l’occasion, et qui démontre à quel point nous assistons en effet en ce moment à un festival de fakenews en tous genres grâce auquel – hé oui, encore elle ! – l’extrême-droite se lâche en toute impunité. Toujours chercher à qui profite le crime…Car si j’emploie pour ma part le terme de fakenews à propos de la désinformation un peu trop systématique que ce camp politique honni là pratique de manière industrielle, et j’en sais quelque chose, c’est bien sciemment, à dessein, de manière éclairée. j’y ai en effet consacré plusieurs billets circonstanciés…

source

L’article de Wikipédia auquel mon billet d’alors renvoie est d’ailleurs très clair à ce sujet :

En montant des informations tronquées et en les propageant de manière exponentielle comme sait si bien le faire l’outil de diffusion de masse qu’est internet, en prétendant rechercher puis désigner des coupables à une crise, fut-elle sanitaire, on en arrive toujours au même but, et l’intention de nuire est significative. Et le coupable, au bout du compte, est toujours le même, pour ces gens là…

L’ennemi intérieur, le tireur de ficelles, on sait bien qui cela peut être, si invariablement… N’en n’arrive-t-on pas en effet, en matière de conspiration, de complot, en suivant le fil jusqu’au bout du bout, à la matrice de tous et tant et trop d’entre eux, leur origine mythique, mystique et originelle : la haine du juif ? Et si ce n’est lui, c’est donc son frère…

Cet antisémitisme purulent trouve son inévitable traduction par le biais d’infâmes comptes twitter dont on aurait pu se passer, et dont on s’étonne, encore et encore, que la modération tellement perfectible puisse laisser passer de telles saloperies…

Et dire qu’avant cette poussée d’acmé antisémite propagée par la crise du Covid 9; naïf que je suis, je ne savais même pas que Buzyn en était…

Et je repense à ces gens qui prétendent inlassablement que le nouvel antisémitisme serait plus à craindre que l’ancien ( plus orthodoxe, vraiment ? Vomir…), rejetant un racisme pour en perpétuer un autre. Pourtant, la réalité que j’observe est tenace…

Quel étonnant hasard…

Une étude sur le sujet (voir ici) vient nous en donner la confirmation, de cette complicité amoureuse entre la fachosphère et les thèses conspirationnistes…

Pour en revenir à l’article du Monde, toujours sur le même sujet, et sur la prédilection particulière de l’extrême-droite pour les thèses complotistes, ça se confirme, encore et encore… jusqu’à plus soif :

Bien sûr, pour les professionnels de l’antisémitisme patenté, qui en font leurs choux gras, cette crise là, c’est du pain béni…

On n’a pas fini d’en parler, de cet intense moment de confusion mentale…

Christophe Devillers, ce nazillon que le reste de la fRance ne nous envie pas #PdF

La Horde nous informe ici par le biais d’un article de Fafwatch Franche Comté (que je croyais, à tort visiblement, défunt…) que Christophe Devillers, chef de file du PDF (Parti De la France) en Franche-Comté, est de nouveau tête-de-liste pour les municipales à Ronchamp, commune de Haute-Saône dont l’électorat vote à l’extrême-droite lors des élections nationales ou européennes … Voilà un registre idéologique qui n’est franchement pas très moderne pour une commune qui pourrait se flatter par ailleurs de receler un édifice qui, bien que religieux, n’en est pas moins de Le Corbusier

Cette candidature municipale là, nous aurions pu la connaitre sans nos amis de La Horde, malgré tout le respect que je leur dois. Par contre, la suite est plus haute en couleurs, ou forte de café, et vaut son pesant de cacahuètes … Voilà un minable nazillon à l’esprit tellement tordu qu’il a été capable en effet (à lui tout seul ?) de monter une fakenews au sens le plus originel du terme ( c’est à dire une fausse information propagée volontairement dans l’intention de nuire) dans le seul espoir de décrédibiliser les antifas du coin pour tenter assez médiocrement (et surtout très illusoirement) de nous faire taire. Sauf que, c’est ballot, mais c’est tellement gros que c’est déjà raté. Suffit d’aller voir soit sur le site soit de La Horde soit de Fafwatch FC pour avoir le fin mot de l’histoire que je ne vous raconterai pas pour ne pas spoiler l’excellent travail de mes camarades (correctement orthographié cette fois? Rires… #Mékeskisontcons). Moi, ici, j’ai juste gardé dans mes archives ces photos souvenir…. (c’est pour la cause ! 😉 )

source de la capture.. et source originale

Archivés. Next.

Débattons avec Eunomia #antifa

Si vous tournez en rond dans vos trop exigus petits mètres carrés, viendez, tous autant que vous êtes : je vous invite à la fête – plutôt qu’à la défaite – de la pensée, dans un endroit où l’espace ne nous sera pas compté…

je ne connaissais pas ce site avant de m’y être retrouvé par le hasard de mes pérégrinations internétiques habituelles… Il s’agit de l’espace numérique d’une association toulousaine qui se positionne ainsi (et cela me va bien) :

source

Le texte qu’ielles produisent fait un tour panoramique assez complet, et ce me semble fort bien éclairé, sur ce qu’est ou n’est pas l’antifascisme cher à mon cœur comme à mon esprit. Aussi ai-je ressenti illico le besoin de rebondir sur son contenu pour à la fois le faire connaitre mais aussi mieux affirmer ma propre pensée. Osons le débat…

En effet, combien de fois l’ai-je entendu, cette sentence toute faite qui ne résiste pas une seconde à l’analyse, même la plus succincte…

« Les Antifa sont les vrais fascistes »

Elle est assez généralement suivie d’autres lieux communs, égrenés dans l’article d’Eunomia, qui s’ enchainent dans la bouche de nos adversaires dans un chapelet tristement habituel qu’il s’agit de débiter pour faire taire les récalcitrants de la pensée libérale prédatrice dominante. Laquelle s ‘accommode fort bien , comme on peut le constater actuellement, avec les idées d’extrême-droite, notamment sur le sujet phare de l’immigration, qui se prête à toutes les convergences idéologiques toxiques … et donc éminemment discutables.

Nos ennemis ont en effet fort grand intérêt à semer le doute, y compris et même surtout chez les plus modérés, le ventre mou de notre société, des gens pas ou peu politisés qui constituent je pense l’essentiel de la population en âge de voter… ou plutôt pas.

C’est avec ce genre de fausses évidences que l’ennemi avance afin de conquérir toujours d’avantage de terrain, en diabolisant l’adversaire que nous sommes assurément, et frontalement, afin de dédramatiser et banaliser éhontément sa propre pensée autoritaire, raciste et xénophobe, d’essence fasciste. Un tour de passe-passe bien connu chez nous, qui a réussi le tour de force à faire passer pour un racisme ce qui n’est qu’une réaction épisodique et minoritaire à leur propre domination , sournoise es discriminante, dans ce pays. Pure escroquerie intellectuelle comme l’extrême-droite qui ne s’embarrasse pas d’éthique, contrairement à nous autres, en a le secret. Bref.

Comme le précise utilement Eunomia, nous ne sommes pas un groupe formellement identifié, estampillé et encarté en bonne et due forme.

Où que nous soyons, quelle que soit notre position politique, syndicale, professionnelle ou personnelle, ce qui nous caractérise vraiment, c’est notre volonté personnelle forte d’empêcher les nuisibles de nuire, par tous les moyens à notre portée. Eunomia nous en donne d’ailleurs dans son article quelques exemples :

Moi, vous vous en doutez, j’ai choisi mon moyen d’action privilégié, qui n’est pas recensé ci-dessus : en observer les agissements dans notre système d’information, que ce soit sur les réseaux sociaux, sur les sites d’information, dans les journaux, ou IRL, pour les dénoncer sur ce blog, en les archivant méthodiquement. Cette pratique d’observation des fachos sur les réseaux est d’ailleurs une pratique de vigilance et un mode d’action assez courant chez mes camarades, très complémentaire de l’action de rue et/ou militante « IRL ».

Là où l’article d’Eunomia pêche un peu, en terme de consistance idéologique, de poids et de densité politique, ce n’est pas tant dans la crédibilité – tout ce qui y est écrit est vrai – mais dans ce passage précisément, qui m’a un peu déçu :

Certes, cela entre en cohérence avec ce que j’ai moi-même écrit ci-dessus, ici comme ailleurs… J’en ai d’ailleurs retrouvé dans cet autre article l’illustration très concrète, de ce qui est dénoncé en matière de collusion entre le libéralisme et le néo-fascisme. Un simple exemple :

Mais à cette question, je répondrais plutôt pour ma part que si je ne suis ni libéral (au sens économique, et français, et non au sens américain du terme) ni capitaliste, c’est parce qu’il s’agit à mes yeux d’un système non seulement économique, mais d’une construction sociétale dont la nature profonde est basée sur une domination économique, autoritaire, pyramidale, hiérarchisée, inégalitaire et élitiste, qui pille impunément toutes les ressources de notre planète et exploite cyniquement, sans la moindre éthique d’aucune sorte, les plus modestes d’entre nous, qui ne peuvent se défendre à armes égales avec les capitalistes, c’est une évidence. Dans ce monde tout particulièrement, ce sont les pus riches qui ont gagné la lutte des classes qui n’existerait pas chez certains, qui ont grand intérêt à le prétendre. Or, c’est une question de cohérence idéologique : on ne peut pas se revendiquer antifasciste et ne pas combattre bec et ongles un système qui nous broie, comme on peut le constater très factuellement en ce moment. Même la pandémie ne parvient pas à stopper certaines hypocrisies gouvernementales sur le sujet. Les logiques de profit et les considérations d’ordre économique doivent elles donc être supérieures à celles de la préservation de l’être humain ? Les salariés du bâtiment seraient-ils des sous-hommes ? Là est toute la question.

Le texte sur lequel je rebondis à l’occasion de ce billet évoque ensuite la question de la liberté d’expression, revendiquée comme je l’ai déjà plusieurs fois martelé ici par ceux là mêmes qui la supprimeraient ou en restreignent fortement le périmètre quand ils sont aux manettes du pouvoir, qui chez eux prend toujours une dimension délirante. C’est là une réalité pour ceux qui observent la manière dont s’illustre très factuellement le mode de gestion locale de nos adversaires politiques. Voilà donc une inversion rhétorique qu’il s’agira de dénoncer absolument, et durablement.

Je passerai volontairement sur les chapitres suivants qui évoquent l’histoire de l’antifascisme, son essence fondamentale, l’efficience ou non du recours à la violence, et la nature du fascisme. J’ai déjà répondu à ces questions en bien des endroits, en définissant précisément la nature de mon propre antifascisme, en apportant mes réflexions sur le recours à la violence, face à des violences pourtant bien plus grandes,qu’elles soient soi-disant symboliques ,ou plus visibles et indéniables.

Mais ce qui constitue l’essentiel de l’apport de ce texte, c’est sa réflexion, impossible à résumer, sur le recours à la violence, qui permet si grossièrement de délégitimer l’antifascisme sur la forme pour faire oublier le fond…

Aussi, comme le dossier est dense, je préfère m’effacer à présent pour vous laisser vous en imprégner, et revenir éventuellement ici pour y poser comme là-bas vos commentaires et réactions constructives, dans un va et vient utile et nécessaire au débat que je souhaite sincèrement. L’ensemble de leur dossier est là. Courrez-y. Moi, je vais aller me faire un café en attendant. J’ai fait le job. Et vous ?

Nota bene : je m’aperçois, stupéfait, au moment où je m’apprête à publier ce texte, que leur article consacré à la violence connait un biais cognitif qui me semble assez grave et trop grand pour ne pas être mentionné. Car quand on parle de ce sujet, comment peut-on passer sous silence (hormis en mentionnant anecdotiquement le cas de Charlottesville, pour faire simplement un parallèle historique à mon sens hasardeux) le fait que si l’on ne connait aucun acte antifasciste qui ait abouti à des meurtres en ce moment, ce n’est franchement pas le cas des actions de l’extrême-droite, laquelle est responsable, au moins par la propagation de ses idées, du terrorisme à motivation raciale et ethnique, que je nomme ici terrorisme d’extrême-droite, qui a conduit à une longue liste d’attentats et de massacres à travers le monde… avec une filiation idéologique et polique évidente qui elle n’est pas le fait des antifas. Alors, hein, elle est où la vraie violence ?

CQFD.

Quand la fRance exporte ses ordures en Suisse… #Lesquen

Comme il ne peut plus sévir en France, où il a été plusieurs fois condamné, et alors que son compte twitter a été bloqué à plusieurs reprises pour les mêmes raisons, l’immonde suprémaciste blanc nommé de Lesquen , ex président de la bien mal nommée Radio Courtoisie, s’est senti obligé d’aller répandre sa merde raciste à haute toxicité mentale en Suisse…

Il y était invité à une « conférence » ah ? ça ‘apelle comme ça ?!) sur la commune d’Aigle, le repaire du groupuscule «Résistance Helvétique», des nazillons qui ne répugnent pas à venir grossir les rangs des nôtres, tendance Bastion Social déguisés en Edelweiss, pour donner l’illusion du nombre, comme le démontre la Horde ici.

Sa logorrhée verbale habituelle, qui l’oblige à balancer les pires horreurs tout en souriant, n’a pourtant pas refroidit la salle… Si elle avait été composée d’individus plus équilibrés et rationnels, nul doute qu’ils auraient fui devant pareilles ordures racistes et complotistes… Jugez vous mêmes :

La commune en question, devant l’infamie de ces propos, a décidé de saisir le Ministère public central :

«En tant que responsables politiques de la commune, la Municipalité ne peut pas tolérer que M. de Lesquen vienne propager ses propos haineux et nauséabonds, qui remplissent manifestement les conditions d’application de l’article 261bis du Code pénal, qui punit la provocation à la haine raciale», écrivent les édiles, se référant aux déclarations antisémites tenues par le conférencier. » (source)

J’attends avec impatience la suite…

le #RN doit (encore) racler les égouts pour les #Municipales2020

source

Seulement 20 % ? Cela veut donc dire qu’ils ont réussi à en boucler 80 %, et c’est beaucoup trop. On verra ci-après au prix de quelles compromissions et petits arrangements avec la vérité ils sont parvenus à ce résultat, histoire de mailler tout le territoire pour faire croire, comme d’ordinaire, qu’ils sont omniprésents, ce qui est faux : c’est une fois de plus sans compter sur un sentiment général de désaffection de la politique traditionaliste, telle qu’elle s’incarne dans les partis, que de plus en plus de gens fuient, et pour cause. Leur sentiment de toute puissance actuel conduit pourtant les frontistes à bien des erreurs stratégiques, et vous m’en voyez fort aise. Je ne vois de toute façon pas comment ils vont faire pour éviter la banqueroute, la faillite, la cessation de paiement, la liquidation judiciaire, bref le krach boursier sur le marché électoraliste des idées à vomir (#MLPRendsLargent !)

Comme je n’ai pas pu bosser sur ce blog depuis quelques jours pour cause de nouveau boulot très prenant (merci au passage à celleux qui m’ont manifesté leur solidarité alors que j’étais au fond du trou, j’ai une mémoire : ma reconnaissance), j’ai eu le temps toutefois d’accumuler des liens pour caractériser très factuellement, par bien des exemples à l’appui, la déconfiture bien sentie de ce parti moisi qui nuit à la qualité de notre paysage politique, médiatique, sociétal, et éthique, à bien des égards.

Tout d’abord, un exemple local de l’infection morale qui gagne ce parti moisi jusqu’à la moelle nous avait déjà bien préparé le terrain électoral…. iste. Je veux parler de celui de leur candidat à Villepinte, Mondino, et son antisémitisme qu’il croyait soigneusement planqué à l’étranger, en Russie précisément, la terre d’élection des haineux de tous poils, comme l’histoire le démontre chaque jour un peu plus. Depuis mon billet sur Mondino, son parti lui a d’ailleurs retiré son mandat électoral…

Il est assez croustillant d’observer (avec les yeux de Tristan une fois de plus), que les blattes dans son genre sont en train de se dépêcher d’effacer les traces de leurs vilenies sur VKontakte, ce réseau asocial russe, suite à ladite histoire du candidat d’extrême-droite villepintois.

… Et si le compte de Civitas en personne se risque à intervenir ici, précisément, c’est dire assez à quel point cette information frappe juste, est pertinente. Car on sait bien ici à quel point leur intégrisme religieux, qui les conduit à se vautrer dans la fange de l’antisémitisme. Passons. Là n’est pas mon sujet, mais leur navire amiral… dont je veux contribuer significativement à ce qu’il prenne l’eau de toutes parts, jusqu’au naufrage ultime.

Dans sa stratégie à la petite semaine de retirer systématiquement leur investiture aux candidats qui se voient touchés par un scandale ou un autre, à la dernière minute (démonstration factuelle de leur hypocrisie, pour paraitre respectables de manière bien artificielle), il est probable que ce rémois soit lui aussi remercié…. Mais continue de se présenter et de prendre malgré tout les voix de son parti. Juste un petit tour de passe-passe électoraliste qui ne doit tromper personne sur la réalité de ce parti.

je veux pour preuve et démonstration imparable de la réalité de cette tactique décidée en haut lieu, pour assoir ma dénonciation non pas calomnieuse mais fort fondée (les faits et uniquement les faits) un autre exemple bien senti, celui de Montpellier :

Ce Djamel Boumaaz, ici, bien sûr, on le connait aussi

source

L’un de leurs nombreux organes non officieux sur internet qui constituent la trame de ce que l’on nomme communément fachosphère, le site lengadoc-infaux (à qui je ne ferai pas le plaisir d’un lien en raison de sa particulière dégueulasserie) décrit un beau merdier local sur Montpellier, dans lequel une chatte ne retrouverait pas ses petits…

Comme quoi, dans la grande entreprise nationale de recyclage de charognes, le FN RN est en train d’emporter le grand chelem… N’y voyez-vous donc pas une étrange filiation, tissant un continuum idéologique suffocant, dont les latrines sont irrémédiablement obstruées par leur antisémitisme excrémentiel persistant ? On a cru qu’en éjectant le père, on ferait l’impasse sur cette filiation idéologique si déshonorante là, consacrée par la ripolinisation de la vitrine malodorante du FN en RN, mais certaines réalités idéologiques n’en demeurent pas moins tenaces, quand on s’efforce un tantinet de percer les apparences. Quand on sait comme moi que jusqu’aux proches de MLP en sont irrémédiablement infectés

Autre exemple insensé de candidatures hallucinantes pour boucler leur course à l’échalote totalement grotesque à l’occasion de ces municipales qui s’annoncent particulièrement truculentes (un bon cru, bien bourgeois, c’est à dire bien sirupeux par devant, et bien bouchonné en arrière bouche), ce cas détecté à Marseille :

Sur ce coup là, le parti lepéniste innove… On connaissait bien, grâce à Chirac et Tibéri, l’expression « faire voter les morts », mais de là à les faire élire, moi je dis…. « champions du monde !!!!!! » Toutefois, il y a encore pire en termes d’informations problématiques au sujet de ce parti banalisé par les médias comme un parti respectable, et je m’étonne que cela ne soit pas davantage relevé dans les médias mainstream :

Pourtant, certains « experts » continuent de nous seriner que le RN ne serait pas un parti fasciste… Ce n’est pourtant pas ce qu’en avouent eux mêmes leurs propres militants, visiblement

Autre information pour illustrer la déconfiture du FN RN, cette fois ci dans le Nord, à Abbeville, ou un candidat a été congédié par… sa propre liste. Je suis hilare :

source

Et enfin, pour clore la liste des illustrations de la grande mascarade électorale soi-disant démocratique vue du côté de l’extrême-droite, que j’ai grand plaisir à vilipender, encore et encore, cette pratique délétère qui contribue encore un peu plus à décrédibiliser la vie politique de ce pays si besoin en était, de laquelle le FN RN s’est fait une spécialité :

Mais ça, on le savait déjà depuis la précédente campagne des municipales, en 2014, où j’avais illustré par plusieurs articles à quel point c’était une pratique courante chez les lepénistes, quel que soit le type d’élections.

On observera plus tard également avec intérêt, après analyse attentive et davantage de recul, si ce parti raciste et xénophobe est également toujours aussi « féministe » (sic) que lors des dernières campagnes

Nota bene : et s’il n’y avait que le RN qui ne cesse de se tromper, et d’accepter n’importe qui sur ses listes… Mais qui cela étonnera encore, eux si peu suspects d’antifascisme...

Alain Mondino, face cachée du #RN ? NON : figure visible de sa réalité… #antisémitisme

source : page facebook du Rassemblement National 93 11ème circonscription

Comme il se pensait à l’abri des regards indiscrets, le candidat RN à la mairie de Villepinte Alain Modino s’est senti autorisé à diffuser sur son compte VKontact (un réseau asocial russe) une vidéo antisémite associant les juifs à la propagation du coronavirus, une ignominie sans nom…

Vkontakte, un réseau social particulièrement apprécié par Alain Mondino pour « sa plus grande liberté d’expression ». « Je me fais plus facilement censurer des contenus sur Facebook ou Twitter », affirme celui qui se présente comme un candidat « anti-immigration » mais pas « antisémite ».

source

Voilà une information qui compte-tenu de l’attention particulière que je porte à l’extrême-droite depuis de nombreuses années ne fait que me confirmer deux choses :

VKontact est devenu THE réseau (a) social sur lequel le pire d’internet peut se retrouver en accès libre, raison pour laquelle de nombreux fachos hexagonaux s’y sont donnés rendez-vous (dont Soral, Dieudonné, Le Lay…) comme je l’avais déjà signalé ici il y a deux ans. Normal, comme l’avoue lui-même ce candidat RN, on y est beaucoup plus tolérant avec les atteintes aux droits fondamentaux et aux libertés individuelles, et la plupart des contenus haineux n’y sont pas du tout modérés. Aussi les racistes, sexistes et homophobes de tous poils s’y lâchent, totalement en roue libre. 1) Ils peuvent y publier sans crainte de sanctions ce qu’ils ne se permettraient pas de publier sur twitter ou Facebook, s’y sentant et se sachant observés et éventuellement susceptibles de poursuites pénales, compte-tenu de certains accords des autorités et de la justice française avec ces supports, qui permettent l’identification des auteurs des propos haineux contrevenant aux législations nationales.

L’antisémitisme est monnaie courante au FN/RN, malgré la vitrine de respectabilité qu’entend se donner le parti lepéniste depuis la prise en main par la fille de Jean-Marie. Si ce racisme spécifique là n’est plus aussi perceptible publiquement qu’à l’époque du père, multi-récidiviste de la haine envers les juifs et condamné judiciairement pour son négationnisme, il n’en demeure pas moins très présent en coulisses. Il me suffira pour mémoire d’illustrer cette accusation par la ténacité étonnante avec laquelle Marine Le Pen tient à conserver dans son entourage un Chatillon, malgré ses démêlés judiciaires et son antisémitisme notoire, ainsi que plusieurs autres cadres qui ont fait preuve d’antisémitisme également, comme un Lousteau ou un Loeuillet, ancien patron du FN à Nice qui a connu son heure de gloire à l’occasion d’une émission sur C8 intitulée la face cachée du FN.... alors qu’il n’était qu’un second couteau formé par un certain … Vardon, lui aussi candidat à présent à Nice, en toute décontraction, et qui tente de se refaire une virginité morale à bien peu de frais.

A force de tant de cadres qui ont baigné dans ce genre de crasse immonde qu’est la haine des juifs, qu’on me permette de douter franchement de la respectabilité de ce parti, entre cette dimension problématique là, ses multiples escroqueries en bande organisée, et sa situation de totale de déroute financière. Et dire qu’il y a encore des pigeons pour prendre leurs vessies pour des lanternes… ça démontre assez là si besoin en était encore que si voter Rn était une preuve d’intelligence, ça se saurait, quand on voit à quel point, démonstration à l’appui (celle là et bien d’autres…), il n’y a pas la lumière à tous le étages…

P.S. On me dit dans l’oreillette que Mondino serait un proche de Bardella, auprès duquel il figure ci-dessous. Je ne lâche pas l’affaire…

1) j’ai ainsi dénoncé par exemple ici le cas de Grégory Pasqueille, que je suis à la trace depuis le No Sarkozy Day, passé par Occupy France, et autres joyeusetés confusionnistes, comme Nuit Debout. Ce militant bien connu pour sa grande malhonnêteté à tous niveaux se vautrait avec délectation dans l’antisémitisme le plus crade jusqu’à faire dans l’apologie du nazisme.

chiffres de l’observatoire de l’#antisemitisme 2019 : tant de haine m’est un crime (contre l’humanité)

On va bien voir si les mêmes hypocrites qui réfutent la légitimité de l’observatoire de l’islamophobie vont faire de même avec celui de l’antisémitisme, porté par le Crif. On peut en effet penser ce que l’on veut de ce Conseil, à mon sens pas plus représentatif que ne l’est son homologue musulman, il n’en demeure pas moins que les chiffres avancés sont particulièrement alarmants.

Savoir que 19 000 publications, rien qu’en 2019, appellent à la violence, au viol, à brûler ou tuer des juifs en général, ou des personnes qualifiées comme juives, à aider ou justifier le meurtre ou la violence envers des juifs, à voler, vandaliser ou brûler des biens ou propriétés d’institutions juives ou de personnes qualifiées comme juives, sur fonds de menaces, d’insultes, de discriminations, le tout allant jusqu’à l’apologie d’attaques terroristes envers des juifs, voilà qui ne requiert aucun débat, et ne souffre aucune contradiction, aucune justification : pour moi, c’est tout simplement dégueulasse, en mille mots comme en un seul, point à la ligne.

Toutes celles et ceux qui prétendent utiliser un racisme pour en justifier un autre ne méritent aucune réponse de ma part. Juste du mépris, l’indifférence m’étant impossible, et insupportable en pareil cas.

#antifa