ON PEUT S’EN PASSER : les vœux toxiques de Jérôme Blanchet-Gravel, réac aigri, in-humaniste (et anti-gauchiste – très – primaire)

Quand les cibles prioritaires de son combat intellectuel militant sont l’antiracisme et le féminisme, rien que ça, ça vous pose déjà son homme… et ses « valeurs » (non, rien). je découvre avec stupéfaction sur un… Lire la suite

Évaluez ceci :