Philippot rejeté à 80 % sur You Tube

(Sur une idée originale de @MarcGral sur twitter)

capture2

Le temps d’aller voir sur le tube creux du neuneu de service qui veut se faire aussi gros que le bœuf de la fable, et voilà que le taux de « dislike » (opinions défavorables)  tombe à 78.3 %. Il n’ empêche. La démonstration est tout de même faite : le peuple dont ce parti se prévaut abusivement n’en veut visiblement et massivement pas. Et toc. Que cela se sache. La peste brune ne fera pas recette avec nous.  Qu’on se le dise !

.

.

Tremblez, médiocres trolls racistes et homophobes !

David Perrotin pour BuzzFeed News France nous rend compte d’une séquence judiciaire du jour à la 17e chambre du TGI de Paris qui sort quelque peu de l’ordinaire. Plusieurs trolls   ivres de la toute puissance que leur anonymat tout relatif semblait leur procurer,  préalablement démasqués par la police,  et donc bien moins malins, devaient en effet rendre compte de leurs agissements racistes et homophobes bien gratinés. Il est vrai comme il l’écrit qu’ils peuvent  hélas bénéficier d’une certaine clémence de modérateurs de réseaux sociaux pas très regardants :

Sur Twitter par exemple, les trolls ont la belle vie et peuvent la plupart du temps injurier tranquillement.

j’observe en effet tous les jours sur ledit réseau « social » (vraiment ?) des propos délictueux violents et discriminatoires, allant jusqu’à l’appel au meurtre. Et les zozos bien bas de plafond en question ne s’en sont pas privé :

«Nous aussi on va égorger vos imams dans vos mosquées.»

«Salut la petite fiotasse, alors tu t’es bien fait enculer dernièrement par le fion lol?!»

Et toujours sur le même registre, qui a tout particulièrement attiré l’attention des médias compte-tenu de la visibilité médiatique et politique de la victime (Ian Brossat, Adjoint (PCF) à la Maire de Paris, en charge du logement et de l’hébergement d’urgence depuis avril 2014), cette bordée d’insultes homophobes :

sub-buzz-9779-1484067815-1

Décision attendue le 22 février. Que la justice fasse son travail.

.

Fausses cartes Vitales ? La fachosphère, cette inépuisable usine à hoax #FN #LR

Fausses informations ou désinformation volontaire dans l’intention de nuire, bidouillages de faits divers et d’événements d’actualité sous l’angle tout pourri du complotisme (une marotte très caractéristique de la peste brune)  sont monnaie courante dans la fachosphère. J’en ai déjà rendu compte chaque fois que l’occasion s’en présentait ici. Aussi ne suis-je pas très étonné de cette légende urbaine que nous relate cet article de Libération. Elle pourrait paraître tirée des bas fonds d’internet auxquels seuls se fournissent en mauvaise came des neuneus identitaires égarés, sans grande jugeote ni volonté réelle de rechercher la vérité, si la patronne du FN elle-même ne la colportait allègrement, secondée en cela par les nervis de la droite dure, chez les prétendus républicains de LR :

Interrogé sur sa stratégie pour réduire les dépenses de santé, Marine Le Pen citait, dimanche dans Le Parisien, comme première solution, «la mise en œuvre d’une véritable politique de lutte contre la fraude sociale. On sait qu’il y a un nombre considérable de fausses cartes Vitale en circulation. Avec l’instauration de la carte Vitale biométrique, ce problème, je le règle en trois mois !» Le même argument tournait déjà en boucle lors de la dernière campagne présidentielle en 2012. Marine Le Pen sur l’air endiablé du yakafokon promettait déjà de supprimer les 10 millions de fausses cartes Vitale. C’est d’ailleurs ce même nombre qu’a ressorti récemment Valérie Boyer (porte-parole de François Fillon lors de la primaire).

Dans Paris Match, Thierry Solère, porte-parole de Fillon, évoquait, lui, un nombre (légèrement inférieur) : «Il y aura une chasse au gaspillage : on estime à 8 millions le nombre de fausses cartes Vitale en circulation dans notre pays.»

Sauf que tout cela est faux, de l’aveu même du patron de la Sécurité Sociale :

capture

A qui profite le crime ? Cherchez donc… Ou pas.

c’est officiel : le #FN veut l’apartheid en fRance

200px-apartheidsignenglishafrikaans Marion Anne Perrine Le Pen avait déjà évoqué l’idée scandaleuse de s’en prendre aux enfants étrangers en leur appliquant, même à eux, la préférence nationale. Comme cette idée honteuse se heurtait aux fondements mêmes de la constitution française prévoyant une égalité de droits, ce qui est fort heureux, et un accès à l’éducation de TOUS les enfants sans distinction de race, de religion ou d’origine,  Philippot propose d’aller encore plus loin, en inscrivant la préférence nationale dans la constitution. Voilà qui ferait de notre pays un territoire de ségrégation qui me serait proprement insupportable. Mais nous n’en sommes pas encore là. Le Fn n’a pas encore gagné l’élection présidentielle à ce que je sache,  et c’est fort heureux : je serais alors obligé de prendre le maquis et de fourbir mes armes en rêvant d’explosions magnifiques ;)… En outre, même dans ce cas, il devrait sortir de l’Europe, ce qui n’est pas gagné, et passer outre de nombreuses conventions internationales (voir ici ), les droits de l’enfant faisant l’objet d’une reconnaissance au niveau international. Mais comme ces gens sont tous seuls dans leur tête… 

capture

 

discriminations racistes au logement : ces arbres que cache #Laforêt

Bien que ce ne soit ni un scoop ni une révélation, la pratique bien connue n’en est pas moins ignoble et représente assurément un cas de peste brune qu’il convient donc de traiter ici. Elle a été récemment mis en lumière (et c’est tant mieux : les vampires n’aiment pas ça) par ce cas de l’Agence Laforêt des Lilas qui utilisait  une  fiche de location pour un appartement de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), géré par l’agence, sur laquelle figurait cette mention :

« Attention, important pour la sélection des locataires : nationalité française obligatoire, pas de Noir, immeuble avec des policiers uniquement »

L’agence et la propriétaire se renvoyant la balle, et le réseau ayant décidé de suspendre l’agence locale, difficile d’y voir plus clair. Plusieurs associations antiracistes ont porté l’affaire devant la justice. Attendons les conclusions. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’un arbre qui cache la forêt (oui, je sais on fait c’qu’on peut, hein… Suis fatigué ! 😉  d’une pratique un peu trop courante, au mépris de la loi,  dans le milieu de l’immobilier. Aussi suis-je ravi de partager avec vous ce très bon article du Bondy Blog sur le sujet :

capture

Le Bondy blog a interrogé plusieurs agents immobiliers qui exercent encore ou ont exercé afin de recueillir leurs témoignages qui démontrent indubitablement  que le cas de Laforêt mis en lumière si médiatiquement n’est en aucun cas un acte isolé. Les pratiques décrites par les professionnels sont édifiantes et sont présentes dans bien d’autres réseaux immobiliers :

Céline*, conseillère immobilière, agence ORPI, Rhône : Les critères discriminatoires et racistes comme ceux de l’agence Laforêt des Lilas sont fréquents chez nous. Ce sont des demandes qui sont exprimées à l’oral par les propriétaires : “pas de Noirs”, “pas d’Arabes”, “pas d’étrangers”.

François*, ancien conseiller immobilier, agence Laforêt Paris Gobelins : “Je peux vous dire que le cas qui s’est produit à l’agence des Lilas n’est pas un cas isolé. Dans l’agence où j’ai travaillé, plus de la moitié des propriétaires avaient des critères racistes : “pas de Noirs”, “pas d’Arabes”, “que des Français pure souche”. Il s’agissait bien de leurs demandes : soit ils nous le disaient directement lorsqu’ils venaient nous voir pour nous proposer leurs biens, soit ils nous en faisaient part lorsqu’on leur proposait des candidatures pour la location. Ma collègue qui s’occupait exclusivement des locations était choquée : elle est d’origine étrangère, asiatique précisément”.

Émilie, ancienne conseillère immobilière, agence Foncia de Pontoise :J’ai travaillé en 2010 dans cette agence dans le cadre d’un stage. Un couple de Français, Noirs, était venu pour une recherche de location. Leur dossier était plus que solide : ils touchaient tous les deux 4 fois et demi le montant du loyer, étaient en CDI depuis plus d’un an. Je les ai reçus, je leur ai fait visiter l’appartement, à la femme d’abord qui a eu un gros coup de cœur pour l’appartement. Pendant la visite, elle a même appelé son mari pour lui dire qu’elle avait trouvé ce qu’elle cherchait. Le lendemain, j’ai montré le dossier à un collègue qui m’a répondu :”le propriétaire ne veut pas de Noirs dans son logement”. J’étais choquée.

Kader, ancien agent immobilier en agence indépendante, Seine-Saint-Denis : “En petite agence, quand les employés sont eux-mêmes Arabes ou Noirs, c’est délicat. Tout est subtil en général. Tu ramassais un mois de loyer hors charge en honoraires si tu louais bien, donc tu bordais ton dossier au mieux. Et au début, quand tu présentais un ou deux dossiers de personnes de couleur et que ton responsable te disait “non” seulement en lisant les noms, tu comprenais tout seul. Au final, c’est peut-être ça le plus grave : tu n’avais même plus besoin qu’on te le dise, tu faisais le tri tout seul, tu avais intégré le concept”.

Il ne s’agit là que de courts extraits. Allez tout lire, ça vaut le détour.

Pour contrer ce phénomène qui dure depuis un peu trop longtemps pour que nous soyons convaincus par de simples déclarations de bonnes intentions et des chartes de bonnes pratiques desdits réseaux immobiliers, j’attends donc une réaction politique forte, et des actions concrètes.

Saint Neuneu a encore frappé. Cette fois à #Angoulême #FN

captureJ

.

Je sais que vous n’en vouliez pas, mais ce journal n’est-il pas celui de la mauvaise conscience de notre époque embourbée dans les affres de la peste brune ?   Voici des nouvelles de la contrée pas si lointaine de la tribu détestable aux coutumes monstrueuses des Onéchénous. Après le triste exemple de Strasbourg, le même jour, qui devrait théoriquement inciter à davantage de compassion et de charité chrétienne selon l’évangile de ces gens là, cette fois rien de nouveau sous le soleil.  Il s’agit d’une énième péripétie de cette pratique honteuse qu’est celle des « soupes au cochon », inventée par des militants identitaires à l’esprit particulièrement pervers pour discriminer l’aide alimentaire envers les plus démunis. Alors qu’ils ne s’intéressent jamais à eux en temps ordinaire, les bas du front ne répugnent jamais en effet à ce genre d’opérations destinées à faire du buzz pour assoir artificiellement leur visibilité médiatique, qui n’est absolument pas proportionnelle à leur nombre, comme je l’ai déjà démontré ici, grâce à des canaux plus que complaisants. Cette fois, cela se passe à Angoulême, et c’est un obscur groupe facebook qui en fait la publicité :

capture

On fermera les yeux sur les nombreuses fautes de français (j’en ai relevé 4, saurez vous les retrouver ? ),  habituelles chez ces gentils petits « patriotes » qui prétendent vouloir sauver la culture française, alors qu’avec eux, elle est encore bien plus sûrement en péril. Ce qui est plus intéressant, c’est de constater à quel point, avec seulement 4 personnes, on peut tenter de faire croire qu’on représente le peuple français, alors que celui-ci est en majorité bien plus sûrement indigné  par de tels procédés, véhiculant la haine et une discrimination intolérable jusque dans la plus extrême pauvreté. Venant de gens qui peut-être se revendiquent – sans le moindre souci de cohérence intellectuelle –  des racines chrétiennes de la France, une telle compassion, le jour même de Noël, envers l’humanité souffrante, voilà qui méritait d’être relevé. Encore un exemple terriblement ordinaire, que je refuse de banaliser, des symptômes délirants de la peste brune qui envahit notre pays. Le patriotisme est décidément bel et bien, définitivement, un crétinisme. Et je me demande alors quelle serait la réaction des mêmes si, en imaginant que notre pays était en guerre, comme en Syrie, et qu’il soit arrivé au même degré de dévastation,  ils décident d’émigrer vers des pays plus riches, et qu’on leur refuse la même aide alimentaire pour des raisons similaires. L’arroseur arrosé. ça leur ferait les pieds. Puisqu’apparemment seuls ce genre d’arguments primaires pourraient (peut-être, et encore, j’en doute) pénétrer leurs esprits embourbés. Malades de la peste. Brune : comme la couleur de leurs idées : de la merde, juste. Franck Bernard, je te conchie. Tu es le déshonneur de ce pays, autrement plus beau sans toi.

#RT et #Sputnik, relais insupportables de #PesteBrune

J’ai déjà alerté à de nombreuses reprises ici sur les dangers qu’il y avait de relayer Russia Today et Sputnik, agences de propagande poutinienne sans la moindre déontologie journalistique pour qui la recherche de la vérité importe peu. Ces supports médiatiques sont totalement vérolés  par des rumeurs complotistes. Comme je vois toujours de nombreuses personnes de la gauche radicale continuer à ne pas dédaigner y avoir recours (et non des moindres, genre Mélenchon himself interviewé par RT), je me suis fais plus pressant en termes de mise en garde. Ce à quoi on m’a généralement répondu en substance qu’on ne voyait pas où était le problème : les autres organes d’information à travers le monde pouvant selon eux tout autant être suspectés de propagande, dans une logique de réflexion impérialiste et campiste ridicule, datant au moins de l’époque révolue de la guerre froide, dont la gauche radicale conserve encore hélas  les stigmates que je dénonce ici régulièrement.  J’ai donc tenté de démontré plus factuellement en quoi ces médias sont porteurs de peste brune. Ainsi, la rapidité étonnante avec laquelle RT retransmet des rassemblements de 2 pelés et 3 tondus identitaires qui n’intéressent personne. Troublante proximité à la fois matérielle, personnelle et idéologique… Et comment également Sputnik ne répugne jamais à propager les propos d’un libéral fasciste, Edouard Chanot, qui commet l’exploit intellectuel hors du commun, pour s’opposer au multiculturalisme, de trouver des vertus au nazisme, rien de moins que cela… Mais cela ne suffisait probablement pas.

captur

Aussi,  je vous invite à lire cet article de Regards, qui démontre non seulement que ces supports versent à de nombreuses reprises dans un complotisme de bas étage et un bidouillage de l’information éhonté sur des sujets d’actualités importants, et qu’ils ne servent étroitement que les seuls intérêts du régime de Poutine, ce que l’on savait déjà, mais qu’ils se font  trop volontiers le relais des thèses nationalistes et racistes de l’extrême droite française, avec lesquelles le régime de Poutine a comme on le sait de réelles accointances. A moins que ce ne soit l’inverse…

capture

Ces relais de peste brune ne passeront pas par moi. Et ne doivent pas passer par vous. Faites passer.