#LePen ce nom définitivement entaché de l’infamie suprême #PesteBrune #FN #Montebourg

NON, Monsieur Montebourg ne sera pas condamné pour avoir dit la vérité, Monsieur Le Pen… Encore raté. Vous avez définitivement basculé du côté obscur de l’histoire. Fait suffisamment rare pour mériter d’être signalé, je vais publier ici in extenso un article duquel il n’y a rien à ajouter ou retrancher. Tout est écrit. La vérité, rien que la vérité, toute la vérité :

capture
Fait rare, la justice a débouté Jean-Marie Le Pen jeudi en retenant « l’exception de vérité », expliquant qu’Arnaud Montebourg disait la vérité quand il l’accusait de « faire l’éloge de la Gestapo ».

La cour d’appel de Paris a débouté jeudi Jean-Marie le Pen, qui poursuivait en diffamation Arnaud Montebourg pour avoir affirmé que le président d’honneur du Front national avait « fait l’éloge de la Gestapo ». La cour a totalement confirmé le jugement de première instance, qui avait, fait rare, retenu « l’exception de vérité » soulevée par la défense, expliquant en clair qu’Arnaud Montebourg ne pouvait être poursuivi car il disait la vérité. L’ancien dirigeant du parti d’extrême droite a aussi vu confirmée, compte tenu de sa « mauvaise foi », sa condamnation à verser 3.000 euros à l’ancien ministre du Redressement productif, pour procédure abusive.

Condamné pour contestation de crime contre l’humanité. Le 23 février 2014, en pleine campagne pour les municipales, le ministre socialiste avait débattu avec Marine Le Pen, fille et héritière politique du cofondateur du FN : « Moi je n’oublie pas que le président d’honneur du FN a fait il y a quelques années l’éloge de la Gestapo et de l’occupation allemande », avait-il alors déclaré. Allusion, notamment, aux propos de Jean-Marie Le Pen sur l’occupation allemande, qui n’aurait pas été « particulièrement inhumaine ». Propos qui lui ont valu, au terme d’une longue procédure, d’être définitivement condamné à trois mois de prison avec sursis et 10.000 euros d’amende, pour contestation de crime contre l’humanité.

Une exception de vérité rarement retenue. A l’audience, la défense de l’ancien ministre a produit plusieurs décisions de justice, desquelles il ressortait, selon le tribunal, que Jean-Marie Le Pen a bel et bien fait l’éloge de la Gestapo et de l’occupation allemande. La cour d’appel a confirmé jeudi que « l’offre de preuve remplissait les exigences » prévues par la loi. L’exception de vérité n’est que très rarement retenue par la justice, car la preuve doit être « parfaite, complète et corrélative aux diverses imputations formulées », selon une jurisprudence constante au moins depuis 1948. Jean-Marie Le Pen, 88 ans, a déjà été plusieurs fois condamné pour des propos considérés comme négationnistes ou incitant à la haine.

Une soralienne entartée ? Ne boudons pas notre plaisir dominical…

Il s’agit de Marion Sigaut, pseudo-historienne d’extrême-droite et célèbre figure de la fachosphère et de la complosphère, proche de Soral et de son mouvement fasciste,  E&R. Alors qu’elle projetait d’assurer des conférences ce week-end sur trois communes du Tarn-et-Garonne,(Espinas, Verfeil-sur-Seye et Castelnau-d’Estrefonds), elle s’est heurtée à un mouvement de contestation et de résistance festive, visiblement allergique à cette émanation de peste brune caractérisée :

capture
source

On retiendra également de cette histoire que le curé de Saint-Antonin-Noble-Val (dont je serais curieux de connaître le nom…;) , qui s’est fait l’entremetteur  actif de ce réservoir de pensées puantes,  est également un gros facho qui n’a nullement hésité à accueillir cette arriérée idéologique dans l’une de ses églises. Je serais d’ailleurs intéressé de savoir ce que son diocèse en pense… Compte-tenu de l’antisémitisme notoire du mouvement de Soral dont elle est si proche. Le maire de Verfeil-sur-Seye,  sollicité pour lui prêter la salle des fêtes, ce samedi, s’est quant à lui montré plus avisé et éclairé…

..

Viiiite ! Un psy pour @GilbertCollard #CrepesGate

 Le neuneu en chef a encore brillé par ses grandes capacités de discernement. Voulant critiquer l’annonce un peu trop triomphaliste il est vrai du gouvernement sur la baisse (artificielle) du nombre de chômeurs dans notre pays, il a voulu pointer une « supercherie » et une « escroquerie ».  L’élu du Gard a notamment dénoncé  le fait que l’on propose aux chômeurs « des stages de crêpier et d’hypnotiseur » alors que ces formations « n’offrent pas forcément un travail, un emploi pérenne« . Bronca chez les crêpiers, et plus largement dans les métiers de l’hôtellerie-restauration, où l’ on sait bien que l’élu d’extrême droite est bien mal renseigné…

capture

Pour seule défense et preuve de sa bonne foi, en réponse à son si gentil petit camarade,   Gilles Pennelle (déjà brocardé ici), président du groupe FN à la région Bretagne, le bas du front en chef brandit sur twitter un article du Canard enchaîné :

c1aj_8vxcaeiat5

On est sidéré par tant de professionnalisme politique… (rires). Si maintenant les fachos s’abreuvent à des sources pareilles, vraiment, le monde part en vrille…  Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Voilà que  Monsieur Collard sombre maintenant  dans un prodigieux délire paranoïaque qui me laisse sans voix  :

capture
source

La maladie psychique sévit fort,  dans ce parti…  Après le fou furieux d’hier, voilà que l’avocat sombre sous nos yeux dans le complotisme. On n’arrête pas un parti qui perd… la raison.

#Alep : où l’extrême-droite se réjouit du massacre d’innocents… ou le nie.

A l’heure où j’écris ces mots, je sais que plusieurs quartiers d’Alep, en Syrie,  résonnent de cris de joie : la ville serait délivrée… Mais de quoi ? Certainement pas du joug d’un tyran qui n’a pas résisté à ses petits plaisirs sanguinaires, en faisant massacrer parmi les cendres de ce que cette ville n’est plus les hommes, femmes, enfants, soignants, humanitaires qui se trouvaient là.

capture
source

L’ONU, ce grand machin atrocement inutile…

capture

capture
source

Il se trouve que dans notre pays les habituels soutiens de ce genre d’ordures que notre humanisme commande de rejeter se réjouissent de ce qu’ils croient représenter une « victoire » de leur méprisable vermine fasciste qu’est Bachar al Assad, aveugle à toute considération morale. On sait hélas trop bien combien les ennemis de la démocratie ici sont si proches de ceux de là-bas… La même soif de pouvoir aveugle, d’absence de règles et de respect de la vie humaine.

capture

rochedy

capture

capture

Un même… à LR, version extrêmement droitière, tout pareil, fidèle soutien de Fillon, et tout aussi Poutinophile que le FN  :

capture
source

Pour ma part, et ce massacre de civils en est un nouvel acte d’accusation, j’espère que l’histoire s’écrira comme elle se doit : en traduisant Bachar al Assad devant un tribunal pénal international pour crimes contre l’humanité. Quant à ceux qui dans notre pays jugeaient il y a peu ce tyran comme un interlocuteur crédible, où sont-ils ? Qu’on leur mette leur nez dans leur merde : que l’odeur des cadavres empoisonnent la fin de leur misérable existence.

#NONauTES : pas de danger, vraiment ? FAUX ! La preuve par #EUROPOL

A ceux qui ne voient pas où est le problème du fichier TES, je leur conseille simplement de lire ceci. Et de revenir ensuite… Qu’on rigole 5 mns #Oupas.

NB. En ont-ils, tout comme moi, pourtant bien informé en général,  entendu parler par les médias nationaux ? Voilà voilà… L’information est pourtant énorme, non ? Et imaginez donc ce que la même chose pourrait signifier, en cas de fuite de données non seulement téléphoniques, mais également biométriques, hum ? Difficile pour un opposant politique d’échapper à ces traqueurs, fusse-t-il innocent… CQFD.

capture

« Tremblez, bourgeois fillonnistes ! » (hé hé..)

… et à bas la calotte et le roman national !

capture
source

A l’initiative des socialistes et au grand dam de la droite, l’Assemblée nationale a voté dans la soirée de mardi 29 novembre un texte proclamant la réhabilitation de toutes les victimes de la répression de la Commune de Paris.

 

Désolé #JLM2017, je suis athée : je ne m’agenouillerai jamais devant #Castro. #InsoumisPourdeVrai

captureL’indignation à géométrie si variable de certains, si désespérément conforme à leur héliotropisme politique, me navre tout particulièrement, dans mon ancienne famille politique. Mon attachement aux valeurs humanistes et aux droits humains ne souffrant pas contrairement à eux d’hémiplégie, je tenais donc à y répondre, ayant déjà eu à subir le feu des quolibets, du mépris et de l’agressivité de ces gens là, me renvoyant à une inculture présupposée, alors qu’ils me connaissent si peu. Malgré tout ce que je sais déjà,  on ne me fera jamais dire, à moins de me trépaner, que Castro fut un saint, n’en déplaise à Mélenchon et à sa garde rapprochée (coucou Djordje !) . On pourrait éventuellement reconnaitre certains bienfaits à l’action de ce type si peu communiste, qui n’a épousé cette cause que par opportunisme, ne l’étant pas lui-même  au moment de sa prise de pouvoir. Mais ce qu’est devenu par la suite le régime castriste ne peut souffrir d’aucune équivoque, quand on a comme moi le regard attentif  d’un observateur vigilant de la condition humaine chevillée au corps. je connais les arguments des défenseurs à travers le monde de l’action de Castro, qu’on ne m’en rabatte pas les oreilles. Un bienfait par ici (ainsi, la fameuse action de l’armée cubaine contre l’Afrique du sud ségrégationniste) ne saurait compenser une négation de  l’humanité ailleurs, dans son propre pays. Les cas de détentions arbitraires, d’emprisonnements d’opposants, de subversifs, d’homosexuels, sont légion. Encore récemment,  un rapport d’Amnesty International ¹ pointait les différentes entraves à la liberté d’expression, de réunion, d’information et de manquements aux droits humains dans ce pays.

Capture.PNG

Pourtant, de  joyeux démocrates français de gauche (la gauche autoritaire ?  Très peu pour moi) préfèrent fermer les yeux en se concentrant sur la légende du Cuba Libre, et encenser sans discernement le lider maximo. A la longue, cette ligne de conduite durable consistant de la part du président incontestable de la vraie gauche à louanger l’action présupposée positive de certains tyrans, ou en tous cas à les caresser dans le sens du poil sans jamais les attaquer de front sur ce qu’ils ont de problématique,  ressemble de plus en plus à mes yeux à de la compromission. Et je tremble à l’idée de ce que les mêmes pourraient faire dans notre pays, en se montrant aussi aveugles sur ce chapitre des droits humains et des libertés fondamentales avec lesquelles ils prennent tant d’aise…

capture

« Lorsque la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie… » (Prévert)

j’invite donc le chef des « insoumis » (rires) et sa bande de joyeux (ou pas…) mélenchonnâtres qui ne cessent d’avoir du mot peuple et démocratie plein la bouche à lire ce témoignage d’un antifasciste cubain, à toute fin utile d’édification des masses laborieuses… (source). Et pendant qu’ils prennent un peu contact avec certaines réalités, je vais  enfin pouvoir aller boire tranquillement mon café… 😉

capture

.

¹ va-t-on me renvoyer,  comme je connais trop leur rhétorique anti-impérialiste ridicule et de nature complotiste, qu’ils sont à la solde des USA  ? Je connais la méthode, n’essayez même pas.