Valeurs Actuelles, hebdomadaire toxique, mais aussi dangereux !

On savait déjà Valeurs actuelles d’extrême-droite, raciste, xénophobe, réac, identitaire, et multipliant les unes haineuses contre les musulmans, la gauche, et autres ennemis héréditaires en tous genres de ce type  de positionnement politique extrêmiste haineux. Ce que je viens de découvrir, c’est qu’ils sont de surcroît potentiellement dangereux non seulement pour les esprits, mais également plus concrètement pour la sécurité de tous. Le Monde nous informe en effet que le parquet de Paris a ouvert aujourd’hui une enquête préliminaire contre l’hebdomadaire Valeurs actuelles, pour la raison suivante :

Capture

.. A l’ignominie de la haine raciste et du mépris des règles déontologiques du journalisme les plus élémentaires, ils ajoutent donc à présent la mise en danger de la vie d’autrui. J’espère très sincèrement que la privation des aides publiques à la presse décidée par Fleur Pellerin mettra un terme à l’existence particulièrement toxique de ce torchon nuisible.

une tribune dans Valeurs actuelles pour défendre la laïcité… ou pas.

Plus réac, tu fais pas. Et dire que Sarkozy se revendique d’un esprit de modernisme politique… pour s’enfoncer dans une telle fange aux côtés de personnalités aussi honnies que Zemmour ou Finkielkrauth ? Je veux parler de cette tribune qu’ils signent de surcroît dans l’un des  hebdomadaires les plus droitiers et les plus xénophobes de la France (encore) libre : Valeurs Actuelles, et ces unes racistes récurrentes qui lui valent de multiples condamnations pour injures raciales. Saisissant le prétexte futile d’une déclaration inconséquente de Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris, qui avait évoqué l’idée de transformer les églises désaffectées en mosquées (« pourquoi pas ? ça ferait des économies… »), ils lancent un appel intitulé : « touche pas à mon église »…. Pour apaiser les tensions, on fait mieux. Bel esprit d’irresponsabilité, pour quelqu’un qui parmi ces identitaires réac là se destine à diriger (encore ?) un pays dont il me semblait qu’il était laïc, mais dont ses élites prétendûment éclairées n’ont jamais autant parlé de religion. Pour moi, cet appel n’est qu’une médiocre provocation destinée à attirer l’électorat acquis aux messages identitaires de l’extrême droite. Mais en faisant cela, le petit homme politique se privera de toute une autre frange de l’électorat, humaniste celui-là, qui se fout totalement de cette guerre de religions qui n’intéresse plus grand monde à l’heure où d’autres problèmes bien plus cruciaux nous assaillent. C’est une bien mauvaise stratégie qui emmène le chef de pseudo-républicains qui n’en ont pus que le nom à sa perte. L’avenir le confirmera. Patience et longueur de temps…

Post-scriptum : et maintenant, j’ai la liste… Belle brochette de réacs racistes à l’esprit enfumé par Renaud Camus. Le grand remplacement est en train de faire des ravages dans les têtes de yaourth…

liste signataires touche pas à mon église...

Valeurs actuelles (encore) condamné… La liberté d’expression menacée ?

Une fois encore, par ce jugement, c’est la liberté d’expression qui est attaquée, et plus encore, la liberté de témoigner du quotidien invivable de millions de Français qui ne supportent plus les campements illégaux, écrit l’hebdomadaire sur son site internet, il convient simplement de s’interroger sur une question majeure pour notre pays : » la liberté d’expression est-elle la même pour tous ? » (source)

/

Là encore, comme dans le sujet précédent, l’extrême-droite ose sans rire se draper derrière la liberté d’expression (un argument d’autorité, devenu sans appel depuis le drame de Charlie Hebdo…), pour répandre la haine, sans répit, durablement. On se souvient qu’ils étaient montés au créneau pour défendre leur ami spirituel, Zemmour, au moment où il a été chassé d’iTélé.  Ils ont  été plusieurs fois condamnés, ici pour leur islamophobie, ont à maintes reprises colporté les rumeurs les plus folles, et sont même allés jusqu’à dénoncer leurs collègues journalistes, ce qui avait alors fait réagir, à juste titre,  l’ensemble de la profession. Pourtant, cela n’empêche nullement l’un de leurs journalistes émérites, François d’Orsival, de sévir sur les plateaux de télé… Ni que les professionnels de la profession continuent de le prendre au sérieux, et ce qu’il dit pour argent content. Un personnage crédible, vraiment ? Serait-ce dû à son éminente fonction de représentant de la presse française ? Alors, vous comprendrez, après cela, que lorsque j’apprends que ce même journal a encore été condamné, cette fois pour provocation à la haine envers les roms, certes, j’en sois content. Surtout que cette haine là est à mon sens un peu trop impunément propagée, y compris au plus haut sommet de l’état.  Cependant, je constate que les condamnations peuvent toujours pleuvoir sur son rédacteur en chef,Yves de Kerdrel, elles sont si dérisoires en regard des dégâts sociologiques qu’elles causent, que cela ne change rien. Comment voulez vous qu’une simple amende de 3000 euros puisse dissuader des gens et des journaux pareils ? Cela et ridicule, et ne sert qu’à masquer une certaine indigence des sanctions envers le racisme ordinaire. Et un sentiment d’impunité qui ne fait qu’accroître le sentiment dans les différents communautés visées par ce genre de torchons qu’il y a deux poids, deux mesures, que certaines communautés sont plus épargnées que d’autres, et voilà à quelles formes de tensions notre pays abouti actuellement. ça, c’est bien actuel. Et ça, ce sont mes valeurs à moi.

crise du « journalisme » : Valeurs Actuelles démonétisées sur le marché de la pensée

CapturePour une soi-disant cabale, je trouve que ses prestations d’animation extrêmement droitières, usant et abusant de manière exponentielle (jusqu’où ira-t-il ?) du ressort de la provocation,  jusqu’à ne pas répugner au plus vil révisionnisme, ne lui réussissent pas si mal….  Sa petite affaire ne semble pas connaitre la crise, à mon plus grand désarroi. Mais doit-on pour autant le comparer à Dieudonné et exiger les mêmes actions à son endroit ? Malgré toute l’hostilité et la répugnance que m’inspire l’individu, pas si sûr. cela ne ferait que renforcer la posture de victimisation dans laquelle ces gens là se complaisent, à l’instar du FN.   Il suffirait pourtant tout simplement de faire appliquer la loi contre les discriminations et la provocation à la haine raciale, tout simplement. Et je m’étonne de ce que la justice, outil à mes yeux si précieux pour contribuer à la préservation de l’intérêt collectif, se soit si peu intéressée à son cas, compte-tenu de son pouvoir de nuisance. Et si les responsables médiatiques avaient davantage de plomb dans la cervelle et de déontologie journalistique, sans même parler de morale, nous n’en serions pas là. La course  l’audimat les aveugle à tel point qu’ils n’ont plus de vision équilibrée du monde, ni de conscience éclairée de leur mission, si ce n’est de profit à courte vue. Et cela affecte durablement la citoyenneté de tout un peuple, qui est en train de se précipiter dans les bras du mal absolu : la haine de l’autre, une impasse totale, dont on sait quels ont été, invariablement , les effets néfastes pour l’ensemble de notre commune humanité.

Pourquoi Valeurs actuelles est une publication bien à droite…

 

Prenez une simple consultation – pas une étude, pas une enquête, ni un sondage réalisé selon les règles de l’art, non,  rien de tout cela,  mais une simple interpellation (« Pourquoi les journalistes sont de gauche ») sur twitter, dont on connaît soi-même comme utilisateur plutôt assidu la potentialité de nuance et la possibilité de profondeur de la pensée… Ceci est d ‘autant plus fort que  l’outil de communication est  si indiscutable qu’il est limité à 140 caractères. Autant dire : rien.

 Faites croire que cette consultation à valeur scientifique indiscutable en la plaçant dans une revue prétendument rationnelle ( Médias) dirigée par un journaliste à l’idéologie d’extrême-droite qui ne se cache même pas – vertu du sarkozysme  oblige – d’être  acquis aux thèses les plus racistes et islamophobes,  comme Ménard l’est assurément, au point que nombreux soient ceux dans la profession et ailleurs qui sont soulagés de l’avoir vu quitter Reporters sans Frontières… D’ailleurs, le dernier numéro de sa revue donne la parole à un certain Alain de Benoist, qui n’est pas un inconnu au Club de l’Horloge, ni dans les joyeuses sphères intellualisantes de l’extrême droite un peu plus respectable que celle du FN puisque rebaptisée en Nouvelle Droite… et qu’elle ne se salit pas en outre avec les mains dans le cambouis du populo crasseux. ce n’est pas le genre de la maison. Tiens, par exemple,  regardez Buisson… (Voilà un (ancien) journaliste qui n’est pas vraiment de gauche, lui).

 Faites passer les déclarations de 150 journalistes utilisateurs de twitter qui se disent de gauche (oui, mais laquelle ?) comme représentatifs de leur population témoin, alors même que 36 815 cartes de presse ont été distribuées en 2011, soit un quota de représentativité du susdit échantillon particulièrement énorme puisque de 0.4 %.

 Faites semblant (ou pas) de vous émouvoir de ce que Marine Le Pen arrive en 6 ème position des intentions de vote des journalistes interrogés (0.4 %, je le répète en soulignant en gras) alors qu’elle est si brillamment arrivée en 3 ème position des prétendants à l’élection présidentielle, ce qui signe indubitablement l’ostracisme notoire des journalistes français dont je soupçonne pourtant qu’ils ont tant contribué à son avènement par la banalisation de son discours à travers les médias, même ceux dits de gauche.

 Ajoutez y une pincée de faits irréfutables selon lesquels les étudiants d’école de journalisme seraient majoritairement de gauche sur la base d’un élégant syllogisme à souligner au stabylo du genre  « « les étudiants en France sont assez largement de gauche » : ceux des écoles de journalisme ne se distinguent pas de leurs condisciples ».

 Faites mijoter le tout dans le chaudron de la sorcière hystérique de Causeur, tout aussi peu suspecte que Ménard de chasse aux gauchistes primaires, et vous aurez un bel et  bon (ou pas) article qui se présentera comme précurseur de la seule vérité vraie, universelle et indiscutable. Il conviendra alors de ne pas trop exercer votre sens critique si vous ne voulez pas finir dans les géoles du politiquement correct, de l’humanisme gauchisant et des droit-de-l’homiste vilipendés par cette presse là qui, bien qu’ayant une apparence plus policée que celle de Minute, n’en véhicule pas moins les mêmes poncifs sectaires. Que je dénonce haut et fort. Malgré ma récente 43 ème place au classement des blogs politiques pour cause de transport amoureux… Atchoum…. « Qu’il dure toujours ! »

Merci.

.

@valeurs, sales vermines gauchistes ! Poke @InfoComCGT

J’ai bien ri. Un big up aux ouvriers du livre CGT qui grâce à leur pouvoir de conviction hors du commun ont réussi à retourner toute la fachosphère autour de « Valeurs » (sic) actuelles (re-sic) à un point rarement égalé jusqu’alors  :

cumesn9xgaeut8p-jpg-large

Faire chanter un chant gauchiste à des gens comme Zemmour, de Villiers, Copé ou les Le Pen, franchement, c’est en effet une prouesse que l’on se devait de saluer ici comme il se doit 🙂

Comme quoi, le gauchisme, c’est une culture… Souriez les bas du front, vous êtes filmés !

Une claque dans le PAF : « #Grossophobie, STOP ! Ensemble, réagissons»

Capture.PNG
source

.

C’est , ici précisément, qui m’a mis sur la piste du thème de ce billet.

La grossophobie ? «Quand on en a discuté avec les associations, beaucoup nous l’ont présenté comme la dernière discrimination qui est tolérée dans notre société», observe Hélène Bidard, adjointe à la maire de Paris. L’élue communiste, chargée de l’égalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations, est à l’initiative d’une journée de lutte contre la grossophobie, qui aura lieu le 15 décembre, dans les salons de l’Hôtel de Ville. Une grande première, intitulée «Grossophobie, stop ! Ensemble réagissons», et qui reprend donc le terme utilisé fréquemment par les militant-e-s, notamment féministes, qui travaillent sur ces questions. (source)

Il aura donc suffit que la mairie de Paris annonce une journée consacrée à ce fléau , sur lequel à mon humble avis on ne sensibilise pas assez – alors qu’il fait souffrir tant de personnes,  pour qu’un déluge de merde haters, phénomène hélas tristement connu, s’abatte sur les réseaux (a) sociaux. On se demande si tout cela n’est pas savamment orchestré dans les coulisses, tant les commentaires tous plus ridicules et incultes les uns que les autres, sans grand rapport avec le sujet, ne représentent la plupart du temps qu’un prétexte pour s’en prendre à Anne Hidalgo. C’est signé fachosphère pur sucre, tendance lapin crétin, qui fait flèche de tout bois, y compris le plus pourri. On peut par exemple constater ce que j’avance, comme par hasard, sous la publication dédiée du compte twitter de Valeurs actuelles, ici. (Leur papier figure d’ailleurs en Une des recherches google au moment où je vous écris… comme c’est affligeant. On en aurait préféré d’autres).

Capture.PNG

CaptureCapture2

Capture.PNG

On retrouve le même genre de commentaires minables sous un autre site de la fachosphère, qui se voudrait d’information (mais en est si peu) : Russia Today ( [at]https://francais.rt.com/france/46020-innovation-mairie-paris-organise-journee ).

Capture.PNG

 

Nombre de ces commentaires imbéciles, là comme ailleurs, reflètent justement la nécessité d’une telle initiative, tant ils véhiculent de clichés à la fois sexistes, racistes, pauvrophobes et grossophobes. Il révèlent à l’évidence une ignorance crasse du sujet. Et si ces gens qui semblent n’avoir rien de plus pressé que de déverser leur bile et leur haine commençaient avant d’éructer  par s’informer, juste  ?

La grossophobie, c’est quoi ? 

Dans les médias, sur les blogs, sur les réseaux sociaux, on entend de plus en plus parler de «grossophobie». Que veut dire ce terme exactement? Contre quoi veulent lutter celles et ceux qui dénoncent cette grossophobie?

La grossophobie, c’est la peur (phobie) mais aussi l’hostilité, le rejet des personnes grosses et l’alimentation de préjugés négatifs qui leur sont associés. Ainsi, certains clichés voudraient que les personnes grosses soient «gloutonnes», «fainéantes», «paresseuses», ou «sales». La grossophobie, c’est aussi les discriminations que subissent les personnes grosses, notamment au travail et dans la sphère médicale. (source)

 

C’est ce que l’on appelle le «fat shaming», c’est-à-dire le fait de humilier quelqu’un en raison de sa corpulence.

. .. Mais une fois de plus – je suis très étonné – je constate que la fachosphère, et ses précieux alliés que sont ses meutes de haters un peu trop envahissants (auxquels il faudra bien mettre un jour un terme),   sont à la pointe du combat anti-social, qui salissent tout ce qu’ils touchent. Tellement pressés d’arborer fièrement leur ignorance crasse de ce dont on cause. Mais qu’importe puisque…

 

4d2f2023786f40c8657bc78ac3edc281--belles-phrases-inspiration-quotes.jpg

l’ #OJIM et #FDesouche, copains comme cochons (pardon aux porcs)

je doute que ce billet ne me procure masse de lecteurs.trices, tant le sujet est affaire d’initiés, relevant de la critique médias sous un angle si particulier qui est le mien, celui de la lutte contre l’extrême-droite et ses idées pourries, où qu’elles se trouvent. Mais je me dis que l’occasion, après tout,  m’est encore donnée de débusquer un site extrêmement droitier, relevant à mon sens de la fachosphère, mais injustement méconnu. Réparons cette erreur : il s’agit de l’OJIM (Observatoire du Journalisme) dont l’appellation pourrait prêter à confusion et appâter le chaland qui comme moi, s’intéresse ingénument à ces choses. Sauf que. Ceux qui le connaissent savent bien à quel point c’est un site orienté, et pas franchement à gauche. La preuve nous en est encore donnée par leur dernière publication.

Capture.PNG

Elle prend pour prétexte une revue de presse d’Askolovitch (pas franchement un antifa, puisqu’il s’y plaint de la disparition de la signature d ‘Yves De Kerdrel (de… Valeurs Actuelles)  dans… Le Figaro. Voilà) sur France Inter pour attaquer un certain Bruno Denaer,  médiateur  de Radio France. Moi qui ne le connais pas, je trouve pourtant son action en l’espèce plutôt sympathique. Ce Monsieur s’est en effet indigné de ce qu’Askolovitch s’appuyait pour les besoins de sa cause (perdue, à mon sens) sur…. FDesouche. Franchement, Asko, avoue, ça craint. Si c’est pour en plus en banaliser le contenu…

: « fdesouche, c’est un site d’extrême-droite populaire plutôt spécialisé dans la narration de faits divers qu’il veut attribuer à l’immigration mais le site a des proximités avec la presse installée et s’est informé à de très bonnes sources ».

Comme critique de la peste brune et de ses médiocres petits outils favoris, ya mieux. Et donc, (vous suivez toujours ?), le bouzin du départ de l’histoire, l’OJIM (un nom bien pompeux pour la bouse que c’est) attaque devinez qui ? Le Monsieur qui n’est pas content qu’on puisse banaliser ainsi un site d’extrême-droite et son contenu anti-immigration habituel… Moi, pourtant, je trouve qu’il a bien raison, et je salue l’initiative. Et si elle n’est pas du goût de l’OJIM, ça le situe assez à son exacte place. Voilà. CQFD.

 

@BVoltaire mis KO par @slpng_giants_fr ? Que du bonheur ! . 😊

Aujourd’hui tout particulièrement, vous me voyez vraiment fier jusqu’à l’enchantement d’avoir participé personnellement à cette excellente initiative qu’est Sleeping Giants. Je me souviens même avoir anticipé de peu leur arrivée dans notre pays, dans ce billet.  La suite a démontré qu’ils (nous !)  savaient se montrer particulièrement efficaces, si l’on en juge par l’article que vient de leur consacrer Télérama :

Capture.PNG

Grâce à notre travail collectif, chacun(e) à notre niveau et selon nos possibilités d’intervention, j’apprends avec bonheur que le site de la fachosphère complotiste raciste et pourri de fake news qu’est Boulevard Voltaire, fondé en partie par Ménard ¹,  avait perdu, selon R. de Sleeping Giants, 483  annonceurs et « 90 % de revenus publicitaires en moins ». Vous m’en voyez ravi. Vivement que nous nous attaquions également à la suite de la galaxie malodorante porteuse de peste brune : FDesouche, Dreuz, Valeurs Actuelles… et autres malfaisants. J’ai hâte. L’opération d’épandage sans précédent de leur lisier idéologique toxique pour la collectivité doit cesser. La suite au prochain épisode… 😊

Capture

.

¹ Ne pas oublier cependant l’ autre cofondateur, plus discret, qu’est  Dominique Jamet. Il a quitté DLF il y a quelques mois seulement pour ne pas être éclaboussé personnellement par le rapprochement avec le FN, dont il partage pourtant les mêmes idées pourries… (L’hypocrisie de ces gens là…).

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑