Le racisme dans la police française n’est pas systémique mais. #rouen #nancy

Le racisme dans la police française n’est pas systémique, mais deux affaires judiciaires viennent encore et encore en rappeler l’insupportable existence. Et cette fois, c’est envers leurs propres collègues, qui plus est.

La première se situe à Rouen, où 5 anciens policiers comparaissaient vendredi devant le tribunal pour des messages racistes sur WhatsApp. Petit florilège vomitif :

La deuxième affaire a eu lieu à Nancy, au sein de la BAC de nuit, toujours entre collègues…

ça commence à faire beaucoup, pour des exceptions marginales…

2 réflexions sur “Le racisme dans la police française n’est pas systémique mais. #rouen #nancy

  1. Peut être pas systémique, mais assurément endémique dans ce milieu pourri par une adhésion à plus de 50% aux thèses du fascisme que partagent la quasi totalité de la hiérarchie, le ministre de tutelle et le sommet de l’état.
    Ceux qui s’y refusent sont soit très (trop) discrets , soit ostracisés et parfois sanctionnés a contrario d’êtres félicités.
    Quand on fait d’une police républicaine une milice de nervis au service d’une politique de classe totalement dédiée au capitalisme et au patronat, il n’y a pas à être surpris

    J'aime

Les commentaires sont fermés.