Un Livre Noir pour la suprématie blanche, y en avait-il tant besoin ?

Erik Tegnér n’est pas ici un inconnu. Malgré cette mémoire que je sais si faillible, ce que je compense en partie par les traces laissées sur ce blog, je me souvenais très bien l’avoir épinglé naguère pour ce genre de dégueulasseries racistes dans la droite sarkozyste fut si friande… Ce qui n’a cependant pas empêché l’impétrant arrogant arriviste dont je veux évoquer aujourd’hui l’œuvre au noir de se faire excommunier par ses « propres » petits camarades d’alors :

source

Aussi, sachant le positionnement de totale putréfaction morale de ce sombre individu, je n’ai pas été très étonné d’apprendre qu’il est à présent à l’origine d’une chaîne You Tube dont il se défend pourtant qu’elle soit un propulseur de l’ordure raciste sous l’égide de l’ignoble Zemmour. Le jeune homme se prétend en effet libéral, et non identitaire, et même… « apartisan ».

L’hypocrisie est là aussi totale, quand on lit l’ensemble de l’article, qui m’apprend ainsi ceci :

Le jeune homme vient d’une famille des Côtes-d’Armor dans laquelle on est proche, voire très proche, du Front national de Jean-Marie Le Pen. Au point que certains de ses membres sont des intimes du «Menhir». Lui-même a eu un temps sa carte au FN, prise après l’arrivée de Marine Le Pen à la tête du parti. Mais le «virage social» de la nouvelle présidente ne lui convenant guère… (source).

Comme si l’expression identitaire, xénophobe et complotiste avait besoin d’une autre lucarne pour expulser son lisier si toxique pour notre société… Slate fait bien de le comparer à Thinkerview, cette autre poche de malfaisance. Cette fois, au moins les choses sont plus claires. Quand on déroule le tapis brun à de tels individus, il ne devrait subsister aucun doute sur les intentions et le positionnement de son promoteur. En prolongement de Thinkerview, voici tout simplement une autre nuance de brun, en plus sombre et affirmé :

On ne sera pas d’avantage étonné d’y voir si complaisamment invitée une autre Madonne des fachos, soi-disant journaliste, mais bien plus sûrement militante d’extrême-droite :

Tegnér est franc sur au moins un point : l’industrie de la haine raciste est un marché qui peut s’avérer fort lucratif pour qui sait n’avoir aucun scrupule, comme son médiocre maitre à penser, Zemmour, le lui a si indéniablement appris… 😉