le leader du clan « néo »nazi WWK incarcéré pour violences aggravées

Je n’ai pas été très étonné de la nouvelle, connaissant l’appétence particulière de l’individu en question, qui s’était déjà significativement distingué en matière d’agressions, pour la violence et les armes. On apprend ici que Jérémy Mourain, le cofondateur du clan néo-nazi des «Loups blancs» ( WWK («White Wolves Klan» 1) a été mis en examen pour «violences volontaires aggravées» et placé en détention provisoire. Il est soupçonné d’avoir blessé quatre personnes notamment avec un fusil à Gauchy (Aisne) au lendemain du 14 Juillet dernier, pour apparemment régler ses comptes de la veille. On ne peut que déplorer que la justice n’ait pas retenu le caractère raciste de cette agression, pourtant confirmée par plusieurs témoins. Une qualification pénale qui n’aurait pourtant pas été incongrue en regard de l’individu dont il s’agit. Ce n’est en effet pas du tout un inconnu ici.

Ayoub peut donc se vanter d’une belle paternité en termes de fabrication d’agresseurs racistes. Une filiation qu’il n’assumera pourtant jamais, comme à son habitude…

1 Le WWK était d’ailleurs lui-même « né sur les cendres de Troisième Voie, autre groupuscule qui avait à sa tête Serge Ayoub, ancien chef des skinheads d’extrême droite parisiens et des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), et mentor de Mourain. » (source).