#départementales2021 : comment le #RN fait taire ses opposant.e.s : par la violence et l’intimidation

Quelle ironie du sort…

Il serait temps de s’en souvenir, le vrai visage de l’extrême droite, c’est non seulement le racisme, la xénophobie, l’exclusion de l’Autre, du différent, mais également l’autoritarisme, le refus de toute opposition, le machisme et la violence. J’en veux pour énième preuve, démonstration indéniable et factuelle, l’agression subie par cette élue communiste, Marie-Chantal Guzman, à Grasse, dans les Alpes maritimes, qui vient ponctuer une longue série de soi-disant dérapages qui, cumulés, font système dans ce parti d’extrême droite :

Que les motivations de l’agresseur, Jean-Claude Geay, se situent quelque part autour de la teneur du titre de l’Huma ci-dessous, voilà qui m’apparait assez évident quand on connait à la fois le comportement habituel de ce genre d’individus que la morale ou l’éthique n’encombrent guère, tout comme leur haine viscérale de toute forme de gauchisme et même, sans aller jusque là, de simple progressisme social. La toute puissance qui les dopent tant actuellement, en vertu d’un contexte qui leur est si scandaleusement favorable (la fabrication médiatique du consentement à l’extrême droite, notamment par Bolloré, c’est maintenant), allié à la pression des contraintes sanitaires qui font péter les plombs à plus d’un, a probablement favorisé le passage à l’acte… ça et la chaleur, ça donne fatalement ce genre de choses :

Il faut dire que l’impétrant du RN a de qui tenir… Dans la série « les chiens ne font pas des chats, je vous présente le grand père spirituel de ces gens là :

merci à @nivelers pour le rappel historique utile…

Ce qui en dit assez long sur l’échelle de valeurs de ce genre d’individus, c’est que le fait de coller des affiches la veille d’une élection leur apparait bien plus grave que d’agresser physiquement une candidate de gauche… Tout est dit de la pestilence morale de ces gens.

De manière générale, les fachos adoptent de toute façon très souvent un comportement machiste, on en a ici l’une des plus claires illustrations… Il semblerait que ledit candidat du RN ait pris un peu trop à la lettre l’un des slogans de l’égérie de leur mouvement de jeunesse, Génération identitaire, chez qui le RN recrute – c’est de notoriété publique – ses futurs cadres… (les exemples ne manquent pas, comme cet autre malfaisant, Damien Rieu).

[Sur Anne-Thaïs du Tertre d’Escoeuffant, dite Thaïs d’Escufon, lire… (et plus largement, sur les innombrables exactions purulentes de Génération Identitaire et ses liens plus qu’étroits avec le RN)]

Bien sûr, et comme elle a raison, Marie-Chantal Guzman a porté plainte. Ne rien laisser passer, venant de ces racailles identitaires.

Une réflexion sur “#départementales2021 : comment le #RN fait taire ses opposant.e.s : par la violence et l’intimidation

Les commentaires sont fermés.