à Mayotte, les premiers délinquants sont les flics #Immigration

Ce n’est pas un fait nouveau puisque la France a déjà été condamnée pour cette même raison par la Cour Européenne des droits de l’homme, qui plus est dans la même région..

Mais je ne cesserai de le dénoncer et de m’en scandaliser chaque fois que l’occasion s’en produira :

Comment un pays peut-il se revendiquer comme un état de droit lorsqu’il bafoue lui-même les lois qu’il a promulguées ? Et que des agents de cet état ne répugnent pas eux mêmes à commettre des délits ? C’est pourtant ce qui se passe assez régulièrement en ce qui concerne les mineurs étrangers, dont les flics ne répugnent pas à falsifier les papiers pour les reconduire à la frontière, ce qui est parfaitement illégal, avec ou sans papiers d’ailleurs, puisque les mineurs sont sensés être placés sous la protection de l’aide sociale à l’enfance des départements français. Mais il ne suffit pas de le savoir, encore faut-il l’appliquer, à Mayotte comme partout en fRance… Or, nous savons bien ici à quel point cette pratique est malheureusement trop courante et honteusement banalisée, comme je l’avais déjà souligné déjà il y a quelques années ici (et ce n’est qu’un autre exemple parmi tant d’autres…

Ici aussi, acab encore, et toujours…