A Lyon, « le préfet est complice, il n’arrête pas les milices » ! #Lyon #antifascisme #UCL #jeunegarde

Alors que la dissolution de Génération identitaire a été actée, malgré leur recours, leurs locaux en vieille ville, l’Agogé et la Traboule , sont toujours accessibles aux militants fascistes. On sait pourtant à quel point les abords de ce genre de lieux sont dangereux pour les passants racisés et les gauchistes ou les anars. Ainsi, une librairie lyonnaise proche de nos idées, la Plume noire, a été attaquée à plusieurs reprises par des identitaires et autres nazillons sans que la police ne daigne les arrêter, comme cela a été souligné ici. Et même lorsque le même genre de bas de plafond ont attaqué la manifestation de la fierté lesbienne, les forces de l’ordre se sont montrées étrangement passives…

Aussi, pour répondre massivement et frontalement à cette situation aussi insupportable qu’inacceptable, une manifestation antifasciste d’ampleur était organisée ce samedi à Lyon, en partant de la Croix Rousse, rue des pierres plantées, pour porter haut et fort leur protestation sous les fenêtres de l’Hôtel de Ville :

Vers la fin de l’événement, un groupe d’une soixantaine de personnes parmi les plus déterminées sont parties en manif sauvage sur les pentes de la Croix Rousse, avant de tenter une entrée dans le quartier du Vieux Lyon où sont situés les lieux incriminés. Mais les alliés idéologiques des fachos que sont les forces de l’ordre ont malheureusement réussi à stopper le cortège avant qu’il ne traverse le pont qui mène au Vieux-Lyon… Dommaaaaaage 😉 (source : GALE).

Ils en parlent aussi :

Le Progrès

Lyonmag (toujours aussi mesquins… 900 en lien, 8OO en titre final… C’est bas).