Cette « république en marche » qui se couche devant l’extrême-droite

Il a donc suffi tout simplement, dans ce pays tellement démocratique et de plus en plus (humour noir), que ce blanc bec, ce petit escroc aussi ambitieux qu’arrogant, qui sert si bien les intérêts lepénistes pour les raisons que l’on sait, le demande sur twitter pour que le délégué général de LREM obtempère… Hallucinant !

Et dire que le grand père de Stanislas Guérini, immigré italien, a fui le régime fasciste pour venir s’installer en France (source). Quelle ironie de l’histoire, que son descendant se couche devant ses continuateurs idéologiques…

Pourtant, rien, absolument rien n’interdit dans la loi actuelle à cette candidate de porter un foulard. De plus, pointer chez elle la moindre volonté séparatiste ou anti-républicaine devrait apparaître à tous comme totalement hors de propos dans la mesure où elle choisi précisément de s’investir dans la vie politique française, et qui plus est dans un parti qui se veut républicain.

source (page 5)

Mais ce carré de tissu semble porter toutes les haines recuites des fachos et réacs de ce pays, qui actuellement , décidément, font un peu trop la loi, à leur sauce pourtant si peu ragoutante. La simple vue d’un voile, quelle que soit sa signification pour celle qui le porte, dont tout ces gens se foutent absolument d’en connaitre les raisons, rend complètement imbéciles de plus en plus de français pour qui les musulman.e.s, ou réputé.e.s telles, le seraient donc moins que d’autres. Les mêmes se retranchent pourtant hypocritement derrière l’argument fallacieux de la défense des droits des femmes pour interdire purement et simplement son port. L’hypocrisie des racistes est totale.

Cette guerre permanente faite toujours aux mêmes porte un nom. Voudrait-on installer dans ce pays un système ségrégationnisme qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Et le plus inquiétant, c’est que plus grand chose ne vient troubler ce mode de pensée qui apparait comme dominant dans les médias et la vie publique.

2 réflexions sur “Cette « république en marche » qui se couche devant l’extrême-droite

  1. « De plus, pointer chez elle la moindre volonté séparatiste ou anti-républicaine devrait apparaître à tous comme totalement hors de propos dans la mesure où elle choisi précisément de s’investir dans la vie politique française, et qui plus est dans un parti qui se veut républicain. »

    Oh, ils ont une réponse toute faite à ces situations : les islamistes font de l’entrisme.

    Incidemment, LREM n’est pas très cohérent :
    https://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA724827

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.