Valeurs actuelles fait de l’appel à la guerre civile son fonds de commerce permanent

A force d’appeler aussi ostensiblement à la guerre civile (se souvenir de l’avant dernière tribune du même tonneau de mauvais vin), les porteurs du monopole de la violence d’état, entre police, gendarmerie et armée, vont bien finir par y arriver… parce que c’est leur (seul) projet : la haine de l’Autre, la guerre, le conflit permanent, le refus du bien vivre ensemble, amplifiant ainsi par l’écho évident qu’ils en représentent, en miroir, la volonté des terroristes sur ce territoire si désespérément national… iste.

J’en veux pour preuve cet immonde signataire là, dont on pourra se faire une petite idée de la vision particulièrement humaniste et progressiste de la société qu’il détient quand on saura que c’est un étudiant de l’école des bouchers de l’histoire napoléonienne qu’est celle de Marion Maréchal Le Pen, l’ISSEP… Tout est dit.

Leurs valeurs ne sont définitivement pas les miennes, et aucun débat n’est possible : ces gens ne connaissent que la violence des idées comme celle de leurs armes et de leurs corps. Je ne combats pas sur ce terrain là, qui ne m’est pourtant pas étranger. Mais mon combat ultime et global est ailleurs, au delà.

Neutraliser l’ennemi relève d’une vision stratégique. Et pour l’instant, je n’en vois guère, de ce côté ci de la barricade…

Ps. On rappellera en effet utilement en outre que …

… et on signalera également que…

Enfin, pour en terminer avec cette énième élucubration là, destinée uniquement à faire monter la sauce, visiblement, on m’a informé que cette tribune, tout comme la précédente, avait été préalablement publiée sur le blog « place d’armes », puis dé-publiée, puis opportunément republiée il y a quelques heures, après que Valeurs actuelles l’ai diffusée. ça en dit long tant sur les motivations que sur le positionnement de son animateur, Jean-Pierre Fabre-Bernadac (source), auquel j’ai décidé de m’intéresser de plus près… Si vous avez des infos précises et sourcées, je suis preneur. Merci.

En tous cas, le visage de l’ennemi est connu, qui a si visiblement trouvé sa fenêtre de tir…

… et décidément, quand on le suit à la trace, c’est presque le schéma d’un touring opérator de la fachosphère….