Dans la série « j’ai pas fait exprès d’être nazi »…

On comprend bien que ce genre d’idées pourries que sont les signes extérieurs d’appartenance à l’idéologie nazie, ce soit quelque peu gênant et difficile à assumer en société, car il y a des conséquences très concrètes qu’on ne saurait négliger, notamment en termes de sanctions judiciaires (voir l’article R645-1 du code pénal :

Mais franchement, utiliser ce genre d’arguments, voilà qui est particulièrement grotesque. S’agirait d’assurer et d’assumer un minimum, le gars (dont on notera que l’article nous apprend qu’il était proche de Génération identitaire (voilà, voilà…).

Je me suis d’ailleurs maintes fois demandé ce que les sanctions promises en haut lieu lorsque des policiers ou des CRS se faisaient piquer en pareil cas avaient bien pu donner… Je n’en ai en effet jamais plus entendu parler ensuite. On aimerait pourtant que les indignations justifiées qui s’expriment publiquement sur ce registre là soient au moins suivie d’effets… et soient tout aussi médiatisées que leurs signalements !

Post-scriptum : on me signale à l’instant qu’en ce moment, à Orléans, flotte une drôle d’odeur…

Pour le contexte dans lequel a été pris cette photo, voir ici.

Une réflexion sur “Dans la série « j’ai pas fait exprès d’être nazi »…

Les commentaires sont fermés.