Plus dangereux que le bruit des bottes, le silence des pantoufles (des militaires en retraite).

On pourrait se dire qu’il ne faut pas donner davantage de portée qu’elle ne le mérite à cette tribune de vieux militaires moisis dans un torchon d’extrême-droite multi-récidiviste de la haine raciale, et maintes fois condamné pour cela.

Mais cet énième signal faible, perpétré le jour anniversaire même, comme plusieurs l’ont remarqué, du putsch des généraux d’Alger, commence à dessiner une orientation politique globale un peu trop forte et visible pour le passer sous silence.

« Sous Macron 1er, tant de mauvais signaux.… « .

L’atmosphère politique ultra sécuritaire, dopée comme si besoin en était par les meurtres odieux de Samuel Paty et d’une fonctionnaire de Police de Rambouillet, ne peut qu’inquiéter tout ce que ce pays compte de militant.e.s attaché.e.s à l’esprit démocratique. Nous ne voulons pas basculer dans un état pré-fasciste, autoritaire, qui en présente de plus en plus distinctement les stigmates avilissants pour notre bien vivre ensemble. N’en sommes nous pas déjà en effet à la vingtième loi antiterroriste en un quart de siècle ? Jusqu’où cette surenchère sécuritaire nuisible ira-t-elle ?

Or, quand on lit cet appel de fascistes à nettoyer le pays de sa « chienlit », dont les cibles sont déjà toutes désignées, on ne peut qu’être inquiets quand on songe en écho à la présence en nombre de nazis dans l’armée. Et ce d’autant plus que ce texte nous rappelle également l’appel à l’insurrection qui vient de l’extrême-droite raciste et xénophobe proféré par le complotiste raciste de Villiers. Le tout forme un ensemble qui ne plaide pas vraiment en faveur des idées les plus progressistes, et ne nous prépare pas tout à fait à un avenir radieux, sur le front de nos libertés fondamentales…

Les généraux qui ont signé cette tribune ne sont pas des inconnus, et nous n’avons pour beaucoup pas été très surpris d’y voir des noms comme Martinez et Piquemal (le pédigrée des autres est détaillé ici), dont les idées xénophobes et racistes s’étalent sur la place publique depuis bien des années. Les voir orner de leur particulière malfaisance en la matière qui nous occupe ici les bas fonds de ce texte appelant à la guerre civile qu’il dénonce est un comble d’hypocrisie, quand on souhaite tout comme eux en une énième éructation idéologique le soulèvement des militaires, dans l’une de ces croisades obsessionnelles dont ce genre de séditieux en pantoufles a le secret. On dirait du Fiorile, et son Conseil National de Transition pour la fRance, qui ne cesse depuis des lustres d’appeler au soulèvement des généraux de ce pays… avec le soutien de militants complotistes bien connus.

Et pour couronner le tout d’une inévitable cerise moisie, voir Marine le Pen venir racoler sur ces terres réactionnaires, xénophobes et autoritaires là, prête à tout qu’elle est pour se faire un prénom, il y a franchement de quoi ne pas être surpris.

Par contre, comme on le sera toujours d’observer les réactions de la faune politique, elle qui a pourtant des « valeurs de la république » et de la « démocratie » plein la bouche, mais qui se révèle plus prompte à dénoncer les antiracistes et les décoloniaux plutôt que ce fascisme qui vient

Et comme cela en dit plus long sur eux que sur nous…

2 réflexions sur “Plus dangereux que le bruit des bottes, le silence des pantoufles (des militaires en retraite).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.