Où mène le droit d’Henri Peña-Ruiz d’être islamophobe… #LFI #laïcité

Je me devais de graver dans la mémoire de ce blog cette alerte du journaliste Elie Guckert. En effet, j’ignorais ce détail de l’histoire de celui qui revendique haut et fort son droit à l’islamophobie, et dont s’est servi Marlène Schiappa pour sa foire au laïcisme punitif envers encore et toujours les mêmes. En matière de défense de la laïcité, on eut préféré un Baubérot, qui lui sait de quoi il parle et ne mâche pas ses mots, prônant une conception de la laïcité plus porteuse de vivre ensemble, et davantage conforme à l’esprit de la loi de 1905. Bref. C’est pourquoi les mots d’Elie, que je partage, ont attiré mon attention :

C’est surtout la suite qui est assez instructive, compte-tenu de la vocation de ce blog, la lutte contre l’extrême droite et ses idées, où qu’elles se situent, y compris dans « la France Insoumise« , un groupement politique attrape-tout , qui recèle un réel confusionnisme via son patriotisme putride, comme on ne cesse de le découvrir jour après jour, avec des Kotarac, des Kuzmanovic et autres Poulin... que le nationalisme et la promiscuité avec la fachosphère qu’il représente ne dérangent guère… Vus qu’ils semblent mus par une ambition qui fait bien peu de cas des convictions humanistes et de la lutte contre l’hydre fasciste.

Et donc, cette fois, nous nous intéressons donc, pour compléter la liste des rouges-bruns, à l’expert ès-laïcité de LFI (je ne sais pas s’il y est encarté, mais il en est en tous cas souvent représenté comme proche, au point d’intervenir en guest star dans leurs universités d’été) qu’est Monsieur Pena-Ruiz. Un intellectuel aux bien suspectes complaisances avec l’ennemi…

Signer un texte de soutien de nature à préserver le régime génocidaire de Milosévic, en compagnie de personnalités d’extrême-droite aussi connues qu’Alain de Benoist, Laurent Ozon, ou d’un écrivain figure de proue de l’ internationale identitaire (liste non exhaustive), fallait oser… Quand on connait l’œuvre immonde de ce nationaliste serbe, voilà qui ne m’apparait pas franchement porteur d’un humanisme littéral…

Il est accusé auprès du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) de La Haye pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide. (source)

Et comme le dit judicieusement Elie Guckert…

On notera donc, comme le souligne Elie à raison, qu’il y a une logique, une cohérence interne, dans la pensée de Pena-Ruiz, pour faire boucle avec le titre de cet article…

Aussi, vous comprendrez que je me devais de ne pas laisser filer cette immonde filiation idéologique là dans les oubliettes de l’histoire…