Derrière l’enlèvement de Mia, Rémy Daillet-Wiedemann, un conspirationniste suprémaciste, raciste et antisémite (donc d’extrême-droite).

Puisqu’ il y a du nouveau, je reviens vers vous suite à mon billet dédié à propos de l’affaire de l’enlèvement de la petite Mia, dans les Vosges, qui m’a valu bien des insultes et des menaces (comme envers tous ceux qui luttent contre l’extrême-droite et le complotisme, je le sais) parce que j’ai osé souligner ici l’origine idéologique de ses kidnappeurs en bande organisée… à laquelle ils ont osé me rétorquer que c’était plutôt l’œuvre d’anarchistes…. Ben tiens. Devinez donc d’où venaient ces tentatives d’intimidation ? Voilà, voilà… Vous y êtes. CQFD.

Moi, je m’en fous, car je ne perds pas le nord, et je sais pour quoi et qui je me bats, et vous me voyez ravi que cette histoire ait connu un dénouement salutaire pour cette pauvre enfant. Nous voilà soulagés de nos inquiétudes. Mais c’est également l’occasion d’illustrer factuellement ici, une fois de plus, que les propos complotistes et racistes, et plus globalement les idées d’extrême droite et réactionnaires contre lesquelles je lutte ici comme ailleurs, ne restent pas stagnantes en l’état sur les réseaux sociaux. Ce ne sont pas que des mots déposés là en pure perte dont on pourrait se fiche éperdument en relativisant leur portée, comme trop de gens le font en ce moment, en les banalisant si tristement et habituellement. Ces propos, tout aussi emplis de confusion et hallucinés qu’ils nous apparaissent, n’ont rien d’exotique ni d’amusant. Ils ont aussi des conséquences très concrètes dans la réalité, comme je ne cesse de m’en alerter depuis des années, avec d’autres. Les passages à l’acte des discours toxiques sur internet ne sont jamais à exclure, d’autant plus qu’ils ont un impact indéniable sur les plus vulnérables d’entre nous (je l’ai maintes fois constaté à titre professionnel, auprès de patients dans des unités médico-sociales et psychiatriques), et ceux qui les tiennent et les soutiennent, les diffusent et les relaient un peu trop complaisamment ont donc, d’autant plus, de très lourdes responsabilités, quand bien même ils les dénient et tentent de s’en affranchir à bon compte, sur le dos de la liberté d’expression. Or, c’est bien parce que la mère de Mia a été imbibée de ce genre de discours toxiques et irrationnels que cet enlèvement a été organisé.

je n’ai pas été je l’avoue très étonné d’apprendre qui était l’un des instigateurs de cette histoire de rapt, dont le nom m’était familier, bien que je ne me souvienne plus pourquoi… Mais je n’ai pas grand mérite. Dès qu’on fait état de ces perdus qui versent dans la logique conspirationniste du coup d’état et du complot pédo-sataniste, il n’est pas très difficile de retrouver des noms, et celui-ci est bien connu de la complosphère qui est en toile de fond (et comme la mère semble s’être laissée prendre dans cette toile gluante là…) de cet effrayant enlèvement d’enfant…

Comme je n’avais pas encore creusé je l’avoue le cas de ce malfaisant là, j’ai découvert depuis que le nuisible avait sa chaîne You Tube, tranquillou…

Rien que dans le titre de cette vidéo, on notera les éléments de langage habituels de la secte à Fiorile, le CNTF (impliqué au passage dans les destructions d’antennes 5G), , qui a les mêmes leitmotivs… Le genre d’individus qui en appellent à un coup d’état permanent et à la prise du pouvoir par des généraux à la Piquemal et de Villiers pour « restaurer la grandeur de la fRance disparue » (sic).

source

L’un de ses apôtres relaie d’ailleurs les thèses complotistes et racistes de Rémy Daillet-Wiedemann, en toute impunité actuellement :

Les propos de cet immonde personnage, outre sa dimension conspirationniste dont les circonvolutions mentales ne m’intéressent guère (je laisse cela à l‘exégèse de plus qualifié.e.s que moi) sont tout à fait éloquents quant à la direction idéologique empruntée…

La dernière vidéo de ce « monsieur » fait expressément état sans la moindre ambiguïté d’aucune sorte d’une soi-disant réalité de la théorie complotiste du « grand remplacement« . L’instigateur du rapt de Mia n’y cache pas son adhésion à une vision raciste et antisémite de la société dans laquelle on assisterait à un remplacement ethnique , un véritable « crash » démographique selon lui, qui « va faire disparaitre l’homme blanc, un peu moins vite l’asiatique ». Tout cela est, je cite, « bien sûr totalement voulu et organisé ». On veut « supprimer l’occidental chrétien, qui est celui qui réfléchit (sic), qui est capable de contester, qui est capable de s’opposer à ce nouvel ordre mondial« …. Voilà voilà… La réthorique habituelle de ces gens là, quasi une caricature. Caricatural et édifiant au point que, hélas si fatalement, lorsque l’on creuse un peu (ma non tropo) son complotisme bêtifiant, on trouve inévitablement, puisqu’il semblerait que ce soit historiquement la matrice originelle de tous les complots, de l’antisémitisme. Comme les juifs sont, encore et toujours, si tragiquement, des boucs émissaires tellement faciles…

Cet article de Streetpress qui avait déjà révélé les positionnements fortement problématiques de ce personnage, accentuait les éléments d »accusation :

Je n’irai pas plus loin pour répondre à ceux qui tentent de relativiser la dimension extrêmement droitière et raciste, jusqu’au suprémacisme assumé, de ce genre de figures de la complosphère, dont on ne dira jamais assez à quel point elles font le lit de la fachosphère et de l’expansion du racisme dans ce pays. Ces deux continuums idéologiques ne sont pas que concomitants, ils sont également très souvent convergents. L’extrême droite a tout intérêt à se servir du confusionnisme et du complotisme pour s’attirer une certaine clientèle électorale. N’est-elle pas elle-même grande pourvoyeuse de fakenews et d’instrumentalisation des faits divers à son seul profit électoral, comme elle l’a maintes fois démontré ?

Aussi, lutter contre le complotisme, le conspirationnisme, l’épandage de désinformation, la profusion de fakenews, c’est aussi lutter contre l’extrême-droite, et son impact dans les délits de droit commun. Nous en avons là une fois de plus la plus claire démonstration.

Archivé.

Post-scriptum : on apprend ici qu’à peine l’enlèvement de Mia résolu, le même ignoble individu se vantait de son petit trafic d’enfants si lucratif… Immonde.

En outre, son affaire juteuse autour de l’école à la maison nous révèle d’étranges promiscuités… (coucou Farida Belghoul ! on te voit).

Re-post-scriptum : et j’apprends à présent, sidéré, qu’une cagnotte en ligne avait été organisée pour financer ce rapt… j’en reviens pas. Ces gens ne manquent décidément pas de toupet !

Post-scriptum : afin d’alourdir encore plus s’il en était besoin de la filiation politique extrêmement droitière de ce complotiste là, l’ami d’extrême veille vient de porter à notre connaissance cet élément d’information nouveau, dont il est étonnant en effet que la presse mainstream n’ait pas fait état :

L’article auquel renvoie cette publication sur twitter est visible ici.

Un récent article de Libération fait également état du fait que son positionnement politique actuel ne renie rien de son passé. Pire, le complotisme des covidiots le nourrit jusqu’à la nausée…

J’apprends en outre grâce à Maxime Macé que l’ex-animateur de l’immonde blog « la gauche m’a tué », Mike Borowski, tout aussi raciste et complotiste que lui d’ailleurs, avait accordé une interview à Rémy Daillet-Wiedermann..

Post-scriptum : et maintenant, ça … Le délire est total.