Les 3 kidnappeurs de #Mia sont d’extrême-droite. Silence dans la fachosphère… #survivalisme

Quand on connait comme moi le phénomène tristement habituel de l’instrumentalisation du moindre fait divers par la fachosphère, on est en droit de s’étonner de leur assourdissant silence sur l’enlèvement de cette enfant dans les Vosges. Ces gens sont pourtant si prompts, un peu trop systématiquement, à crier au loup jusqu’à l’absurde dès qu’il s’agit d’une information qui, de près ou de loin, concerne des étrangers, ou des musulmans.e.s, ou la gauche… Là, rien, et pour cause, quand on connait l’appartenance idéologique des kidnappeurs de cette pauvre gamine :

Le Parisien nous donne plus de précisions…

Hé ben, on va en effet de surprise en surprise… Ces gens sont donc surveillés en raison de leur dangerosité, mais peuvent cependant commettre un rapt en plein jour ?

Tout cela pour dire que si les ravisseurs avaient eu un nom à consonance étrangère et s’ils étaient musulman.e.s ou réputés tels, l’information aurait aussitôt inondé les réseaux sociaux. là, rien. Le « lanceur d’alertes » (ne pas rire) Damien Rieu est aux abonnés absents. Peut-être prépare-t-il sa campagne électorale pour le RN ?Bref. Passons sur l’hypocrisie habituelle de ces illuminés… et intéressons nous à leurs cousins congénitaux.

Pour ceux qui ne sauraient pas ce que sont ces fameux survivalistes, j’en ai déjà donné deux exemples ici : d’une part, avec ce genre d’individus qui se préparent à une guerre civile en faisant la promotion de la lutte armée sur YouTube, sans être inquiétés d’aucune manière par les services de renseignement intérieur en dépit de cet accès libre à la violence de leur croisade si personnelle, et ici avec l’un des principaux acteurs du survivalisme en Europe, Piero San Giorgio, auxquels se référait une publication fasciste intitulée  » R&A » (Réfléchir et Agir) dont la Une appelait purement et simplement « à buter la république » (voir ici).

Et bien sûr, cela n’étonnera personne, cette période si singulière de crise sanitaire conforte significativement leur idéologie de nature suprémaciste…

Un autre exemple du survivalisme tel qu’il s’incarne aujourd’hui, en provenance d’un camarade qui a infiltré l’un de leurs tchats, est visible ici….

Voilà en tous cas une idéologie qui constitue un élément encore plus inquiétant quand aux chances de retrouver une enfant dont la mère n‘avait pas caché ses intentions de passer « sous les radars de la société », et dont sa fille avait été confiée à sa grand mère dans les Vosges, où elle a été enlevée, en raison de sa particulière violence… J’espère vraiment qu’elle sera retrouvée saine et sauve.

A suivre…

Post-scriptum : cet article de Libé vient compléter utilement ce billet en nous donnant une petite idée de l’univers mental dans lequel évoluait la mère de cette enfant…

Une réflexion sur “Les 3 kidnappeurs de #Mia sont d’extrême-droite. Silence dans la fachosphère… #survivalisme

Les commentaires sont fermés.