Pour Philippe de Villiers, l’insurrection qui vient sera identitaire, raciste et complotiste #islamophobie

Cette guerre des races que l’homme blanc, catholique et de droite jusqu’à l’extrême veut gagner à tout prix… y compris celui de l’inversion accusatoire (sur fond de concepts éculés comme le racisme anti-blanc, les antiracistes sont les vrais racistes, et les antifas des fascistes), de l’appel à la haine jusqu’à l’apologie du terrorisme identitaire, et d’une guerre insensée de tous contre tous...

Sur la base de cette Une insupportable d’un torchon d’extrême-droite qui va de plus en plus loin dans l’outrance raciste, ce qui lui vaut de multiples condamnations judiciaires et un récent renvoi vers un tribunal correctionnel amplement mérité pour racisme, nous verrons que se joue de manière assez caricaturale, d’où l’intérêt de la commenter, toute l’atmosphère détestable de notre époque. Il en recèle en effet tous les ingrédients que je rejette obstinément, comme bien d’autres français, qui en ont un peu marre que l’on parle en leur nom en leur prêtant des intentions qui ne reflètent qu’une pensée minoritaire à forte orientation identitaire : le racisme, la supériorité d’une civilisation blanche, catholique et d’origine européenne, blanche, plutôt de droite jusqu’à l’extrême, crispée sur une identité fantasmée, sur fond de clochers et de grand roman national.

Tout d’abord, précisons d’emblée que cet appel assez grotesque en rappelle un autre, pour lequel l’auteur quant à lui a été inquiété par la justice…

Je doute fortement que Monsieur de Villiers connaisse la même procédure judiciaire, pour les mêmes raisons qui m’ont fait écrire ici, suite à son interview si complaisante par une certaine Sonia Mabrouk (qui partage en partie ses obsessions identitaires), ce passage :

Ensuite, la dimension fortement complotiste du fumeux concept de remigration (l’expulsion manu militari de tous les étrangers – jusqu’à combien de générations ? – hors de France), qui repose lui-même sur celui tout aussi fumeux de grand remplacement, qui ne connait aucune base rationnelle, sinon pour des gogos prêts à gober n’importe quelle théorie conspirationniste pour satisfaire leur rejet de l’Autre, surtout quand il est musulman ou réputé tel en raison de la consonnace de son patronyme, et qu’on amalgamera bien volontiers dans la tête de ces gens là avec des terroristes en puissance, en voyant dans le moindre carré de tissu ou de langage un signaux plus ou moins faible de radicalisation, jusqu’à l’absurde. Aussi, j’approuve tout à fait ce commentaire de l’ami Pierre, fort judicieux …

Ce n’est pas un hasard si Pierre cite ce livre de Guillaume Faye. N’at-il pas servi à un site d’extrême-droite à justifier le même type d’appel que Philippe de Villiers à la guerre civile, comme je le relevais ici, en s’appuyant sur les propos de la majorité dans leur chasse sidérante aux prétendus « islamo-gauchistes » ?

Pour confirmer la nature complotiste et raciste de l’interview accordée promise en Une de Valeurs par de Villiers, « Le créateur du Puy du Fou y attaque notamment ces géants du numérique qui auraient, selon lui, profité du Covid-19 comme d’« une fenêtre d’opportunité » pour « réinitialiser le monde ». (sic)

Et crachant sur celui qui a consenti à le recevoir en privé au cours d’un dîner et qui le considère comme un ami , voilà ce qu’il se vante de lui avoir dit en tête à tête :

« Emmanuel, si vous me permettez, vous êtes le Charles Martel du pauvre, qui part avec une épée en carbone bénir la mosquée de Poitiers […]. Vous êtes le chef des dhimmis… Vous êtes houellebecquisé »

(Pour information au passage, les dhimmis est un terme que je vois au quotidien bien davantage utilisé dans la fachosphère que par les musulmans eux-mêmes… ).

Mais qu’est-ce que le « Great Reset » également brocardé par de Villiers ? Une ordure mentale très en vogue en ce moment, charriée dans le sillage des résidus du trumpisme Qanon qui irradie jusqu’aux esprits franchouillards malaisants…

Au final, belle soupe malodorante que voilà, dans la bouche de cette personnalité politique peu ragoutante, qui mêle donc des éléments de langage complotistes racistes, identitaires, mais également anti-gauchistes. Le maccarthysme appliqué aux musulman.e.s et à leurs soutiens. Mais quelle innovation suprême, dont Valeurs se fait sans étonnement la tribune complaisante…

Pourtant, je doute fort que les mêmes qui hurlent au séparatisme s’inquiètent vraiment de celui-ci… qui inspire tout de même, il est utile de le souligner, des signaux qui s’accumulent dangereusement, plus forts que faibles, relevant d’ un terrorisme identitaire qui répond en miroir à celui de ceux qui ont fait tant de victimes innocentes dans notre pays, jusqu’à Samuel Paty, dont j’ai appris avec satisfaction qu’on allait lui rendre hommage en érigeant une statue devant son établissement. Quoi de plus normal…

Qui ne dénonce pas ce scandale absolu de l’apologie de la haine raciste et se place dans l’héritage politique et intellectuel de ces gens qui préfèrent désigner à la vindicte populaire d’avantage les victimes que leurs bourreaux, davantage les antiracistes que les racistes, davantage les féministes que le patriarcat, et davantage les gauchistes que l’extrême-droite, se fait le complice du terrorisme qui vient, face auquel il ne saurait y avoir de regard idéologique biaisé. Pour moi, tous les terrorismes qui tuent des victimes innocentes sont à proscrire, et je suis fatigué de toute cette masse d’indignations sélectives qui ne s’alarment du terrorisme et de ce qui le construit que lorsque cela concerne les musulman.e.s dans ce pays, eux et aucun autre. ça suffit.

Faudra-t-il donc qu’il y ait un jour en France, comme en Norvège, comme aux USA, ou comme en Nouvelle Zélande, des massacres de masse à motivation raciale, ethnique ou religieuse pour que notre pays, et plus largement l’Europe se réveille enfin ? Qu’attend-on pour mettre un terme à cette insupportable escalade de la propagande raciste ? Qu’une tragédie endeuille également ici des familles bien françaises, dans une mosquée ?

Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas.

Et pour conclure, comme dirait l’autre, en plus jeune, « deux salles, deux ambiances. ».. . Le racialisme, en effet, c’est toujours chez les autres, visiblement, chez ces gens là… N’est-ce pas, Matthieu Bock-Coté ? Mais t’inquiète, je vais aussi m’occuper de ton cas. Chacun son tour, ne poussez pas. Ya du boulot, je sais… 😉

Post-scriptum :

2 réflexions sur “Pour Philippe de Villiers, l’insurrection qui vient sera identitaire, raciste et complotiste #islamophobie

Les commentaires sont fermés.