l’ #antisemitisme est TOUJOURS une mauvaise réponse, Bruno Gaccio

Il devait être absent, le jour de la leçon sur cet imbécile poison que nous combattons. Plus occupé probablement à faire le pitre pour attirer l’attention de ses petits camarades si malaisants... qu’il soutient mordicus, en dépit de leur notable ignominie, qui va jusqu’à l’escroquerie. Quel talent, en cela ? Je me demande…

Pourtant, je remarque que Monsieur Gaccio a encore – une trace de sa notoriété passée sans doute – quelques soutiens dans une gauche que j’estime personnellement compromise par ce genre de saletés idéologiques répugnantes. Se planquer derrière le petit doigt de l’antisionisme, ça va bien 5 minutes. Pas à moi. Aussi, je me devais de nouveau de faire œuvre de salubrité publique. Car enfin, son obsession pour les juifs devient particulièrement gênante, c’est le moins qu’on puisse écrire. Je veux parler de ça :

Mauvaise réponse, à une mauvaise question, dont on ne sait que fort bien à quel camp elle profite… Raison pour laquelle je refuse de participer, même en contre, à ce non-débat répugnant, relevant du Maccarthysme, et destiné simplement à salir et détruire ses opposants politiques, sans la moindre démonstration de preuve des graves accusations posées. Non, nous ne sommes pas des complices de Daesh. C’est absurde.

Mais quand on prête une intention de manière aussi essentialisante, amalgamante, à toute une communauté, ça porte un nom, Bruno. Il serait tant d’assumer. Ou de te taire. Car tu n’en es pas à ta première réaction sournoise sur le sujet… Et yen a marre. ça pue vraiment.

Je vais prendre l’air…