#Nemesis, plus racistes que féministes, soutenues par le #RN

Un collectif identitaire dont j’ai déjà eu l’occasion de parler ici, Nemesis, qui tente désespérément de se visibiliser à peu de frais, s’est rassemblé hier place du Trocadéro pour dénoncer le « World Hijab Day », jour international de solidarité avec les musulmanes.

Ladite « présidente » (sic) Alice, quelle misérable merveille, fera – t-elle des selfies dans le car de police, comme ses homologues de Génération identitaire, que l’on prend un peu trop souvent en flagrante collusion et proximité avec les forces de l’ordre ? L’histoire ne le dit pas..

Cette initiative internationale du « World Hijab Day », l’un des organes de presse de cette galaxie raciste, aux côtés de Valeurs inactuelles, l’Incorrect, et autres (si peu) Charlie, a choisi de la railler assez médiocrement (l’article en question est d’un racisme proprement hallucinant, instrumentalisant tous les faits divers au profit de son idéologie détestable) en nous disant le jour même que les femmes en question seraient « supposément opprimées en Occident. » Je ne leur ferai pas le plaisir d’un lien hypertexte. Rien que le sous entendu pue terriblement. Il suffit en effet de penser, pour mesurer le niveau de dégueulasserie de cette supposition raciste et méprisante, aux actes immondes de la galaxie identitaire à Lille, où l’un des leurs, entre autres ignominies, a agressé gratuitement dans la rue une jeune fille en seule raison du port d’un voile. Leur procès a eu lieu en décembre dernier. Il est salutaire de rappeler, pour mesurer la gravité de ce phénomène de violences racistes, que les agressions envers les femmes voilées, totalement gratuites, ne cessent de progresser dans notre pays. Mais comme le gouvernement a choisi de casser le thermomètre… je ne pourrai que difficilement vous en apporter les chiffres exacts.

Un mot concernant Nemesis. A mes yeux, ce n’est qu’une simple variante féminine de Génération Identitaire, dont elles appliquent les mêmes méthodes d’agit prop, faites de médiocres happenings destinés à se faire outrageusement médiatiser plutôt qu’à réellement agir. Sinon, elles s’en prendraient davantage à leurs propres petits camarades de pensée… ne serait-ce que par pur altruisme ;). Car quand on sait comme nous le niveau de virilisme, de machisme et de masculinité toxiques de leurs homologues masculins, elles feraient mieux de faire le ménage dans leurs propres rangs…Ya du boulot !

En outre, si ces personnes étaient réellement féministes, elles auraient choisi de s’en prendre à leurs oppresseurs, plutôt que de singer des femmes qui, selon leur idéologie et leurs clichés, seraient sous domination masculine. Alors, oui, je leur dénie la belle appellation de féministes. Juste des identitaires racistes qui se parent indûment du beau titre de féministes. Des impostrices, juste.

Et j’espère bien que l’usage de l’écriture inclusive va faire bondir les gens de cette sorte là. C’est fait exprès.