la vermine fasciste #Benedetti arrêtée : « c’est la faute aux antifas de @Qofficiel ! » 😂😂🤣

On a donc appris dans la journée que la vermine fasciste au sens le plus strict du terme nommée Yvan Benedetti a été arrêtée suite à son altercation avec une équipe de Quotidien (TMC), le dimanche 6 octobre, à Paris, pendant une manifestation anti-PMA de Marchons enfants. J’avais alors relaté cette affaire en ces termes :

Bien entendu, je n’ai pas réussi à taire mon bonheur en apprenant cette nouvelle si réjouissante…

Ce qui est assez truculent, dans l’histoire, c’est d’observer la manière dont les comptes du clan de cet imbécile négationniste et violent là ont communiqué sur les réseaux (a)sociaux :

« Les antifas du Quotidien ». Je suis hilare. Je ne savais pas qu’il y en avait dans cette télévision de maçon (Bouygues. Rires)…. Vous auriez pu soigner votre propagande, histoire de la rendre juste un peu plus crédible..

Il semblerait en outre que d’autres mouvements du même registre bien nazi et pas que sur les bords se partagent le même administrateur sur les réseaux sociaux, puisqu’on y reprend exactement les mêmes éléments de langage (enfin, le peu dont ils disposent…) tout aussi ridicules :

(ndlr : il est utile de préciser que l’Action Française qui s’exprime plus haut est l’une des composantes du mouvement royaliste français, disséminé façon puzzle suite au conflit de légitimité des royalistes français. Voir ici. ).

Ces bas du front oublient de préciser, omission sans doute involontaire que je tiens à réparer, que leur gourou s’était fait sortir précédemment à coups de pompes dans le cul par de vrais antifas, pour le coup, d’une manif de gilets jaunes. (c’est lui qui est à terre dans cette vidéo). Mais il est vrai qu’ils n’allaient pas s’en vanter, hein… 😉

On rappellera à toute fin utile que ledit nazi est sur le coup d’une autre procédure judiciaire suite à ses propos négationnistes devant la commission d’enquête sur l’extrême droite de l’Assemblée Nationale, en mai 2019 .

L’un de ses disciples au front tout aussi bas avait été arrêté et condamné pour apologie du terrorisme en novembre 2019.

A suivre donc.