De la grande migration (numérique) de l’internationale néo-fasciste #Trump #qanon #fachosphere

Nous sommes nombreux à nous être réjouis de la suppression d’un certain nombre de comptes racistes et complotistes particulièrement toxiques sur les réseaux sociaux, avec en premier lieu, celui de leur figure de proue bien vomitive, Trump, suite à l’émeute fasciste organisée du Capitole. Dans la nouvelle émission de France Inter que je ne saurais trop vous conseiller, ce matin, Tristan a partagé avec nous ses observations sur la grande migration de ceux qui partagent ce genre d’idées nauséabondes, de réseaux en réseaux :

Si personnellement, je n’ai pas appris grand chose de neuf que je ne sache déjà, je ne suis pas un auditeur lambda, j’en ai éminemment conscience. En outre, il n’en demeure pas moins que cette émission a un réel intérêt dans la mesure où elle constitue un bon support de vulgarisation sur ce à quoi je m’attèle également ici. Mais ce qui fait la différence, c’est que nos nos connaissances, constitutives de l’important combat contre la haine en ligne, sont diffusées de manière bien plus visible, auprès d’un bien plus large public que je ne saurais le faire ici, avec ce modeste blog, et c’est tant mieux. Yen a besoin, vraiment, vu l’ampleur du désastre et l’imminence du danger dont il s’agit. Nous ne serons jamais trop nombreux, sur le front de cette lutte là….

Et puis, Tristan, au final, y a posé une très bonne question, qui nous invite à dépasser notre enthousiasme de départ, en voyant ces gens là opportunément black listés, à raison : si tous les fachos du monde se regroupent entre eux sur les mêmes réseaux sociaux, ghettoïsés par leur appartenance idéologique, n’y a-t-il pas un risque de davantage de radicalisation encore, et de davantage de passages à l’acte meurtriers ? Tristan rappelle ainsi utilement, à toute fin d’édification des masses laborieuses, que Robert Bowers, l’auteur de l’attentat terroriste antisémite de la synagogue de Pittsburgh, en octobre 2018, était un utilisateur intensif de Gab (comme je le précisais d’ailleurs déjà à l’époque), ce réseau vers lequel sont en train de migrer ces derniers jours tant de fachos, adeptes de qanon, nazis plus ou moins néos, et autres trumpistes de base, dont ses adeptes hexagonaux au front tout aussi bas…

Je vous laisse deviner ce qu’on trouve dans ce genre d’endroits de particulièrement suffocant… sans que leurs fondateurs ne s’en émeuvent, et pour cause. Leur positionnement politique personnel est éminemment compatible avec les idées des abonnés de Gab.

source

(ici, une vieille connaissance… Quel non étonnement…

(sur « démocratie participative, lire….)

…et puis, la liberté d’expression, la honteuse censure islamo-gauchiste des pédo-satansites, toussa… Qu’importe ? Suffit de pas regarder, voilà tout. Simple anecdote numérique, me direz vous…

Que nenni. Le rappel est utile, en effet…

source

Vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas, si vous m’avez lu jusqu’ici.. 😉