L’immonde Bercoff, un qanon bien français qui mérite un procès pour négationnisme

source

je ne cesserai de le marteler : on a les mêmes à la maison, avec leurs théories tout aussi délirantes et grotesques que dangereuses, leurs obsessions insupportables, et leur semblable toxicité pour le débat public. Alors, quand ce sont des quidams, passe encore, ils ne font après tout de mal que de manière assez parcellaire et noyée dans la masse sur les réseaux sociaux. Mais quand ce sont comme ici des médiacrates bien connus (notamment pour leurs sempiternelles ordures racistes et leur désinformation de nature complotiste) qui ont pignon sur rue, et crachoir dans les turbines à lisier que sont CNews et Sud Radio, je m’interroge sur l’impunité générale dont l’ensemble de son œuvre bien dégueulasse jouit depuis déjà de trop nombreuses années. je ne sais même pas comment on peut banaliser et minimiser à ce point les horreurs de la Shoah, en les comparant aussi ignominieusement à un simple bannissement numérique… Par ailleurs amplement amplifié par les incessants appels à la haine et à la violence de Trump, comme l’histoire du Capitole l’a pourtant amplement démontré, en point final d’une carrière entièrement dévolue au pire…

Par le même qui n’a pas de mots assez durs quand il s’agit de personnes se réclamant d’une autre religion... Dis moi qui tu défends, je te dirai qui tu es. CQFD.

Une réflexion sur “L’immonde Bercoff, un qanon bien français qui mérite un procès pour négationnisme

  1. Bercoff est un con. D’ailleurs, on devrait l’appeler Bercon. Faut quand même être gonflé pour parler de l’Amérikke d’Adolf Biden quand les nazis, néo-nazis, suprémacistes blancs et racistes de tout poil soutiennent sans réserve son ami Trump, allant jusqu’à faire le coup de poing pour lui (et jusqu’à tuer).

    J'aime

Les commentaires sont fermés.