l’ #antisémitisme pour ces nuls qui se trouvent drôles (et propagent de la merde sur les réseaux a-sociaux)

En ce moment, « l’esprit Charlie » a vraiment bon dos. Mais quelle hypocrisie…

Comme beaucoup d’idiots qui relaient nawak sur fesse de book, Navaz Mouhamadaly, adjoint aux transports et aux mobilités durables à Sarcelles, a cru bon de partager une publication qu’il a certainement jugé d’une forte valeur humoristique ajoutée, si l’on en croit sa justification si arrogante sur ledit réseau (a)social :

Et comme beaucoup d’idiots, vecteurs sans le savoir ni le vouloir de racisme et en l’occurrence d »antisémitisme, il n’a donc pas pris en compte le fait que ce qu’il véhiculait était empli de préjugés qui ne résistent pas une seule seconde, celle qu’il aurait du consacrer à ce qu’il propageait comme connerie pour se prémunir contre cet écart, à l’analyse, tant c’est essentialisant :

Alors, pour vos vœux de nouvelle année, et si possible encore après, au moins, ne faites pas comme Navaz : réfléchissez avant de publier tout et n’importe quoi par simple flemme sur les réseaux sociaux, sous prétexte que c’est l’ami d’un ami qui l’a partagé. Car si ça peut paraitre, même un court instant, drôle à vos yeux, c’est pourtant bien ce genre de choses qui incrustent durablement des clichés racistes dans la tête du commun des mortels, en les habituant à la triste banalité de ces idées toutes faites sur les êtres humains, en raison de leur origine ethnique, de leur appartenance religieuse, de leur orientation sexuelle… Et ça fait mal aux concerné.e.s. Cochon qui s’en dédit.

Et pour celles et ceux qui préfèrent se réfugier dans la raillerie et le mépris de ce genre d’anecdotes, en les banalisant, et en préférant – c’est la mode – retourner leur indignation et leur agressivité envers les antiracistes, qui seraient des sectaires et des intolérants, plutôt qu’envers ceux qui propagent ce genre d’ordures mentales, demandez vous donc, si vous étiez juif, si vous apprécieriez particulièrement d’être systématiquement dépeint en personnage avide, pingre et obnubilé par l’argent. Je ne crois pas. Pire : je pense que c’est exactement ce genre de généralités qui inspirent des crimes particulièrement odieux dans la tête de petites frappes sans cervelle ni considération d’aucune sorte pour l’être humain, comme l’histoire l’a assez démontré….

A ceux là, qui persistent à croupir dans leur connerie, je ne souhaite pas la nouvelle année. Ou alors, qu’elle vous soit aussi dure que vous êtes con. S’il pouvait y avoir un peu de justice, sur cette terre, j’en serais heureux.