sur les ravages de la bêtise crasse des antivax (à qui profite le grand complot ?). Le cas Fourtillan.

source (sur Chouard, ce grand intellectuel… (sic)

Au début, quand j’observais ce qu’observait lui-même Tristan sur les réseaux sociaux américains, surtout depuis le mouvement Qanon, j’étais stupéfait, bouche bée devant de tels délires complotistes sans queue ni tête, face à un tel niveau de bêtise hallucinante. Que dire devant ce déversement d’ordures mentales qui ne soit vain ? Mais j’ai eu je l’avoue la faiblesse de penser un instant qu’il était heureux que l’on soit préservés ici de cette bouillie de cervelles là. Cela n’a pas duré bien longtemps… Car depuis, sous le coup de la crise sanitaire, le mal ne cesse d’empirer, et semble vouloir consumer l’ensemble du monde occidental. Sont venus se greffer dans l’univers du complotisme le plus médiocre les contestataires du covid19, les anti masques, et les antivaccins. Le vecteur en est connu, qui propage cette bêtise universelle là à la vitesse de la lumière : Internet, dispensateur du bien comme du mal et des zones grises annexes.

Ce que je redoutais tant est donc en train de se produire, sous mes yeux horrifiés. Le mouvement Qanon est en train malheureusement de coloniser la France, et se sert des réseaux pré-existants du même niveau d’ordures mentales que sont les anti-vaccins et autres adeptes de bio-thérapies.

Ce phénomène, on pourrait en rire, se contenter de s’en moquer, organiser des diners de cons entre nous sur les réseaux sociaux en aparté, pour se sentir intellectuellement éminemment supérieurs. Mais c’est tout simplement indigne. Car quand des gens en arrivent là, il devient urgent d’agir, plutôt que de se contenter de commenter. Ce phénomène toxique et abject est en train de pénétrer de plus en plus brutalement dans notre réalité hexagonale. Venons en au fait.

Jean-Bernard Fourtillan, un pharmacien à la retraite et militant anti-vaccins, s’est fait connaître du grand public pour avoir affirmé dans le docu conspirationniste « Hold Up » (sur lequel tant de choses ont été dites et écrites…) que l’Institut Pasteur avait fabriqué le coronavirus. Mais ce n’est pas pour cela qu’il a été interpellé, contrairement à ce que j’ai vu prétendre par certains sur les réseaux sociaux, mais pour des essais cliniques illégaux, dans le cadre de l’affaire du Fonds Josefa.

source

Derrière cette affaire, des agissements plus qu’inquiétants…

source

A la suite de son interpellation, il avait été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Nîmes. L’ examen médical qui y a été pratiqué a conclu à la nécessité de sa prise en charge psychiatrique. Le préfet du Gard, Didier Lauga, a approuvé cette décision et demandé par arrêté préfectoral le placement de ce Monsieur (source), qui a donc logiquement été conduit ensuite dans l’unité d’un hôpital spécialisé à Uzès, dans le Gard. Et c’est là que les partisans au front bas du grand complot entrent en scène. Ils hurlent haut et fort à l’internement forcé, aux obscures motivations politiques, chauffés à blanc par tout un tas de sites de la facho.complosphère, comme ci-dessous…

Il est d’ailleurs assez intéressant d’observer avec les outils appropriés qui exactement, sur les réseaux sociaux, a massivement véhiculé ce hoax :

Pour celles et ceux qui auraient l’immense bonheur de ne pas connaitre cet individu problématique… c’est par ici :

Quant à France Soir, on ne peut vraiment plus rien pour eux...

Le seul petit problème, peut-être, que je vois derrière tout ce brouhaha savamment entretenu par des gens éminemment toxiques qui se moquent totalement de l’intérêt public et de la conséquence de leurs actes, totalement immatures et irresponsables, c’est que leur accusation, dont j’aurais pu éventuellement partager le bienfondé si je ne connaissais le sujet, est fausse, puisque Fourtillan ne s’est pas opposé à cet internement, comme il en avait (et en a toujours) la possibilité :

source

On peut se dire en outre que ce Monsieur a eu pourtant jusqu’à présent beaucoup de chance d’échapper ainsi aux foudres de la justice, compte-tenu de la gravité des faits qui lui sont reprochés. Mais ses adeptes au front bas ne l’entendent pas ainsi….Hurlant avec les loups qui les manipulent, ils sont allés jusqu’à assaillir de coups de fils et de mails malveillants l’administration de l’établissement psychiatrique, en harcelant le personnel. Et c’est là où l’histoire devient grave à mes yeux, en terme de violence de certains phénomènes de société dus au recours sans recul de l’outil internet. Lesdits moutons sont allés faire le siège de l’unité hospitalière spécialisée où ce monsieur était interné pour demander sa libération…

(désolé pour l’origine de la vidéo, un site éminement douteux sur lequel je reviendrai dans un autre billet).

Mais que chacun.e se rassure…

En attendant, certaines personnalités politiques, visiblement en mal de reconnaissance, ne répugnent pas à récupérer ce genre de phénomènes contestataires complotistes à leur minable petit profit personnel et politique, comme ici, pris sur le fait, l’immonde et sournois militant d’extrême droite Florian Philippot :

Et si l’on observe toujours et encore ce qui se passe ailleurs, on a peut être quelques raisons de nourrir un peu d’ inquiétude…

Quand on met bout à bout cette convergence des complotismes, entre les anti vaccins, les anti masques, ceux qui nient la réalité et les fondements de la crise sanitaire, ceux qui contestent le gouvernement macroniste, le tout manipulé voire absorbé par l’extrême droite [qui a toujours utilisé ce phénomène pour s’attirer des électeurs, ne répugnant jamais eux mêmes à se faire coutumiers de l’utilisation des fakenews, comme cela à maintes fois été démontré factuellement ici], on peut craindre la composition d’un substrat idéologique ambiant comparable à ce qui avait permis entre autres l’élection de Trump. Et ça, ça craint. Vraiment. D’autant plus que tous les ingrédients sont réunis pour installer le fascisme qui vient.

3 réflexions sur “sur les ravages de la bêtise crasse des antivax (à qui profite le grand complot ?). Le cas Fourtillan.

  1. Militant anti fasciste, tout sauf adepte du complot, je regrette que vous n’ayez pas eu l’idée de prendre des précautions oratoires pour isoler de votre critique les personnes dont je suis qui n’étant pas du tout anti vax revendiquent le droit d’interroger les dangers liés aux vaccins et tout particulièrement ceux produits par des méthodes dont on ne mesure pas bien les conséquences à long terme surtout quand ils sont produits dans la précipitation et aux arrière pensées financières évidentes, d’interroger les motivations des chantres de la vaccination à tout va sans état d’âme, ministre de la santé terroriste vaccinale sur des motivations qui mériteraient d’être interpellées, suivi de médecins pseudos experts dont l’indépendance avec bigpharma est plus que douteuse… Ce faisant vous cautionner une politique vaccinale aveugle qui finalement ne vaut pas mieux que les complotistes fachos que vous dénoncez à juste titre.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.