Little Darmanin is watching YOU (bientôt un art officiel à la gloire de Macron ?)

Décidément il coche toutes les cases du bon militant d’extrême-droite… Comme tout facho qui ne se respecte pas, il a visiblement du mal avec l’art en particulier, et la culture en général. J’aurais pu faillir tomber de ma chaise en apprenant ce qui va suivre si je ne connaissais pas cet immonde petit arriviste là, qui tient décidément très fort à s’attirer les bonnes grâces de la police jusqu’à l’absurde, au point que c’en devienne quelque peu suspect…

On le connaissait déjà en effet, outre son engagement durable pour la grande cause de l’homophobie, et son racisme caractérisé, ainsi que pour l’obtention de faveurs sexuelles en situation d’abus de pouvoir, depuis qu’il en est le ministre pour son indéfectible soutien à la police, y compris dans ses plus basses œuvres… On le découvre à présent en grand inquisiteur de nos activités culturelles, dont il n’est pourtant nullement pour le coup le ministre de tutelle. Le prétexte ? Un artiste mettrait en danger notre sécurité nationale, visiblement 😉 …

PARIS – FRANCE – 25 SEPTEMBRE 2020: Action de collage de portraits de policiers par Paolo Cirio, artiste international. Cette opération de collage vise à dénoncer la reconnaissance faciale. Une pétition européenne est lancée à l’initiative de Paolo Cirio, la Quadrature du Net et We sign it. A Paris, le vendredi 25 septembre 2020. (c)Julien Pitinome (sdp) source

Si je tenais absolument à graver cette énième entorse aux droits humains, à la séparation des pouvoirs, et à la liberté d’expression, c’est qu’elle nous donne l’occasion également de dépasser la fixette médiatique actuelle sur le fameux article 24 qui voudrait nous empêcher de filmer la police et de diffuser ses innombrables exactions si terriblement ordinaires. Car ce n’est pas le seul article problématique dans la loi dite de sécurité globale. Une autre disposition est tout aussi contestable et liberticide : la généralisation de la reconnaissance faciale, y compris à bord de drones, alors que les Etats-Unis eux mêmes sont en train de l’abandonner…

Il y a visiblement des débats qu’il est interdit d’avoir dans notre pays, où c’est donc l’extrême droite, qu’elle soit dans la police ou au gouvernement, qui fixe les règles du débat public, jusque dans les endroits les plus inattendus…

Et dire qu’on nous accusait d’être alarmistes et d’excessifs, et de voir des fachos partout… Pourtant, voir aujourd’hui des journaux mainstream reprendre nos thèses, et s’émouvoir comme n’importe quel antifa des violences policières, et de l’interdiction de filmer la police tout en permettant à celle-ci une incroyable razzia sur notre droit à l’image personnel, sans le moindre arde-fou, et en totale impunité, voilà qui a quelque chose d’assez ironique. Mais comme nous aimerions nous tromper quand nous disons que le macronisme est un pré-fascisme.


Nous sommes visiblement en plein dedans. Qui ou quoi nous en protègera ?

2 réflexions sur “Little Darmanin is watching YOU (bientôt un art officiel à la gloire de Macron ?)

Les commentaires sont fermés.