Ces dossiers de fachos qui engorgent les tribunaux

Bon, aujourd’hui, il s’avère que les chroniques judiciaires concernant les ennemis de notre humanisme commun sont si foisonnantes en dégueulasseries diverses que je me vois obligé de vous les livrer par paquet de 10… C’est dire assez l’ampleur des dégâts.

Tout d’abord, par devoir de suite, vu que je lui avais déjà consacré un billet en son temps, et que je suis particulièrement attentif depuis à l’avancement de la procédure sur ce dossier, par solidarité et soutien, un retour judiciaire sur cette affaire de harcèlement fasciste que subit depuis trop longtemps Julie Hainaut. Il s’agit d’une infortunée journaliste qui, pour une malheureuse pige sur un café lyonnais (où était évoqué le penchant un peu trop colonial des propriétaires des lieux), se voit menacer de mort par ce genre de nazis au front particulièrement bas qui lisent la prose vomitive étalée sur le site ordurier de la vermine Le Lay, bien connu ici… Mais lequel ne sera jamais directement inquiété , hélas, puisque réfugié à l’étranger, pendant que ses lecteurs/commentateurs se retrouvent à la barre, eux. Et puisque l’état français, malgré une ribambelle de condamnations, et son inscription sur le fichier des personnes recherchées, n’a émis à ce jour aucune demande d’extradition… L’impuissance coupable de la justice française a stopper ce genre de nids de radicalisation raciste m’apparait clairement illustré par le cas du site de Le Lay. Une situation dont Julie Hainaut supporte pourtant les préjudices depuis 3 ans… Pour mieux comprendre, on lira à profit le papier d’Elie Guckert, particulièrement exhaustif et pédagogique sur le sujet, plutôt que celui du Monde qui n’apporte pas grand chose.

Ensuite, l’énième condamnation du négationniste notoire Reynouard, lequel, pour illustrer son influence chez les neuneus, avait été cité nommément par les auteurs des tags antisémites sur le mémorial d’Oradour sur Glane cet été...

A citer également, le cas de cet ancien candidat FN, qui se dit lui-même proche d’un autre, celui qui avait commis l’attentat de Bayonne, Claude Sinké … Décidément, le FN/RN fait le terreau des terroristes racistes. Et ça prétend en dénoncer un autre….Quelle (non) crédibilité.. On a retrouvé chez lui des armes. A part ça, rien d’inquiétant, n’est-ce pas…

Et pendant ce temps, là, d’autres n’ont rien de plus pressé que de désigner  » l’ultra-gauche » à la vindicte populaire pour se disculper de leurs propres turpitudes…. Cherchez l’erreur. Beau sens des priorités…